Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 mai 2015 5 29 /05 /mai /2015 10:04
Range ta chambre! {BadMother #48}

Pourtant j'avais dit que non, jamais je ne serais cette mère qui crie "range ta chambre" et fait dudit rangement un enjeu, sans cesse.

 

Pendant des années j'ai, avec des hauts et des bas, été patiente sur le sujet avec ma Pouillette bordélique.

 

Mon point de vue d'ado attardée était que c'est sa chambre, après tout. Si c'est un capharnaüm, je n'y vis pas moi, ça la regarde.

 

Mais mon esprit ado a du déserter peu à peu mon corps, en tous cas sur ce sujet. Je ne supporte juste plus l'immonde bordel qui lui sert de chambre, et je pèse mes mots. Ou alors ça s'est considérablement aggravé avec le temps.

 

Impossible de la nettoyer, on y trouve pèle-mèle au milieu de la poussière et des poils de chien des vieux pots de yaourt, des bouquins ouverts n'importe comment, des vêtements plus ou moins propres, de vieux mouchoirs bien sales, eux, des affaires de classe, des jouets, des bibelots, des sacs plastiques, des sacs à main...

 

Son armoire est toujours ouverte, vomissant des vêtements foissés. Ses volets, rarement ouverts.

 

Son bureau, encombré de fringues encore, au milieu des devoirs, des bouquins encore, des bibelots initialement décoratifs, des CD, et de la poussière, encore...

 

Son lit toujours défait, sa couette et sa housse de couette vivent leur vie séparément, son oreiller a également divorcé de la taie depuis longtemps. Dessus, des peluches, des vêtements, toujours, des bouquins maltraités, encore, et toujours ces vieux mouchoirs.

 

Au pied du lit, une pile de bouquins toujours maltraités, toujours des vêtements, sales, propres, Dieu sait...enfin si, sales forcément, vu la poussière!

 

Bref, un enfer même quand on n'est pas maniaque. A la limite de l'insalubrité.

 

Parfois je m'énerve. En son absence, soit en gros à chaque vacances scolaires, je mets un gros coup là dedans, ça me prend 2h pour 11m2...Mais dès son retour elle met bien moins de temps que ça à tout remettre en état de décharge.

 

J'ai donc utilisé les armes les plus bad possibles: chantage à diverses choses, punitions, privations, tâches supplémentaires...rien n'y fait. Je pense que c'est plus fort qu'elle: tête en l'air+fainéante+éternellement fatiguée...égale bordel monstre. Déjà je lutte pour qu'elle n'envahisse pas le reste de la maison, vu qu'elle oublie ses chaussures au milieu du salon, ses vêtements sales au milieu des serviettes mouillées après sa douche dans la salle de bain, son assiette et tout les vestiges de son petit dej' sur la table le matin...

 

En ce moment je refuse d'inviter ses copines, arguant que j'ai trop honte pour que quiquonque puisse voir cet antre crasseux. Pas sûr que l'efficacité soit meilleure que toutes mes précédentes tentatives...

 

Bref, je saoule ma fille pour qu'elle range sa chambre, je suis bad!

D'autres {Bad Mother} chez:

 

Miss Brownie

 

Mère débordée

 

Poucelimama

 

 

Toi aussi tu es une {Bad Mother}?

Raconte nous!

Un article, un lien vers chez moi, et tu me laisse le lien en commentaire...

Qui sera la pire {Bad Mother} cette semaine?

Partager cet article

28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 13:26
Baby-Bump: 12 semaines

Les nausées se sont estompées. Je n'arrive pas encore à manger "normalement" mais je ne suis plus indisposée par la moindre odeur.

Ma tension est remontée. Je ne suis plus en mode loque.

 

Je reste très fatiguée. Mais j'ai repris le travail. 6 semaines à tenir jusqu'aux vacances, j'espère y arriver.

Faire la sieste était devenu indispensable, j'apprends à m'en passer, c'est ma maison qui en pâtis: quand je rentre je suis juste bonne à me vautrer.

 

Dans quelques temps j'aurais une aide ménagère, ça fera du bien.

 

J'ai des goûts étranges, je n'avais pas eu ça pour mes deux premières grossesses: je mange plein d'olives vertes par exemple, alors que je n'ai jamais aimé les olives.

 

J'ai sorti la garde robe de grossesse, j'ai acheté quelques petites choses, j'ai eu envie de nouveautés.

 

Je suis bien moins stressée que pour Cromignon, je bois du café, du thé quand j'en ai envie, je lave fruits et légumes mais pas comme une folle, normalement. Je ne suis toujours pas immunisée contre cette satanée toxoplasmose.

 

La chienne me colle tout le temps. Elle doit sentir que quelque chose se trame. Dès que je m'allonge dans le canapé, elle se colle à mon ventre et ne veut plus bouger.

 

La Pouillette a l'air contente, même si ses petites histoires de fille de 12 ans l'occupent bien plus que son futur petit frère ou petite soeur.

Cromignon semble très investi, il a déjà décidé que le bébé dormirait avec lui et qu'il lui donnerait la main, la nuit. Il veut bien lui donner plein de jouets, et des habits.

Mais il ne veut pas changer les couches,parce qu "maman zai peur de toucher le caca!".

 

Bébé mesure une dizaine de centimètres, tout est en place là où il faut et il n'y en n'a qu'un...On a réussi à faire garder les diablotins pour que l'homme puisse assister à l'échographie, j'espère qu'on y arrivera pour la prochaine aussi.

 

Mon ventre est vraiment sorti, la semaine dernière je pouvais encore le cacher, plus maintenant. Je le trouve plus gros que pour Cromignon et la Pouillette au même stade, mais j'ai peut être oublié. J'ai déjà pris 3kg, il va falloir se calmer si je ne veux pas finir bibendum.

 

J'ai commencé à rêver d'écharpes de portage plus belles (et chères) les unes que les autres...

Cromignon m'a demandé de "faire un noeud" et j'ai constaté à quel point j'ai perdu la main. Il va me falloir un ou deux ateliers.

Baby-Bump: 12 semaines

Je vais même t'avouer un truc: pour me récompenser d'en avoir tellement bavé pendant 2 mois, surtout quand l'homme révisait, enfin parce que c'était le seul truc qui me faisait plaisir dans mon état de larve, j'ai déjà craqué pour une merveille.

Je t'en reparle bientôt (et j'avoue que je serais ravie d'entendre le ton acerbe de ceux qui diront "ah, eh bien, elle peut se le permettre!". Oui, j'ai un boulot, et un salaire, même si ce n'est pas évident tous les jours, j'ai pu me faire un ou deux plaisirs).

Mon homme s'est auto-félicité de son agrégation en s'offrant des jeux de société, moi, c'est une écharpe de portage. Chacun sa came.

 

Je cherche activement où accoucher et c'est une sacrée prise de tête, crois moi. Je t'en reparlerais aussi.

 

 

Partager cet article

Published by PetitDiable - dans Baby Bump
commenter cet article
22 mai 2015 5 22 /05 /mai /2015 05:43
Rentre avec tes pieds! (BadMother #47)

Ces dernières semaines, c'est pas la grande forme pour moi. Je suis souvent en train de comater dans mon canapé. Et c'est ma grande Pouillette qui en a fait les frais, ce jour là.

 

En général, nous trouvons toujours une solution pour qu'elle ne rentre pas à pieds du collège, qui est à plus d'1/4h de marche. Pareil pour la médiathèque, où elle va souvent après les cours. Pareil d'ailleurs pour la plupart de ses déplacements.

 

Ce jour là, elle a quitté les cours et a justement été à la médiathèque faire un devoir avec une copine. Quand c'est le cas, elle m'appelle (ou l'homme) en sortant pour nous demander la permission et nous prévenir. Bien sûr, je lui ai dit oui. La médiathèque est, elle, à 4 minutes du collège et elle y va avec ses copines.

 

Je lui ai rappelé de m'appeler quand elle aurait fini. D'habitude, elle me téléphone, bouquine une BD ou emprunte des livres, le temps que j'arrive, c'est à dire 5 minutes en gros.

 

Mais ce jour là, je me sentais très mal. Si mal que je n'envisageais pas de conduire pour tout l'or du monde, pas plus que de sortir, ou de faire quoi que ce soit d'ailleurs. A part regarder des conneries en replay.

 

Quand elle 'a appelé, je me suis dit qu'il faisait beau, qu'il était encore tôt, et que pour une fois elle prendrait un peu l'air...

 

 

Voilà, je lui ai dit que je me sentais trop mal et qu'elle rentre à pieds.

 

Je suis bad!

 

 

D'autres {Bad Mother} chez:

 

 

Miss Brownie

 

 

 

Toi aussi tu es une {Bad Mother}?

Raconte nous!

Un article, un lien vers chez moi, et tu me laisse le lien en commentaire...

Qui sera la pire {Bad Mother} cette semaine?

Partager cet article

18 mai 2015 1 18 /05 /mai /2015 08:10
Absente

Je suis absente.

 

Du travail d'abord, depuis un bon moment.

 

De ma vie sociale aussi, vraiment. Je loupe quasiment tout, je décommande, je rate, je suis en retard quand j'arrive à me bouger. Voire très très en retard. Je dis "je ne sais pas encore, je te rappelle!" Et je ne rappelle pas.

 

Comme je n'ai encore donné aucune explication, j'espère que personne ne l'a mal pris. C'est vrai que je me fais rare partout, que je ne réponds pas souvent au téléphone, aux SMS et aux mails. Que je laisse traîner pas mal de choses qui seraient à régler, aller voir un tel, récupérer ça chez une telle, qu'on m'attend et qu'on me relance de partout, que je ne tiens pas mes engagements.

 

Virtuellement c'est encore pire: le blog est quasi à l'abandon, je ne lis qu’épisodiquement mes blogs préférés et je commente encore plus rarement. Quand je fais un saut sur les réseaux sociaux, je tente de rattraper un peu mais c'est souvent pire: je laisse 50 réponses d'un coté, et ensuite je me déconnecte sans avoir été partout.

 

Je ne suis pas une bonne amie, une bonne copine, une bonne prof ni une bonne geek. C'est que je suis superstitieuse, tu vois.

 

Ca dure depuis des semaines.

Ca va peut être s'arrêter maintenant, je l'espère.

 

Car crois moi, je suis bien bien bien malade.

 

Même pas 9 de tension. 8,6 exactement.  Quand je me lève de mon canap' qui est devenu mon QG, j'ai une fâcheuse tendance à faire de sacrés malaises. Des nausées terribles et handicapantes me clouent jour et nuit. Je n'arrive à me nourrir que de fromage et de cornichons.

 

Moi qui aimait tant faire le plus de choses possibles maison, j'envoie l'homme chercher des pizzas au camion. Même le pain, je ne le fais plus. Ce qui d’ailleurs m'a permis d'évaluer le budget pain qu'on économise en temps normal, c'est énorme, on est de vrais bouffeurs de pain!

 

Le seul truc que je fais encore ce sont les yaourts. Parce que ça ne sent rien: les odeurs de cuisson, même du pain, même des pâtes, m'envoient direct faire un stage dans mon second QG: les WC.

 

Quand l'homme était absent, qu'est ce que j'ai pu en baver, seule avec mes deux diablotins!

Incapable de me lever plus de 2 minutes, de faire à manger, alors les sortir...n'en parlons pas!

 

Ah j'oubliais une anémie charmante en prime, au cas où je n'aurais pas été suffisamment à terre!

 

Heureusement j'ai pu compter sur le soutien de mon entourage, même un petit message pour prendre des nouvelles fait qu'on se sent moins seule dans ces cas là. Les rares à qui on en a parlé tout de même, ceux qui ont remarqué que quelque chose ne tournait pas rond et à qui je n'ai pas pu mentir. Merci à eux! Mes adorable voisins nous ont apporté à manger, par exemple, et ça m'a fait du bien d'avaler autre chose que du pain et du kiri!

 

Oui, car ce n’est vraiment pas mon genre, d'être absente ainsi.

 

Et cet état de boulet, je crois dur comme fer qu'il va passer maintenant, car j'ai déjà connu ça.

 

Ensuite je pourrais savourer ma joie et mon bonheur.

 

Si tout va bien, la famille s'agrandira cet automne.

 

Partager cet article

Published by PetitDiable - dans Baby Bump
commenter cet article
8 mai 2015 5 08 /05 /mai /2015 06:34
Le centre aéré (BadMother #64)

Si tu me lis un peu, tu sais que les moments à deux en amoureux, c'est assez rare, et que ça me manque beaucoup.

 

On a eu des périodes plus fastes que d'autres sur ce sujet, depuis qu'on a Cromignon: l'année de la crèche c'était chouette, il y allait le mardi, je ne bossais pas et l'homme avait son après-midi. Alors le mardi c'était plateau TV, pique-nique à la plage, ciné de temps à autres...

 

Puis en TPS plus rien de tout ça, et depuis c'est à nouveau compliqué.

Aujourd'hui il est en maternelle. Jusqu'ici, pas question de le mettre au centre aéré le mercredi ou les vacances scolaires. Sans avoir de soucis avec la séparation, Cromignon a besoin d'avoir des repères, une petite adaptation. Le lâcher pour une journée complète du jour au lendemain avec des inconnus, ce serait risqué.

 

Mais ces derniers temps, vraiment, Cromignon es hyper à l'aise. Il va même à l'école sans son doudou. Je le vois bien quand je le lâche dans sa classe, il a pris beaucoup d'assurance, ne me réclame plus de dernier bisou. Un au-revoir dans le couloir, et il file accrocher l'étiquette avec son nom sur le tableau sans un dernier regard.

 

Alors l'idée a germé dans ma tête...le centre aéré pour cet été...pas très cher, assez flexible...j'en ai eu de très bons échos...les enfant font de super activités, des sorties...ça lui permettrait de faire autre chose que rester avec papa-maman, surtout en juillet où sa soeur sera partie...de garder le contact avec la collectivité et les copains...oui je sais: je me donne bonne conscience!

 

Parce que mon but initial c'est de passer du temps tranquille avec mon chéri!

Alors je l'ai inscrit, quelques jours, cet été. Voilà.

Je suis bad!

 

D'autres {Bad Mother} chez:

 

Loustique et pixels

 

 

 

 

Toi aussi tu es une {Bad Mother}?

Raconte nous!

Un article, un lien vers chez moi, et tu me laisse le lien en commentaire...

Qui sera la pire {Bad Mother} cette semaine?

 

Partager cet article

Published by PetitDiable
commenter cet article
6 mai 2015 3 06 /05 /mai /2015 08:38
Comment j'ai soigné ma sciatique par la pensée!

En lisant ce titre, tu dois te dire que ça y est, on m'a définitivement perdue. Après avoir allaité mon fils 2 ans, porté en écharpe, utilisé des couches lavables et maintenant des serviettes hygiéniques lavables, pratiqué l'éducation respectueuse non punitive, arrêté de me laver les cheveux avec du shampooing...voilà que la miss PetitDiable pète définitivement les plombs et va sans doute partir vivre dans une communauté en Lozère pour célébrer le culte des extra-terrestres.

 

Attend, je t'explique. Certes ça peut paraître foufou, ça doit sans doute l'être un peu d'ailleurs, mais il s'est vraiment passé un sacré truc.

Je te refais l'historique depuis le début.

 

Depuis début janvier, je souffrais de crises de sciatique très douloureuses et vraiment handicapantes. J'ai même été arrêtée de travail, je ne pouvais plus marcher (ni conduire!). J'ai fait une batterie d'examens, mécaniquement, rien n'expliquait ça.

 

J'ai eu des piqures quotidiennes, j'ai vu le kiné deux fois par semaine, j'ai vu 4 fois l'osthéo en deux mois.

 

Tout ça soulageait bien sûr, mais la sciatique revenait à chaque fois.

J'ai pris rendez-vous chez l'acupuncteur et l'homéopathe. J'ai même envisagé un rebouteux, oui, il y en a par ici, des rebouteux!

 

Et puis comme je suis ouverte à tout ce qui pourrait me soulager, je me suis penchée sur le côté psy de la chose. A la base, je ne suis pas du tout hermétique à cette approche, au contraire: je crois que notre corps et notre esprit ne sont pas deux choses distinctes, mais une seule et même chose, et que si l'un va mal ça va se ressentir partout. Il me semble évident que quand on est heureux, on a moins de chances d'être malade, et que quand on est souffrant, c'est pas évident d'être heureux. Bref.

 

Donc j'ai tout bêtement googlé "causes psychologiques sciatique" et me suis retrouvée sur des sites plus ou moins loufoques.

 

Une chose ressortait: la sciatique serait la traduction d'un certain nombre de peurs, d'angoisses et de problématiques. Notamment celle de la "perte de pouvoir" et de la "perte d'argent ou de niveau de vie".

Ce qui, soit dit en passant, correspond aussi aux problématiques des nombres de femmes enceintes qui ont tendance à développer des sciatiques pendant la grossesse...j'dis ça, j'dis rien!

 

J'ai halluciné parce qu'en effet, ces deux soucis sont les miens en ce moment.

Mais ne hurlons pas au miracle, me suis-je dit. D'une part ça peut être un hasard, comme quand ton horoscope tombe juste. D'autre part, quand bien même, ça me fait une belle jambe de le savoir. Et maintenant? J'ai toujours mal au c....

 

Mais j'ai la chance de faire du yoga et d'avoir appris par cette pratique deux ou trois petites choses utiles. notamment comment "amener la respiration dans les tensions", ce qui procure une détente et un soulagement. C'est tout con: techniquement il s'agit juste de respirer bien fort avec son abdomen d'abord puis sa cage thoracique (en gros hein, je ne te fais pas un cours de yoga, si tu veux des détails regarde sur youtube, il y a des tutos) tout en se concentrant sur une zone du corps "tendue". Chez moi c'est souvent la nuque et les chevilles.

 

Je me suis donc dit que je n'avais rien à perdre, et j'ai tenté. Entre 10h du matin et 19h, tout en faisant ce que j'avais à faire (j'étais en plein baby sitting intensif, j'avais à faire, crois-moi), je pensais à ces deux "petits soucis" du moment, peur de la perte de pouvoir et de la diminution de niveau de vie, tout en amenant ma respiration dans la zone douloureuse.

Tu ne vas pas me croire, parce que moi non plus je n'y crois toujours pas alors que ça fait un bon mois maintenant.

 

Le soir, je me suis rendu compte que je n'avais plus mal. Rien qu'une légère douleur résiduelle. J'ai tordu ma jambe dans tous les sens, je me suis accroupie, levée, contorsionnée. Plus bobo.

 

Je crois à la pensée curative, comme je te l'ai dit, mais pour moi c'est un ensemble: je crois que la pensée curative plus les medocs plus l'osthéo plus le kiné etc...c'est bon pour guérir. Mais rien que la pensée, et en aussi peu de temps? Je suis la première à douter!

 

Et pourtant...ça fait plus d'un mois maintenant. Je n'ai plus mal. J'ai arrêté le kiné, les piqures, l'osthéo.Deux fois j'ai senti poindre à nouveau le petit pic douloureux au dessus des reins. J'ai respiré, je me suis concentrée, c'est parti.

 

Voilà, je suis définitivement une hippie finie, je me soigne par la pensée!

 

 

Et toi, tu y crois à la pensée curative?

Partager cet article

1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 06:28
L'enfant autonome...(BadMother #63)

La semaine dernière, je suis restée seule avec Cromignon pendant 5 jours. Ce qui ne serait pas pour m'effrayer, quand tout va bien. Mais quand ce n'est pas la grande forme pour moi, vu que je n'ai pas trop de relais pour m'aider, ça développe l'autonomie dudit Cromignon à vitesse grand V!

 

A commencer par les matins.

J'ai expliqué à mon petit bonhomme que j'étais fatiguée, et que le matin ce serait chouette qu'il ne me réveille pas tout de suite mais qu'il joue un peu dans sa chambre en se réveillant.

Quelle ne fut pas ma surprise le premier jour, de me lever à 10h30 et de trouver mon Cromignon au salon, jouant tranquillement, et surtout...s'étant préparé son petit dej tout seul!

 

A 3 ans et demi, j'avoue que je ne m'y attendais pas du tout, je pensais qu'au mieux il jouerais dans sa chambre pendant 15 minutes après son réveil...

 

Il s'était versé son lait dans une tasse qu'il avait pris dans le lave vaisselle, avait mis du chocolat en poudre dedans (beaucoup. beaucoup trop!) et un peu partout sur la table, aussi. Puis il l'avait touillé et bu, froid parce que "ze sait que zait pas le droit de mettre au micro-onde maman, c'est danzereux", en l'accompagnant de deux compotes.

 

Mais ce n'est pas fini.

 

Un soir, je larvais dans le canapé pendant qu'il jouait. Il m'a dit avoir faim, et en effet il était bientôt 19h30. D'une voix mourante je lui ai demandé d'attendre encore 10 minutes avant que je n'aie le courage d'aller faire cuire quelque chose. Il est reparti. Et est revenu 5 minutes plus tard, un sandwich à la main: "c'est bon maman, zai fait mon dîner, tu veux que je te fasse le tien?"

Il avait pris du pain, étalé du beurre avec son petit couteau, mis du jambon et du fromage, et hop, un parfait sandwich.

 

Oui, je suis une badmother, mon fils se fait lui même sa bouffe, à 3 ans et demi!


 

D'autres {Bad Mother} chez:

 

Little Lilie Blue

 

 

 

 

Toi aussi tu es une {Bad Mother}?

Raconte nous!

Un article, un lien vers chez moi, et tu me laisse le lien en commentaire...

Qui sera la pire {Bad Mother} cette semaine?

 

 

Partager cet article

25 avril 2015 6 25 /04 /avril /2015 06:36

Ah, la déco...tu sais, dans une autre vie, je serais blogueuse déco. Sérieusement.

 

Je passe énormément de temps à surfer à droite, à gauche, à rêver sur mon futur salon, ma future salle de bain, ma future chambre...parce qu'il faut bien avouer que, pour le moment, c'est pas vraiment ça.

 

L'essentiel c'est de rêver, non?

Et du rêve, j'en ai trouvé chez Westwing, comme Arwen d'ailleurs, et elle, la déco, ça la connait!

 

J'aime ce site parce qu'il propose de petites pépites très originales, et aussi pour ses ventes privées très variées: il y en a pour tous les goûts...à prix réduits, forcément.

 

Mon dada du moment, c'est de refaire le salon: je voudrais tout changer, à commencer par le vieux canapé éculé. L'idéal serait de tout bazarder et de racheter un ensemble, pour avoir une harmonie et un esprit général.

 

Je me laisserais bien tenter par ce genre de thème:

De la déco chez Westwing

Avec quelques objets déco comme ces bouts de canapé et ce chiffonnier:

 

 

De la déco chez Westwing
De la déco chez Westwing

Pour une note colorée, car tu sais comme j'aime la couleur, cette toile sur châssis Mapa:

 

 

De la déco chez Westwing

Et puis, un peu en vrac, de chouettes objets glannés en furetant sur les nombreuses ventes privées en cours:

 

 

De la déco chez Westwing
De la déco chez Westwing
De la déco chez Westwing
De la déco chez Westwing

En ce moment, tu peux consulter leur guide du printemps ici, il est truffé d'idées rafraichissantes.

 

Pour accéder aux ventes privées, il suffit de s'inscrire, aucun parainage n'est nécessaire.

 

Quant à moi, je vais repartir composer le salon de mes rêves...

Partager cet article

Published by PetitDiable - dans Tests et avis
commenter cet article
17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 05:51
Je ne suis pas une maman comme les autres.       (BadMother #62)

Plus je rencontre d'autres mamans, plus je lis les blogs famille et maternité, plus je feuillette des magazines familiaux, et plus je me rends à l'évidence: je ne suis décidément pas une maman comme les autres.

Ni mieux ni pire, quoique certainement bien pire que certaines, mais différente pour sûr.

 

Certains sentiments qui assaillent toutes les mamans me sont inconnus.

Je ne ferais probablement jamais certains trucs que font toutes les autres mamans.

Parfois je me sens décalée, tu vois, parfois j'ai envie de clamer mes différences. Même si je suis une espèce à part, peut être la seule dans mon cas, je suis quand même une maman, mince!

 

Il m'arrive de me dire que j'ai toujours 15 ans dans ma tête et que me voilà tout à coup pourvue de marmots.

 

Parce que jamais...

  • je ne trouve que le temps passe trop vite. Jamais. Sauf quand je sors (une fois par an ou à peine plus) en amoureux avec mon homme. Tous ces statuts FB "ahhh le temps passe trop vite, où est mon bébé!!!" me laissent perplexe. Je ne comprends juste pas. Pourtant j'ai aimé la période bébé, hein, ne nous méprennons pas. J'ai allaité, j'ai adoré ça, j'ai porté, j'ai adoré aussi, j'ai poupouné...mais chaque chose en son temps et à chaque période ses joies et ses difficultés. Je ne regrette pas, je n'ai aucune envie de revenir en arrière.

 

  • je ne fais de sweet table pour les anniversaires. Je ne saurais pas, je pense, la faute à mon infinie nullité artistique. Mais franchement les quelques fois où ça m'a traversé l'esprit, appâtée par l'une de vos magnifiques réalisations...je me suis dit "à quoi bon, en 10 minutes ils auront anéanti le boulot de 10h sans parler du coût!" Faignasse et avare, je suis!

 

  • je ne fais de jolies assiettes rigolotes, à base de ketchup pour faire les cheveux et d'oeufs durs pour les yeux. Non, ça, je ne fais pas. Ne me demande pas pourquoi, mais ça me fout le cafard. Et puis pareil que pour les sweet tables: à quoi bon? Ils vont tout détruire en 2 secondes et tout manger pareil, non?

 

  • je ne culpabilise . Jamais de jamais. Non, jamais, je te dis. Je ne sais même pas ce que c'est, la culpabilité, sans rire, ni avec mes diablotins ni dans aucun autre domaine. Je ne sais pas comment ça se fait. Je foire des trucs parfois, bien sûr, mais je ne ressens pas de culpabilité. C'est plutôt un truc du genre "ah, j'ai merdé. Bon, comment je vais arranger ça/comment je me débrouille pour mieux faire la prochaine fois?". Quand je vois à quel point maternité et culpabilité sont liées chez la plupart des mamans, je me dis que je ne suis pas normale!

 

  • je ne prépare de jolis gâteaux arc-en ciel, à thème sur les pirates ou la reine des neige ou que sais-je. J'admire vos réalisations comme j'admire un tableau de Van Gogh: c'est un truc complêtement hallucinant et hors de ma porté. Je fais de bons gâteaux, enfin nous, on les aime bien, mais jamais de la vie je ne travaille de la pâte à sucre pour qu'ils aient l'air d'un circuit de kart ou d'un centre équestre. Au mieux, je fais un glaçage et j'écris un truc dessus...et là déjà je t'assure que je me surpasse!

 

  • je ne doute de l'école de mes enfants. Bien sûr, tout n'est pas rose, la Pouillette a eu quelques instit's moyennement pédagogues, et maintenant au collège quelques profs pas top du tout. Bien sûr Cromignon va souvent en récré sans son bonnet malgré le froid et le fait que je répète sans cesse au maître qu'il souffre d'asthme et doit être bien couvert, sans parler des soucis parfois rencontrés à la cantine (un jour les atsem seront formées pédagogiquement parlant, un jour...parce que pour le moment tout est affaire de vocation personnelle et ça fait même tiquer une bonne pâte comme moi d'entendre hurler "vous me cassez les c...." à des petits de 3 ans).. bien sûr il y en aura, des soucis: l'éducation nationale, c'est un service public géré par des humains. Le jour où des robots feront cours, sans doute ce genre de trucs n'arrivera plus. Mais dans l'ensemble je suis ravie de l'école et je ne pose pas plus de questions que ça: chacun son job. A eux de leur apprendre Pythagore, je n'ai pas à m'en mêler, ils savent ce qu'ils font. J'hallucine donc à chaque fois que je vois que non, les mamans ne sont pas comme moi. Il n'y a qu'à venir écouter les conversations devant l'école de Cromignon...

 

  • je ne redoute ni mercredis ni weekends ni vacances scolaires. Au contraire. J'adore. Certes je n'ai pas 4 enfants en bas âge, sans quoi peut être je penserais différement, mais pour le moment j'adoooore me retrouver avec ma mini tribu et profiter de la montagne, la plage, notre maison, les copains...bien sûr il y a des mercredis-taxis moins agréables que d'autres, des weekends pluvieux un peu désoeuvrés. Mais dans l'ensemble je suis ravie de passer du temps avec mes diablotins. Ce n'est pas  moi qui me sentirais soulagée quand c'est la rentrée, pour sûr! Alors quand je vois toutes ces mères qui craignent les mercredis comme l'enfer, les vacances comme le diable, je me dis encore une fois que je ne dois pas être une maman standard!

 

  • j'ose à peine le dire mais...j'aime le parc! Oui! C'est vrai! j'aime bien aller au parc avec les diablotins, m'asseoir tranquille pendant qu'ils jouent, surtout maintenant que Cromignon est autonome et que je suis moins derrière lui. Mais même avant, quand je ne pouvais pas le quitter d'une semelle, j'aimais bien, j'ai toujours aimé je crois. Les voir courir, grimper, s'en donner à coeur joie, rire, se balancer...ça m'a toujours procuré beaucoup de bonheur. Le sketch de Foresti sur le parc ne m'inspire vraiment pas: quand j'y suis, je ne rêve absolument pas de m'évader chez Zara...Je vois pourtant que pour beaucoup c'est un calvaire, ou presque...

  • je suis une foutue quiche créative, et donc toutes les jolies activités DIY que vous faites toutes, me font complètement triper! Chez moi tu ne trouveras ni feuilles de couleur, ni yeux mobiles, ni feuilles de mousse, ni attaches parisiennes, ni rien de tous ces trucs nécessaires à chaque fois que je clique sur "Un joli..... DIY" et que je me dis "ah trop chouette, allez je fais ça avec les enfants!". Je t'avoue que je ne sais même pas où je pourrais me procurer ces bidules. Dernièrement je me suis surpassée: j'ai imprimé des patrons de Pâques et on a réalisé des boites et paniers avec des lapins, des poules et des oeufs dessus. Matériel: un ordi, une imprimante, des ciseaux, de la colle. Au delà de ces fournitures, faut pas compter sur moi.

 

  • je ne veux être malade à la place de mes enfants. Ah non, surtout pas. Bien sûr je suis triste, quand ils le sont mais je n'ai pas envie d'endosser ça. Parce que quand c'est moi qui suis malade, qui s'occupe d'eux? L'enfer doit ressembler à une gastro alors que tu as plein de  marmots en bas âge à gérer.

 

En plus d'être bad, je ne fais rien comme tout le monde, quelle vilaine maman je fais! Il doit me manquer quelques cases "maman"!

 

D'autres {Bad Mother} chez:

 

Ma famille Recomposée

 

 

Toi aussi tu es une {Bad Mother}?

Raconte nous!

Un article, un lien vers chez moi, et tu me laisse le lien en commentaire...

Qui sera la pire {Bad Mother} cette semaine?

Partager cet article

Published by PetitDiable - dans Petit Diable herself
commenter cet article
13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 05:51
Sur quoi lâcher prise? Education respectueuse (RIE).

La semaine dernière je te racontais comment on a mis en place un système de règles et de conséquences aux manquement aux règles selon RIE, l'éducation respectueuse.

 

Un point très important c'est de ne pas en avoir trop. Trop de règles crée un carcan autour de l'enfant qui a besoin de liberté pour s'épanouir, prendre des initiatives, se développer correctement.

 

Comment faire alors pour savoir quelles règles créer?

 

Avec l'homme, on s'est posés un peu et on a réfléchi.

 

Il y a plusieurs sortes de comportements qui nous gènent chez l'enfant.

 

  • Les comportements potentiellement dangereux. Ceux là font l'objet de règles, si l'enfant à tendance à les enfreindre bien sûr. donner la main en traversant la rue n'est pas négociable, mettre son manteau pour sortir quand il fait froid...

 

  • Les comportements socialement dérangeants. Arriver chez des amis et se mettre à sauter sur leur canapé avec ses chaussures pleines de boue n'est pas acceptable, par exemple. Ceux là font aussi l'objet de règles, si besoin.

 

  • Et les comportements ennuyeux pour nous mais qui font partie du développement normal de l'enfant. Ceux là ne doivent pas faire l'objet de règles, elles ne seraient ni applicables, ni productives, ni comprises par l'enfant, et surtout pas respectueuses de son développement.

 

Par exemple: jetter des objets encore et encore, patouiller à table ("on ne joue pas avec la nourriture" est sans dout l'un des précepte les moins RIE et le plus éloignés de la psychologie de l'enfant), gigoter à table, se mettre debout en mangeant (rester assis sans bouger pour un enfant de 2/3 ans c'est trèèèès compliqué), se mettre en colère ou bouder, grimper partout, vider des placards, jouer à l'eau en se lavant les mains et en mettre partout, salir et déchirer ses vêtements en jouant...liste non exhaustive!

 

Bien entendu il faut avoir un minimum de notions de ce que fait un enfant à tel ou tel âge, et pourquoi. La lecture d'un ou deux bouquin de psychologie de l'enfant ou de développement psycho-moteur n'est pas de trop.

 

Que faire alors? Lâcher prise, accepter que oui, son enfant a besoin de jetter 34 fois de suite son jouet et lui rendre à chaque fois. Oui, à table il met les mains dans la purée, la mélange avec la compote, étale le tout partout. Oui il rentre de l'école avec ses vêtements pleins de boue, il a joué à sauter dans les flaques, et c'est normal. Il y a des machines à laver pour ça. Oui il se met en colère parce que son bateau légo est détruit, et il balance ses légos partout. son système nerveux immature ne lui permet pas encore de gérer sans heurts ce genre de frustration.

 

Chez les PetitsDiables, on a choisi de laisser faire Cromignon, tout en lui signalant le désagrément causé: s'il mets de la compote dans l'eau par exemple, je lui dit que ça me déplait parce c'est du gâchis, qu'ensuite nous n'aurons plus de compote à manger. Mais je n'applique pas de conséquence "restrictive". S'il se lève sur sa chaise, s'il gigotte à table, je lui signale que c'est mauvais pour sa digestion, qu'il risque d'avoir mal au ventre. Mais pas de conséquences là non plus.

 

Avoir des enfants et les élever respectueusement, c'est aussi lâcher prise sur ce qui ne peut être évité dans leur développement normal, et l'accepter.

 

D'autres articles RIE ici chez moi, et ici chez Maman Mymou.

Partager cet article

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie loin dans le Sud de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 4, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog