Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 09:43

Donc comme tu l'as compris, j'ai eu un démarrage difficile pour allaiter Cromignon, mais ensuite tout allait bien. Un Cromignon qui grossissait vraiment beaucoup, tellement qu'à la PMI ils ne voulaient pas me croire quand je disais ne pas lui donner de complément. Eh non pas du tout. Idée reçue fausse numéro 1: un bébé au sein grossit moins qu'un bébé au bib. Idée reçue numéro 2: les petits seins font moins de lait. 

 

6 mois d'allaitement exclusif, comme recommandé par l'OMS, et moi toute fière d'y être arrivée malgré la fatigue et les difficultés du début, car j'y tenait vraiment beaucoup.

 

Mon mamelon gauche, celui qui avait été très amoché par les crevasses et avait mis 2 mois à cicatriser restait plus sensible que le droit, mais tout allait bien.

Et puis un jour sur ledit mamelon, je remarque une petite, toute petite boule blanche. Comme un petit bouton blanc ou une cloque. En vraiment petit. 

Comme ça n'était pas douloureux, je n'y ai pas trop prêté attention.

Et puis au fil des jours, ça a commencé à grossir. A durcir. Et à être douloureux.

 

J'ai cherché sur le net ce que ça pouvait être et j'ai trouvé que j'avais un canal bouché, et que du coup le lait ne s'en écoulait plus et faisait cette petite cloque.

J'ai donc appelé ma super consultante LLL, écrit à Adèle l'autre super consultante. Verdict: il n'y a qu'une seule solution. Percer la cloque avec une aiguille désinfectée à mort et vider le canal, soit en appuyant dessus, soit en faisant téter le Cromignon.

mamelon.jpgCa m'a vraiment paniquée. Je n'avais pas du tout le cran (croyais-je) de me percer le mamelon avec une aiguille! J'ai appelé ma généraliste, une nana très sympa mais qui m'a dit ne vraiment rien pouvoir pour moi parce qu'elle ne savait pas quoi faire. J'ai appelé mon gygy, me disant qu'il s'y connaîtrait un peu, mais pas de rendez vous avant 3 semaines. Adèle m'a conseillé d'appeler un dermato, j'en ai appelé 4, pas de rendez-vous avant plusieurs semaines non plus.

 

Je me suis dit que ça allait bien finir par passer seul. Et j'ai attendu. Quelques jours de plus. La douleur n'était rien par rapport à ce que j'avais enduré le premier mois, c'était surtout gênant, mais j'avais peur que ça ne dégénère ensuite en infection ou autre truc sympa. J'ai ressorti mes coquilles d'allaitement rangées depuis des mois, pour atténuer la gène liée au frottement avec mes vêtements. J'ai cherché, cherché, une autre solution, ou quelqu'un pour m'aider. Rien. Ni personne.

 

Alors j'ai pris tout le courage dont je dispose, et franchement laisse-moi te dire que je ne suis pas une warrior de la douleur, donc je n'en n'ai pas beaucoup.

J'ai pris une aiguille à coudre, la plus fine que j'ai. Je l'ai désinfectée, avec de l'alcool à 70 (t'en trouve encore toi, à 90?), et chauffée à blanc, et re-alcool.

Et j'y suis allée. Tout doucement au début, puis voyant que ça ne donnait rien, plus franchement. Rien à faire, la petite boule était toute dure, je n'arrivais pas à la percer. J'ai tout au mieux réussi à amocher la peau autour et à faire un peu saigner.

 

Et alors j'ai paniqué. J'avais fait ce qu'il fallait, la seule chose à faire, et ça ne marchait pas. J'ai rappelé la consultante LLL près de chez moi, mais elle m'a dit que là elle ne pouvait rien, que le lait était calcifié et que si je n'y arrivait pas seule, ça serait une solution opératoire.

 

Mais ça n'est pas hallucinant qu'il n'y ait personne pour te donner un coup de main dans ces cas-là? Car c'est un tout petit truc, c'est tout bénin! C'est pas compliqué l'allaitement, mais quand il y a certains petits soucis, il n'y a vraiment nulle part où s'adresser!

Ca tient aussi beaucoup au fait que je vive maintenant un peu loin de tout, car à Paris je suis sûre que j'aurais trouvé de l'aide, ne serais-ce qu'une autre consultante LLL plus à même peut-être de me faire ce petit geste. A Paris ou ailleurs, mais quelque part ou j'aurais eu plus d'interlocuteurs.

 

J'ai décidé que non, je n'irais pas me faire opérer ma boule blanche, entendre qu'il fallait que j'arrete d'allaiter, et que j'allais y arriver.

 

J'ai laissé cicatriser, et j'y suis retournée. Avec cette fois une aiguille d'acupuncture donnée par ma kiné qui fait aussi de l'acupuncture.

 

Et laisse moi te dire que ce fut un peu Dexter sur mon mamelon. Je te passe les détails.

 

A la fin je ne pouvais plus voir si la boule était toujours là, j'étais désespérée car j'avais l'impression de n'y être toujours pas arrivée. J'avais lu qu'en cas de succès on ressent un soulagement immédiat, ce ne fut pas le cas. J'en ai pleuré. J'ai imaginé le pire, devoir arrêter d'allaiter. Pour moi c'est le pire.

 

Et j'ai fait téter Cromignon. Ca ne faisait pas très mal, contrairement à ce que j'aurais pu penser, c'était très supportable, surtout vu la gueule qu'il avait, ledit mamelon (pardon pour gueule mais là c'est vraiment le mot!). Et j'ai laissé cicatriser. 

 

Deux jours après, Cromignon tétait. Il s'est étranglé en buvant, une fois, deux fois. Je n'ai pas tilté même si ça arrive rarement.

Et ensuite j'ai vu que...la boule avait disparu! J'avais réussi! Cromignon avait réussi! Comme le lait était calcifié, ça devait être dur et il s'était étranglé en avalant!

Depuis, tout va bien de nouveau...

Promis la prochaine fois j'écris un billet sur le bonheur, enfin sur mon bonheur d'allaiter!

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mam'Zelle A 28/05/2012 12:25


Ca m'est arrivé aussi quand j'allaitais Mam'Zelle J. Un sein, le droit, rempli de lait, super tendu, prêt à exploser et pas une goutte de lait qui voulait sortir... Mam'Zelle J. s'énervait car
rien ne coulait... C'est sous la douche que j'ai remarqué une minuscule tâche blanche  dure sur mon mamelon, je l'ai alors gratté et là le lait coulait en jet !!! Quel soulagement !!! Ca n'a
duré qu'une journée , heureusement !

petitsdiables 28/05/2012 20:29



Tu as eu de la chance de t'en rendre compte rapidement! Mais même une journée comme ça, on s'en souvient!



Alice 16/05/2012 21:53


ho comme je te comprends.........

Alice 16/05/2012 21:00


Ha le bonheur d'allaiter oui :)


Ben dis donc, j'imagine la panique que tu as du ressentir... 

petitsdiables 16/05/2012 21:27



Ma plus grande trouille: devoir arréter d'allaiter alors que je ne l'ai pas décidé. Pour ne jamais en arriver là je crois être prête à tout!



bonheurdesfemmes 16/05/2012 20:49


Moi je dis que t'es une sacrée warrior... Chapeau madame et le courage de continuer à allaiter malgré la douleur... Bon le principal c'est que tout rentre dans l'ordre et que tout est ok pour
toi... BIZOUILLES DU SOIR

Kisbuel 16/05/2012 19:32


Raaaah, t'es une warrior ! J'ai aussi dégainé l'aiguille, mais c'est pas allé aussi loin que toi, j'ai percé (mon dieu quelle épreuve), et la Ventouse a fait le reste, assez vite...


Mes respects !!

petitsdiables 16/05/2012 21:26



Je pense ouvrir un club des warriors qui se sont percé le mamelon, ça te tente? :P



Babidji 16/05/2012 17:39


Oh punaise quelle épopée ! en ts les cas bravo pour ta bravoure ! Cromignon a assuré :)

monptitmonde.amoi 16/05/2012 16:30


Ah, j'oubliais, ici, tu trouves de l'alcool à 95°. Oui, madame, 95°

petitsdiables 16/05/2012 17:28



faut vraiment que je vienne! je ferais un stock!



monptitmonde.amoi 16/05/2012 16:30


C'est fou d'avoir continuer à allaiter dans ces conditions, t'es super courageuse !

petitsdiables 16/05/2012 17:27



en tout ça n'a pas duré très longtemps au vu de la durée de l'allaitement, plus de 9 mois aujourd'hui.



cleanettte 16/05/2012 09:00


Ben dis donc t'as cumulé quand même, le bouchon j'ai eu aussi mais il n'a pas eu le temps de se calcifier. Faut dire que moi, je suis plutôt du style à passer à l'action de suite si on me dit que
je peux faire qqchose moi-même pour régler le problème. Je ne recule que lorsqu'il faut prendre des rendez-vous.

petitsdiables 16/05/2012 10:03



Moi je recule dans les deux cas!



Arwen 15/05/2012 18:21


j'ai toujours su que l'allaitement pouvait être galère : je n'ai pas allaité le mien!

inzemood 15/05/2012 17:47


Souvenirs souvenirs, j'ai du aussi me la jouer Dr Ross sur mon sein :s 

petitsdiables 15/05/2012 18:23



a ah! On ouvre un cabinet? ;-)



Sweetmome 15/05/2012 16:10


Raa je sais pas si j'aurai tenu le coup moi, je me serai sûrement évanouie à la première goutte de sang en perçant. :) Bravo pour tout ça! quand on tiens à l'allaitement, on arrive à se
 surpasser !

petitsdiables 15/05/2012 16:59



Exact! tu m'aurais dit avant que j'allais faire un truc pareil je n'y aurais jamais cru!



mon-nid 15/05/2012 14:33


Je suis impressionnée par ta ténacité !


Je ne sais pas si j'aurais été si persévérante, dans ton cas ! Mais je préfère ne pas savoir  ...!

Severine 15/05/2012 14:16


moi j'admire ta perséverance...et je te trouve trés résistante à toutes ces douleurs

petitsdiables 15/05/2012 14:18



Oué je suis une guerrière, un jour je te montrerais toutes mes cicatrices! 


En réalité, je n'avais pas vraiment le choix.



FoxyMama 15/05/2012 13:58


Tu l'allaites encore à ce jour? En tout cas bravo pour le geste chirurgical improvisé.

petitsdiables 15/05/2012 14:00



t'as vu, je peux faire médecine too fingers in the nose!


oui j'allaite toujours, attend je me suis tellement galéré que je rentabilise!


Cromignon a 9 mois, et ça marche bien.



Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog