Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 12:56

Lundi: J'ai réussi à trier 80% des fringues du Cromignon en vue du déménagement, et à encartonner les vêtements taille 6 et 9 mois, AVEC le Cromignon. Il est resté sage à jouer pépère, à se mettre debout, à esquisser des pas. Un vrai plaisir de pouvoir faire ce que j'ai à faire sans avoir besoin de quelqu'un pour le surveiller.

Je suis allé l'inscrire à la Crèche où il ira à partir de décembre, et le tarif est super abordable, j'en suis ravie, la crèche est tip top en plus.

 

Mardi: Cromignon est gardé l'après-midi, je file en centre-ville pour essayer de dégoter un soutien-gorge d'allaitement à ma taille, vu que ma poitrine a bien dégonflé maintenant. Pas moyen d'en trouver un seul, à croire qu'à Perpi on n'allaite pas! Par contre je me suis pris un bon smoothie, tranquille, et ça fait graaaave du bien parce que ça faisait si longtemps...

 

Mercredi: Mon rayon de soleil hebdomadaire: mon cours de yoga. Il faudrait que j'écrive un billet là dessus.

 

Jeudi: J'ai la patate. Il fait super beau et chaud. Le soir une belle balade après dîner avec tout le monde au bord d'un très chouette lac près de chez nous. Les Pyrénées se reflètent dedans. C'est beau.

 

Vendredi: Courses au supermarché. Des desserts Gü sont en promo car proches de la date de péremption. Tu connais les ganaches de Gü?ganaches.jpg

C'est juste une tuerie. C'est tout petit, ça fait partie d'une composition pour café gourmand. Mais je te promets que quand tu as mangé ça, tu peux mourir content. Je n'achète quasiment jamais leurs produits, car ils sont hors de prix, mais franchement c'est terriblement bon.

 

Samedi: super après-midi! On DSCF8078.JPGest allés tous les quatre au festival bébé'art, c'était génial! Un festival organisé dans un grand jardin du RAM de Perpignan-Nord, avec plein d'ateliers et de spectacles pour tous-petits. Mais la Pouillette s'est bien amusée aussi: elle a fait de la peinture, a planté des petits-pois et on a ramené le pot à arroser. Quant au Cromignon, il s'est éclaté comme jamais! Il a fait le parcours motricité plusieurs fois, aidé par l'un de nous parce qu'il ne marche pas encore tout seul. Il a écouté de jolies histoires en catalan racontées très joliment, et a bien aimé les livres de l'espace lecture. Et surtout, il a adoré le labyrinthe musical, où il est resté jouer pendant une bonne demi-heure et où il s'est fait plein de copains!

Le soir, sushis! Avant on en mangeais tout le temps, quand on vivait en RP, et j'adorais ça. Ici...c'est moins démocratisé. Ça coûte assez cher. Donc pour la deuxième fois en un an, on s'est fait plaisir! Ahhh j'adooooore les sushis!

 

Dimanche: grand soleil, grosse chaleur. On a filé à la brocante acheter des habits 18 mois pour le Cromignon, sous un soleil de plomb. Et on est revenus avec plein de fringues, je suis contente, le 18 mois c'est bon, j'ai tout!

Fête des pères: l'homme a reçu un mini-billard, et a déjà commencé une partie endiablée avec la Pouillette. Un cadeau réussi!

DSCF8083.JPG

 

 

Et toi, ta semaine a été parsemée de petits bonheurs aussi?

Repost 0
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 14:00

J'ai enfin trouvé un panneau amusant, lors de la ballade à dos d'âne de la Pouillette...

 

DSCF8029.JPG

 

 

A comprendre au propre, ou au figuré?

 

C'est mon clic-clac pour CriCri!.

Repost 0
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 01:11

amour.jpgL'amour, le mot est lancé.

 

On croit tout en connaître, on a vécu plein de choses avec lui, et puis finalement on s'aperçoit un jour qu'en fait ça n'était pas ça, c'est autre chose...


Comme toutes les filles, je me suis enflammée vers 15 ans pour un beau garçon aux yeux bleus à qui je n'avais rien à dire. Mais c'était chouette quand même, on se faisait plein de bisous tout le temps qu'on passait ensemble, et c'était bien mieux que des mots!


Première rupture, pour une plus vieille avec des seins et qui se laissait peloter en prime, je ne pouvais pas tenir la concurrence!

Premier chagrin, et un prénom qui après ça, trottera dans ma petite tête de gamine pendant longtemps. Alors qu'on avait dû échanger 10 mots en 8 mois. Aujourd'hui je me marre en y repensant. Mais à l'époque, laisse-moi te dire que ma peine était à la hauteur de mes espoirs romantiques (j'avais trop lu "Les trois mousquetaires").


Ensuite j'ai fait comme tout le monde, j'ai un peu flirté à tout va. Parfois mon petit coeur s'emballait, parfois non. Quand je ressentais quelque chose, je me disais que l'aimais...et je croyais que l'amour, c'était ça.


Ensuite j'ai rencontré celui qui m'a vraiment fait découvrir un sentiment nouveau. On s'embrassait beaucoup, beaucoup aussi. Mais on parlait quand même pas mal, et c'était bien aussi. On riait, on sortait, il me faisait des cadeaux. Il m'écrivait, m'appelait. Me disait des mots doux. On faisait des projets. Oh, de petits projets, genre acheter des places pour aller au concert des Pink Floyds dans 6 mois...mais des projets quand même! Quand je ne le voyais pas, je souffrais beaucoup. Un vrai petit couple, très amoureux.

J'ai cru que l'amour, c'était ça. Ne pas pouvoir se passer de l'autre, être bien ensemble, se reconnaître dans ses yeux. Ressentir quelque chose de doux et brûlant à la foix.


C'était assez passionné, c'était un amour impossible. Donc comme tout amour impossible, ça s'est terminé. J'ai cru mourir. Pendant des mois j'ai traîné, sans avoir goût à rien. Mais j'étais encore très jeune, et là aussi, c'est passé. Même si aujourd'hui encore, il me reste comme un goût d'inachevé.

Je me disais: ça y est, j'ai aimé!


Et puis j'ai continué à rencontrer de nouvelles personnes, j'ai eu le coeur un peu malmené, j'ai un peu malmené des coeurs.

J'ai cru aimer plusieurs fois. Je me suis posée avec une de ces fois. Je me suis dit: "c'est ça l'amour". vivre ensemble, construire une vie.

Mais ça n'était pas ça encore en fait.


J'ai été enceinte, et j'ai cru que c'était une preuve d'amour de faire un enfant. Mais en fait, non, ça n'était pas encore ça.


J'ai accouché. On m'a montré la Pouillette qui ouvrait de grands yeux sur le monde.

 

Ce que j'ai ressenti à ce moment-là, ça, c'est de l'amour, je le sais, j'en suis sûre.

Ça doit être ça, le coup de foudre. Une vague de bonheur m'a complètement submergée quand j'ai vu mon bébé, en un instant j'ai su qu'elle serait celle pour qui je pourrais mourir sans sourciller, pour qui je soulèverais tous les obstacles, celle que j'aimerais sans rien attendre en retour, celle que j'aimerais sans conditions, quoi qu'elle fasse.

Celle qui effacerait mes peines en un sourire.

Celle que j'attendais.

 

Repost 0
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 10:00

DSCF6658

DSCF6660

 

DSCF6667

 

DSCF6670

 

C'est le moulin à huile de l'oliveraie de Collioure, ballade obligée quand on y va, pour faire découvrir aux amis la belle vue qu'on peut y contempler.

 

Pour Fais toi la belle.

Repost 0
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 08:11

Pour ce défi du jeudi, je vais te parler de mes problèmes d'épilation!


EpilationJe ne suis pas très poilue, je suis dans la moyenne. En plus j'ai les poils clairs, donc j'ai la chance de pouvoir laisser un peu repousser sans que ça se voie. En prime jusqu'à l'année dernière j'étais parisienne, donc 8 mois de mauvais temps par an (dans les bonnes années) ça ne rend pas le poil le problème number one de la vie.


J'ai commencé par me raser vers 14 ans, j'ai du le faire un an, et j'ai paniqué en voyant qu'il fallait que je me rase matin et soir tellement ça repoussait, et surtout que je commençais à avoir les pieds poilus.


J'ai donc essayé de m'épiler à l'épilateur électrique, j'en ai eu un qui s'appelait "caresse" de Calor. Je te promets que j'ai pris des baffes plus agréables que cette caresse-là.

J'avais trop mal, je finissais avec des jambes rouges qui ressemblaient à un poulet plumé. Horrible.


J'ai lu dans un magazine hautement intellectuel que l'épilation à la cire permettait de diminuer le nombre de poils et de limiter la repousse.


Et ça fait 20 ans (oh put...!!!!) que je m'épile à la cire. J'ai toujours des poils, certes moins qu'au début, mais toujours quand même. 

Inconvénients (surtout maintenant que je vis dans le Sud!): 2 semaines de tranquillité mais 2 semaines de repousse.

 

Si quelqu'un a une solution miracle, je l'épouse!

 

C'est pour Sisyinthecity et MaCyma.

Repost 0
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 10:15

Mes petits bonheurs de la semaine...

 

Lundi: J'ai décidé de reprendre mon corps en main. Hier la Pouillette m'a dit "maman tu t'occupes de tout. Mais tu ne t'occupes pas assez de toi. Tu devrais demander plus d'aide." Je vais donc l'écouter afin de reprendre forme humaine! rien d'exceptionnel, parce que j'allaite le Cromignon, mais un peu d'ordre là dedans: faire mes abdos, et quelques exercices quotidiens pour le reste du corps. Arrêter de manger n'importe quoi n'importe quand. Plus qu'un carré de chocolat par jour. C'est parti pour retrouver la forme!

 

Mardi: J'ai été déjeuner à la plage, dans ce bon et très sympa petit restau de Canet, la Planxa. Invitée par la mamie de l'homme et en compagnie de sa maman aussi. Après le repas, j'ai fait quelques pas sur la plage, un petit vent frais venait tempérer la chaleur. J'ai trempé mes pieds, elle était bonne, la mer. Des gens se baignaient. Un petit moment de pur bonheur.

 

 

Mercredi: A midi, l'homme, sa mère, sa grand-mère et la Pouillette sont partis se balader et déjeuner à Collioure. Le Cromignon fait sa sieste. Je suis bien peinarde, et je me suis mitonnée une petite salade aux fruits de mer et vinaigre balsamique, mmmm pépère devant mon ordi...

 

 

Jeudi: Je me suis mise tranquillou à faire quelques cartons pendant que le Cromignon était à la mini-crêche. Et d'habitude il ne veut pas y faire sa sieste, il préfère jouer avec les copains. Ensuite quand je le récupère vers 16h, ben il est cuit, et du coup il roupille toute la soirée. J'aime pas. Eh bien là un coup de fil: il dort depuis 2h! Trop bien. J'ai donc récupéré un Cromignon en forme!

 

 

Vendredi:Départ des deux mamies, j'ai de la peine, la grand-mère de l'homme a quand même quelque chose comme 93 ans, c'est fou ça...de les avoir vus, le Cromignon et elle, se regarder et papoter, ça faisait un petit coup tout chaud au coeur, ils ont 92 ans d''écart!

 

 

Samedi: sorties, sorties! Le matin un festival en centre ville organisé par une école catalane, la Pouillette et l'homme se sont bien éclatés avec les stands de jeux en bois, on a mangé de fameux (et incontournables dans ce genre de truc) sandwiches à la saucisse catalane, vendus par des gars qui ne parlaient que Catalan, faut le faire! Et l'après midi, le Festival du livre vivant. On a eu 4 bouquins en cadeau, et des beaux! La Pouillette a vu plusieurs spectacles, a fabriqué un petit livre, j'ai essayé d'emmener le Cromignon en voir un "de 0 à 3 an" mais laisse tomber on s'est fait sortir...il voulait aller sur scène...en criant "TATATATA"...bon en même temps organiser un spectacle pour petits où il faut faire silence, c'est un peu utopiste, non?

 

Dimanche: on va aller se balader à Castelnou, un joli petit village, après avoir voté. La Pouillette veut y faire un tour à dos d'âne, je vais faire des photos-dossiers à ressortir quand elle aura 25 ans!

 

 

C'est pour Maman Bavarde et ses petits bonheurs!

 

 

 

Repost 0
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 08:43

Il y a quasiment un an jour pour jour, l'homme emmenait la Pouillette à l'expo de la cité de la musique, à La Villette, sur Georges Brassens. alors que je suis une fan inconditionnelle et que je connais toutes ses chansons depuis mes dix ans, je n'ai pas pu y aller pour cause de Cromignon dans mon ventre et d'alitement forcé.

 

Quand je pense que je ne pourrais sans doute jamais revoir une telle expo...Je leur ai donc demandé de me ramener plein de photos pour que je puisse la voir un peu quand même!

Et voilà ce que ça a donné...

 

Missing Paris!!!!!

 

C'est mon Clic-Clac pour Cricri!

 

 

DSCF6258.JPG

Repost 0
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 01:00

Ah mon miroir, quelle histoire!

 

Quand j'étais ado, je te détestait. L'image que tu me renvoyais n'était pas celle que j'aurais voulu voir. En toi, il y avait une rouquine à la peau crayeuse et au visage lunaire, beurk! Avec des seins en poire et un bidon pas aussi plat que les créatures des clips...

 

J'ai ensuite commençé à apprivoiser cette image, et à vivre avec. J'ai mis des tonnes de maquillage, de bijoux, je me suis habillée bien sexy, et l'ensemble passait bien, surtout dans les yeux des autres. Moi je m'arrangeait pour ne jamais regarder l'ensemble, juste des petits bouts: l'oeil que je maquillais, la bouche...mais pas le visage ou le corps en entier. Ainsi, miroir, je t'ai supporté.

 

miroir.jpgEnsuite j'ai commencé le sport. Un peu, beaucoup, passionnément. Tous les jours: une heure de natation, de sport en salle ou de course à pieds. Et j'ai aimé ce que ça a donné. Très (trop?) amincie et musclée, mon visage affiné, le reflet que tu me renvoyais correspondait enfin à peu près à mes critères de beauté.

 

J'ai racheté des miroirs en pied, j'ai accepté de me regarder en entier. Et ça me plaisait assez.

 

Et puis la Pouillette est arrivée. Mon corps s'est déformé, mon visage aussi, j'ai eu du mal à nouveau avec ce que tu me renvoyais, joli miroir.

Et quand elle est née, cette Pouillette...j'ai ressenti une énorme bouffée d'amour pour mon corps, mon vilain corps tout laid et tout mou, tout meurtri, mais qui avait réussi à faire une Pouillette aussi parfaite.

J'ai réalisé que je lui en avait trop demandé. J'ai commencé à aimer ce que tu me disais que j'étais, mon miroir, quelque soit l'image que tu me renvoyais, parce que finalement peu importe, vilain miroir trompeur.

 

L'essentiel est à l'intérieur!

 

Pour le défi du jeudi chez MaCyMa et Sysyinthecity!

Repost 0
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 09:44

Je ne pensais pas qu'il était possible d'oublier de manger!

 

Quand mon estomac se rappelle à moi, je n'aime pas ça. Je déteste avoir faim. C'est une sensation très désagréable pour moi. En plus, comme je suis hypoglycémique, très vite, si je ne mange pas, j'ai mal à la tête et je me sens très faible. Si je ne mange toujours pas, j'ai la tête qui tourne, et ça peut aller certaines fois jusqu'au malaise.


repas.jpg

Donc quand j'ai faim, je mange. Et c'est ma priorité. 

 

Quand la Pouillette est née, c'était un bébé modèle: tétée, sieste, toute la journée jusqu'à ses 4 mois. Et elle a fait ses nuits à 5 semaines. Je n'ai donc pas eu à m'oublier totalement, j'avais pas mal de répit.

 

Mais le Cromignon, lui, ça a été une autre histoire. Les journées il les passait à téter. Tout le temps. 10h par jour. Pe,da,t ses 2/3 premiers mois. Quand il acceptait de dormir dan son berceau, ou quand l'homme le baladait un peu, j'en profitait pour me laver, faire un coup de ménage, gérer un peu la Pouillette, ou dormir.

 

Et souvent, vers 17h je me rendais compte que je me sentais faible, migraineuse, et là..."mais je n'ai pas mangé! j'ai oublié"!!!

 

Être mère parfois, c'est s'oublier au point de ne pas se nourrir!

 

C'est ma participation au rendez-vous de Babidji, Être mère. 

Repost 0
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 09:18

bonne-fete-maman.jpg

 

Demain c'est la fête des mères. J'aimerais avoir une mère pour la lui souhaiter. Mais je n'en n'ai pas. Non que la femme qui m'a donné la vie soit décédée, mais je ne la considère plus comme ma mère, et elle ne me considère plus comme sa fille.


La personne qui est censée m' aimer d'une manière inconditionnelle, être toujours là pour moi, avoir pour moi cet immense amour que j'ai pour la Pouillette et le Cromignon, et que tu as pour tes enfants, si tu en as; elle ne m'aime pas.


Elle n'a pas jugé que j'étais digne de son amour.


Elle m'a tourné le dos à un moment de ma vie où j'avais le plus besoin d'elle. Pour le premier drame de ma vie. Elle a décidé que nous n'aurions plus rien à voir ensemble. Elle m'a fait tant de mal, tant de coups tordus, avec la complicité de mon père, depuis ce moment.

 

J'ai du lutter sur tous les fronts. Je devenais mère célibataire, avec une petite Pouillette de 2 ans, d'une manière très brutale. Le père de la Pouillette a alors décidé de me pourrir la vie, bien comme il faut, ne supportant pas d'être rejeté, pourtant à juste titre et par sa faute, après le genre de trahison qu'on voit dans les séries B.

J'ai du me battre au quotidien, pour rester forte, pour rester droite dans mes bottes. Gagner ma vie et celle de ma Pouillette. Éviter qu'on ne me prenne mon rôle de mère.

 

Ma mère et mon père n'étaient pas là pour moi, et au contraire, ils étaient contre moi. A essayer de m'enlever ma fille, à me refuser la compétence de l'élever.

 

J'ai manqué d'argent. Ils n'ont pas été là. Au contraire, ils m'en ont demandé. J'ai travaillé comme un âne, cumulant les heures sup', samedi compris, jusqu'à 21h parfois. Car quand on ampute la moitié du budget d'un foyer, on n'en diminue pas de moitié les charges.

 

J'ai été aidée. Beaucoup. Énormément. Par des amis formidables, par la nounou de ma fille. Aussi par une autre partie de ma famille. Ce que je leur dois, je ne pourrais jamais le leur rendre je pense, car c'est mon équilibre qu'ils m'ont permis de restaurer, et celui de la Pouillette. J'ai été émue par tant de soutien, venu de là où il n'était pas forcément le plus attendu.


Quelle mère n'aide pas sa fille trahie et trompée d'une manière odieuse pour prendre le parti du malhonnête? 


Quelle fille est si infâme qu'elle n'est pas digne de l'amour de sa mère....? Je me pose encore la question. Suis-je si nulle, si mauvaise, pour que ma propre mère ne m'aime pas? Qu'ai-je fait de si mal? Qui pourrait m'aimer si mes propres parents me rejettent, eux qui devraient m'aimer envers et contre tout? Comment m'aimer moi-même si même eux me rejettent?


Je me suis reconstruite, sans eux. L'homme m'y a bien aidée, sans le savoir, sûrement. Mais au fond de moi la plaie est là, et elle le restera.


Alors la fête des mères aujourd'hui, c'est la mienne, juste la mienne, car je n'ai personne à qui la souhaiter. Mais quand la Pouillette m'offrira son joli dessin demain, je me jurerais comme chaque année que je serais toujours là, moi, pour elle. 

Repost 0

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog