Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 juin 2016 5 03 /06 /juin /2016 05:14
Débuter avec la DME.

La DME, c'est la diversification menée par l'enfant. Ca peut paraître étrange, mais c'est une méthode pour diersifier les bébés qui a le vent en poupe et dont beaucoup sont vraiment très satisfaits.

J'ai découvert cette méthode avec Cromignon, mais je ne m'étais pas assez renseignée, ni préparée, j'ai vite basculé sur du mixte: un peu de DME avec les aliments bien mous, sinon purées (enfin, polenta, chez nous c'est rital-power.)

 

Cette fois je suis bien plus à jour et j'ai eu envie d'essayer pour de vrai, avec Polochon.

 

Je ne vais pas te faire un cours sur la théorie. Si ça t'intéresse, il y a cet excellent site: Bébé mange seul, et un bouquin que tu peux télécharger. Tout y est clairement expliqué. Je vais juste t'expliquer ce que j'en ai compris, je peux tout à fait me tromper....

 

Il s'agit d'introduire les aliments autour de 6 mois, quand bébé s’intéresse à la nourriture et tient assis. On les introduit en morceau, voire entiers: pas de purées, pas de mixage.

 

On a donc attendu que bébé ait 6 mois, et surtout manifeste l'envie de manger. Attendre qu’il tienne vraiment bien assis est assez compliqué dans notre cas, car Polochon en est loin. Comme il se tient tout de même bien droit, j'ai un peu triché.

Au tout début, j'ai commencé à le mettre à table avec nous, dans une chaise haute bien confortable, et pas trop longtemps: 10 minutes environ.

Ainsi il nous voit manger. Pour qu'il manipule un peu des choses proches des aliments avant de manger pour de bon, je lui ai préparé un petit "kit pré-DME". Comme conseillé sur le site, j'ai récupéré (merci copine) des aliments en jouet, plastique et peluche, j'ai rajouté des couverts en plastique, un bol et un verre. Je lui donnais pour jouer à chaque repas.

 

 

Débuter avec la DME.
Débuter avec la DME.

Pourquoi cette méthode? Quels avantages par rapport à la diversification classique?

 

En vrac: bébé s'alimente seul, il est à table avec le reste de la famille. Il développe plein de trucs cools, comme la motricité fine et l'autonomie. Il mange ce dont il a besoin. Il découvre les aliments avec leur forme, leur goût, leur texture, et non tout en purée ou en compote, plutôt que de se faire "gaver" passivement. D'après mes copines expérimentées, l'enfant sera capable de manger seul, et avec ses couverts, bien plus rapidement.

 

Et...ce n'est pas dangereux?

 

Non, si c'est mené correctement. On débute avec des aliments mous (banane mûre, courgette vapeur bien cuite...). Et petit à petit on passe aux niveaux supérieurs. Il n’est pas question de faire n'importe quoi et de lui filer un royal-cheese direct. Le bébé a un réflexe naturel de rejet si jamais il avale un morceau trop gros. Ce réflexe se perd en partie avec l'introduction des purées, donc attention: si on a commencé la diversification avec les purée, il peut être dangereux d'essayer de basculer sur la DME.

 

Débuter avec la DME.
Débuter avec la DME.

Et on donne quoi, pour commencer?

 

J'ai choisi de débuter avec une courgette, bien cuite à la vapeur. Je l'ai coupée en deux, et une fois refroidie, je lui ai donnée, telle quelle. J'avoue que ça m'a donné une sueur froide de le voir la mettre à la bouche!

Mais tout s'est bien passé. Je ne garantis pas qu'il en avale beaucoup pour l'instant, mais en tous cas il s'amuse. Depuis, il a goûté la banane, le brocolis et la pomme de terre.

C'est vraiment très chouette de le voir s'amuser, il est très fier de manger avec et comme nous (enfin presque!).

 

Ce n'est pas trop le carnage?

 

Étonnamment, non. Pour l'instant en tous cas. Pour le sol: j'ai un chien complétement omnivore qui adoooore la courgette vapeur, le brocolis et la banane. Pour le bébé, un bavoir intégral (merci le Suédois). Et la chaise haute est finalement plus propre qu'avec les purées qui s'immiscent dans tous les coins (pour moisir si tu n'as pas réussi à 'en déloger...).

 

Ici, on continue, la DME ça nous plaît bien!

 

Et toi, tu connais la DME?

Repost 0
13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 05:48
6 mois.

Voilà que mon Polochon si mignon a 6 mois, une demi année. Mais qu'il a grandi et changé pendant ce tout petit laps de temps! Elle est loin la période du nourrisson qui ne faisait rien que téter et dormir.

 

Aujourd’hui c'est un bébé qui gagne à être connu (maman gaga trèèèès objective), il est toujours monsieur sourire. Il sourit tant, avec sa bouche grande ouverte sur ses gencives sans dents, qu'il en a des hoquets de joie.

 

Il sourit au réveil, quand il me voit arriver. Il sourit quand je le dépose dans son bain. Il sourit quand quelqu'un entre à la maison, encore plus s'il connait la personne, et encore plus si c'est son père, le Cromignon ou la Pouillette. Là, il se roule en boule,il se cache dans mon cou, il n'en peux plus de bonheur, quand ils rentrent.

 

Il sourit aux gens qu'on croise,dans la rue, les magasins, devant l'école. Dès qu'il croise un regard.

 

Il gazouille maintenant: gagagaga, tatatatatata, argneuuuu, agnagleu...très sérieusement. Et moi (maman gaga), je gazouille avec lui. Alors il rit aux éclats.

J'essaye de lui suggérer "mamamamama" mais pour le moment, ça le fait juste rigoler.

 

Il adore les chansons, les comptines, les jeux de doigts. Il sourit à la première note et gigotte de bonheur pendant toute la chanson.

 

Je l'installe depuis peu dans sa chaise haute, le temps de nos repas, ou un peu moins vu qu'il ne tient pas encore assis. Il adore nous regarder manger. Ça l'intéresse, mais il n'a pas encore envie de prendre des aliments. Je lui ai préparé un panier de jeux exprès, avec des aliments en plastique et en peluche (un poireau en peluche, mais oui!). Il s'applique à bien les balancer par terre un à un, faisant de l'espace repas un vrai champ de bataille.

 

Il pèse près de 8kg, et n'a jamais rien mangé d'autre que mon lait pour l'instant. Il est rond et dodu à souhait, plein de petits bourrelets, et a un double menton bien moelleux.

 

Il se retourne et roule, rampe n'importe comment, en poussant avec ses pieds mais la tête sur le sol. Je le retrouve un peu partout dans le salon. Surtout quand je le laisse cul nu. Il a toujours ce goût pour la nudité, et pousse des cris stridents quand je je rhabille.

 

Depuis quelques jour il s'amuse vraiment dans son bain: je le mets maintenant dans la grande baignoire. Il s’allonge dans 3 cm d'eau, sur un tapis antidérapant. Et il s'éclate! Il bat des pieds dans l'eau, des mains aussi, sourit à s’en décrocher la mâchoire. La liberté, la nudité, l'eau à 37, c'est vraiment ce qu'il aime. Vivement la plage cet été. Je sens qu'on va bien rigoler avec lui.

 

Il passe beaucoup de temps en écharpe, dans mon dos. Il me grattouille le cou, mange mes cheveux, et se passionne pour ce que je fais. Ou alors sil s'endort doucement. Apaisé contre moi, en sécurité.

 

Il aime aussi jouer sur son tapis, il a plein plein de jouets. Je n'ai gardé que les jouets vraiment bien de Cromignon, et je n'ai racheté que des trucs utiles qui lui plaisent vraiment. L'avantage de l'expérience.

 

Ce qu'il n'aime pas, c'est être gêné dans ses mouvements. Le cosi, le pouf Domoo de son frère, n'ont pas ses faveurs. Il peut très vite s'y énerver et monter bien fort dans les aigus pour qu'on vienne le sortir de là.

 

Mon Polochon si mignon a 6 mois. C’est un vrai bébé bonheur.

 

 

 

 

Repost 0
3 mai 2016 2 03 /05 /mai /2016 05:32
Du jardinage avec bébé.

Polochon est un bébé curieux, observateur, attentif. Il découvre le monde avec des yeux tout neufs et on dirait qu'il cherche à comprendre ce qui l'entoure.

 

Naturellement, je cherche le plus possible à l'inclure dans nos sorties et nos activités.

Et pour ça, avec un bébé de 5 mois, heureusement qu'il y a le portage!

Sans quoi je me demande vraiment comment je ferais.

 

Quand j'ai commencé il y a quelques jours à jardiner, désherber et planter, j'ai voulu que bébé voie un peu ce qu'il se passe. Touche les herbes. Regarde les fleurs.

 

Alors, un peu sur sa couverture fétiche, un peu dans mon dos, on est partis tous deux, avec le sécateur, à l'assaut des mauvaises herbes!

 

Du jardinage avec bébé.
Du jardinage avec bébé.
Du jardinage avec bébé.
Du jardinage avec bébé.
Du jardinage avec bébé.

Un nouage un peu à l'arrache avec ma jolie Lawilde Twilight Bédouin, et j'avais les mains libres:

Du jardinage avec bébé.
Du jardinage avec bébé.
Du jardinage avec bébé.
Du jardinage avec bébé.
Du jardinage avec bébé.
Du jardinage avec bébé.

Tu remarqueras l'air attentif et concerné de Polochon. Bientôt il viendra aider, lui aussi!

Repost 0
22 avril 2016 5 22 /04 /avril /2016 05:01
Trois diablotins en avril 2016.

Aujourd'hui, me voici pourvue de trois diablotins.

Une grande, un moyen, un petit.

En avril, où en sont-ils?

 

La Pouillette s'est un peu détachée du Cromignon. Du haut de ses 13 ans, elle semble avoir envie de tranquillité et de solitude dans sa chambre (solitude relative car elle a son téléphone greffé à sa main). Elle prends encore le temps de jouer avec lui mais rechigne tout de même pas mal.

Elle est passionnée d’équitation. Je ne regrette pas de lui avoir finalement permis de prendre des cours. Elle est complètement à fond. Elle parle cheval, pense cheval, rêve cheval. Elle est toujours fourrée dans son club qui est à 5 minutes de la maison. Le weekend elle va aider, le jour de son cours elle y va en avance et rentre bien après.

Elle a ses meilleures copines, il y a souvent des histoires, ça me rappelle des souvenirs et l'importance de l'amitié à cet âge. Remarque l'amitié est restée aussi importante pour moi depuis, je crois.

Ses notes restent bonnes mais il est clair que la scolarité est loin d'être sa grande passion. Pour le moment elle voudrait devenir aide-soigante dans un zoo...oui comme dans la TV réalité qu'on regarde parfois en replay. Du coup on a regardé comment faire et...c'est loin d'être gagné car c'est un métier qui recrute très peu.

Elle entre dans la préadolescence à pieds joints et ma foi, ce n'est pas toujours facile, mais c'est drôle!

 

Le Cromignon est toujours un petit bonhomme plein de vie. Il est enthousiaste, passe d'une activité à l'autre avec bonheur et à l'école c’est un bonheur. toujours le premier à sauter de joie à chaque "travail" proposé. Il adore jouer en inventant un monde: les playmobils sont ses jouets favoris, avec les déguisements. Il adore jouer avec sa grande sœur mais joue pas mal tout seul aussi. De nouveau d'ailleurs, car avec la naissance de Polochon, il nous sollicitait beaucoup. Mais c'est revenu, et il peut passer une bonne heure avec son bateau pirate à rêver de combats maritimes contre les "soldats britanniques".

Il a un petit cheveu sur la langue, c'est trop mimi.

Son monde est peuplé de Père Noël (son héros depuis ses 16 mois!), de pirates, de monstres, de chevaliers, de dinosaures et d'ogres. Il a une préférence pour les méchants, les bagarres, les combats...moi je préférerais qu'il soit plus paisible...

Il adore les jeux de société, on joue chaque jour des parties endiablées, et pour le moment il est assez mauvais perdant...hum, qui l'eût cru!

Ses crises de colère vont et viennent, ce n'est pas encore terminé mais on y travaille toujours, dans le respect, tu peux lire ici comment si tu veux.

 

Polochon est un chouette bébé. Il est le lien entre nous tous. La pièce qui manquait. Un bébé tranquille, qui aime téter, dormir, être porté en écharpe et surtout traîner tout nu. Je le laisse juste en body avec un gilet, sans couche, sur son tapis avec une serviette au cas où...et c'est son grand bonheur. C'est nu qu'il parvient à faire ses plus grands progrès, se retourner, commencer à se déplacer...Pourtant je l'habille avec des vêtements le plus possible respectueux de son développement moteur, il est quasi toujours en sarouels par exemple. Mais nu, c'est encore mieux! Il pèse aujourd'hui plus de 7 kg pour 5 mois, ri aux éclats, aime qu'on chante et qu'on le balade. Et surtout, il a ce sourire perpétuel, du réveil au coucher, qui enchante nos cœurs.

 

Trois diablotins en avril!

Et chez toi, c'est comment?

 

Repost 0
18 avril 2016 1 18 /04 /avril /2016 05:34
Cinq mois.

Polochon a eu cinq mois. J'avais prévu d'écrire une petite récap' mensuelle sur lui, mais j'ai loupé le quatrième...alors ce numéro cinq, j'y tiens.

 

Polochon est mon petit troisième, il est...mon bébé bonheur à moi. Un bébé calme, paisible. Il est souriant à un point incroyable. Il ne te connait pas et ne t'as jamais vu? Il te sourit déjà, avec un énorme sourire et tout son corps sourit avec son visage. Il a un succès fou dans les magasins, où j'ai grand mal à éviter que tout le monde le papouille tant il se fait plein de potes à peine le seuil passé. Il distribue sans compter ses grands souries à tous ceux qui l’entourent, même s'ils ne le regardent pas. C'est monsieur sourire.

 

Il aime être sur son tapis, sans entraves, et gigoter dans tous les sens. La motricité libre c'est vraiment sa came. Il peut y jouer pendant très longtemps. Il aime les jouets, il en a déjà beaucoup. Il a une prédilection pour ceux qui font de la musique, du bruit de papier froissé, qui se mâchouillent...mais il aime aussi les paquets de kleenex et de coton, qu'il triture dans tous les sens.

 

Il passe beaucoup de temps en écharpe, lové contre moi, et je crois qu'il a déjà ses préférences entre mes chouchoutes. Monsieur sait vivre!

 

Il ADORE être tout nu. C'est son plaisir préféré. Les changes de couches et le bain sont de super moments pour lui. Il reste à gazouiller tout le temps, en regardant partout. Il met ses pieds à la bouche, depuis le temps qu'il essayait, ça le ravit d'y arriver.
Par contre quand je le rhabille...attention aux hauts cris! Il se débat et hurle, des cris bien aigus et stridents, il me fait bien comprendre qu'il a hâte d'être en été pour traîner à poil! Vivement!

 

Il aime toujours autant les petites chansons, les comptines et jeux de mains. On ne s'en prive pas. Ca le fait rire, parfois aux éclats.

 

Il n'a toujours pas pris le moindre biberon, et ne s'intéresse pas encore à la nourriture même s'il adore être avec nous à table, sur nos genoux.

 

Ce petit Polochon, mon tout petit bonhomme, mon joli bébé sourire, n'a que 5 mois et pourtant il a toujours été dans mon cœur.

 

Repost 0
11 mars 2016 5 11 /03 /mars /2016 06:42
Passion: écharpes de portage.

J'ai un gros rhume. Mon nez coule quasiment sans s'arrêter. Il est tout rouge et irrité. Je me mouche tout le temps. J’éternue par salves de 10 à la chaîne. J'ai les yeux larmoyants. Mes traits sont tirés, ma peau est fatiguée. Je fais plus vieille que mon âge. Je manque de sommeil.

 

Mais bien pire : bébé Polochon aussi est malade. Il est très encombré. Il tousse. Ca dure depuis des jours et je suis inquiète. Il n'a pas encore 4 mois. C'est mon premier enfant à être malade si petit. J'ai peur que ça ne prenne de l'ampleur. Je ne dors que d'un oeil à guetter tout signe de détresse respiratoire. Je passe mes journées à lui mettre plein de trucs dans le nez mais aucune amélioration. Ses médicaments homéopathiques semblent aussi inefficaces.

 

Cromignon a lui aussi commencé à tousser hier. Ce qui annonce sans coup férir une belle semaine de toux/fièvre (et caractère de cochon en prime).

 

Il fait froid et il y a beaucoup de vent. Je vais quand même devoir sortir avec mon bébé pour aller chez le pédiatre.

 

Ma maison est en bazar. Je vais encore déjeuner d'un bout de fromage avec du pain. Flemme de me faire cuire quelque chose.

Je traîne en pyjama. Je perds mon temps sur le net.

 

Bébé commence à pleurer. Il est épuisé par ses quintes.

 

Alors je prends une écharpe. Une belle écharpe. Une écharpe rare. Dans un tissu magnifique. Une écharpe très douce. Une écharpe dont j'ai rêvé avant de l'avoir. Une écharpe qui m'a tiré des cris de joie quand j'ai ouvert le paquet à son arrivée.

 

Je mets mon bébé malade dans mon dos et je noue ma belle écharpe autour de nous.

Ah, je ne suis pas la reine en la matière, non. Je voudrais faire de beaux nouages photogéniques, comme les copines, mais je n'en suis pas là. Je nous enveloppe comme je peux, du mieux que je sais faire. C'est perfectible mais... on est bien.

 

Ces écharpes haut de gamme permettent l'amateurisme.

 

Bébé s'endort paisiblement en quelques minutes. Son petit souffle chaud dans ma nuque est un morceau de paradis. Il ne tousse plus.

 

Et moi, je suis la reine du monde.

 

Repost 0
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 06:46
Trois mois.

Polochon si mignon nous a rejoints depuis trois mois. Beaucoup me disent que c'est passé vite. Je ne trouve pas. Sans doute parce que j'ai passé chaque minute ou presque à ses côtés, à le regarder, à m'occuper de lui, à rire avec lui. Il y a déjà eu tellement de stades, de périodes, depuis son premier jour où il n'a rien aimé tant que dormir sur moi jusqu'à aujourd'hui où il dort dans son petit lit.

 

Je n'ai pas trouvé le temps long non plus, j'ai vraiment profité de chaque instant, même des difficiles quand il a eu des crises de coliques, ou du mal à s'endormir et quand crier était le seul moyen pour lui d'évacuer la tension.

 

Polochon reste un bébé facile à vivre. Je comprends ce qu'il me "dit" sans mots. Je crois qu'il me comprend très bien aussi.

 

Il a toujours un rythme assez clair. Une heure d'éveil, une heure de sommeil, en gros. Jusqu'à 17/18h. Ensuite c'est plus anarchique. Parfois il reste réveillé 3h d'affilée avec des micro siestes, parfois il dort 3h d'affilée....Selon aussi si on sort, s'il y a du monde, s'il y a de l'agitation ou pas, selon ce qu'on a fait avant.

 

Les nuits sont encore assez imprévisibles aussi, mais je n'ai pas à me plaindre et j'arrive à me reposer même si une ou deux heures de sommeil en plus par jour ne seraint pas malvenues.

De toutes façons niveau sommeil je suis de celles qui ne crachent jamais sur du rab', quelque soit la situation!

 

Polochon est calme. Je n'ai pas peur qu'il se mette à hurler sans savoir comment le calmer. Il est patient. Enfin, relativement, pour un bébé de trois mois. Quasi tous ses soucis se règlent soit avec l'écharpe, soit avec le sein.

 

Il est observateur, il aime regarder autour de lui. Qui sait de quelle manière il voit le monde, ce qu'il apprend en regardant fixement ses petits jouets sur son portique pendant une demi heure sans les quitter des yeux.

 

Il aime quand je l'emmène voir du monde, j'en suis sûre. Il regarde partout et sourit beaucoup quand il est dans un endroit inconnu. Ce qui vient juste de commencer vu que jusque là je ne sortais quasi pas.

 

Il est très souriant. Il fait de grands, beaux sourires à tout le monde. Il sourit avec tout son corps, en poussant des cris de joie. Il fait de grands sourires au pédiatre juste avant son vaccin. Un peu moins après...

Il sourit aux inconnus, partout. Aux gens assis à côté de nous au gymnase quand on va voir la compétition de gym de la Pouillette. Ce qui rend tout le monde gaga.

Il sourit à ses grands-parents sur Skype, je crois qu'il reconnaît leur voix. Il ne doit pas bien saisir pourquoi ils sont dans l'ordinateur, mais il est ravi de les voir.

Le matin quand il se réveille, après avoir bien tété, il me fait d'énormes sourires en gazouillant. Je sais que ça veut dire "bonjour maman! Je suis trop contente de te voir!".

 

Il n'aime pas quand je ne suis pas près de lui. Il lui est arrivé d'être inconsolable dans les bras de son papa le temps que j'aille chercher son frère à l'école. Et il recommence à sourire quand je passe la porte.

 

Il tête avec passion. Là aussi c'est très différent de mes premiers allaitements. Je n'ai eu aucun souci, ou presque. Je suis confiante et sereine. Je n'ai pas peur de manquer de lait. Je sais que je ne suis pas censée manquer, hein. Mais je me souviens de Cromignon luttant pour avoir ce qu'il voulait avec un bon débit les soirs, à cet âge. Souvent on produit moins le soir, le débit est plus faible et mon Cromignon s'énervait en tétant, ce goulu. Rien de tout ça avec Polochon. C'est même l'inverse, ça coule vite, fort, le matin comme le soir.

Quand il s'endort en tétant, j'ai un peu peur qu'il referme sa bouche un peu trop fort...ça arrive parfois et je lui enlève mon sein rapidement! J'espère qu'il perdra ce réflexe quand il aura des dents...

Têter est ce qu'il préfère dans la vie, mais il n'y passe pas non plus des heures. Quand j'ai le temps, je le laisse dormir au sein et il peut rester une demi heure comme ça, dormant et tétouillant en même temps. Ca semble tellement lui plaire que je le laisse faire autant que possible.

 

Polochon pèse maintenant plus de 6kg, il est tout en haut des courbes, poids, taille et périmètre crânien. D'ailleurs je viens de sortir la caisse des vêtements 6 mois. Beaucoup de ses vêtements 3 mois n'auront même pas eu le temps d''être portés.

 

Je gagatise un maximum. Il aime tellement les comptines, les jeux de doigts, les sourires, les petits mots...

Je lui chante toujours "c'est un petit bonhomme, petit petit petit..." et comme c'est la même comptine depuis qu'il est né, il la reconnait et se met à rire dès les deux premières paroles.

Je l'appelle mon babychou bébinou bébé coquinou bébélou...plein de trucs en -ou.

Je lui chantonne "tu es si beau, je t'aime trop..."

Je chantonne aussi quand je le masse tous les jours, ou presque "le petit bras...de mon bébé...le petit ventre...de mon bébé..."etc.

Il est avide d'échanges, de regards, de sourires, de chansons, de petits jeux en tous genre. Je crois que des trois diablotins c'est le plus interractif à cet âge.

 

 

Mon joli Polochon si mignon.

 

Repost 0
13 janvier 2016 3 13 /01 /janvier /2016 06:23
Deux mois dans mes bras.

Mon petit Polochon a eu deux mois. Pour moi, tu sais, il est là depuis toujours.

 

Polochon est un petit bébé tout doux et tout calme.

 

Je n'ai jamais aussi bien compris quelqu’un sans mots. Je sais quand il a faim, ou quand il a sommeil. Quand il a froid, ou chaud. Quand sa salopette le serre. Quand il veut changer de position, ou qu'il a mal au ventre. Je sais quand il a besoin de pleurer, de crier, parce que la journée a été trop agitée.

 

Polochon n'aime pas l'agitation, le bruit, les cris. Ce n'est pas toujours facile de les lui éviter, surtout avec un Cromignon de 4 ans parfois très colérique. Sur le moment on le sent effrayé, et le soir il a besoin de crier un moment avant de dormir pour évacuer.

 

Polochon a un rythme très simple. Il se réveille, il tête avec grand appétit, puis reste en éveil pendant une heure. Très calmement. Il peut rester à observer ses jouets sur son tapis d'éveil, à tenter de les attraper, pendant tout ce temps sans faire un bruit. Au bout d'une heure, il fatigue et commence à râler. Ensuite il dort plus ou moins une heure de nouveau.

 

Et ainsi de suite.

 

Pour s'endormir, Polochon préfère un petit saut dans une écharpe avec moi, à moins qu'il ait envie de tétouiller quelques minutes. Endormi, je le dépose dans notre lit (je dors avec lui dans le clic-clac que nous avons ouvert dans sa chambre). Et c'est quitte ou double: parfois il se réveille, privé de ma chaleur, dans les minutes qui suivent, parfois non. (et alors je vais me doucher, youhou!)

 

Polochon ne sourit pas, il rit. Aux éclats. Avec toute sa bouche,tout son visage, et même tout son corps. Il nous entraîne alors dans son rire si communicatif. Rien ne me plaît plus que ses grands sourires, même à 3h du matin ils me font rire avec lui.

 

C'est un bébé si doux. Sur mon épaule, il me fais des bisous. Si je t'assure, il ouvre grand la bouche et me la colle sur la joue. Je crois que je le bisouille tellement qu'il tente de faire de même. C'est adorable.

 

Il fait des petites caresses, surtout pendant qu'il tète, avec ses petites mains si douces.

 

Il m’agrippe souvent le doigt, comme pour s'assurer que je ne bouge pas, que je reste bien près de lui, le plus près possible.

 

Il souffre toujours de coliques, surtout le soir. On a essayé calmosine, julep gommeux et débridat sans succès. Depuis qu'il a un traitement homéopathique, ça va beaucoup mieux.

 

Les soirées peuvent être douces et Polochon reste à jouer dans son tapis pendant que l'homme et moi papotons dans le canapé, ou être dures quand il a mal ou besoin de crier, parfois plus d'une heure, pendant que je le balade dans la maison en écharpe pour l’apaiser.

 

Quand il s'endort pour la nuit, je me glisse avec lui sous ma couette et notre sommeil à tous les deux est paisible la plupart du temps.

 

Deux mois aujourd'hui, qu'il a quasiment passés dans mes bras.

 

Repost 0
31 décembre 2015 4 31 /12 /décembre /2015 06:11
Astuces anti-déprime post-opératoire.

Si tu me suis un peu, tu sais que j'ai été opérée il y a plus d'un mois et demi, et que je peine à m'en remettre. En conséquence, je ne sors quasi pas de chez moi. Si au début je profitais avec grand plaisir de mon petit bébé tout neuf, rapidement j'en ai eu assez d'être entre 4 murs.

 

J'aimerais tant aller balader bébé autour de chez moi, j'aurais voulu aller aux nombreux marchés de Noël avec mes grands...bref. Je sais que c'est temporaire et que je ferais ensuite plein de belles promenades, j'ai quand même un peu tendance maintenant à broyer du noir.

Il y a bien pire, hein, mais c'est plus fort que moi, rester chez moi alors qu'il fait beau, ne pas aller plus loin que mon jardin, ça commence à peser sur mon moral.

Mais je en veux pas céder à cette tendance morose et j'ai réfléchi...comment éviter de déprimer?

 

C'est assez simple en fait! voila mon plan en 10 points!

 

1/ Voir du monde. A rester sans arrêt entre nous, on va finir comme dans Huis Clos ou Shinning. Alors toute visite est bienvenue! Heureusement les copines passent régulièrement, les voisins aussi. On a eu de la famille pendant 2 semaines et c'était vraiment chouette.

 

2/ Bien manger. Évidement en période de fatigue comme ça, c'est plus facile à dire qu'à faire. Mais c'est hyper important: rien de plus déprimant que d'enchaîner pâtes-oeufs durs à tous les repas. Alors on trouve des façons de contourner...Picard est notre ami, et les copains pensent parfois à nous apporter de bonnes choses toutes prêtes. Ce qui m'amène à mon point suivant:

 

3/ Faire la cuisine. Il faut que j'occupe mes méninges et mes mains, sans quoi chaque jour est quasi l'exacte réplique de la veille. J'aime bien cuisiner, quand je ne suis pas trop fatiguée je passe aux fourneaux. Je trouve des recettes faciles et rapides, je fais surtout des gâteaux, ça fait du bien au moral et c'est vite fait. En ce moment tu peux déguster chez moi un fondant à la noix de coco plus que rapide à préparer et des petits sablés de Noël.

 

4/ Prendre un rien de temps pour moi. Chaque jour je tâche de prendre une bonne douche, me crémer le corps, hydrater mon visage. Régulièrement je me fais un petit masque (tentative désespérée de sauver les meubles?) et je renoue doucement avec ma routine nopoo henné et shikakai.

 

5/ Mettre le nez dehors. Chaque jour, même sans pouvoir aller loin, je me pose au jardin avec une tisane. Avec ou sans bébé. Je reste au moins 10 minutes, même s'il fait mauvais, je crois que j'ai besoin de ma ration de lumière.

 

6/ Ne pas oublier les vitamines. J'ai une petite cure spéciale allaitement en ce moment, et je n'oublie pas mes clémentines et mes kiwis, sans parler des noix et autres amandes. Manger des trucs bons et des trucs sains, c'est vraiment une clé anti-déprime à mon avis.

 

7/ Se distraire. Pareil, avec un tout petit bébé et sans pouvoir sortir, c'est facile à dire...alors tout est bon. Discussions par SMS avec les copines tout au long de la journée, vie sociale par procuration sur Facebook, jeux avec les grands, un rien de lecture même si ce n'est que des journaux people (et quel petit rayon de soleil de voir arriver son Voici hebdomadaire...), séries TV quand on peut...tout ce que tu veux, tout ce qui te plaît et qui est faisable, il faut le faire. Le ménage attendra.

 

8/ Rester un peu connectée à l’actualité. Certes elle est rarement gaie mais j'ai besoin d'avoir une fenêtre sur le monde, et puis il me faut des sujets de discussion et de réflexion autres que bébé et mes douleurs! A moi les infos sur le net ou à la radio.

 

9/ Trouver une passion à assouvir: pour moi c'est simple, je porte mon bébé en écharpe et ça me rempli de joie! Surtout que j'ai fait quelques folies de ce coté là...

 

10/ Et bien sûr le meilleur des remèdes: me noyer dans les yeux de mon bébé Polochon!

 

Je devrais réussir à rester positive!

 

Repost 0

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog