Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 09:18

bonne-fete-maman.jpg

 

Demain c'est la fête des mères. J'aimerais avoir une mère pour la lui souhaiter. Mais je n'en n'ai pas. Non que la femme qui m'a donné la vie soit décédée, mais je ne la considère plus comme ma mère, et elle ne me considère plus comme sa fille.


La personne qui est censée m' aimer d'une manière inconditionnelle, être toujours là pour moi, avoir pour moi cet immense amour que j'ai pour la Pouillette et le Cromignon, et que tu as pour tes enfants, si tu en as; elle ne m'aime pas.


Elle n'a pas jugé que j'étais digne de son amour.


Elle m'a tourné le dos à un moment de ma vie où j'avais le plus besoin d'elle. Pour le premier drame de ma vie. Elle a décidé que nous n'aurions plus rien à voir ensemble. Elle m'a fait tant de mal, tant de coups tordus, avec la complicité de mon père, depuis ce moment.

 

J'ai du lutter sur tous les fronts. Je devenais mère célibataire, avec une petite Pouillette de 2 ans, d'une manière très brutale. Le père de la Pouillette a alors décidé de me pourrir la vie, bien comme il faut, ne supportant pas d'être rejeté, pourtant à juste titre et par sa faute, après le genre de trahison qu'on voit dans les séries B.

J'ai du me battre au quotidien, pour rester forte, pour rester droite dans mes bottes. Gagner ma vie et celle de ma Pouillette. Éviter qu'on ne me prenne mon rôle de mère.

 

Ma mère et mon père n'étaient pas là pour moi, et au contraire, ils étaient contre moi. A essayer de m'enlever ma fille, à me refuser la compétence de l'élever.

 

J'ai manqué d'argent. Ils n'ont pas été là. Au contraire, ils m'en ont demandé. J'ai travaillé comme un âne, cumulant les heures sup', samedi compris, jusqu'à 21h parfois. Car quand on ampute la moitié du budget d'un foyer, on n'en diminue pas de moitié les charges.

 

J'ai été aidée. Beaucoup. Énormément. Par des amis formidables, par la nounou de ma fille. Aussi par une autre partie de ma famille. Ce que je leur dois, je ne pourrais jamais le leur rendre je pense, car c'est mon équilibre qu'ils m'ont permis de restaurer, et celui de la Pouillette. J'ai été émue par tant de soutien, venu de là où il n'était pas forcément le plus attendu.


Quelle mère n'aide pas sa fille trahie et trompée d'une manière odieuse pour prendre le parti du malhonnête? 


Quelle fille est si infâme qu'elle n'est pas digne de l'amour de sa mère....? Je me pose encore la question. Suis-je si nulle, si mauvaise, pour que ma propre mère ne m'aime pas? Qu'ai-je fait de si mal? Qui pourrait m'aimer si mes propres parents me rejettent, eux qui devraient m'aimer envers et contre tout? Comment m'aimer moi-même si même eux me rejettent?


Je me suis reconstruite, sans eux. L'homme m'y a bien aidée, sans le savoir, sûrement. Mais au fond de moi la plaie est là, et elle le restera.


Alors la fête des mères aujourd'hui, c'est la mienne, juste la mienne, car je n'ai personne à qui la souhaiter. Mais quand la Pouillette m'offrira son joli dessin demain, je me jurerais comme chaque année que je serais toujours là, moi, pour elle. 

Repost 0
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 23:00

tag.jpgCette fois-ci c'est Mam'Zell A qui m'a taguée!

 

Je rappelle les règles pour celles qui auraient hiberné ces 6 derniers mois:

 

Les règles que tu dois suivre...

Postes ces règles * Écris 11 choses sur toi * Réponds aux 11 questions posées par la personne qui t'a taguée * Créé 11 nouvelles questions pour les personnes que tu auras choisit de taguer * Choisis 11 personnes et mets le lien de leurs blog sur ton post * Rends-toi sur leur blog et dis leur qu'elles sont taguées (ne faire aucun tag sans les prévenir).

 

Alors 11 choses sur moi...


1/ Je suis à moitié Italienne. J'ai passé toute mes vacances, enfant, dans un petit bled en montagne, entre Parme et Milan.


2/Pourtant je suis rousse avec la peau très blanche, comme une Irlandaise!


3/J'ai honte mais...je regarde les Feux de l'amour! C'est comme une drogue pour moi!


4/Je déménage dans 40 jours et on a à peine commencé les cartons, j'angoisse!!!


5/Notre télé est en mode off depuis le déménagement d'il y a 10 mois. On s'en passe très bien!


6/Je voudrais 12 enfants. Sans rire. Mais bon au niveau timing ça risque d'être juste...


7/Je ne peux pas sortir de chez moi sans mascara. Éventuellement sans être coiffée, ni lavée, limite en pyjama. Mais pas sans mascara.


8/Je déteste ma tête en photo.


9/Je peux être super hypocrite en cas de nécessité. Et en plus je n'en n'ai pas honte, au contraire.


10/Je suis d'une timidité maladive. Petite, je me cachait sous les tables aux anniversaires. Je ne jouais avec personne. J'étais terrorisée par les autres. 


11/Ma vie a été un long fleuve tranquille sans drames, ou presque, jusqu'à mes 28 ans.


 

Les questions de Mam'Zell A:


1. A quel âge as-tu eu ton/tes enfant(s) ???

La Pouillette à 26 ans à peine, et le Cromignon à 34.


2. Es-tu plutôt "casanière" ou "globe trotter" ???

Globe trotter dans l'âme. A fond. Le monde est si vaste, il y a tant à voir...


3. Combien de prénom a ton/tes p'tit(s) bout(s) ??? (et si ce n'est pas trop indiscret, quel(s) est/sont ce(s) prénom(s) ???

Mes deux diablotins ont 4 prénoms chacun! Je te dis juste les derniers: Ayélé pour la Pouillette, et Désiré pour le Cromignon (clin d'oeil au long, long très long chemin vers lui...)


4. Tu aimerais être un homme pour...

ne pas souffrir la première fois.


5. Tu as appelé ton blog comme ça parce que...

C'est très long comme histoire. Et ça n'est pas définitif, j'avais mis ça au début, avant même de publier, pour mettre quelque chose, et puis je ne me suis pas repenchée sur la question...il y a encore du taf!


6. Quel objet apporterais-tu avec toi sur une île déserte ???

Un soutien-gorge. Pas moyen de rester les néné qui pendouillent!


7. Ton péché mignon...

Regarder les Feux de l'amour en mangeant un carré de chocolat noir et en buvant une bière (sans alcool!)


8. Tu as horreur de... 

ces gens qui croient détenir LA vérité. Et les choux de Bruxelles. Mais QUI aime ça???


9. Une recette simple, rapide et bonne...

Ouh j'en connais pas mal...le fondant au citron!


10. Certaines chansons donnent des frissons, pour toi laquelle est-ce ???

"Supplique pour être enterré à la plage de Sète", Brassens.


11. Si tu avais une baguette magique, que ferais-tu ???

Hum, il y a tant à faire...Je m'accorderais tous les voeux et le temps nécessaire pour que cette planête tourne enfin à l'endroit!

 

Mes questions:


- C'est quoi, ton ordi?

-et ton appareil photo, c'est quoi?

-la couleurs de vernis à ongles que tu affectionnes?

-la tâche ménagère qui te rebutte le plus?

-la qualité dont tu es le plus fière?

-ton pire cauchemar?

-ton petit-dej idéal?

-et ta voiture, c'est quoi?

-tes prochaines vacances?

-ce que tu repproches le plus à ton homme?

-ce que ton homme te repproche le plus?

 

 

Et je taggue, donc:

Mme E

Madame Moustick

Family5

Inzemood

Mamans et Créations

Lalotte

Foxymama

O Bonheur des femmes

Mon-Nid

 

A suivre...

Repost 0
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 23:00

Ah le rose!

 

Il parait que c'est une couleur de fille...

Je n'aime pas trop les catégorisations, mais le fait est que j'aime le rose!

Peut-être que , quand j'étais petite, mes parents soixante-huitards évitaient de m'habiller en rose, et même en fille, et du coup par la suite, j'ai compensé...


DSCF7949-copie-2.JPG

Les chaussons de la Pouillette...

 

Un jour je suis partie, me marier et en voyage de noces. J'ai laissé la Pouillette à une copine chez qui elle s'est éclatée pendant ces quelques jours. Je lui avais préparé une valise, bien sûr. A mon retour, ma copine m'a dit "hum il doit y avoir un truc psy chez toi...toutes les fringues, mais TOUTES! de la Pouillette sont...roses!!!!"


Je ne m'en était pas rendu compte!!!! C'est sûr que je l'ai habillée "en fille", parce qu'enfant j'avais souffert de mon allure garçon manqué et je ne voulais pas que ma fille vive la même chose, toujours en pantalon, sans aucune touche girly. Mais de là à l'habiller toute en rose...et pourtant, c'est ce que j'avais fait!!!


Depuis j'ai un peu compensé heureusement, et s'il reste du rose, on a varié les couleurs!

 

Pour MaCyMa et Sysyinthecity!

Repost 0
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 23:00

DSCF7933.JPG

Mais mais mais qu'est-ce qui se passe????

DSCF7934.JPG

C'est rigolo ce machin!

 

On a emmené le Cromignon et la Pouillette dans un joli parc près du Théâtre de l'Etang. Et le Cromignon a testé la balancoire...il a adoré!!!

Pour Anaïs et Maman Poussinou.

 

Repost 0
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 23:00

Pour diverses raisons, je n'étais pas sortie manger (ou sortie tout court presque...) depuis 18 mois...Alors qu'avant, qu'est ce que je sortais!

Et là, j'ai profité de la venue de ma copine V. pour une bonne semaine pour aller au ciné, et au resto!

J'étais déjà allé bruncher dans ce petit restaurant assez récent à Canet-plage, et j'avais été ravie. Donc comme je ne connais pas grand-chose ici, et qu'à Perpi tout était fermé dimanche soir (...), avec V. on s'est finies à la Planxa. 

J'ai eu peur que le service ne soit long car il y avait foule, mais ça a été très raisonnable. Il faisait doux, on s'est assises en terrasse, face à la mer. Cliché un peu touristique certes, mais très agréable!

Le service est vraiment sympa et sans chichis.

Et on y a très bien mangé!

Spéciale dédicace à la salade de supions à la plancha, avec une petite sauce à tomber...

P1050239.JPG

et j'ai complêtement craqué pour le burger catalan (!!!!) au jambon cru, terrible, une vraie tuerie! Avec de bonnes "vraies" frites!

P1050245.jpg

 

 

C'était pour AnneLaureT et ses Mercredis Gourmands!

 

 

 

 

Repost 0
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 08:29

8853.jpgAprès les galères qu'on peut rencontrer en allaitant, dont je t'ai déjà parlé ici et , je vais te parler du bonheur que c'est, pour moi, d'allaiter le Cromignon. Parce que les galères, ça va un moment!


Attention, pas de prosélytisme dans ma démarche. Si tu n'allaites pas, si tu n'as pas allaité, c'est ton histoire, je ne me permets ni de juger ni de donner des conseils. C'est mon histoire ici, c'est tout.


La question de l'allaitement ne s'est jamais posée à moi. Je ne me suis pas demandé si j'allais allaiter mes enfants ou non. Pour moi c'était une évidence. Peut-être parce que j'ai vu ma mère allaiter ma petite soeur. Peut-être parce que je m'efforce souvent de faire ce que la nature a prévu (parce que sisisisi elle fait bien les choses...).


Peut-être parce que j'ai appris que c'était bon pour la santé du bébé, pendant l'allaitement mais aussi durant toute sa vie. Je me souviens de cette étude que j'ai dû lire quand j'étais au collège, qui expliquait que les gens qui ont été allaités bébés présentaient moins de maladies, toutes maladies confondues, de la gastro au cancer, durant toute leur vie. Car l'allaitement, semble t'il, permet en fait de construire un meilleur système immunitaire. De plus apparemment ça préserve aussi des allergies, notamment alimentaires. Et les allergies alimentaires, c'est ma phobie!


Attention je parle ici de statistiques, hein. Après c'est toi et ta chance. Un tel aura été allaité deux ans et sera tout le temps malade, tel autre ne l'aura pas été et aura une santé de fer. Les statistiques, c'est général, ça ne s'applique pas à l'individu.


Ensuite l'allaitement protège la mère également du cancer du sein, en partie du moins. Car les cellules du sein (lesquelles exactement je ne sais pas hein...) n'arrivent à maturité qu'en remplissant leur fonction de produire du lait, et des cellules arrivées à maturité sont moins susceptibles de déconner que celles qui n'y sont pas arrivées. En bref l'étude parlait de 50% de moins de cancer du sein chez les femmes ayant allaité deux enfants ou plus pendant 6 mois.


Il y a tout un tas de bonnes raisons sanitaires d'allaiter.


Il y a plein de bonnes raisons pratiques aussi: c'est toujours prêt, à la bonne température, la nuit c'est vite fait, si tu sors pas besoin d'emmener tout le barda pour faire les bibs.


Mais laisse tomber tout ça. Car si bien sûr ça m'a motivée pour l'allaitement, ça n'est pas vraiment ça qui est en jeu.


Le bonheur d'allaiter, c'est quand on me donne ma Pouillette de 2 heures, qu'elle ouvre grand la bouche en fouinant sur mon ventre meurtri, qu'elle réussit à choper le mamelon sous mes yeux ébahis, et qu'elle commence à téter, alors que personne ne lui a jamais apris à le faire. Que son petit corps tout chaud se détend tout à coup. Que l'expression de son visage exprime la plénitude la plus totale.

 

Le bonheur d'allaiter, c'est quand le Cromignon s'endort tout à fait, lové contre moi, mon sein dans sa bouche, refusant de le lâcher pendant tout son sommeil.

 

C'est quand le Cromignon a les yeux qui se révulsent de plaisir tant ça doit lui apporter EXACTEMENT ce dont il a besoin.

 

C'est quand le Cromignon me regarde en tétant, avec dans ses yeux tout l'amour du monde.

 

C'est quand le lait ressort de sa bouche parce qu'il s'est endormi. 

 

C'est ce lien fusionnel entre lui et moi, qui nous rend l'un à l'autre unique.

 

Il a bientôt 10 mois et je l'allaite encore, je ne me pose pas la question "jusqu'à quand". Il est très bien comme ça et moi aussi. Pour moi c'est juste vital, ça fait partie de la maternité, c'est comme le vote: un droit et un devoir. J'ai fabriqué mon petit dans mon ventre pendant 9 mois, et je continue. C'est moi qui le fait grandir. C'est mon rôle, mon job, ma responsabilité de maman.

Je le redis: pas de jugement ni de conseil ici, c'est mon ressenti personnel. Chacun fait ce qu'il veut.


Je suis contente car pour le moment je n'ai pas autour de moi de réaction inappropriées, comme je peux en lire un peu partout. Mon entourage est bienveillant, voire admiratif. Parfois on me demande "jusqu'à quand", ou on me donne un avis, mais toujours gentiment. Au pire j'ai prévu une ou deux répliques bien senties pour ceux qui s'aventureraient à me donner des conseils non demandés!

 

Et toi, que penses tu de l'allaitement?

Repost 0
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 08:24

main-dans-la-main.jpgMa Pouillette a 9 ans et demi. Jusqu'à récemment, je n'avais pas remarqué qu'elle grandissait: elle suce toujours son pouce, elle a besoin de son doudou, elle veut des gros câlins et sa petite chanson pour dormir. Elle est toujours mon "bébédoux" comme je l'appelais, petite, et comme je l'appelle encore.

 

Mais...en allant à l'école, j'ai voulu lui prendre la main, comme toujours. Elle ne m'a pas donné la main et m'a regardée en coin. J'ai compris. Il y avait une copine juste derrière nous. Elle ne veut pas être prise en flagrant délit de "je donne la main à maman".

On en a ri. Je lui ai raconté que moi aussi j'avais eu un peu honte d'être vue donnant la main à ma mère, même si c'était un peu plus tard, plutôt vers 11 ans je crois.


C'est vrai qu'elle est toujours très "bébé", très "maman, câlin" mais son corps n'est plus le même, je ne peux plus la prendre dans mes bras d'un seul coup, ses jambes sont longues, ses pieds ne sont plus tout petits mais commencent vraiment à ressembler aux miens. (en même temps j'ai de tout petits pieds!)


Elle me raconte encore ses histoires de copines et d'amoureux, elle veut encore que je lui beurre ses tartines, que je lui épluche ses pommes, que je lui lise des histoires, mais pour combien de temps?


J'ai toujours aimé la voir grandir, s'émanciper peu à peu, devenir autonome. Ca ne m'angoissait pas. Mais là, elle commence à se passer de moi.


Ma Pouillette, un jour, ne voudra plus que je l'appelle "Pouillette"....

 

 

C'est ma participation à "Quoi de neuf les Loulous" chez Anaïs et Maman Poussinou.

Repost 0
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 23:00

boite-aux-lettres.jpg

 

Ah le courrier...Tous les jours le facteur passe entre 11h et midi. Quand on attend une lettre importante, on est tous comme des abeilles dans une ruche, on attend de pied ferme! Jusqu'au jour où ladite lettre arrive.


Mais même quand on n'attend rien de précis, on guette le facteur. Un peu comme un ami qui viendrait avec une surprise. Chaque jour c'est une petite surprise. Même quand c'est juste une pub pour une nouvelle pizzeria! 


Comme avant Noël, on est plus excités par l'attente que par la chose réelle. C'est le même principe, on est dans l'attente de quelque chose qui pourrait arriver, quelque chose de chouette, on ne sait pas quoi, et c'est ça qui est bien!


Quand le temps le permet, vers midi, je dis au Cromignon: "viens avec moi Cromignon, on va aller chercher le courrier!". Je le  prend dans mes bras, je descend l'escalier et on parcours les deux mètres qui nous séparent de la petite boîte verte.

J'ai le coeur qui bat un peu plus fort, je suis toute contente, peut-être y a t'il une chouette lettre, une jolie carte postale, un petit paquet? Le Cromignon n'y comprend encore rien mais il sait que je suis contente d'y aller.


J'aime ouvrir les enveloppes. Je me demande ce qui s'y cache. Parfois je fais durer le plaisir, et je remonte les lettres et ne les ouvre qu'un peu plus tard...entre-temps je me demande ce que peut bien cacher cette petite enveloppe verte manuscrite, ou cette grande enveloppe blanche...


C'est un de mes petits bonheur de chaque jour...sauf du dimanche!

 


Et c'était mon courrier à moi, pour les défis du jeudi chez Sysyinthecity et MaCyMa!

Repost 0
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 09:33

DSCF7889.JPG

 

Tu auras compris que je n'ai ni le temps ne trop l'envie ni le matériel pour cuisiner. Ni l'énergie. Sans avoir de four, il faut trouver des recettes bonnes et vite fait. En voici une que j'affectionne tout particulièrement: pas chère, vite fait, et qui en jette quand même un peu.

Il faut: 

-des spaghettis. Complets si possible.

-un sachet de fruits de mer surgelé.

-de l'huile d'olive.

-du basilic (frais si possible, c'est meilleur)

-20cl de crème fraîche, allégée ou non.

-un oignon.

-une gousse d'ail.

 

Dans une casserole, fais cuire les spaghettis, attention, al dente! Trop cuits ça serait pas top. 

Dans une autre casserole, tu fais bouillir de l'eau, tu mets dedans les fruits de mer congelés 5 minutes.

Tu éminces oignon et ail, et tu fais revenir dans une poêle 5 minutes avec une cuillère à soupe d'huile d'olive. Tu rajoutes une cuillère de basilic.

Tu égouttes les pâtes et les fruits de mer et tu les mets dans la poêle avec l'oignon et l'ail revenus. Tu remets une bonne cuillère de basilic. Tu laisses ça mijoter 10 minutes à feu doux en remuant.

Tu rajoutes la crème fraiche. Tu laisses encore mijoter 2 ou 3 minutes.

Et voilà!

C'est ma participation aux Mercredis Gourmands chez AnneLaureT !

Repost 0
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 09:43

Donc comme tu l'as compris, j'ai eu un démarrage difficile pour allaiter Cromignon, mais ensuite tout allait bien. Un Cromignon qui grossissait vraiment beaucoup, tellement qu'à la PMI ils ne voulaient pas me croire quand je disais ne pas lui donner de complément. Eh non pas du tout. Idée reçue fausse numéro 1: un bébé au sein grossit moins qu'un bébé au bib. Idée reçue numéro 2: les petits seins font moins de lait. 

 

6 mois d'allaitement exclusif, comme recommandé par l'OMS, et moi toute fière d'y être arrivée malgré la fatigue et les difficultés du début, car j'y tenait vraiment beaucoup.

 

Mon mamelon gauche, celui qui avait été très amoché par les crevasses et avait mis 2 mois à cicatriser restait plus sensible que le droit, mais tout allait bien.

Et puis un jour sur ledit mamelon, je remarque une petite, toute petite boule blanche. Comme un petit bouton blanc ou une cloque. En vraiment petit. 

Comme ça n'était pas douloureux, je n'y ai pas trop prêté attention.

Et puis au fil des jours, ça a commencé à grossir. A durcir. Et à être douloureux.

 

J'ai cherché sur le net ce que ça pouvait être et j'ai trouvé que j'avais un canal bouché, et que du coup le lait ne s'en écoulait plus et faisait cette petite cloque.

J'ai donc appelé ma super consultante LLL, écrit à Adèle l'autre super consultante. Verdict: il n'y a qu'une seule solution. Percer la cloque avec une aiguille désinfectée à mort et vider le canal, soit en appuyant dessus, soit en faisant téter le Cromignon.

mamelon.jpgCa m'a vraiment paniquée. Je n'avais pas du tout le cran (croyais-je) de me percer le mamelon avec une aiguille! J'ai appelé ma généraliste, une nana très sympa mais qui m'a dit ne vraiment rien pouvoir pour moi parce qu'elle ne savait pas quoi faire. J'ai appelé mon gygy, me disant qu'il s'y connaîtrait un peu, mais pas de rendez vous avant 3 semaines. Adèle m'a conseillé d'appeler un dermato, j'en ai appelé 4, pas de rendez-vous avant plusieurs semaines non plus.

 

Je me suis dit que ça allait bien finir par passer seul. Et j'ai attendu. Quelques jours de plus. La douleur n'était rien par rapport à ce que j'avais enduré le premier mois, c'était surtout gênant, mais j'avais peur que ça ne dégénère ensuite en infection ou autre truc sympa. J'ai ressorti mes coquilles d'allaitement rangées depuis des mois, pour atténuer la gène liée au frottement avec mes vêtements. J'ai cherché, cherché, une autre solution, ou quelqu'un pour m'aider. Rien. Ni personne.

 

Alors j'ai pris tout le courage dont je dispose, et franchement laisse-moi te dire que je ne suis pas une warrior de la douleur, donc je n'en n'ai pas beaucoup.

J'ai pris une aiguille à coudre, la plus fine que j'ai. Je l'ai désinfectée, avec de l'alcool à 70 (t'en trouve encore toi, à 90?), et chauffée à blanc, et re-alcool.

Et j'y suis allée. Tout doucement au début, puis voyant que ça ne donnait rien, plus franchement. Rien à faire, la petite boule était toute dure, je n'arrivais pas à la percer. J'ai tout au mieux réussi à amocher la peau autour et à faire un peu saigner.

 

Et alors j'ai paniqué. J'avais fait ce qu'il fallait, la seule chose à faire, et ça ne marchait pas. J'ai rappelé la consultante LLL près de chez moi, mais elle m'a dit que là elle ne pouvait rien, que le lait était calcifié et que si je n'y arrivait pas seule, ça serait une solution opératoire.

 

Mais ça n'est pas hallucinant qu'il n'y ait personne pour te donner un coup de main dans ces cas-là? Car c'est un tout petit truc, c'est tout bénin! C'est pas compliqué l'allaitement, mais quand il y a certains petits soucis, il n'y a vraiment nulle part où s'adresser!

Ca tient aussi beaucoup au fait que je vive maintenant un peu loin de tout, car à Paris je suis sûre que j'aurais trouvé de l'aide, ne serais-ce qu'une autre consultante LLL plus à même peut-être de me faire ce petit geste. A Paris ou ailleurs, mais quelque part ou j'aurais eu plus d'interlocuteurs.

 

J'ai décidé que non, je n'irais pas me faire opérer ma boule blanche, entendre qu'il fallait que j'arrete d'allaiter, et que j'allais y arriver.

 

J'ai laissé cicatriser, et j'y suis retournée. Avec cette fois une aiguille d'acupuncture donnée par ma kiné qui fait aussi de l'acupuncture.

 

Et laisse moi te dire que ce fut un peu Dexter sur mon mamelon. Je te passe les détails.

 

A la fin je ne pouvais plus voir si la boule était toujours là, j'étais désespérée car j'avais l'impression de n'y être toujours pas arrivée. J'avais lu qu'en cas de succès on ressent un soulagement immédiat, ce ne fut pas le cas. J'en ai pleuré. J'ai imaginé le pire, devoir arrêter d'allaiter. Pour moi c'est le pire.

 

Et j'ai fait téter Cromignon. Ca ne faisait pas très mal, contrairement à ce que j'aurais pu penser, c'était très supportable, surtout vu la gueule qu'il avait, ledit mamelon (pardon pour gueule mais là c'est vraiment le mot!). Et j'ai laissé cicatriser. 

 

Deux jours après, Cromignon tétait. Il s'est étranglé en buvant, une fois, deux fois. Je n'ai pas tilté même si ça arrive rarement.

Et ensuite j'ai vu que...la boule avait disparu! J'avais réussi! Cromignon avait réussi! Comme le lait était calcifié, ça devait être dur et il s'était étranglé en avalant!

Depuis, tout va bien de nouveau...

Promis la prochaine fois j'écris un billet sur le bonheur, enfin sur mon bonheur d'allaiter!

 

 

Repost 0

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog