Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 février 2017 5 03 /02 /février /2017 07:05
La famille massages. (Massages des bébés: test et avis!)

Drôle de titre...non?

Aujourd'hui j'avais envie de te parler massages.

Chez les PetitsDiables, c'est très important, les massages.

 

Les massages sont entrés dans ma vie quand ma Pouillette venait de naître. J'ai suivi, alors qu'elle n'avait qu'un mois, quelques cours de massages pour bébé. Et depuis, je n'ai jamais arrêté de masser tous les membres de la famille.

 

J'ai donc d'abord massé ma Pouillette bébé. Un peu maladroitement au début, forcément, avec un bébé tout neuf, j'avais peur de lui faire mal, qu'elle ait froid, etc. Premier bébé...

 

Elle a grandi, j'ai continué de la masser, moins souvent mais toujours régulièrement. Surtout dans les moments de tension nerveuse, avant un contrôle, un départ en vacances, et pour soulager les éventuelles raideurs musculaires de ma petite sportive. Aujourd'hui, elle est ado et fait de l'équitation en option au collège, alors des petites douleurs, elle en a et a bien besoin des petits massages de sa maman!

 

J'ai bien entendu également massé mon homme, qui me le rend bien. C'est par périodes. Quand nous avons un rythme de croisière, tous les soirs, chacun son tour. Sommeil profond et réparateur assuré. 

Quand la vie est plus compliquée, c'est surtout moi qui vais le masser pour le délasser un peu, entre deux copies, deux dossiers, deux couches ou deux parties de dominos avec les grands...En ce moment ses déplacements professionnels font qu'il est peu à la maison, et très occupé alors si je peux l'aider à se détendre un peu, c'est massage même de 3 minutes. Un petit massage des mains ou du crâne fait des miracles dans une journée bien remplie par exemple.

 

J'ai massé Cromignon bébé aussi, mais moins que la Pouillette: c'était un bébé très remuant qui n'aimait pas trop rester allongé. Mais je me rattrape maintenant, et il adore et me reclame des massages en rentrant de l'école ou avant de dormir.

 

Quant à Polochon, je le masse beaucoup: il adore, se laisse volontiers manipuler, est assez tranquille pour savourer...et je me régale autant que lui. Parfois c'est 5 minutes après le bain, parfois c'est sur notre lit, bien plus longtemps.

 

Pourquoi masser les bébés?

 

Les bienfaits du massage sur les bébés sont nombreux. Il renforce le lien parent/enfant et contribue à un bon développement de bébé. Il favorise un bon sommeil en relaxant le bébé. Polochon a fait sa première nuit complète après son premier très long massage, qui l'avait laissé hébété de bien être. Il permet de mieux développer la communication non verbale avec son bébé. Il diminue les coliques du nourrisson et contribue à une bonne digestion. Plus détendu, bébé sera aussi de meilleure humeur. Il stimule la circulation et les muscle, et permet à bébé de prendre conscience de son corps et de ses limites.

C'est un moment privilégié consacré à bébé, même 5 minutes suffisent et c'est de l'or pour son enfant.

 

Pourquoi masser les grands?

 

En règle générale, le massage est une vrai source de bien-être mais également de santé. Ses bénéfices sont très nombreux: il réduit le stress, contribue à un bon sommeil, réduit les risques de maladies, aide à une bonne récupération musculaire et à une bonne digestion, soulages les douleurs articulaires, aide à réduire la tension artérielle...et d'un point de vue esthétique il aide à maintenait une bonne élasticité de la peau. Un massage du visage une fois par semaine évite le relâchement cutané prématuré par exemple. 

Si personne ne peut me masser, je pratique un peu d'auto-massage aussi: mains, pieds, quelques minutes, ça m'aide énormément à récuser dans mes journées trop remplies.

 

Et chez toi, on se masse?

Repost 0
18 janvier 2017 3 18 /01 /janvier /2017 07:03
14 mois.

Ces derniers temps, j'ai l'impression que Polochon célèbre chacun de ses moisniversaires par de vilains microbes. Enfin, je ne pouvais pas avoir 3 enfants sans que l'un d'entre eux ne joue la carte "malade sans arrêt pendant l'hiver". Les deux premiers diablotins n'avaient pas grand chose, voire rien, pendant des mois, quand ils étaient bébé.

 

Ce joli Polochon a eu 14 mois. 

 

Que dire de lui sinon quel est un concentré de bonheur à lui tout seul? Un shoot de gaité? Un rayon de soleil? La bonne humeur personnifiée? 

 

Il papote, il dit très bien "téter" "maman" et s'essaye à "chien", "titi" pour nommer son frère, "nana" pour nommer sa soeur...il a des mots polyvalents: "tata" pour papa et tous les trucs qu'il veut attraper sans pouvoir les nommer. "mamam" pour manger. "ahhhhh" en ouvrant grand la bouche, pour "boire". Pour "musique" ou "lire un livre" il fait claquer sa langue...et il en invente chaque jour.

 

Ce n'est pas faute de signer! Mais apparement la langue des signes pour bébé le laisse froid, pour l'instant en tous cas.

 

Il a découvert le plaisir de la lecture. Il prend un livre, vient voir l'un d'entre nous en claquant langue. Alors il faut s'asseoir et lire le livre. Encore et encore. Parfois il veut qu'on lui en lise deux en même temps! Certains jours je ne fais quasi rien d'autre que lui lire des livres, tant il est fan.

 

Il adore la musique. Là aussi il fait claquer sa langue, mais en plus il danse avec la tête...pour dire qu'il veut écouter de la musique, ou actionner un de ses jouets ou livre musicaux. Et ensuite il danse en écoutant, en riant et en continuant de claquer la langue.

Ce bébé communique vraiment bien.

 

Il joue, il adore toujours emboîter les formes, jouer avec les cubes, empiler et faire écrouler, faire glisser les petites voitures sur le toboggan en bois...il est amusant, il joue vraiment "comme il faut" avec ses jouets, il comprend leur fonctionnement et sait où il faut appuyer. Il peut jouer seul, très longtemps, et même seul dans sa chambre ou ailleurs. Mais il adore plus que tout jouer dans la chambre de son frère, avec son frère si possible. Cromignon lui ouvre volontiers la porte, le laisser jouer avec ses playmobils, dans son lit-bateau pirate, vider ses caisses de jouets. Sauf s'il est au milieu d'une construction délicate que bébé pourrait écrouler.

 

Polochon aime vider le tiroir à tupperwares et le placard des serviettes de bain. Il comprend les interdits, même s'ils le font parfois pleurer quelques secondes, avec une petite moue désespérée qui nous fait tous fondre.... Il sait qu'il n'a pas le droit de toucher aux prises, à la télécommande, aux objets fragiles ou sales...mais parfois la tentation est plus forte que lui et tout à coup, il met la musique à fond en rigolant et en dansant de plus belle!

 

Toujours allaité, toujours diversifié en DME, toujours porté, Polochon n'a jamais mangé de purée et ne connait ni biberon ni poussette. Il commence à manier la cuillère et la fourchette, pas toujours avec efficacité, mais toujours avec une grande concentration.

 

Il se fait ailleurs prier maintenant pour venir dans mon dos, à la maison. Il préfère jouer! Mais à l'extérieur ou quand il fatigue, il vient toujours avec plaisir observer le monde à hauteur d'adulte en faisant un câlin ou en essayent d'attraper tout ce qui passe à sa portée.

 

Il marche bien maintenant, le 4 pattes est très occasionnel. Toujours un peu branlant, il tombe parfois sur ses fesses et on remercie les couches lavables pour l'amorti...et il repart aussitôt. Il grimpe maintenant, escalade les petites étagères et le canapé. Il m'épate par sa mesure, sa prudence et son autonomie. Il comprend quand je lui dis "stop" pour ne pas qu'il se mette debout quand il a escaladé quelque chose. Il a beaucoup d'équilibre. La seule fois où il s'est vraiment fait mal en tombant, c'est en jouant avec son frère qui l'a malencontreusement évité alors qu'il allait s'appuyer sur lui. Cromignon s'en est beaucoup voulu. J'ai protégé l'égratignure avec un énorme pansement comme tu peux le voir, parce qu'il avait tendance à la gratter et à la refaire saigner. Ca fera des photos souvenir...premier bobo!

 

Polochon fait des câlins, nous mange de bisous, surtout au chien à qui il voue un amour inconditionnel. Il fait des caresses et se jette sur nous quand on rentre. Il va avec plaisir à la MAM où il est gardé 2 après-midis par semaine, et nous retrouve toujours avec plaisir quand on vent le chercher.

 

Polochon, mon petit dernier, mon petit troisième, est un bébé si mignon qu'il nous mets toujours tous d'accord. Je pourrais te parler de lui toute la journée, tant je suis gaga!

 

(Sur la photo Polochon est en Manymonths, des vêtements en laine évolutifs vraiment canons pour bébés à l'aise et bien au chaud! Ses bottines sont des Liliputi, fourrées et souples, parfaites pour l'hiver et les premiers pas).

 

 

 

Repost 0
5 janvier 2017 4 05 /01 /janvier /2017 07:17
Mes trucs et astuces pour réussir son allaitement.

Je n'ai pas la prétention de tout savoir et de pouvoir résoudre tous les soucis que les femmes peuvent rencontrer en allaitant, mais avec maintenant presque 45 mois d'allaitement dans ma vie, pour 3 enfants, je commence à avoir un certain nombre de connaissances sur le sujet.

 

J'ai rencontré, surtout pour mon second allaitement, toutes sortes de soucis et les 15 premiers jours de Cromignon ont été très difficiles de ce côté là. Je te raconte d'ailleurs tout ça ici et . Des soucis de crevasse, des mauvais conseils, et j'étais très mal partie. Heureusement j'ai réussi à trouver les bonnes informations et j'ai finalement allaité Cromignon 2 ans avec bonheur, jusqu'à son sevrage naturel.

 

Comment bien démarrer sont allaitement?

 

Si l'allaitement est naturel, il peut aussi être difficile surtout au début de le mettre en place. S'informer pendant la grossesse me semble primordial. Et même si ce n'est ni son premier bébé ni son premier allaitement. Car chaque bébé est différent, chaque allaitement l'est aussi et on peut rencontrer des difficultés au second qu'on n'a pas connue au premier.

 

Le net est une mine d'infos, certes, mais attention à ne pas s'y perdre...trop d'infos tuent l'info! Le site de référence pour moi c'est celui de la Leache League, le seul endroit où j'ai trouvé les réponses à mes questions, et le personnes à contacter en cas d'urgence (ce qui fut le cas un 15 aout avec un bébé de 9 jours et les seins en sang).

Je conseille d'ailleurs d'y rechercher la conseillère la plus proche de chez toi et de participer avant d'accoucher à une réunion pour y apprendre notamment les positions d'allaitement les plus adaptées pour éviter les crevasses.

 

Attention aux faux amis.

 

Beaucoup de gens qui n'y connaissent pas grand chose se permettent souvent de donner des conseils farfelus, voire néfastes. Méfie toi de Tata Gertrude qui a allaité 3 jours il y a 46 ans mais qui va te vanter les effets de la gnôle sur les montées de lait. En règle générale, méfie toi des conseils de ton entourage, souvent mal informé, plein d'idées reçues. Mais attention aussi au corps médical. L'allaitement n'est pas étudié en médecine: ce n'est pas une maladie. Du coup, sauf pour ceux qui ont voulu se former particulièrement sur le sujet, les médecins (sages femmes, pédiatres, puéricultrices, infirmières et tout ce que tu peux croiser à la maternité et en PMI)  n'y connaissent pas forcément grand chose...et peuvent asséner des contre-vérités que l'on va croire puisqu'elles nous semblent légitimes.

J'ai pour ma part entendu une pédiatre me dire que "passé un an, le lait maternel n'est plus adapté au bébé". Le lait de vache si, sans doute...hem. Mieux vaut se fier aux recommandations de l'OMS-Organisation Mondiale de la Santé-  (ce sont des pontes à l'OMS, pas un vieux pédiatre qui a fait médecine en 1962): "L’allaitement exclusif au sein est recommandé jusqu’à l’âge de six mois. De six mois à deux ans, voire plus, l’allaitement doit être complété par une autre alimentation." 

L'OMS parle bien de deux ans voire plus, ce qui est finalement la "norme" humaine, sauf dans nos pays "développés" pour tout un tas de raisons plus ou moins avouables (coucou Gallia &Co).

 

En ce qui me concerne, mon second allaitement a bien failli être foiré par une puéricultrice de la PMI. Auréolée de son statut, elle m'a conseillé de donner un sein seulement à chaque tétée. A un bébé d'une semaine. Résultat: engorgement de fou, mastite, douleurs atroces et 40 de fièvre. Je me suis finie avec 15 jours d'antibiotiques.

 

Donc méfiance. Avant de suivre un conseil, assure toi qu'il bien été donné par quelqu'un de compétent. Et vérifie sur le site de la Leache League.

 

Equipe toi.

 

Pour allaiter, on n'a pas besoin de grand chose si tout va bien. Mais il est préférable de parer à toute éventualité. Si tu te retrouves en galère un samedi à 23h, ça peut être une vraie cata. Tu trouveras ici mon trousseau idéal pour être prête à tout ou presque. J'y ajoute les coquillages d'allaitement, que j'ai découverts pour mon troisième bébé et que j'adore tant que j'en offre à toutes mes amies nouvelles mamans qui allaitent. 

 

Définis ton allaitement comme prioritaire.

 

Les premières semaines, bébé peut téter beaucoup, sans forcément être rythmé. Ca prend du temps. Ton corps va devoir s'habituer et prendre le rythme de fournir la quantité de lait pour ce petit bout. Tu auras des montées de lait intempestives, le temps que la production se régule. Prends le temps. Reste allongée avec ton bébé qui tête, s'endort, tête...et savoure. Ca dure 2 mois dans sa/ta vie. C'est de l'or. Fais du rien avec ton bébé.

Prends des forces autant que possible, repose toi, ne t'épuise pas en futilités comme le ménage ou la cuisine. Le rangement et les poussières attendront. Essaie de te faire aider, délègue à monsieur, aux grands, appelle des copains ou de la famille bienveillant et pas jugeant surtout. Tu peux demander une participation pour une aide ménagère à la CAF, dès le premier enfant. Peu de gens le savent.

Si c'est toi qui fais à manger, des menus simples et rapides tout en restant équilibrés sont tout à fait possibles: pâtes au fromage, pavé de saumon grillé, carottes râpées par exemple...La priorité, c'est toi, tes seins et bébé, pendant quelque semaines. Quand il sera rythmé et toi rodée, tu pourras reprendre une vie "normale".

 

Conseils pratiques.

 

Ici je vais te parler de manière empirique de ce qui a fonctionné pour moi.

Au début, donne les deux seins à chaque tétée. 10 minutes par sein, et puis recommence si bébé n'a pas fini, ce qui est fréquent pendant les premières semaines.

Pratique la position de la "madone inversée" qui permet au bébé de prendre toute l'aréole du sein, de bien apprendre à téter, de stimuler la production de lait tout en limitant les risques de crevasses. Tu trouveras une vidéo ici

Reste collée à ton bébé. Ca booste la production de lait. Et puis ça apaise bébé. Et c'est si bon.

Mange bien. Certains aliments vont favoriser la production de lait tout en limitant le risque de carences pour toi. Suite à une grossesse et un accouchement, on en a souvent. Au menu: lentilles, légumes secs, poissons gras, soupes diverses, légumes et fruits frais. Bois bois bois et rebois. De l'eau hein, pas des mojitos. Eventuellement de la bière sans alcool et des tisanes d'allaitement. Et rebois encore. Et pense à boire.

L'allaitement est la meilleure façon de nourrir son bébé, mais permet aussi de l'apaiser, le calmer, de tisser un lien très fort avec sa maman (vive l'ocytocine, hormone du bonheur qui est produite quand bébé tête). Cependant tu peux aussi l'apaiser autrement quand il faut vraiment que le sérial têteur te lâche le nichon: le portage en écharpe est magique et te permet en même temps de te rendre disponible pour autre chose: les grands, la gestion du quotidien...

Chaque bébé est différent et a des besoins différents. Tel bébé sera rythmé toutes les 3/4h dès la naissance et fera des tétées bien distinctes. Tel autre sera au sein 10h sur 24 pendant 3 ou 4 semaines. Ecoute toi et écoute le: il sait ce dont il a besoin et quand. L'allaitement, c'est à la demande.

Ne te prends pas la tête sur les heures des tétées, sur le fait qu'il tête beaucoup, moins aujourd'hui, plus demain. Il va se rythmer. Patience. 

 

Et surtout n'oublie pas de frapper aux bonnes portes en cas de doute, de souci. Informe toi sur le fonctionnement physiologique de l'allaitement, sur la lactation automatique qui intervient vers 3/4 mois, sur les éventuels pics de croissance, sur le fait que ton lait est forcément bon et que tu en as (presque) forcément toujours assez, le manque de lait étant selon la leache league un mythe très européen (coucou Gallia &Co) (oui parfois je crois en la théorie du complot). La plupart des allaitements se passent sans coup férir, mais sache ce qu'est une crevasse, une mastite, un engorgement, un canal bouché. Renseigne toi sur les freins de langue des bébés.

 

Garde à l'esprit que l'allaitement est si court dans une vie, et pourtant c'est une période tellement riche qu'elle vaut vraiment la peine d'être vécue avec bonheur aussi longtemps que maman et bébé le désirent.

 

 

Repost 0
22 décembre 2016 4 22 /12 /décembre /2016 06:20
Vacances, fin d'année, douceur.

Ce début de vacances sous le signe du bon gros virus des familles qui cloue tout le monde a eu un mérite: celui de nous mettre tous en pause.

Maintenant que ça va mieux, on a ralenti le rythme effréné des semaines précédentes.

Et c'est doux.

 

On se lève tard. Les enfants jouent. Jouent. Jouent.

 Au château fort Playmobil. A plein de jeux de société.

A des jeux inventés avec peluches, foulards, épées et déguisements. 

A faire des coloriages, des décorations pour la maison, qu'on accroche un peu partout.

Il y a une tente Mickey près du sapin, du plus bel effet déco, qui abrite leurs aventures.

Les diablotins font de la musique (enfin on appelle ça de la musique, nous. Appelle ça comme tu veux!). Avec la guitare de la Pouillette, sa flûte, l'harmonica de Cromignon, le tambour et le xylophone de Polochon.

Polochon se mêle à leurs jeux, il faut rester avec eux et prendre part à leurs histoires pour qu'il ne détruise pas le bateau pirate ou la caverne des trolls. C'est chouette de prendre ce temps là, de retomber en enfance avec eux.

Chaque jour l'ouverture du calendrier de l'avent est une petite fête pour nous tous. L'an prochain d'ailleurs, j'en achèterais un aussi pour les grands.

 

Ils sont en pyjama jusqu'au déjeuner. 

On mange bon et simple, vite et bien fait. 

On fait des gâteaux. Des sablés par milliers, en variant les goûts. Ca sent bon la cannelle et la muscade, ou le pain chaud selon ce qui cuit au four.

On écoute des chants de Noël.

 

L'homme est là. Enfin. C'est si bon de se retrouver pour cette pause hivernale, alors qu'on est tellement séparés pendant l'année vu qu'il travaille loin de la maison une partie de la semaine. On réalise à quel point c'est dur en fait, de n'être que si peu ensemble. On ne s'en rend plus compte, gagnés par l'habitude, l'urgence, la gestion. Il reprend des forces lui aussi. Et moi je me repose un peu: on partage l'entretien de la maison, les contraintes.

 

Les diablotins jouent ensemble sans nous souvent. Je bois un café tranquillement au jardin avec mon homme pendant ce temps. On discute de tout ce dont on n'a pas le temps d'habitude. Pas des courses, pas des impératifs. C'est doux.

 

On fait des tas de jeux de société à 4. Polochon est trop petit, on profite de sa sieste, ou parfois il nous regarde en jouant de son côté, d'un air curieux.

 

Il fait froid et humide dehors. On chauffe l'intérieur et il fait bon. Pour une fois, on ne sort pas beaucoup, on se remet du microbe, et c'est chouette aussi.

 

On regarde pousser le blé de la Sainte Barbe, qui nous promet une belle et prospère année 2017. Je n'en doute pas.

 

Le chien est le plus heureux du monde. Il y a toujours quelqu'un pour le câliner, jouer avec lui ou le sortir.

 

On savoure, on prend le temps, des bains parfumés, on se coiffe, on se fait des hennés, on décide à tour de rôle à quel jeu on va jouer.

 

On est bien tous les 6. On profite des vacances.

 

Et chez toi, c'est comment les vacances?

 

 

Repost 0
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 06:57
1 an.

Mon joli bébé a eu un an. Je viens de passer une année entière à ses côtés, quelle chance j'ai. 

 

Ce petit bonhomme plein de vie a aujourd'hui son caractère bien affirmé, ses goûts précis, sa petite vie bien à lui.

 

Il aime jouer jouer et encore jouer. Seul, avec le chien, avec les autres diablotins, avec nous...Il adore sa chaise musicale, qu'il escalade, il arrive maintenant à s'asseoir dessus et il peut y rester longtemps. Il aime les jeux d'encastrement: dans son bain il passe de longs moments à emboîter des gobelets. Il aime les boîtes à forme. Les jouets musicaux. Le toboggan en bois pour petites voitures. Les magnets du frigo, les déplacer, les mettre sous le frigo (hem...) ou à la poubelle (rehem...). Il vous une espèce de passion aux poubelles. Il ne loupe pas une occasion d'aller en ouvrir une, et puis une fois ouverte s'il a le temps avant que l'un d'entre nous n'intervienne, la remplir de trucs divers ét variés. Je pense qu'on a du jeter pas mal de jouets comme ça!

Il est amusant car il utilise réellement ses jouets comme il faut, il comprend leur fonctionnement.

Il aime aussi jouer à mettre et enlever des objets dans des contenants divers...le tableau en bois a ses faveurs: il prends les feutres, les mets par terre, puis les reprends et les remet à leur place.

 

Il aime bouger, remuer, visiter, explorer. Il est très indépendant et se balade librement dans la maison. Il ne marche pas encore, mais il tient debout très bien sans se tenir et fait parfois, par hasard, un petit pas.

A 4 pattes, il est super efficace. Rapide, agile. Il escalade aussi, il monte, descend les marches, sans se louper.

 

Il mange tout seul, on pratique la DME, c'est chouette. 

Il mange bien, il est curieux de goûter les nouveaux aliments. La DME est maintenant bien rodée et je commence à lui donner des petits couverts. Il adore la polenta aux légumes, les pâtes, le concombre et les fruits avec passion. Il peut manger deux fruits en dessert. Il est friand de pain aussi, et de tartines diverses.

Je l'allaite et il tête toujours avec douceur et application. 

D'ailleurs il est appliqué dans toutes ses activités. C'est un bébé observateur et minutieux, il aime comprendre. 

 

Il n'aime pas quand on l'habille, quand on change sa couche, qu'on lui mets sa cagoule. Je fais à chaque fois un spectacle , je chante, je frappe des mains...sinon c'est lui qui fait un concert de hauts cris et se débat dans tous les sens! 

 

Il n'aime pas rester sans pouvoir explorer les alentours.  Ca peut poser problème...dans une salle d'attente par exemple, où je ne peux pas le laisser se balader à 4 pattes...Alors je prévois plein de livres, de jouets, et puis si ça traine je le mets dans un sling et hop, on part explorer ensemble...hem!

 

Il est gardé deux fois par semaine, de 11h à 17h dans une MAM près de chez nous. Ca se passe vraiment bien. Il s'y amuse beaucoup, y dort bien, et se jette dans les bras de sa nounou de référence en arrivant. Je suis contente que tout se passe bien pour ses premières expériences de socialisation. J'espère qu'ainsi quand je reprendrais le travail, tout sera bien plus simple pour lui.

 

Polochon a pris ses distances au niveau du portage, il préfère maintenant jouer à coté de moi quand je suis occupée que rester dans mon dos. Sauf quand il est fatigué. Mais bien sûr en balade il profite toujours de mes jolies écharpes confortables et découvre le monde à ma hauteur.

 

Il n'a pas vraiment encore enrichi son vocabulaire, il continue à dire "ta!" pour "tiens" en nous tendant ses jouets, "amam" pour manger, en faisant claquer sa langue d'une manière trop rigolote, et puis maman et papa, vite fait. Il s'éclate à applaudir, ça le rend fou de joie. Il ne signe pas, malgré tous nos efforts...il sera dit que mes bébés nous regarderont signer d'un air perplexe sans nous répondre, je crois!

 

Mon si petit Polochon a un an, c'est toujours un bébé charmeur, rieur, qui tire des sourires à tous et est un vrai rayon de soleil.

 

 

 

 

 

Repost 0
8 novembre 2016 2 08 /11 /novembre /2016 06:37
Le choix du stage de 3ème.

Ma grande Pouillette est en 3ème, et comme tout élève de 3ème générale ou presque, elle a au programme cette année un stage en entreprise. Entreprise étant pris au sens large: elle doit travailler, mais si c'est au sein d'une association par exemple, c'est également pris en compte.

 

Ce stage d'une semaine a pour objectif premier de faire découvrir aux élèves le monde du travail. A mon sens, le mot "découvrir " est très important, tu vas voir pourquoi après.

Depuis l'an dernier, nous avons beaucoup parlé de ce stage avec elle, et de là où elle voudrait le faire.

 

Elle se voit suivre une orientation dans le domaine des animaux et de la nature. Son idéal depuis 2 ans: devenir aide-soignante dans un zoo. Merci "Une saison au zoo", je pense que dans quelques années, il y aura pas mal de candidats (s'il reste des zoos, mais c'est une autre histoire..). Elle n'aime pas tellement les "zoos" d'ailleurs, tout comme nous, et vise plutôt un "parc animalier" meme si la réalité de la chose différe peu. Bref.

 

Je passe sur le fait que ce métier doit être un de ceux qui recrute le moins en France et que la filière pour y arriver est assez floue.

L'idée est donc qu'elle fasse ce stage dans un cadre animalier...

 

Dans mon département, il y a un parc animalier, en montagne, à environ 1h10 de route de chez moi. Et c'est tout. Il y a ensuite la réserve africaine de Sigean hors du département et également à environ 1h de route.

 

C'est assez compliqué coup d'envisager un stage d'une semaine là bas, sachant que je suis seule avec les enfants une bonne partie de la semaine quand l'homme travaille loin.

 

Il serait aisé de demander à son centre équestre qu'elle y fasse son stage: c'est à 10 minutes de la maison et elle y est très souvent, elle adore aider à s'occuper des chevaux et à encadrer les cours des plus petits, faire les tours de poney...

Il serait également aisé de lui dire que bon, c'est quand même compliqué de trouver ce qui l'intéresse, et de l'envoyer faire un stage dans un commerce quelconque de ma ville, la médiathèque, la mairie peut-être...: elle pourrait même s'y rendre ou en revenir seule, et pour moi la contrainte par rapport au rythme classique du collège serait nulle.

 

Mais je trouve que ce stage peut être une réelle opportunité pour l'enfant, une vraie découverte.  Je,pense qu'il est vraiment génial de pouvoir le faire dans un domaine qui lui plaît, à un âge où on leur demande de déjà prendre des décisions importantes pour leur avenir.

On a donc tous réfléchis, et on trouvé une idée.

 

A environ 40 minutes de la maison, il y a une ferme pédagogique géniale. On y va régulièrement, les enfants adorent. Il y a également un potager, et des poneys. Elle est assez grande et beaucoup d'animaux domestiques plus où moins "classiques" y vivent, dont beaucoup de races de chèvres.

 

La dernière fois qu'on y est allés, on a demandé s'ils prenaient des stagiaires de 3èmes: ils ont dit oui.

Ma Pouillette a sauté de joie. Un stage qui combine découverte du travail, cadre rassurant, soin des animaux: tout ce qu'elle voulait. J'ai donc fait une demande et on attend la réponse.

 

Alors certes, ça ne va pas être une semaine de tout repos. Tous les matins et tous les soirs, avec mon Polochon sous le bras, tout en gérant Cromignon et l'école, je vais emmener ma grande à 40 minutes de la maison, ce qui me fait une bonne heure et demi matin et soir de voiture avec enfants à bord. Clairement, quand bébé siestera, je ferais de même pour tenir la semaine et surtout les jours en solo. Tant pis si je fais l'ours sans voir personne, si ma maison ressemble à la jungle de Calais ou si je manque de temps et d'énergie pour faire des petits plats aux repas. Ce ne sera que pour 5 jours, et quelle merveilleuse expérience pour elle!

 

Alors on croise les doigts pour que notre demande soit acceptée, tu croises avec nous?

Repost 0
22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 05:40
La motricité libre pour bébé: pourquoi, comment?

Si tu me suis un peu, tu sais qu'avec Polochon nous pratiquons la motricité libre, enfin, autant que possible!

Il y a la théorie et la pratique, hein...

Mais disons qu'on s'en sort pas mal.

 

Alors d'abord, la motricité libre, c'est quoi?

 

- Quand on pratique la motricité libre, on évite de mettre l'enfant dans une position qu'il ne maîtrise pas, c'est à dire qu'il n'arrive pas à la prendre ou à s'en défaire seul.

- On sécurise l'espace et on laisse l'enfant évoluer. On intervient le moins possible. On lui fait confiance.

- On ne bloque ou n'enferme pas l'enfant, mais on lui propose des espaces au sol, adaptés.

- On choisit pour lui des habits adaptés qui lui permettent d'être libre de ses mouvements et de ressentir son corps.

 

Concrètement, ça donne quoi?

 

Ca remet en cause pas mal de pratiques et de matériel de puériculture "classiques".

 

Pas de : transat, trotteur, parc, coussins ou fauteuils pour tenir l'enfant assis avant qu'il ne le fasse seul, anneau de bain, vêtements serrés, chaussures rigides et/ou montantes, aides diverse à la marche...

 

On ne met pas bébé assis avant qu'il ne le fasse seul. On ne le soutient pas pour l'aider à marcher, et non, on ne lui met pas de chaussures raides et montantes (qui reviennent à le faire marcher avec l'équivalent pour nous de chaussures de skis toute la journée, et expliquent au moins en partie que 75% des femmes et 65% des hommes souffrent des pieds à l'âge adulte. Perso mes pieds me font un mal de chien, pas toi?). Les pieds ont besoin d'être nus ou chaussés très souplement pour se muscler et se developper en fonction de l'évolution du développement moteur de bébé.

 

On lui lâche la grappe, on n'est pas tout le temps derrière lui pour l'empêcher d'évoluer, le rattraper alors qu'il n'est pas en train de tomber.... Oui, ça fait peur, au début. Mais non, il ne va pas s'éclater la tête plus qu'un autre. Peut être même moins. On l'observe, on sécurise l'espace, et on le laisse faire.

 

On installe un bon tapis d'éveil, et on le laisse gigoter dessus.

 

Et finalement, pourquoi c'est chouette?

 

Bébé évolue à son rythme, il prend confiance en lui et en ses capacités. Il développe son autonomie. Et la confiance en soi, ça se construit dès la naissance, et ça se détruit aussi très tôt...si on aide sans cesse bébé pour faire les choses qui sont somme toutes naturelles pour lui, il ne prend pas confiance: au contraire, il développe l'idée qu'il a besoin d'aide, qu'il n'est pas autonome.

 

Il ne force ni ses muscles si ses articulations immatures pour prendre une position que son corps n'est pas encore prêt à tenir, au risque de créer tensions et déséquilibres parce qu'on n'aura pas respecté son rythme de développement. Rien n'est prouvé (est-ce prouvable?) mais mon petit doigt me dit que ma sciatique chronique, là, ou mes douleurs cervicales ont peut être quelque chose à voir là dedans, va savoir...

Et puis c'est carrément économique, et quel gain de place sans tout ce matériel!

La motricité libre est simplement le respect du développement naturel psychomoteur de bébé.

 

Et en réel, pas en théorie?

 

Selon pas mal de variables, il peut être difficile de pratiquer la motricité libre à 100%. Le caractère de Cromignon nous a amenés à lui payer un jumperoo par exemple. Dans certaines maisons, selon la configuration, il peut être nécessaire d'avoir un parc pour sécuriser bébé le temps d'aller faire autre chose. Un transat, surtout pour un nouveau né, ça peut être bien utile aussi.

 

On est humains, on ne vit pas dans un bouquin de puericulture: en pratique ici on fait motricité libre, la plupart du temps.

On n'a pas de parc, pas de trotteur (pour le coup je suis convaincue par contre, quand je vois que dans d'autres pays c'est carrément interdit c'est que c'est vraiment inutile, voire néfaste), Polochon n'a plus été dans sont transat depuis qu'il a 3 mois en gros et même avant il n'y restait pas beaucoup.

Je ne l'ai jamais installé assis, il l'a fait tout seul à 7 mois. Dans son bain, pas d'anneau. Avant de se mettre assis, je l'allongeais sur un tapis antidérapant. Et quand il s'est mis assis seul, il n'est jamais tombé à la renverse. Je ne le tiens pas debout, là encore il se débrouille très bien. Je ne suis vraiment pas du genre flippé, à être derrière quand il fait ses expériences. J'ai vraiment confiance en lui et en ses capacité, en son jugement. Il sait ce qu'il est capable de faire, j'en suis convaincue. Il ne marche pas encore: je ne le fais pas marcher. Il apprend seul à évoluer le long des meubles et des murs. Il se lâche un peu, cherche son équilibre. Je ne l'aide jamais, je ne l'encourage pas dans telle ou telle direction. Il retombe sur ses fesses, souvent. Pas de bobo, merci aussi aux couches lavables qui font bien airbag.

 

Il porte des vêtements qui ne le serrent pas ni ne le gènent: les sarouels sont parfaits. Pas de chaussures montantes ou rigides ou avec des semelles épaisses, mais des petits chaussons en cuir souple et surtout le plus possible pieds nus. Quand il marchera je lui prendrais la paire de chaussures la plus minimaliste possible.

La motricité libre pour bébé: pourquoi, comment?

Je te laisse avec les excellentes illustrations de Bougribouillons, qui résument et expliquent bien mieux que moi tout ça.

La motricité libre pour bébé: pourquoi, comment?
La motricité libre pour bébé: pourquoi, comment?
La motricité libre pour bébé: pourquoi, comment?
La motricité libre pour bébé: pourquoi, comment?
La motricité libre pour bébé: pourquoi, comment?

Pour rappel: aucun jugement ici, uniquement de l'information, parce que (moi la première) avant de savoir, on ne sait pas.

 

Et pour ceux qui (peut être bien comme moi il y a peu...) me diront que leur enfant ont eu des trotteurs, n'ont pas été dans la motricité libre mais n'en sont pas morts ou n'ont aucun problème moteur: beaucoup de choses ne tuent pas ou ne créent pas (et heureusement!) de problème qui leur semble directement lié, ce n'est pas pour autant qu'elles sont le meilleur.

 

 

Alors la motricité libre, qu'en penses tu?

Repost 0
16 septembre 2016 5 16 /09 /septembre /2016 05:22
10 mois.

Voilà que mon bébé a 10 mois. Je suis un peu en retard pour te raconter ça, rentrée oblige.

 

Je te le dit de suite: il ne marche pas, contrairement à ce que tout le monde avait pronostiqué vu qu'il se met debout depuis ses 7 mois.

Il se met debout avec aisance donc, se lâche quelques secondes, se déplace le long du canapé et des murs.

Il monte et descend les marches, parfaitement bien , avec mesure et prudence.

 

Il a toujours 4 dents.

 

Il rit et émet des sons de joie étrange à la vue du chien surtout, de son frère aussi, ses deux partenaires de jeu favoris.

En ce moment il fait des bruits amusants et impossibles à reproduire...un genre de brrrriiiii en faisant vibrer ses lèvres.

 

Il mange seul, avec grand appétit. Il adore les pâtes, surtout avec de l'huile d'olive et du fromage râpé. Il mange aussi beaucoup de fruits. D'ailleurs si je laisse le frigo ouvert quelques secondes en sa présence, il va se servir directement...melon, pèches, pommes, bananes...

La DME c'est vraiment fait pour lui. (et pour moi, quel gain de temps et d'argent...)

Par contre il refuse toujours de boire tout seul. Il boit dans des verres, mais on doit les lui tenir.

 

il adore jouer, il est amusant car il joue vraiment "comme il faut" avec ses petits jouets: il appuie sur les bons boutons, il place la petite voiture en haut du toboggan pour qu'elle roule...mais il adore surtout qu'on joue avec lui. Il aime jouer à donner et reprendre.

 

Il continue à sourire sans cesse, à tout le monde. Mais avec plus de prudence maintenant. En se cachant un peu contre moi.

 

Il nous mange de bisous. Il adore nous couvrir de bisous (et de bave...), et parfois il se loupe en mettant les dents, ce qui rend ses baisers un peu...piquants!

 

Il commence à aller dans une MAM près de chez nous, mais hélas il est tombé malade en plein milieu de l'adaptation alors je ne sais pas encore dans combien de temps il y sera assez à l'aise pour y rester 1 ou 2 journées par semaine. Il ne pleure pas quand je pars, mais refuse de quitter les bras de sa nounou et de manger autre chose que des fruits. Mais pour le moment il n'y est allé que 3 fois donc forcément...vivement qu'il soit guéri de toutes façons.

Car oui, il est malade, un vilain truc qui ne veut pas le lâcher et lui provoque de belles montées de fièvre et lui a valu sa première prise d'antibiotiques. Il a même perdu du poids.

 

Il passe toujours beaucoup de temps dans mon dos, dans nos jolies écharpes. En balade ou à la maison. D'ailleurs il s'y endort pour la sieste.

 

Il aime faire de la balançoire, caresser les chevaux, téter bien sûr, et rester tout nu autant que possible. Il n'a toujours pas vu la couleur d'un biberon.

 

Il adore jouer à la plage, il n'a plus peur du sable maintenant (et il en mange un peu en passant...). Par contre la mer l'inquiète toujours, je peux lui tremper les pieds dedans mais pas plus.

 

Il est sûr de lui, indépendant, il joue et se balade partout mais ne me perds tout de même que rarement de vue. Il fait ses petites expériences motrices tranquillement, et il me conforte vraiment dans les choix qu'on a fait pour lui. La DME, la motricité libre, l'éducation respectueuse portent tous leurs fruits avec ce bébé calme, serein et heureux. Enfin, je crois.

 

C'est un joli bébé bonheur, ce petit Polochon si mignon.

 

 

 

Repost 0
18 août 2016 4 18 /08 /août /2016 05:24
9 mois.

On a souvent l'habitude de penser que c'est un cap important, les 9 mois. Parce que ça y est, bébé a passé autant de temps dehors que dedans. Ce n'est pas vraiment le cas ici: Polochon est né une vingtaine de jours avant, donc plutôt à 8 mois et une dizaine de jours.

C'est toujours très douloureux pour moi d'ailleurs. Et c'est ce à quoi me renvoie ce moisniversaire.

Enfin, c'est mon souci ça, pas le sien.

 

Il a 9 mois, mon joli petit Polochon, et c'est ça qui compte. Il est beau, il est en pleine forme, il s'éclate dans la vie.

 

Il est couche-tard et lève-tard. Il sieste assez peu, une seule vraie sieste par jour et pas toujours bien longue.

Mais ce n'est pas vraiment un souci: il est du genre tranquille et facile à vivre.

 

Il aime jouer avec le chien, avec son frère. Il aime aller se mettre debout un peu partout. Il aime transvaser les objets, d'une caisse à l'autre. Il lâche une main après l'autre, il cherche son équilibre. Il se déplace sans précipitation. Mais quand il est pressé, il fonce à 4 pattes bien plus vite qu'on ne peut l'imaginer!

 

Il mange toujours avec grand appétit, il dévore même, découvre les goûts et les textures avec intérêt et curiosité. LA DME, c'était vraiment fait pour lui. Je lui ai offert une belle assiette EZPZ, et bientôt je lui donnerais une cuillère.

Depuis quelques semaines, je lui donne un peu de fromage de chèvre frais, une ou deux fois par semaine. Il aime beaucoup. Mais sa grande passion, ce sont les fruits. Raisin, pastèque, pèches, abricots, pommes...tous les fruits.

C'est un vrai bonheur de le voir se régaler, tout seul comme un grand.

 

Il peut pousser de grands cris de joie quand il est heureux. Et de grands cris d'orfraie quand il n'est pas content! Quand je le rhabille par exemple, lui qui n'aime rien tant que se balader tout nu.

 

Il est très libre. Il est très appliqué. Il est très indépendant mais n'aime pas être seul. Il peut jouer longtemps et se balader, sans rien demander, mais il préfère nous avoir sous les yeux. Dans son bain, il joue mais je dois rester à ses côtés.

 

Il est impressionné par les nouveaux endroits, les nouvelles textures et matières. Il a mis du temps a accepter de toucher le sable. Il peut rester collé à moi un bon moment quand on va dans une autre maison. Il est sociable et souriant, mais n'aime pas qu'on le prenne dans les bras si on n'y va pas doucement.

 

Il passe beaucoup de temps porté, dans mon dos. Il y joue avec mes vêtements, mon collier d'allaitement, son accroche-bidule. Il aime arracher les feuilles des arbres, en passant au jardin.

 

Il aime pas les cris et l'agitation. Quand un bruit le surprend, il me cherche très vite des yeux comme pour me demander si c'est dangereux ou non.

 

il est rond, dodu, plein de jolis bourrelets...

 

Je pourrais, comme chaque mois, écrire encore une montagne de choses sur Polochon.

Mon bébé.

Repost 0
10 août 2016 3 10 /08 /août /2016 05:07
5 ans

Une journée de vacances et de soleil parmi tant d'autres ici, avec le soleil, Cromignon a eu 5 ans.

 

Cette année on n'a pas fait de fête ou invité ses copains. Beaucoup de fatigue, pas envie...et puis le sempiternel problème des enfants de l'été: comment inviter ses copains d'école?

Du coup je pense qu'on fera quelques chose, mais après la rentrée.

 

Ce n'est pas pour ça qu'il a passé une mauvaise journée, crois moi!

 

Il a commencé au réveil par venir nous faire un câlin dans notre lit, tout étonné qu'enfin, c'était le grand jour! "C'est mon anniversaire? C'est bien vrai? C'est aujourd'hui que j'ai 5 ans?"

Le temps passe si lentement à cet âge. Les petits attendent ça jour après jour, ou presque...

 

5 ans c'est son entrée dans le monde des "grands" à l'école, sa dernière année de maternelle. Le droit de manger des fruits à coque. D'avoir le même couteau que nous à table. De marcher près de nous en traversant certaines rues (les petites) sans donner la main.

 

Il a d'abord ouvert son premier cadeau. Un troll Playmobil. Il en parlait depuis des mois, de ce troll vu dans un magazine.

Après avoir bien joué avec, il est parti acheter son gâteau à la boulangerie. C'est lui qui l'a choisi.

 

On avait prévu une sortie dans un parc d'attractions l'après midi. Mais après le repas fort équilibré -pommes dauphines (boules frites) poulet et gâteau- et surtout l'ouverture du second cadeau, plus personne n'avait envie de bouger. (en plus il faisait 40 à l'ombre...hem...).

Car le second cadeau lui a donné envie de jouer tout l'après midi sans sortir: la cabane des aventuriers PlayMobil. Heureusement que la Pouillette était là pour la monter...j'a horreur de ça!

 

En fin d'après midi, l'homme a installé au jardin les tentes. Pour l'utilisation du troisième et dernier cadeau, c'était nécéssaire de passer une nuit dehors. Enfin pas Polochon et moi quand même...on n'est pas fous!

 

C'est après le dîner -un peu plus équilibré quand même- que ce troisième cadeau lui a été offert: un télescope. Il en rêvait! Observer la lune et les étoiles, c'est un de ses grands rêves. Il adore les planètes, l'astronomie....

 

Il ne pensait pas avoir encore un cadeau alors l'effet a été très réussi, en matière d'étoiles (justement!) dans les yeux.

 

Hélas il faisait nuageux ce soir là, du coup ils sont passés directement à la phase nuit en tente et j'ai été surprise. Je pensais vraiment qu'ils allaient revenir, sans avoir réussi à trouver le sommeil, au bout d'une heure ou deux. Mais non! Ils y ont dormi toute la nuit! Enfin les diablotins, parce que l'homme apparement n'a pas vraiment fermé l'oeil...

 

Ce fut un tel succès, ils étaient si contents qu'ils ont remis ça une seconde nuit, à ma grande admiration (je déteste dormir en tente sauf quand je randonne et que je n'ai pas le choix...). Il faisait d'ailleurs plus clair, et le télescope a pu servir un peu .Mais ce n'est pas évident à utiliser ce machin, il va encore nous falloir de l'entraînement.

 

Voilà, Cromignon a eu 5 ans en beauté, je crois qu'il a aimé sa journée (et sa nuit!) d'anniversaire.

 

 

 

Repost 0

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog