Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 août 2016 7 28 /08 /août /2016 05:55
Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.

Il a fait beau et chaud cette semaine ici, avec toujours assez de vent pour qu'on n'étouffe pas.

Les travaux de notre chambre ont avancé mais ne sont pas encore finis. Ca attendra.

On a eu quelques nouvelles désagréables qui me stressent pas mal et me font anticiper une année scolaire avec un sacré rythme. Je ne vais pas avoir droit à l'erreur ou à être malade.

Malgré tout je suis très contente de notre beau dressing, un jour ce sera fini, un jour.

Et puis en disant m... à la fatigue et à un moral en berne, j'ai décidé de lutter et je suis allée à la plage avec les diablotins. J'ai réussi à me baigner, même. Pour la seconde fois de l'été.

Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.

Sinon il y a eu de la famille et c'était bien sympa de les voir, du portage bien sûr, et j'ai fait ma photo mensuelle de mon stash (voyageuses comprises...). D'ailleurs une de ces voyageuses me plait tant que j'aimerais bien l'acheter mais...pas prévu au budget...je me tâte à revendre une autre beauté...mais je n'y arrive pas!!!

Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.

On a été à la plage donc, à la kermesse du centre de loisirs, on a essayé de belles colères cromignonesques, la Pouillette s'est bien amusée avec sa cousine et s'est découvert une nouvelle passion: le skate. De nouvelles aventures sur le sujet sont à suivre, je pense.

Polochon ne cesse de nous faire plein de bisous, c'est adorable. C'est surtout à son frère qu'il en fait plein plein plein.

Cromignon a découvert le Mastermind, et on y joue avec bonheur. Un de mes jeux préférés. Avec la Pouillette, c'est Carcassonne. J'adore aussi mais c'est plus long et tu sais comme le temps ici, c'est une denrée rare...

 

 

Ma semaine en images et mes petits bonheurs, pour Virginie B., Madame Parle et Coralie.

Et toi, ta semaine?

24 août 2016 3 24 /08 /août /2016 05:07
Le piège du fait-maison.

C'est la vogue du home-made, à fond les ballons. Tu as dû remarquer.

En cuisine, dans la salle de bain, pour les produits ménager, pour les vêtements, la déco...

 

Pas un jour ne passe sans que je ne lise un billet de blog, que je ne voie une émission de TV, que je ne tombe sur un bouquin ou un magazine...avec de beaux DIY comestibles ou pas.

C'est sympa. C'est souvent économique. C'est agréable.

C'est souvent écolo et meilleur pour la santé.

Certes.

 

Moi la première, je me suis engouffrée dans la tendance. Surtout en cuisine, j'ai toujours aimé cuisiner. Je fais le pain, les yaourts, les desserts, les plats et les crèmes glacées...

En découvrant le no-poo et les cosmétiques cleans, je bidouille aussi de ce côté.

Quant aux produits ménagers, ça fait un bon moment que je jongle entre produits cleans et faits-maison.

Concernant la déco et la couture, tu me connais hein, c'est pas mon rayon.

 

Il y a eu un moment où j'ai vraiment eu l'impression d'y consacrer du temps, beaucoup de temps...trop de temps.

 

Quand on bosse et qu'on a trois diablotins, le temps c'est un paramètre très précieux.

Alors je me suis posée un instant et j'ai réfléchi.

 

D'abord, pourquoi le home made. Pourquoi moi, je veux faire moi-même. Qu'est ce que je je veux faire moi-même.

 

Et puis, pourquoi et comment cette tendance. Féminine. Comme je crois de plus en plus à une orchestration mondiale de la société patriarcale et non plus à un "hasard" découlant de l'évolution, je me suis dit que bien peu nombreux dans les foyers sont les hommes qui cousent de petits sarouels pour leurs lardons. Qui font leurs gel-douche. Qui font des danettes maison ou du gel de lin pour remplacer leur gomina. Qui fabriquent leur lessive...

 

Pourtant ces messieurs ne sont-ils pas concernés aussi par leur santé, celles de leurs enfants, l'écologie, les économies? Pourquoi seules les femmes se lancent-elles dans ces activités certes gratifiantes et souvent agréables, mais chronophages de ouf?

 

Dans les magazines masculins, y-a-til des articles sur "comment faire soi-même sa mousse à raser"?

N'as-tu pas l'impression qu'on nous vend la femme parfaite avec une nouvelle corde à son arc: elle fait-tout elle-même?

N'as-tu pas l'impression qu'on doive limite s'excuser si on poste une photo d'un gâteau qu'on a acheté?

Ohhhh la vilaine maman nullasse, elle n'a pas fait de sweet table pour l'anniversaire de pitchoune...Elle n'a pas recyclé des branches d'arbre et des pommes de pin pour décorer la chambre de bébé...

 

Ne serait-ce pas un nouvel outil d'asservissement des femmes, cette affaire de fait-maison? Histoire d'encore plus nous occuper à des tâches pour éviter -peut-être- qu'on se demande pourquoi ces messieurs les juges condamnent un homme violent qui a tué sa compagne (c'est donc un "drame familial...") à 3 ans fermes (voire à rien du tout, homicide involontaire, les prisons sont pleines, dehors monsieur...), et une femme victime qui se défend (c'est donc un meurtre...) à 10?

Mais pardon je m'égare. Le home-made,, donc.

 

J'ai donc décidé de mettre un frein à mes productions. Je garde du temps pour mes diablotins, et je ne réalise moi-même que ce qui en vaut vraiment la peine.

Pour moi, c'est: la nourriture, mais j'ai toujours de quoi dépanner. Je fais le pain, mais j'ai du pain de mie dans un placard, ou des tranches au congélateur. Aujourd'hui, je manque vraiment de temps, alors j'ai aussi quelques plats tout prêts surgelés. Et des boîtes de conserve. quand je peux sans m'épuiser ou négliger mes enfants, je fais la popote. Sinon j'ouvre le placard ou le congélateur. En attendant de retrouver un peu de temps pour ça.

Niveau cosmétiques, ce que je fais me semble très important et ne me prend pas beaucoup de temps. Mon shikakai, mon henné, le dentifrice...Je ne fais plus de savons ni de gel douche maison. C'est long, et me semble inutile. J'achète du bon savon clean, c'est écolo et ça ne coûte pas cher, ça dure longtemps. Je me lave au rhassoul en général, ça ne prend pas de temps non plus. Plus de crème pour le visage,n mis les remplacer est rapide.

Pour les produits ménagers, c'est également rapide. Je prépare la lessive pour plus d'un mois. J'alterne avec de la lessive clean. Pour les sols, je prépare en avance pas mal de produit en 3 minutes.

 

Pour le reste, j'achète des produits les plus sains possibles...

Je ne passerais plus mes dimanches après-midi en cuisine pour préparer les menus et repas de la semaine...les goûters des enfants, j'ai recommencé à les acheter. Et si j'ai le temps, et l'envie,  on les fait ensemble avec eux.

 

Avec un peu de recul, cette mode du tout-fait maison ressemble fort à une injonction de plus et à une jolie pierre à l'édifice de l'asservissement féminin...non?

 

 

18 août 2016 4 18 /08 /août /2016 05:24
9 mois.

On a souvent l'habitude de penser que c'est un cap important, les 9 mois. Parce que ça y est, bébé a passé autant de temps dehors que dedans. Ce n'est pas vraiment le cas ici: Polochon est né une vingtaine de jours avant, donc plutôt à 8 mois et une dizaine de jours.

C'est toujours très douloureux pour moi d'ailleurs. Et c'est ce à quoi me renvoie ce moisniversaire.

Enfin, c'est mon souci ça, pas le sien.

 

Il a 9 mois, mon joli petit Polochon, et c'est ça qui compte. Il est beau, il est en pleine forme, il s'éclate dans la vie.

 

Il est couche-tard et lève-tard. Il sieste assez peu, une seule vraie sieste par jour et pas toujours bien longue.

Mais ce n'est pas vraiment un souci: il est du genre tranquille et facile à vivre.

 

Il aime jouer avec le chien, avec son frère. Il aime aller se mettre debout un peu partout. Il aime transvaser les objets, d'une caisse à l'autre. Il lâche une main après l'autre, il cherche son équilibre. Il se déplace sans précipitation. Mais quand il est pressé, il fonce à 4 pattes bien plus vite qu'on ne peut l'imaginer!

 

Il mange toujours avec grand appétit, il dévore même, découvre les goûts et les textures avec intérêt et curiosité. LA DME, c'était vraiment fait pour lui. Je lui ai offert une belle assiette EZPZ, et bientôt je lui donnerais une cuillère.

Depuis quelques semaines, je lui donne un peu de fromage de chèvre frais, une ou deux fois par semaine. Il aime beaucoup. Mais sa grande passion, ce sont les fruits. Raisin, pastèque, pèches, abricots, pommes...tous les fruits.

C'est un vrai bonheur de le voir se régaler, tout seul comme un grand.

 

Il peut pousser de grands cris de joie quand il est heureux. Et de grands cris d'orfraie quand il n'est pas content! Quand je le rhabille par exemple, lui qui n'aime rien tant que se balader tout nu.

 

Il est très libre. Il est très appliqué. Il est très indépendant mais n'aime pas être seul. Il peut jouer longtemps et se balader, sans rien demander, mais il préfère nous avoir sous les yeux. Dans son bain, il joue mais je dois rester à ses côtés.

 

Il est impressionné par les nouveaux endroits, les nouvelles textures et matières. Il a mis du temps a accepter de toucher le sable. Il peut rester collé à moi un bon moment quand on va dans une autre maison. Il est sociable et souriant, mais n'aime pas qu'on le prenne dans les bras si on n'y va pas doucement.

 

Il passe beaucoup de temps porté, dans mon dos. Il y joue avec mes vêtements, mon collier d'allaitement, son accroche-bidule. Il aime arracher les feuilles des arbres, en passant au jardin.

 

Il aime pas les cris et l'agitation. Quand un bruit le surprend, il me cherche très vite des yeux comme pour me demander si c'est dangereux ou non.

 

il est rond, dodu, plein de jolis bourrelets...

 

Je pourrais, comme chaque mois, écrire encore une montagne de choses sur Polochon.

Mon bébé.

10 août 2016 3 10 /08 /août /2016 05:07
5 ans

Une journée de vacances et de soleil parmi tant d'autres ici, avec le soleil, Cromignon a eu 5 ans.

 

Cette année on n'a pas fait de fête ou invité ses copains. Beaucoup de fatigue, pas envie...et puis le sempiternel problème des enfants de l'été: comment inviter ses copains d'école?

Du coup je pense qu'on fera quelques chose, mais après la rentrée.

 

Ce n'est pas pour ça qu'il a passé une mauvaise journée, crois moi!

 

Il a commencé au réveil par venir nous faire un câlin dans notre lit, tout étonné qu'enfin, c'était le grand jour! "C'est mon anniversaire? C'est bien vrai? C'est aujourd'hui que j'ai 5 ans?"

Le temps passe si lentement à cet âge. Les petits attendent ça jour après jour, ou presque...

 

5 ans c'est son entrée dans le monde des "grands" à l'école, sa dernière année de maternelle. Le droit de manger des fruits à coque. D'avoir le même couteau que nous à table. De marcher près de nous en traversant certaines rues (les petites) sans donner la main.

 

Il a d'abord ouvert son premier cadeau. Un troll Playmobil. Il en parlait depuis des mois, de ce troll vu dans un magazine.

Après avoir bien joué avec, il est parti acheter son gâteau à la boulangerie. C'est lui qui l'a choisi.

 

On avait prévu une sortie dans un parc d'attractions l'après midi. Mais après le repas fort équilibré -pommes dauphines (boules frites) poulet et gâteau- et surtout l'ouverture du second cadeau, plus personne n'avait envie de bouger. (en plus il faisait 40 à l'ombre...hem...).

Car le second cadeau lui a donné envie de jouer tout l'après midi sans sortir: la cabane des aventuriers PlayMobil. Heureusement que la Pouillette était là pour la monter...j'a horreur de ça!

 

En fin d'après midi, l'homme a installé au jardin les tentes. Pour l'utilisation du troisième et dernier cadeau, c'était nécéssaire de passer une nuit dehors. Enfin pas Polochon et moi quand même...on n'est pas fous!

 

C'est après le dîner -un peu plus équilibré quand même- que ce troisième cadeau lui a été offert: un télescope. Il en rêvait! Observer la lune et les étoiles, c'est un de ses grands rêves. Il adore les planètes, l'astronomie....

 

Il ne pensait pas avoir encore un cadeau alors l'effet a été très réussi, en matière d'étoiles (justement!) dans les yeux.

 

Hélas il faisait nuageux ce soir là, du coup ils sont passés directement à la phase nuit en tente et j'ai été surprise. Je pensais vraiment qu'ils allaient revenir, sans avoir réussi à trouver le sommeil, au bout d'une heure ou deux. Mais non! Ils y ont dormi toute la nuit! Enfin les diablotins, parce que l'homme apparement n'a pas vraiment fermé l'oeil...

 

Ce fut un tel succès, ils étaient si contents qu'ils ont remis ça une seconde nuit, à ma grande admiration (je déteste dormir en tente sauf quand je randonne et que je n'ai pas le choix...). Il faisait d'ailleurs plus clair, et le télescope a pu servir un peu .Mais ce n'est pas évident à utiliser ce machin, il va encore nous falloir de l'entraînement.

 

Voilà, Cromignon a eu 5 ans en beauté, je crois qu'il a aimé sa journée (et sa nuit!) d'anniversaire.

 

 

 

7 août 2016 7 07 /08 /août /2016 06:30
Mes petits bonheurs #176 et ma semaine en images.

Hein? On est dimanche? Je ne sais pas pour toi mais ici, on est totalement déconnectés des jours et même des heures.

 

Quelques petits trucs nous rappellent à la réalité, l'estomac (j'ai faim...tiens il est 14h!), le soleil (tiens il fait nuit, oh il est 22h!) sinon c'est légèrement anarchique ici.

 

Il fait bien chaud, mais le ^|`\^grrr~# de vent nous bloque pour aller à la plage. Il y a des étés comme ça.

 

Complètement en vrac, cette semaine: Cromignon a eu 5 ans. Il a été gâté, et on a dormi deux nuits en tente pour fêter ça. Il a adoré. Quand je dis on, c'est lui, l'homme et la Pouillette. Polochon et moi, on n'est pas fous.

 

Il a pu observer les étoiles avec son télescope tout neuf du coup. Il va falloir qu'on prenne le coup de main, ce n'est pas évident de viser avec!

 

On est allés passer une belle journée au bord d'un lac. Ca change du sable même si j'ai trop de mal à me tremper ...ça doit être psy mais la vase sous mes pieds, plus les mégas gros poissons qui viennent nous tourner autour, beurk quoi. Heureusement les autres petits diables sont moins coincés que moi. L'homme a emmené 6 gamins sur le pédalo...

 

 

Mes petits bonheurs #176 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #176 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #176 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #176 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #176 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #176 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #176 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #176 et ma semaine en images.

La machine à laver est tombée en panne, alors on en a racheté une bien plus grande: 11kg. Ce truc est clignotant, ultra high tech, j'en ai peur. Mais elle nous permet de ne faire que 3 machines par semaine...wahou quoi!

L'homme m'a fait la surprise de m'offrir une jolie paire de boucles d'oreille Fossil, ma marque de bijoux chouchoute. Pile ce que je cherchais: une petite paire facile à vivre pour garder tout le temps.

Polochon est un peu mal fichu en fin de semaine, heureusement le portage est là. Avec les chaleurs, ma Tinge Garden Rétro est nickel, très agréable. Cette marque, j'ai mis du temps à accrocher avec. Mais maintenant c'est l'amour.

Le figuier est équipé depuis dimanche dernier d'une balançoire pneu. Si toi aussi tu as grandi dans les années 80, tu apprécieras...Tout comme les diablotins d'ailleurs même s'ils sont bien plus jeunes.

Ma semaine en images et mes petits bonheurs, pour Virginie B., Madame Parle et Coralie.

Et toi, ta semaine?

5 août 2016 5 05 /08 /août /2016 05:41
1 an et demi de RIE: éducation respectueuse, non punitive. Bilan.

En novembre 2014, suite à une période de crises particulièrement dures avec mon petit Cromignon, j'ai découvert grâce à Maman Mymou l'éducation respectueuse.

 

Aussitôt avec l'homme nous avons foncé. Le mieux-être familial ne s'est pas fait attendre, et au bout de quelques jours déjà, nous respirions tous bien mieux...

Nous avons tâtonné, cherché, parfois nous avons subi aussi.

 

Ca a été pas mal de réflexion et de recherches. De discussions. De questions.

On s'est trompés. On a trouvé des solutions. On s'est retrompés.

Le temps nous a aidés.

 

On a compris tellement de choses. D'abord, la première chose, c'est que notre fils et nous sommes "normaux" dans le sens qu'il n'y a rien de pathologique dans son comportement. La gestion des émotions chez un enfant peut donner lieu à des comportements agressifs. Déjà, ça fait du bien.

On a compris qu'on n'était pas du tout les seuls dans ce cas.

On a compris que parfois, il n'y a rien d'autre à faire que gérer ses propres émotions et attendre. Que parfois, non ce n'est pas une bonne idée d'aller chez des amis, d'en recevoir à la maison, pendant les périodes compliquées.

 

Que ce n'est pas de notre faute s'il réagit ainsi. Que non, on n'a rien loupé.

Par contre on a aussi compris que notre manière de gérer pouvait l'aider ou aggraver la situation.

Que si on gérait ça mal, ça pouvait durer encore plus. Devenir plus grave. Déborder du cadre familial.

 

Je garde en tête dans les moments difficiles (où j'ai bien envie de crier, de dire des trucs horribles, voire de partir en claquant la porte) que Cromignon prend exemple sur moi dans la gestion de ses émotions. Comment pourrait-il progresser si moi même je perds mon calme, je crie, je dis des choses désagréables?

 

Du coup je suis moi-même plus calme, plus posée et je crois, plus agréable au quotidien dans ma famille.

Je me fais moins une montagne des soucis car ils sont "normaux" et si je ne les aggrave pas, ils s'arrangeront.

 

J'ai compris que mes enfants n'avaient pas à être parfaits, ne pas me déranger, être dressés. Que si je voulais des enfants heureux et épanouis, je devais les aider à apprendre à s'exprimer, à exister. Même si ça n'est pas toujours confortable pour moi.

 

Cromignon a fini sa seconde année de maternelle, sans un seul souci, sans une seule bagarre, sans une seule fois où la maîtresse m'aurait retenue à la fin de la journée pour me parler. Au contraire, elle n'a pas tari d'éloges sur son application, son autonomie, ses facultés à trouver des solutions , sa persévérance et sa confiance en lui. En ce moment il va au centre de loisirs. Il s'éclate. Les animateurs l'adorent. Il est volontaire et enthousiaste, créatif et imaginatif.

Non je ne taris pas non plus parce qu'on vient de si loin et je suis si heureuse!

 

A la maison, il laisse éclater parfois, par périodes, ses colères. Seulement avec ses parents. Parce qu'il sait qu'on saura l'aider, qu'il n'a pas besoin de se cacher, parce qu'il a confiance en nous. On le prend de manière positive, même si ce n'est pas toujours simple.

 

Sa violence revient parfois, mais avec tellement moins d'ampleur! Depuis le début il y a des hauts et des bas, des périodes compliquées et d'autres tellement parfaites, mais dans l'ensemble on va vraiment dans le bons sens...

 

Il y a quelques jours, il s'est mis en colère un matin. Il n'était pas content que son père et moi trainions trop au lit à son goût (ok, il était 11h..) car il s'ennuyait. Comme on est ferme sur le respect du repos des autres, on ne s'est pas levés et il a arpenté la maison et le jardin (en slip) avec une tête de colère. Quand je me suis levée, il n'était pas encore calmé. J'ai regardé partout, Cromignon ayant tendance à passer ses nerfs en cassant des choses ou en mettant le bazar. Rien. Je lui ai demandé s'il avait besoin d'aide. Il y a encore quelques temps, il aurait hurlé, aurait essayé de me frapper, de me mordre. Il aurait renversé la panière à linge, il aurait pu jeter au sol des objets fragiles, casser une chaise en la retournant violemment sur le sol.

 

Mais il m'a dit que comme il était en colère, il avait écrasé la mine d'un critérium sur un mur du jardin et qu'elle s'était cassée.

La mine du critérium. Elle restera pour moi le symbole de notre parcours si positif dans cette éducation respectueuse, le symbole de notre harmonie familiale parfois mise à mal mais tellement plus présente jour après jour.

 

Tu veux en savoir plus? c'est par ici et .

31 juillet 2016 7 31 /07 /juillet /2016 05:04
Mes petits bonheurs #175 et ma semaine en images.

Une semaine où on n'est pas beaucoup sortis. Pourtant il a fait carrément super beau et chaud. Mais on a installé pas mal de choses et fait beaucoup de rangement.

A commencer par une douche solaire sur la terrasse, pour la plus grande joie du Cromignon. Du coup il passe ses journées à poil dehors, à se mouiller, fabriquer des cabanes étanches avec des parapluies, tenter d'entraîner le chien dans ses histoires mouillées...

Le raison est mûr au jardin, on en fait des orgies et on inonde tout le monde de kilos de grains sucrés.

Dans quelques jours, ce qui n'aura pas été ramassé va commencer à tomber et bonjour le boulot (et la fête des fourmis). Alors on distribue!

Mes petits bonheurs #175 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #175 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #175 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #175 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #175 et ma semaine en images.

J'ai pris mon stash d'écharpes de juillet en photo. Toutes ne sont pas à moi. J'aime ces photos mensuelles, j'en ferais peut être quelque chose un jour.

Ma semaine en images et mes petits bonheurs, pour Virginie B., Madame Parle et Coralie.

Et toi, ta semaine?

27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 05:04
Les couches lavables Feti'i: test et avis.

Depuis Cromignon, nous utilisons pour nos enfants des couches lavables. Economiques, pratiques, écologiques et saines: elles ont tout pour plaire.

 

J'ai reçu il y a quelques jours une couche lavable Feti'i pour que Polochon la teste.

C'est une TE1 à poche: c'est à dire qu'il y a une poche dans laquelle on glisse un insert absorbant.

 

En ouvrant le colis, je l'ai déjà trouvée très jolie, originale et très douce. C'est une taille unique qui s'adapte à la taille de bébé grâce à un système de boutons pressions. Il y a 4 réglages possibles.

L'intérieur est en micropolaire pour un effet "bébé au sec".

 

Elle se ferme avec un scratch qui permet de l'ajuster au plus près de la morphologie de bébé.

L'élastique aux cuisses fait une efficace barrière anti-fuites, tout en restant douce sans serrer. Polochon n'a eu aucune marque rouge en plusieurs utilisations.

 

Après avoir passé une nuit à tremper, j'ai lavé la couche et les deux inserts reçus avec trois fois, pour que les fibres deviennent bien absorbantes.

 

Je l'ai mise à Polochon deux fois avec un seul insert et une fois avec les deux.

La première fois pendant un peu moins de deux heures, la seconde presque 4h et la dernière fois pendant la sieste.

 

Les plus:

 

Il n'y a eu aucune fuite, Polochon avait bien les fesses au sec et aucune rougeur.

Elle est donc très efficace, absorbante, et confortable pour bébé. Le second insert peut être rajouté pour les siestes, les longs trajets en voiture par exemple.

Je le redis, elle est également très jolie.

Son séchage est plus rapide que les couches que j'utilise habituellement, qui pourtant sèchent rapidement déjà.

 

Les moins:

 

Elle est assez grosse, même avec un seul insert. Ca ne me dérange pas du tout, surtout qu'elle est bien souple et douce et ne gène pas Polochon dans ses mouvements. Mais je sais que pour certains c'est un critère.

Je ne suis pas fan du système de fermeture à scratch, que bébé s'amuse à enlever quand il n'a pas de body c'est à dire tout le temps en ce moment. Mais ce n'est pas spécifique à cette couche, je n'aime pas trop les scratch pour fermer en général. Je préfère les boutons pressions, même s'ils sont moins physiologiques: bébé ne peut pas les enlever seul.

 

Les couches lavables Feti'i: test et avis.
Les couches lavables Feti'i: test et avis.
Les couches lavables Feti'i: test et avis.
Les couches lavables Feti'i: test et avis.
Les couches lavables Feti'i: test et avis.
Les couches lavables Feti'i: test et avis.
Les couches lavables Feti'i: test et avis.
Les couches lavables Feti'i: test et avis.
Les couches lavables Feti'i: test et avis.
Les couches lavables Feti'i: test et avis.
Les couches lavables Feti'i: test et avis.
Les couches lavables Feti'i: test et avis.

Sur le site tu pourras voir plein d'autres modèles de couches toutes plus mignonnes les unes que les autres...tu y trouveras aussi d'autres jolis articles bien pratiques. Les modèles sont personnalisables, la livraison est gratuite dès 100 euros de commande et le service clientèle hyper sympa et disponible.

En tant qu'utilisatrice de couches lavables pour bébé depuis des années, je te recommande vivement cette chouette marque!

 

Jusqu'au 31 juillet la livraison est offerte...fonce!

 

 

 

 

Published by PetitDiable - dans Tests et avis Bébé
commenter cet article
26 juillet 2016 2 26 /07 /juillet /2016 05:01
Est-ce une bonne idée d'avoir une famille nombreuse quand on n'en n'est pas issu?

Question qui me traverse l'esprit depuis quelques semaines, alors que je vois autour de moi des gens tellement plus dégourdis, avec une troupe parfois bien plus nombreuse que la mienne!

 

Je me suis construite en enfant unique. Dans le calme, avec l'attention générale d'une petite famille rapprochée et d'une grande famille élargie. Mes besoins, mon rythme, mes goûts étaient écoutés et respectés.

 

Mes parents m'ont toujours rabâché que j'étais égoïste. Je ne sais pas si c'est vrai, aujourd'hui on ne me le dit plus mais qui sait. Ils avaient peut-être raison.

 

En tous cas je suis devenue grande soeur sur le tard, à 11 ans. Faire de la place pour ce petit être braillard qui n'a fait ses nuits qu'à 2 ans et était à la limite de l'hyperactivité n'a pas été facile!

J'en ai gardé une aversion pour le bruit, les cris, l'agitation.

 

J'ai aussi le sommeil très léger. Je n'aime pas le désordre total, ça m'oppresse. Je suis loin d'être une fée du logis mais quand trop de bazar s'accumule partout, j'angoisse.

 

J'ai toujours eu ma chambre, et je n'arrive pas à dormir quand mes petites habitudes sont bousculées...

 

Sachant tout ça, quelles sont mes chances de survivre avec bonheur avec trois diablotins plus un chien (plus un homme...)?

Minces n'est-ce pas!

 

Et quand je vois ces familles bien plus nombreuses que la mienne relever haut lamais les défis sur lesquels je bute...ménager chaque enfant selon son âge et sa personnalité, tenir une maison à peu près correcte, faire des repas équilibrés respectant les goûts de chacun, garder un créneau pour la vie de couple (ahah!), pour moi-même (double ahah!), pour la vie sociale (juste MDR!!!).

 

Allez hauts les coeurs...Un bébé dans le dos, une grande qui lit une BD et un Cromignon-pirate qui grimpe dans le figuier. Je vais y arriver!

24 juillet 2016 7 24 /07 /juillet /2016 14:44
Mes petits bonheurs #174 et ma semaine en images.

Quelle semaine différente des deux précédentes!

Vu qu'un petit souci de santé m'a empêchée d'aller à Paris, l'homme y est allé seul. Je suis restée à la maison avec mon Polochon et Cromignon. Ce dernier est allé au centre de loisirs, et j'ai encore une fois pu mesurer la chance que j'ai d'être bien entourée de gens adorables et bienveillants: mes voisins se sont mobilisés à tour de rôle pour l'accompagner et aller le chercher pour que j'évite de réveiller bébé.

 

C'était fatiguant et pas le droit à l'erreur: les journées ont commencé à 8h pour ne pas se finir avant minuit, facile. Je ne suis sortie que deux fois pour faire une course et aller à la poste...Mais j'ai relevé le défi!

 

Heureusement Yeude et Rosa (et d'autres copines) sont passées me voir sinon j'aurais passé 5 jours sans avoir parlé à un adulte ou presque!

 

C'était agréable de voir Cromignon jouer au "vrai grand" et participer bien plus que d'habitude pour me soulager. "Maman, laisse-moi faire, sinon tu vas encore être trop fatiguée!"

 

Quand à Polochon, il a bien entendu été adorable, comme toujours. Il se met debout partout et commence à ouvrir les placards.

J'ai tout de même été bien contente quand l'homme est rentré. On n'est pas souvent séparés, un jour ou deux ça passe et ça fait même du bien mais plus...ce n'est pas agréable.

 

Il a pu s'attaquer à la suite de l'aménagement général...nouveau frigo, énorme, enfin. Plus un congélateur à part. Il faut au moins ça avec 3 diablotins...

Du coup j'ai tout décongelé et terminé les mûres de l'année dernière en faisant une tarte crumble mûres/coco à tomber.

 

Ah j'allais oublier de te dire que j'ai reçu un très joli sac de portage, Cousu avec amour par Fany, il est très réussi et pratique, je l'adore.

 

On a fini cette semaine atypique par une petite virée en montagne pendant que monsieur gérait le frigo...

 

 

Mes petits bonheurs #174 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #174 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #174 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #174 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #174 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #174 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #174 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #174 et ma semaine en images.

Ma semaine en images et mes petits bonheurs, pour Virginie B., Madame Parle et Coralie.

Et toi, ta semaine?

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog