Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 06:48

blog.jpgJe vous lis beaucoup. Je lis aussi beaucoup celles qui ne me lisent pas, car ça n'est pas donnant-donnant. En "écriture", on ne lit pas une personne, on lit un texte.


J'aime découvrir vos univers, vos joies, vos peines, vos projets...parfois j'ai l'impression qu'on est de vraies copines. Parfois j'ai l'impression de me sentir proches de vous, plus proches même que mes vrais proches IRL (juste parfois, hein, sinon c'est pathétique!). 


Ce que j'aime chez mes blogueuses favorites, c'est:


-quand je lis un billet qui me fait rire


-quand je lis un billet que j'aurais voulu écrire (mais je n'aurais certainement pas aussi bien réussi!)


-quand je me retrouve dans leurs mots


-quand je me prends au jeu, que je me pose leurs questions, que je réfléchis à leurs soucis


-Quand je vois que mon petit com' leur a fait plaisir


-quand je vois qu'elles ont pris la peine d'y répondre, "grande" ou "petite" blogueuse


-quand je vois qu'elles ont eu la gentillesse de faire un tour chez moi, et d'y laisser un petit com' à leur tour. Même débordée et ovebookée, comme nous toutes, finalement.


Depuis que je lis des blogs, j'ai découvert plein de choses, et de gens dont les vies sont, finalement, très proches de la mienne. Ou pas, aussi, des fois.


Mes blogueuses préférées, elles ne sont pas forcément sympa en vrai, elles ne sont pas forcément sincères dans leurs écrits. Mais quand je les lis, je m'évade, je voyage un peu. 

C'est ça, que j'aime!

 

Et toi, tes blogs préférés?

Repost 0
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 07:17

Aller à Paris pour les fêtes de fin d'année.

Nous avions tout prévu, je t'en parlais ici. J'étais si contente!


Je ne savais pas si j'aurais le temps de tout faire, de voir tout le monde, d'aller partout où je voulais...j'essayais d'établir des priorités...je me préparais à trimballer mon Cromignon porté dans le métro et le RER...


Et puis...

Le rhume que le Cromignon traînait depuis quelques jours s'est transformé en toux, puis en toux et fièvre, avec sifflement...bref en bronchiolite, quoi...

Paris.jpgOh, une petite bronchiolite, je te rassure. 5 séances de kiné. Mais diarrhées et vomissements quotidiens, 40° de fièvre pendant 3 jours, toux carabinée, perte d'appétit...irritabilité extrême...

Nous en sommes même repassés aux couches jetables pour quelques jours!


Fatigue pour moi, épuisement pour le Cromignon, plus séances de kiné à assurer quotidiennement...

Il nous est apparu impensable d'aller se traîner dans le froid parisien dans cet état. Sans parler des 12 heures de voyage!


Nous sommes donc restés...


Mais la Pouillette était si triste, si désespérée de ne pas passer Noël avec ses amis adorés que nous avons craqués et l'avons envoyée seule.


Et nous voilà, à trois, pour Noël et le jour de l'an!

Heureusement que le 25, une chouette copine nous a sauvés, tels des Rémis sans famille que nous sommes...


Peut-être y arriverons-nous l'an prochain?

Repost 0
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 06:20

Eh oui, parce qu'un Cromignon pareil, ça se mérite.


Suite de ma série dont tu peux lire ici les épisodes 123456789, 10.

 

 

DSCF6366.JPGJe t'ai laissé dans ma voiture, avec des contractions qui annonçaient un début de travail, alors que le bébé n'avait pas 5 mois In Utero.

On est arrivés à la maternité, la Pouillette pleurait. Je pleurait. J'avais peur.

Je suis passée aux urgences gynéco très rapidement, et après m'être fait examiner par tout un tas de gens, youp là oublie ta pudeur, l'équipe m'a informée que le col s'ouvrait, et m'a collé une perf avec je ne sais quoi dedans, produit censé bloquer les contractions. Ce fut inefficace. Au bout de deux heures, un gynéco est arrivé, a fait changer le produit. Et les contractions se sont enfin calmées. 


Ce furent deux heures de terreur. Je pensais enfin avoir laissé la peur derrière moi, mais maintenant elle était revenue, plus forte encore. Maintenant, mon bébé était menacé de venir au monde tôt, bien trop tôt pour être sauvé, même si je sais que la médecine fait des miracles avec la prématurité.


J'avais peur, chaque contraction me mettait dans un état d'angoisse insupportable. Le bébé le sentait, il gigotait dans tous les sens, mettait des coups. Avait-il peur aussi? Je tentais de me détendre, pour lui. Je me rappelais cet adage: "la peur n'évite pas le danger". Elle le rend juste pire qu'il n'est.


Je suis restée 3 jour à la maternité, le temps que les contractions se calment et que le col cesse de s'ouvrir.

Et j'ai récupéré un nouvel arrêt de travail, cette-fois-ci, jusqu'à la fin du 7ème mois. Aujourd'hui, presque deux ans après, je n'ai pas encore été travailler.


Et j'ai eu comme recommandation de rester le plus possible au calme, et allongée.

J'avais des médicament à prendre en cas de contractions, quelque chose d'assez fort dont j'ai oublié le nom.

Je me suis donc à nouveau mise dans mon canapé.


J'avais moins peur, mon bébé était bien là, au chaud, il bougeait, il allait bien. Mais je devais tout faire pour le garder le plus possible dans mon ventre, une naissance si tôt lui aurait été fatale. comme tu le sais, je ne suis pas d'une nature optimiste, alors j'imaginais le pire...


Chaque jour était pour moi une petite victoire. Je comptais jours et semaines de grossesse, je regardais le poids que faisais à peu près mon bébé, je cherchais ce qui se passerait s'il naissait à 27, 28, 29 semaines...

J'avais encore des contractions, parfois très fortes. Je prenais des bains chauds, j'avalais mes médicaments. Je me faisais masser.


Et je ne faisais rien de mes journées, juste regarder la télé, lire, un peu d'ordi mais pas trop vu qu'il faut être assis.


Nous avons stoppé l'haptonomie, à notre grande déception, mais le docteur nous avait recommandé de ne pas trop toucher mon ventre, car trop de contacts pouvait déclencher des contractions.


L'homme devait à nouveau tout faire dans la maison, un peu moins car je me levais pour faire les repas, mais quasiment tout quand même.


J'ai eu quelques examens complémentaires, des analyses chez le cardiologue...


Le fait de passer le plus clair de mon temps allongée m'a beaucoup affaiblie. Dès que je devais bouger, j'étais épuisée. Mon corps n'a pas appris à se mouvoir avec le poids du bébé, et mes muscles ont fondu. La moindre marche d'escalier, la moindre promenade de plus d'un quart d'heure était pour moi un gros effort.


Plus le temps passait, plus je me rassurais. Mais mes jours et mes nuits étaient émaillés de crises de contractions, de cauchemars, de peurs et d'angoisses incontrôlées. Dès que j'avais un peu de toux, un rhume, un bouton de fièvre, j'étais paniquée et je fonçais chez le docteur, ou j'appelais SOS médecin.

Tout le monde a toujours été très gentil face à mes réactions parfois démesurées, très compréhensif. Jamais un docteur ne m'a envoyée paître, tout le monde me rassurait. On ne m'a jamais refusé une échographie que certains osent qualifier "de confort".


Je suis arrivée au 8ème mois. Pas encore totalement rassurée, mais tout de même convaincue que ça allait être vrai, qu'un joli petit bébé allait bientôt VRAIMENT arriver dans ma vie.

Je me suis donc levée plus souvent, j'ai marché, monté des marches. Fait un peu de yoga. 


Comme j'avais accouché par césarienne de la Pouillette, il ne fallait pas que je dépasse le terme si je voulais avoir une chance d'accoucher par voie basse. J'ai donc commencé à m'agiter pour activer le travail.


Le terme approchant, j'ai tenté l'homéopathie, les tisanes de grand-mère, censées provoquer l'accouchement. Rien.

Ce bébé que j'avais tant voulu garder en moi me prenait un peu trop au mot, maintenant...quel comble!!!


J'ai parlé au bébé. Je lui ai dit qu'il était prêt, qu'il pouvait naître.

Mais rien!


Et le jour J est arrivé.

Munie de ma fameuse valise, j'ai pris, avec l'homme, la direction de la maternité.


 

 

La suite au prochain article sur le long chemin vers le Cromignon!


Repost 0
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 06:16

Depuis qu'elle a 4 ans, la Pouillette fait de la gym. De la gym aux agrès, poutre, barres, sol, etc...Deux fois par semaine, depuis ses 4 ans. c'est aujourd'hui devenu sa grande passion, et j'en suis ravie.


Je lui ai toujours adjoint une autre activité: école des sport pour pratiquer des sports co, école de dessin, cirque, guitare, piscine...une fois par semaine.

Si tu calcule bien, on en est à 3 voyages aller-retour par semaine déjà.


Je pense qu'il est bon pour les enfants de découvrir plein de choses, et je m'y suis toujours tenue. Je suis sportive, j'ai donc aiguillé ma fille vers le sport, mais j'ai voulu qu'elle découvre aussi des univers qui me sont étranger: musique, dessin (je suis une brelle artistique dénuée de tout talent créatif, sache-le).


Tant que nous vivions sur Paris, j'y adjoignais également une à deux fois par mois une sortie au théâtre, un atelier dans un musée, une visite guidée d'un monument...

Je tiens à aider mes enfants à découvrir, à se cultiver. Ouaip. je suis au top, je sais.


Pendant les vacances, je tiens à ce qu'elle pratique des activités différentes: stages de ski, de cheval, de voile, de théâtre aussi...taxi.jpg

L'an dernier, la Pouillette a commencé la guitare en plus de la gym. Et cette année, elle a voulu continuer. Je n'y ai pas vu d'inconvénient, au contraire. Tant mieux si elle se découvre un goût pour la musique!

Donc guitare à nouveau.


Cependant ma Pouillette, si elle a beaucoup été à la piscine, ne sait pas encore très bien nager. Ça commence à devenir problématique, à son âge, et vu où nous habitons. Puisque que je suis encore pour quelques mois en congé parental, j'ai décidé de mettre un coup de collier et de l'inscrire en plus à des cours de natation cette année.

Nous en sommes donc à trois activités, et 4 voyages, donc.


Et puis...

Un jour, la Pouillette est rentrée de l'école surexcitée. Elle voulait se présenter à l'élection au CMJE, le conseil Municipal des jeunes et des enfants.


Je tiens à préciser que je n'ai eu aucun document de l'école sur le sujet, je n'ai pas su à quoi ça engageait...


J'ai pensé deux choses: n'étant dans cette école que depuis septembre, ma Pouillette avait peu de chances de se faire élire. Et ensuite, même élue, ça devait représenter une réunion par mois, tout au plus, non? 


Je l'ai donc aidée à préparer son affiche électorale. Et les tracts électoraux, et tout.


Et puis le jour J est arrivée, ma Pouillette toute émue est partie pour l'école. J'ai pensé que le soir, après son inévitable défaite, j'aurais à la consoler.


Elle a été élue.


Elle était très heureuse, alors je l'ai été aussi. 


Tu remarqueras que je n'ai toujours eu aucun document explicatif...sont pas fous à la mairie...


Une dizaine de jours après, nous avons reçu une convocation pour la première séance. Le mercredi matin à 10h45. Bien, bien, pas d'horaire impossible, super.


Elle en est ressortie avec, enfin, le document attendu: une réunion par semaine, un conseil à la mairie tous les quinze jours, plus la participation à toutes les cérémonies du type 11 novembre et inauguration du marché de Noël et j'en passe.


Yeah.


5 voyages par semaine.


On ne m'y reprendra plus!

 

Jo le taxi, c'est ma vie...et la tienne aussi?

 

C'est mon Quoi de Neuf les Loulous, pour Anaïs et Maman Poussinou!

Repost 0
Published by petitdiable - dans Vie des diablotins
commenter cet article
25 décembre 2012 2 25 /12 /décembre /2012 15:22

En ce jour de Noël, je vais te faire un cadeau. Je vais te raconter un épisode honteux et désopilant de ma vie trépidante.


Il y a quelques années, dans une autre de mes vies en fait, je vivais dans un appartement.

Ce jour-là, des amis étaient chez moi, on faisait une petite soirée sympa. Ma copine K., que j'aime beaucoup et dont je regrette vivement l'éloignement géographique, est partie aux toilettes. En même temps je peux en parler parc qu'il y a vraiment une chance plus qu'infime qu'elle me lise un jour, donc, j'y vais!


Jusqu'ici, tout va bien. Attend.

Elle est revenue moitié rouge, moitié rigolarde: "euh, je n'ai rien fait de spécial hein, promis, mais...j'ai bouché les toilettes!!! Quand j'ai tiré la chasse tout a débordé!"

Bon, elle a eu la franchise de le dire...en même temps elle était un peu coincée, vu qu'il y avait de la flotte et tout le reste...partout, par terre...humf...

On a d'abord bien rigolé, t'inquiète. En plein repas, c'était un cas d'école le truc!


Bon, rigoler ça va un moment, après on a nettoyé. Je ne me souviens plus très bien, je crois que j'ai une mémoire sélective pour les trucs crados. Et quand je te dis crados, là, c'était vraiment crados de chez Monsieur et Madame Crados, crois moi!

Bon, épisode passé. Je mets un litron de destop, mon ami, dans le trou des WC pour la nuit.


Au matin, le niveau de l'eau avait certes baissé, mais pas tant que ça. Qu'à celà ne tienne, je tire la chasse (je suis con des fois.)

Evidement ça se rebouche.


Je pars bosser. Il faut dire que ce genre de problème de plomberie, soit je l'ignore, soit ça m'obsède. J'avais donc choisi l'ignorance, ayant d'autres chats à fouetter.


Et ça a duré plusieurs jours, entre début d'évacuation et rebouchage...j'ai craqué pas mal de fric pour des flacons de destop, quasi inopérants.

Sinon, heureusement qu'il y a des toilettes à mon travail, et que j'avais des amis dans l'immeuble. Je te passe aussi les détails.


Après une bonne semaine à contempler notre trou et à lui déverser des litres de produits fort chimiques et fort nuisibles pour l'environnement, l'homme a décidé de prendre le truc en main.


Tout être humain normalement constitué aurait appelé un plombier. Non? Mais l'homme est un surdoué, donc il a pensé régler le problème lui même. D'ailleurs au final, il l'a fait, comme tu pourras le lire si tu tiens jusqu'à la fin de cet épisode palpitant.


Il est donc allé chez nos copains Leroy et Merlin. Il a demandé conseil au rayon plomberie. Ils sont sympa les mecs, ils te conseillent toujours d'acheter plein de trucs chers, au cas où...

toilettes7.jpg

Et il est revenu, non pas avec des cadeaux par milliers pour mettre dans les souliers, mais avec des déboucheurs de marques diverses et variées, pour mettre dans les WC. (Put...ça rime je suis trop forte).


Je pense que le type qui l'a conseillé devait lui avoir dit de les mettre mettre un par un, en espaçant bien dans le temps, sinon c'est un savant fou, voire un tueur en série d'un genre particulier.

Sauf que l'homme a du penser que ça marcherait mieux tout ensemble.

 

Alors il a versé 4 ou 5 litres de plusieurs déboucheurs, avec et sans soude caustique, avec et sans javel, avec plein d'autres trucs qui servent aussi à faire des bombes H.

Je me trouvais alors dans la cuisine. Je ne savais pas ce qui se tramait aux WC, tu penses!


J'ai senti une odeur étrange. J'ai tourné la tête, et j'ai vu de la fumée dans le couloir!

J'ai pensé à l'incendie, j'ai fonçé voir ce qui se passait!


De mes WC sortait une fumée blanche, on ne pouvait pas y accéder, on ne voyais plus rien, mieux valait ne pas avoir une colique à ce moment là! Sinon il eût fallu y aller à tâtons, mais je ne savais pas encore si les WC étaient encore là ou s'ils avaient fondu!


L'odeur de cette fumée était d'un toxique, je ne te raconte pas...Je pense que mes poumons s'en souviennent, et que mon cancer de dans 30 ans aussi! (humour noir, désolée, je sors).

Le genre d'odeur qui pique déjà avant que tu ne l'aies sentie.


J'ai couru ouvrir toutes les fenêtres, mais un truc pareil, ça n'est pas avec un coup d'air que tu l'évacue, surtout que ça continuait de fumer! Je n'ose imaginer ce qui se serait passé si j'avais craqué une allumette...

Alors j'ai ouvert la porte de l'appart enfumé, et là...j'ai réalisé que la fumée avait envahi le palier, le couloir, l'escalier...bref qu'on était en train de gazer mon immeuble! Ça puait jusque dans le hall, un étage au dessous! Ça avait envahi les étages du dessus!


Mue par un réflexe de survie lâche (je t'ai déjà dit que j'étais fort lâche), j'ai refermé la porte de mon appart, à quadruple tour. Et quand mes voisins outrés et inquiets sont venus frapper, nous avons fait les morts, en attendant que l'orage passe...après tout, il y avait de la fumée partout, impossible de savoir exactement de quel appart ça provenait...

Ils ont du penser que des faiseurs de bombes étaient au travail!


Une bonne heure après, ça a cessé de fumer...mes WC étaient encore là, propres comme jamais, et débouchés!!!!!

Par contre l'odeur chimique a mis plusieurs jours à nous quitter, ainsi que l'immeuble...


Je brevette le concept?

Repost 0
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 18:57

Je me rappelle cette chanson de Brassens:

 

Rien à voir avec Noël, certes...

Je t'avais parlé ici de mes fêtes de fin d'années à Paris, et de la joie que je m'en faisais par avance.
Ça restera par avance.
C'est annulé pour cause de maladie Cromignonesque. J'ai essayé d'y croire jusqu'à la dernière minute, et puis je me suis rendu à l'évidence: le Cromignon n'était pas transportable.

Comme nous devions aller chez de super amis passer les fêtes, et que lesdits amis ont pour enfants les meilleurs copains de la Pouillette, j'ai eu droit à un drame pouilletesque.
Que j'ai résolu en lui proposant d'y aller seule. Ce qu'elle a accepté, tant elle est excitée à l'idée de s'éclater avec eux plutôt que se faire ch...avec nous.

Donc hier la Pouillette est partie, et nous voici, comme trop souvent, l'homme et moi, cette année avec un Cromignon qui s'en fout encore bien de Noël.

Réveillon, cette année, tu ne passeras donc pas par moi.
Pendant que tu te bâfres avec toute ta famille d'huîtres et de bûche, je vais aller faire cuire des pâtes.

Na.
Repost 0
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 06:14

Ma Pouillette a eu 10 ans. Ça se fête!


Et pour l'occasion, je luis ai réservé une belle journée, deux séances d'équitation, et une fête avec ses copines dans un parc à thème. Ce qui m'a un peu ruinée! Du coup il ne me restait pas trop de sous pour lui faire un super cadeau. Alors j'ai chiné en vide-grenier...et j'ai trouvé deux super bouquins, qu'elle a adoré et s'est empressée de dévorer!


Ce sont ses premiers livres "dont vous êtes le héros", tu connais? Quand j'étais enfant, j'adorais ça! Elle ne connaissais pas encore, je lui ai donc expliqué, et on a lu le début ensemble. Et puis, elle s'est bien débrouillée. Depuis, elle ne cesse de les lire pour découvrir les autres possibilités. Un cadeau réussi!


Pour 2 euros les deux, comme neufs!

 

DSCF9927.JPG 

 

DSCF9865.JPG

 

C'est mon butin du lundi, pour Sysyinthecity!

Repost 0
Published by petitdiable - dans Vie des diablotins
commenter cet article
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 09:12

Ma Pouillette a quand même eu 10 ans. Pour elle, passer à deux chiffres, ça n'est pas anodin. Et depuis le temps qu'elle voulait s'asseoir devant dans la voiture!

Je lui ai concocté une journée sympa...Mais ce weekend a été bon pour tout le monde, alors en voilà une petite récap' en photos!

 

DSCF9864.JPG

La bûche faite par ma copine C., trop bonne!

 

DSCF9849.JPG

Le soufflage de bougies.

 

DSCF9836.JPG

Son premier cadeau!

DSCF9806.JPG

 

P1050178.JPG

Et une jolie balade de bébés portés!

 

Je l'ai emmenée au théâtre aussi, mais je n'y ai pas fait de photos...C'était une adaptation des contes d'Andersen, très chouette!

Ca n'est pas fini...un petit billet va suivre sur les cadeaux, et la fête avec les copines!

 

Et toi, comment fais tu plaisir à tes enfants pour leur anniv'?

 

Ce sont mes Petits Bonheurs, pour Maman Bavarde!

Repost 0
Published by petitdiable - dans Vie des diablotins
commenter cet article
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 21:20

DSCF9594.JPGJe t'entends te réveiller. Tu m'appelles, et puis plus rien pendant une ou deux minutes. Puis tu recommences. J'attends un peu, parfois il arrive que tu te rendormes ...mais non, tu es bien réveillé.


J'ouvre la porte de ta chambre, qui grince un peu. Tu es déjà debout dans ton lit, et tu m'accueilles avec un grand sourire et un gloussement de ravissement. Tu retombes assis dans ta gigoteuse jaune.


J'allume la lumière, je chantonne "eh coucou mon petit bébé..." Petite chanson made in moi du réveil. J'allume la lumière, et tu clignes des yeux. Je te fais un petit bisou sur la joue, coin épargné par ce qui coule de ton nez depuis quelques jours. Je dégaine un kleenex, et je t'essuie, en râlant contre ce nez "couleur". Tu râles aussi, en touchant ton nez. Maintenant tu commences à bien repérer les parties du corps. Et ça te fait éclater de rire, surtout quand je te demande: "et où il est le zizi?". Déjà un vrai mec, mon Cromignon, avec des préoccupations de mec...


J'enlève les pression de ta gigoteuse et je te prends dans les bras. Tu me dis "am, am", ce qui signifie que tu as faim.

Je te réponds que tu vas prendre ta tétée, et qu'ensuite tu mangeras ta soupe. Tu me tapotes en riant sur la poitrine. C'est le signe que tu veux téter.


Je m'installe dans mon petit "coin tété": une chauffeuse et un groooos coussin d'allaitement, plus confortable tu meurs. On en a fait, des siestes, le Cromignon et moi, installés là! Il y a aussi une couverture pour nous nicher dedans, quand il fait froid, comme aujourd'hui.

Je mets le coussin en place, et je me jette dedans. Tu t'assois devant moi pendant que je soulève mon pull et mon t-shirt. Je t'installe toujours dans la même position que depuis que tu es né. Certains bébés aiment téter assis quand ils grandissent, face à leur maman. Mais pas toi, tu aimes être couché contre moi.


Quand tu commences à téter, tu es un vrai vorace, et j'ai toujours peur que tu vises à coté. C'est donc toujours moi qui te mets le mamelon dans la bouche, pour éviter le drame! Je pense que tu sais où il faut aller, mais j'ai peur. Surtout depuis que tu as des dents...pas moins de 16 depuis la semaine dernière!

Alors c'est une sensation particulière, un bébé qui tête avec 8 dents, ça ne fait pas mal, bien sûr, mais ça n'est pas de tout repos non plus. Je sais bien que tu ne mords pas, Cromignon, mais j'ai toujours une petite appréhension...parfois je pense "et si tu me mordais?". Et j'imagine que ça me ferait très mal, bien plus mal que la fois où, à 9 mois et deux dents, tu avais tenté le coup. Et tu dois encore te souvenir de ma réaction, car tu n'as jamais réessayé.


Tu têtes d'abord bien fort, puis tu t'arrêtes, sans lâcher le sein, et tu me regardes. Tu remues les épaules pour me réclamer une chanson. Je chantonne nos petites "private chansons"de la tétée, que j'ai adaptée aux fil des mois, selon l'inspiration du moment.


Tu attrapes une mèche de mes cheveux. Je sais que tu adores mes cheveux, tu passes beaucoup de temps à enfouir ton nez dedans, à les tripoter et les mâchouiller. Là, tu enroules la mèche autour de tes doigts, en reprenant ta tétée. Tu les tortilles autour de ton pouce, et tu te frottes l'oreille avec. Tu arrêtes de téter pour te concentrer sur le frottement de mes cheveux sur ton oreille. Mais tu ne lâches toujours pas mon sein. Tu essaye de faire rentrer la pointe de mes cheveux dans ton oreille. Ça te chatouille, et tu ris. Je sens te petites dents se resserrer, et je me crispe un peu.


Tu te rejettes en arrière, en chouinant un peu. C'est le signal que le sein est un peu vide, et que tu veux l'autre. Je te prends sous les aisselles et t'installe de l'autre côté. Ni une ni deux, tu enfouis ta bouche dans mes vêtements à peine soulevés, et tu entrammes la deuxième partie. Tu préfères ce ce sein-là, et je sens qu'il coule plus vite, je ne sais pas pourquoi.

Tant que le lait coule à flot, tu es très concentré. Tu fais "gloup, gloup", et j'adore t'entendre faire ce petit bruit. Quand il commence à couler moins vite, tu te distrais à nouveau. Tu recommences à jouer avec mes cheveux, puis avec les tiens.


J'ai une petite quinte de toux. Tu arrête de téter tout à fait, tu lâche le sein. Tu te serres contre moi en disant "maman" sur un ton très doux. Puis ma toux cesse et tu reprends ta tétée, en me surveillant d'un oeil inquiet. Tu me caresses le visage doucement, en faisant le "bruit du câlin". Je te caresse le visage en retour. Je caresse aussi tes cheveux, puis je fais le tour de ton visage en nommant: le nez, les oreille, les yeux...tu souris tout en tétant.


Puis tu lâches tout à fait le sein. Tu le regardes, comme si tu hésitais à le reprendre. Je te demande si tu as fini. Tu me regardes en souriant, puis tu détournes la tête et tentes d'attraper un livre. Tu as fini.


La tétée aujourd'hui ne dure pas plus de dix minutes. Ce sont quelques minutes d'un grand partage entre toi et moi. Parfois ces moments de calme entre nous me tirent des larmes, tant je suis heureuse que tu sois là, si près de moi.

 

17 mois que ça dure, et je ne me pose plus de questions.

 

C'est mon Quoi de neuf les Loulous? Pour Anaïs et Maman Poussinou!

Repost 0
Published by petitdiable - dans Vie des diablotins
commenter cet article
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 06:19

paris-carte.jpgAhhh Paris!

La plus belle ville du monde. Que j'ai quittée, car belle et animée, certes, mais: polluée, froide, pluvieuse, surpeuplée, chère!


Mais c'est chez moi, quand même, dans mon coeur.

Depuis que nous sommes dans le Sud, je ne crache pas dans la soupe, mais ma ville me manque.

Surtout que nous n'y sommes pas encore retournés depuis presque un an et demi d'exil!

Je craignais de ne pas réussir à y retourner de sitôt, au motif les finances, l'homme qui n'était trop pour, l'organisation avec le Cromignon...

Mais finalement nous nous sommes décidés, et c'est à Paris que nous allons fêter Noël! (si tout va bien...)


A Paris, je voudrais faire plein de choses, je n'aurais sans doute pas le temps de:


revoir tous mes amis, et le peu que j'ai de famille. Aller au jardin d'acclimatation. Courir au parc de la Courneuve. Sortir en amoureux avec l'homme. Faire un hammam avec les copines. Aller voir les vitrines des grands magasins. Aller au Louvre et que la Pouillette y fasse un atelier. Aller au marché de Noël des Champs-Elysées. Emmener les enfants à Eurodisney. Aller à la cité des Sciences et à la Cité des enfants. Emmener la Pouillette au théâtre. Aller voir une expo. Faire un tour de bateau-mouche. Aller au musée du cheval de Chantilly. Me balader sur les quais de Seine, remonter la rue de Bucy. Aller écouter les artistes de rue devant le Sacré Coeur...et tant d'autres choses encore!


Non, je n'aurais sans doute pas le temps pour tout ça. Mais qu'importe, je vais en faire une partie, et c'est vraiment un chouette cadeau de Noël!

 

Et toi, tu ferais quoi en priorité, à Paris?

Repost 0

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog