Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 07:31

C'est très dur...

J'ai beaucoup de bijoux, et depuis le Cromignon, j'en porte très peu.

Ils sont donc dans quelques trousses et boites, attendant sagement que je trouve un système pour les ranger convenablement (si tu as une idée, je prends!), et que je les porte à nouveau.


J'ai une prédilection pour les grosses boucles d'oreille, les montres-bijou, les colliers de toutes sortes, les bracelets en argent.


En choisir un que je préfère, c'est quasiment mission impossible...


Ce que j'aime aussi en les regardant, c'est leur histoire...qui me l'a offert, où je l'ai acheté...


Alors j'en ai tout de même choisi trois:


DSCF0834.JPG

 

Ma bague de fiançailles et mon alliance.

Je ne porte que mon alliance au quotidien, mais quand je sors je mets les deux. Je trouve qu'elles vont bien ensemble.


Et ma grooooosssse énorme paire de créoles en argent:


DSCF0833.JPG

 

Cette paire, c'est ma préférée. Elle a une histoire. 


Je cherchais depuis longtemps une paire de grosses créoles en argent, à la fois très larges mais aussi épaisses.

Et pas trop lourdes.


J'ai cherché pendant...des années!


J'ai même failli en acheter plusieurs fois, mais elles étaient souvent trop fines, ou épaisses mais difficiles à porter car lourdes, ou pas assez larges...


J'avais même perdu tout espoir.


Et puis nous sommes partis en vacances en montagne, il y a quelques années.

La route était longue, nous avons fait une halte pour déjeuner. A Montauban. Jolie ville, d'ailleurs, qui vaut vraiment le détour.


Pour se dégourdir les jambes, nous avons flâné dans les rues assoupies de chaleur.

Pourquoi est-ce-que je me suis arrêtée devant cette bijouterie? Est-ce que j'ai eu une intuition?

Je suis tombée en arrêt devant, telle un pointer devant le terrier d'un blaireau.


J'ai cru rêver: enfin, les créoles tant cherchées!

C'était la pause déjeuner, la boutique était fermée.


Mais elle ré ouvrait 1/4 d'heure après. Le temps d'un café.


Je suis entrée, je les ai essayées: parfaites. Et même pas lourdes, car elles sont creuses! Exactement celles que j'attendais.

Dernier obstacle: le prix.


Hem.


L'homme a démontré ce jour là toute sa perfection: devant mon enthousiasme, il me les a offertes.

 

Une des plus belles journées de ma vie.

 

Toi aussi, tu aimes les bijoux?

 

C'est pour Virginie B.

Repost 0
Published by petitdiable - dans Petit Diable herself
commenter cet article
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 17:00

Après m'avoir quittée, Sat' n'est pas parti très loin: il a rejoint Camille, également de Perpignan. Ca m'a rassuré pour son premier départ, de le savoir ailleurs mais tout de même proche!


C'était quand même la première fois qu'il allait vivre dans une autre famille, alors s'il y avait un souci je pouvais intervenir rapidement!

Un peu comme la première colo de la Pouillette, quoi...


Donc je laisse la parole à Camille:

 

C'est avec beaucoup d'impatience que j'attendais Saturnain ;

Il quittait sa Maman,son premier envol, et ce baptême, c'est avec moi qu'il allait l'effectuer... cette pression !

Alors je l'ai attendu, patiemment, ma pancarte et ma bouteille du nectar local sous le coude

1.jpg


Un peu intimidée, je l'ai laissé à la maison son premier jour, histoire qu'il repère les lieux, qu'il se sente bien,,,

et puis j'ai commencé à lui échafauder des plans, à vouloir lui faire faire tout plein de choses,,,
bon, déjà, amenons-le voir Sablnain et son ami le chien

 
2.jpg

 

Mais là, j'ai découvert la face caché de Saturnain !
(serait-ce un troll?!)

Il s'est esquivé avec ses nouveaux amis et … il a découché !!

 

Ouioui, je ne l'ai récupéré que le lendemain, heureusement, Sablnain m'a fait passer un petit cliché de leur soirée (qui a du être cocasse!)

3.jpg

 

Et un autre qui daterait de très tôt le lendemain matin

4.jpg

 

Pour rentrer, j'ai décidé qu'un bol d'air lui ferait le plus grand bien, et lui permettrait de découvrir un peu la ville (c'est pas tout de voyager à travers toute la France si c'est pas pour faire un peu de tourisme!).


On prend donc les vélos de la ville


5.jpg

 

Quelle erreur !

Il faut dire que ces fichus vélos ne sont pas (encore!) équipés d’alcootests...


Ne prend pas peur cher lecteur, fan de Saturnain, je n'ai pas eu à utiliser la colle à nain (paraît qu'elle existe, sisi!)


Mais on à quand même du aller faire un tour dans le quartier nord ;

6.jpg

 

Bilan, rien de grave ; prescription : jus de radis noir et citrate de betaïne...

 

7.jpg

 

On va aller se requinquer un peu là ; un ptit resto tout bio, hein ? Ça va nous faire le plus grand bien ;

http://www.cazes-rivesaltes.com/restaurant-bio-restauration-biologique-vin/

8.jpg

Hey, mais on a aussi un goûter de prévu ! On file donc chez Klowdia:

 

9.jpg

 

Whaaaa, ce fut fort agréable, on a même pu manger du joli ptit bébé (de bisous, hein!) mais entre les chouquettes, madeleines et brookies (voui, y'avait des fruits aussi, mais tu aura compris que c'est un é-pi-cu-rien notre Saturnain!).

Il avait l'air un peu pâle sur la route du retour (qui pourtant était très belle ; c'est par pour rien si Cali a nommé son dernier album par amour pour cette ville!)

 

Allez, c'est qu'on m'a fait promettre de rendre Saturnain en parfait état.... direction donc le labo pour un check up complet

10.jpg

 

Bah jt'assure qu'il avait déjà retrouvé toutes ses jolies couleur le Sat' à la vue de ce grand fauteuil plutôt flippant....

 

Mais faut ce qu'il faut ma ptite dame, il nous faut un bilan ; fallait y penser avant ; quand tu te goinfrait et picolait démesurément !

Et puis c'est qu'une ptite piqûre (nan, jvous jure qu'il n'y a pas eu d'autre piqûre ; owww, c'est pas un dépravé non plus notre nain!)

 

11.jpg


Bilan du check-up ; Saturnain est en pleine forme ; prêt à repartir pour de nouvelles aventures !

Je lui accorde une petite balade en Fiesta (presque collector, elle a passé la vingtaine cette ptite vieille!)

 

12.jpg

 

On préparera avec amour sa valise, y glissant quelques douceurs pour pallier à toute fringale

Direction La Poste, avec un petit crochet chez le papetier histoire d'avoir du vrai bon scotch pour fermer son carton

 

13.jpg

 

Passage à la pesée

 

14.jpg

 

Et le voilà parti...

il me manque déjà !

 

Et comme je n'ai peur de rien, je la publie, la dernière photo!!!

 

15.jpg

 

Mais faites tourner très vite, dans deux jours je l'enlève, parce qu'en fait si, j'ai peur! 

Repost 0
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 06:54

Ça y est. C'est fait.


Depuis 19 mois nous n'étions pas sortis à deux le soir. Depuis 19 mois nous n'avions pas passé une journée à deux.

Et pour l'anniversaire de l'homme, nous avons cumulé.


Le samedi soir d'abord, nous sommes sortis manger au restaurant et même boire un dernier verre dans un chouette bar du centre.

Ma copine S. était venue passer une semaine avec nous, et nous gentiment proposé de garder le Cromignon pour la soirée.


Quand le Cromignon, fier comme Artaban (qui c'est au fait Artaban???), nous a fait "au revoir" sur le pas de la porte, sa petite main dans celle de S., un grand sourire aux lèvres...je n'y ai pas cru!


Pas un cri, pas une larme. Plutôt une certaine fierté.


Notre dîner à deux était un peu surréaliste!

Le Cromignon s'est même endormi sans coup férir, et s'est bien marré toute la soirée!


Et le dimanche, nous avons enfoncé le clou.


DSCF0808.JPG

 

Après avoir déposé S. à la gare (snif snif), nous somme partis skier pour la journée, rien que nous deux, skier ensemble!

C'est fou mais pour nous c'est du luxe!


D'habitude, au ski, l'un reste avec le Cromignon et l'autre skie avec la Pouillette.


Le Cromignon a passé la journée chez des copains adorables qui comprennent bien que de temps à autres, une journée sans enfants, c'est tellement bon!


DSCF0810.JPG

 

Il a fait un temps parfait, on a bien skié, que du bonheur...

Le Cromignon s'est éclaté aussi...avec sa petite copine E. du même âge, je crois qu'ils ont bien fatigué les parents! 

 

Merci infiniment à S., M. et G. pour ces retrouvailles à deux!

 

Mon Être mère, pour Babidji...

Repost 0
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 08:41

Avant, quand j'étais parisienne, j'ai déménagé plusieurs fois. Je suis allée vivre dans Paris même, et dans deux banlieues du 93.


A chaque fois, la vue de mes fenêtres me montrait des voitures, une rue, ou un parking.

Au delà, rien. D'autres immeubles. Pour voir le ciel, il fallait se pencher par la fenêtre.


Dans la rue, on ne voyait pas l'horizon. Il était bouché par d'autres immeubles, partout.


Aujourd'hui, je vis à Perpignan.

De mes fenêtres, je vois des arbres, avec, 300 jours par an, du soleil dessus. Des fleurs aussi. Et je vois le ciel, même de la fenêtre de ma chambre!


Et quand je sors dans la rue, non seulement je vois le ciel, mais je vois aussi les montagnes, la ligne d'horizon, le tout environné de palmiers...DSCF8957.JPG

Alors pour ce match, à moins que tu n'aies une phobie des palmiers et des montagnes, je crois bien que Perpi gagne, par K.O.!

Repost 0
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 08:36

Eh oui, je suis myope, comme une taupe, mais ça n'est pas une métaphore. Je suis VRAIMENT super myope.

Myope à ne pas voir ma main si je tend mon bras.

Myope à ne pas reconnaître ma mère à 5 mètres. 


Comme les lunettes, c'est pas beau (sur moi!!!) et pas pratique...je porte des lentilles depuis mes 15 ans environ...

Et les lentilles, c'est la ruine!!!

Sans parler des produits pour les entretenir!!


Heureusement, le net est passé par là...

Il y a pléthore de sites où on peut s'équiper pour peu de frais.


Notamment ce site: lentilles-moins-chères.com


J'avais besoin de racheter du produit pour mes lentilles.

Depuis quelques mois, je n'avais pas pris le temps de chercher un bon plan, et je me réapprovisionnais flacon par flacon, à droite à gauche.


Ce qui me coûtait entre 11 et 14 euros le flacon: une somme monstrueuse!!!


J'ai donc consacré une petite heure à faire des recherches et j'ai finalement trouvé ce super bon plan:

dans cette e-boutique, un flacon à 3,76 euros HT, soit un total de 36 euros les 8 flacons, et les frais de port sont offert!


De plus, comme il y avait un peu de retard dans la livraison, ils m'ont offert et envoyé en avance deux minis-flacons de voyage pour tenir le coup sans avoir besoin d'aller acheter à l'arrache un flacon hors de prix.


Très commerciaux, chez Lentilles-moins-chères!


DSCF0619.JPG

Donc au total:

8 flacons de 360 ml plus deux flacons de voyage pour 36 euros!

Et avec ça j'en ai pour un an!

 

Si tu es intéressé, je peux te parrainer, ce qui te fera une réduction supplémentaire de 5 euros ( et un bon d'achat de 5 euros pour moi).

 

C'est mon butin du lundi, pour Sysyinthecity, chez qui tu peux partager tes bons plans et trouvailles tous les lundis!

 

Article non sponsorisé!

Repost 0
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 08:26

Et cette semaine, je devrais même écrire "mes grands bonheurs" je crois!


Tout d'abord dimanche ma copine S., qui vit à Nantes, est venue poser ses quartiers d'hiver pour une semaine chez nous. Ça faisait un an que je ne l'avais pas vue, et elle a affronté 10h de train pour venir, merci les liaisons province-province de la SNCF.


Ça fait vraiment plaisir de l'avoir à la maison. 

Elle m'a accompagnée à ma rencontre-braderie de lundi, ou j'ai fait plein de super affaires pour moi et le Cromignon, mangé plein de bons gâteaux et vu plein de chouettes copines.

 


Nous avons traîné et bu des verres au soleil.


ccspa-2-1491.jpg

 

Découvert une super boutique de vêtements d'occasion à prix brocante!

 

Étés au ski...

DSCF0769.JPG

Et moi, tu sais, le ski, ça ensoleille toute ma semaine!

 

Et aussi au cinéma, voir Argo, que je te recommande chaudement. Je n'ai pas été aussi crispée et tendue devant un film depuis Hôtel Rwanda!

argo.jpg 

 

Et puis un chouette baby-sitting (je t'ai dit que j'adorais garder les enfants ?)

DSCF0790.JPG

 

Et pour l'anniversaire de l'homme, j'ai fait un truc de fou-malade: on a laissé le Cromignon à la maison avec ma copine S. qui a gentiment proposé de le garder pour une soirée. C'est fou, non????


Une soirée rien qu'à nous pour la première fois depuis presque 2 ans!


Petit restau, sushis - ami parisien, sache que les sushis ici sont un truc cher et classe! Surtout dans ce restau: Eat sushis. Très chouette. 

De toutes façons on était si contents qu'un grec nous aurait aussi fait plaisir.


DSCF0795.JPG

 

Après quoi nous avons bu un verre dans un bar branché, hu hu, de Perpignan, si si ma chère!

Qui ferme à minuit (ah ah, vanne de Parisien, mais quand même, quoi, à Perpi les bars branchés ferment à minuit le samedi soir!!!!)


DSCF0799.JPG

Alors regarde-moi bien boire de l'alcool, parce que c'est vachement rare:

 

DSCF0802.JPG

 

En rentrant, on a trouvé une S. ravie et un Cromignon hilare et surexcité, fou de joie d'avoir raconté sa vie à sa nouvelle et première baby-sitter.

 

Serais-je en train d'aimer ma vie?

 

Et toi, ta semaine?

 

Ce sont mes petits bonheurs pour Maman Bavarde!

Repost 0
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 06:01

Le Cromignon et la Pouillette sont nés par césarienne.

La Pouillette en urgence, le Cromignon était programmé.

Si j'ai un autre enfant, il naîtra aussi par césarienne.

 

Honnêtement, ça me refroidit.


J'ai raconté la naissance de la Pouillette, je vais bientôt raconter celle du Cromignon.


Je voudrais dire ce qu'il en est, parce que je lis beaucoup de choses qui montrent beaucoup d'ignorance et d'idées reçues.


Je voulais dire que non, la césarienne n'est pas un accouchement facile ou sans douleur.

Je voulais dire que oui, c'est dur et long de s'en remettre (enfin, dans mon cas).

 

Je voulais dire que c'est une opération. Qu'on se fait ouvrir le ventre.

Qu'on souffre beaucoup après.

Que non, ce n'est pas un accouchement de tout repos.


DSCF6423.JPG

Ok, c'est vrai que ça fait de beaux bébés...quoi, je ne suis pas objective???


Quand on m'a opérée pour faire naître la Pouillette, j'étais dans les vapes tant j'avais reçu de produit anesthésiant.

Je délirais à moitié. Je n'arrivais pas à garder mes bras immobiles et l'anesthésiste a du me les attacher, en croix.


Ce que je ressentais derrière le rideau était indescriptible.


J'avais l'impression qu'une horde de mecs avec des barres de fer me rouaient de coups. Je ne ressentais pas de "douleur" mais je sentais mon corps ballottés en tous sens, comme s'il rebondissait sous les impacts.

Avec une très grande violence.


Je me souviens avoir crié, avoir hurlé: "arrêtez de me frapper!"

Ça a du les faire bien rire.


Après, j'ai beaucoup souffert de ne pas pouvoir me lever pendant 3 jours. Ne pas pouvoir me laver seule. 


Et surtout, ne pas pouvoir m'occuper de mon bébé.


Imagines-tu comme c'est dur de voir son nouveau-né hurler de faim à 50 cm de soi sans pouvoir le prendre?


De devoir sonner pour qu'on vienne te le donner pour le nourrir?

De devoir attendre que quelqu'un soit libre,parfois 20 minutes?


Et puis ensuite, d'être faible, de souffrir, beaucoup, à chaque mouvement.


Une des choses les plus désagréables à supporter pour moi, ce fut la sonde urinaire. Je l'ai aïe, et j'ai pleuré pour qu'on me l'enlève.

A chaque mouvement je sentais ce tuyau de plastique enfoncé dans mon canal urinaire. Une sensation qui me fait serrer les jambes, là maintenant, en l'écrivant.


Et puis une perf dans chaque bras, pendant 4 jours, des doses d'anti-douleur très demandées...


Pendant 4 jours il m'a fallu attendre que mon transit refonctionne pour m'alimenter.

4 jours après avoir accouché, tout en allaitant, à boire du bouillon dégueu et à attendre sa biscotte du matin comme les Français que les Alliés débarquent.


Et puis un mois à marcher courbée, à ne pas pouvoir se pencher, ni faire quoi que ce soit d'autre que s'occuper du bébé, et encore.

 

Et ce fut ma première césarienne. Je te raconterais la seconde une autre fois, et ce fut bien pire.


Alors quand je lis ou que j'entends qu'une césarienne c'est mieux que les forceps, qu'une césarienne c'est mieux qu'une déchirure, ou pire que la césarienne c'est sans douleur...


J'ai envie de dire: essaye.

 

 

 

 

Repost 0
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 06:40

 

DSCF0740.JPG

 

 

 

 

Vendredi dernier, c'était carnaval à la crèche.

Pour l'occasion, la grande salle était occupée: tables, bonbons, gâteaux, boissons, musique...


Les enfants étaient déguisés...


On m'aurait dit que le Cromignon de 18 mois, dont c'était le premier carnaval en tant que participant, allait se laisser maquiller tout sagement, avec fierté même...

 

On m'aurait dit qu'il danserait et courrait partout en mangeant des bonbons (!!!!!!)...


On m'aurait dit qu'il bomberait le torse avec son costume de pirate...

 

Je n'y aurait pas cru!

 

DSCF0734

 

Et pourtant c'est exactement ce qui est arrivé.

Ce fut sa première "fête".

 

Il ne voulait plus partir, nous étions dans les derniers.

 

Mon petit coeur a fondu de le voir si heureux, si petit mais si grand.

Si fier de lui, de participer.

Si sérieux dans ses jeux.

 

Un vrai petit homme!

 

DSCF0754.JPG

 

J'ai vu qu'il grandissait, mon Cromignon, c'est presque un petit garçon!

DSCF0752.JPG

 

C'est mon quoi de neuf les Loulous? Pour Anaïs et Maman Poussinou.

Repost 0
Published by petitdiable - dans Vie des diablotins
commenter cet article
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 07:28

Tu peux lire les deux premiers épisodes ici et .

 

J'étais épuisée. J'avais tenté de pousser sans succès. La Pouillette ne descendais pas. Tout à coup, la SF a appelé le gynéco, qui est arrivé en trombe et a dit "on monte au bloc!".


Je n'ai pas compris ce qui arrivait. J'avais saisi que ça clochait, mais je ne savais pas...je ne sais plus qui m'a dit "le bébé souffre, il va mal, on doit ouvrir".

"Ouvrir"?


Ah oui, ouvrir mon ventre, bien sûr!


Comprends moi bien: j'étais jeune, j'avais passé une super grossesse, je n'avais pas du tout abordé le sujet de la césarienne et encore moins celui de la souffrance foetale, et pour moi, la mort était une chose impossible.


Et là, j'ai compris que chaque minute comptais, que mon bébé allait mal, qu'il fallait la sortir vite, que j'allais payer de ma personne pour ça.


J'ai pleuré de peur et d'impuissance.

J'ai pleuré car j'étais dépassée.

Je ne pouvais rien pour mon bébé. Quelle horreur de savoir qu'en moi, elle allait mal! Mon ventre était censé être son abri, pas son tombeau.


De l'opération je ne garde qu'un souvenir confus, je crois que la dose de péri suivie de peu par un autre machin qui m'a endormi le corps jusqu'au cou m'a complètement shootée.

 

Je me souviens d'avoir déliré, d'avoir eu l'impression qu'une grande violence se déchaînait derrière le rideau. Je disais n'importe quoi, et l'anesthésiste a du m'attacher les bras dans les gouttières pour me les maintenir en croix.


Je ne me souviens pas du premier cri de la Pouillette. J'ai dû perdre connaissance à quelques reprises.

albator.jpg

*crédit photo

 

Contrairement à plusieurs nanas dont j'ai lu et entendu les témoignages, je n'ai pas l'impression d'avoir raté mon accouchement, d'avoir été dépossédée de quelque chose, d'avoir essuyé un cuisant échec.


J'ai eu l'impression d'avoir été sauvée, et ce n'était pas qu'une impression. Ma Pouillette et moi avons été sauvées, et elle aurait pu mourir, dans mon ventre, sans pouvoir sortir.


Je me souviens de cette bouffée d'amour fou quand je l'ai vue. Cette quantité d'amour énorme que je ne savais pas avoir en moi. 

Ça m'a submergée, un vrai coup de foudre, bien plus fort que tout ce que j'avais pu ressentir avant.


Aujourd'hui encore j'ai une énorme reconnaissance pour l'équipe médicale qui était là. Ils ont agi au mieux, ils ont pris soin de moi et de mon bébé. Ils ont assuré. Ils ont été adorables.

Je n'étais en rien préparée à vivre une césarienne d'urgence, ce fut une sacrée épreuve. 


Quand j'ai repris mes esprits, ma Pouilette était sur moi, tétant avec toute l'ardeur se sa petite bouche, et c'était merveilleux.

 

J'en garde ma cicatrice, comme ma blessure de guerre.

Je l'aime, cette cicatrice, comme un souvenir, comme une preuve.

 

Et toi, ton accouchement?

 

 

 

Repost 0
Published by petitdiable - dans Vie des diablotins
commenter cet article
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 07:18

Tu peux lire la première partie ici.

 

Je suis méthodique.

Je fais une chose après l'autre.

Donc j'ai respiré et j'ai agi dans l'ordre: appeler la mater. Ils m'ont dit de venir dans l'heure qui suivait, grosso modo, sans paniquer.

Masque-capillaire.jpg

*crédit photo

Pas moyen d'aller accoucher avec un masque capillaire et les cheveux gluants.

Je suis donc allée me doucher et me laver les cheveux. Le tout sans paniquer, c'est fou, non? Aujourd'hui encore je m'épate moi-même. Nan sans rire, je m'épate sur ce coup-là!

 

Dans la douche j'ai commencé à avoir des contractions, expérience intéressante, car je n'avais pas la moindre idée de ce que ça pouvait bien être.

Pendant ce temps la poche des eaux continuait à se vider pépère.

 

Vu que j'étais un peu poilue, j'ai décidé de me passer un petit coup de rasoir, histoire d'exhiber en l'air des jambes impec, tant qu'à faire.

En sortant de la douche, j'ai mis 25 always, trempées dans la minute...et j'ai continué à inonder mon appart.


Je me suis habillée et j'ai mis du mascara.

Ben oui, si tu me connais un peu, tu sais que je ne sors pas de chez moi sans mascara, même pour aller accoucher.

Évidemment, j'ai mis du waterproof: je me doutais bien qu'il y avait des chances pour que je pleure, en ce dimanche pas comme les autres.


Je suis organisée, hein!


J'ai pris ma valise, et puis j'ai sauté dans la voiture.

Je crois que le père de la Pouillette était plus paniqué que moi.

J'ai trempé le siège de la panda.


Il y avait des bouchons sur le périph, mais rien d'extraordinaire, et je suis arrivée une heure et demi après la rupture de la poche des eaux, toujours pas paniquée, toujours sans vraiment souffrir. Toujours sans comprendre.


J'avais beau me dire que selon toute vraisemblance, dans quelques heures un bébé serait dans mes bras, cette idée me semblait totalement incongrue.

J'ai trempé le couloir de la clinique (il y en a de la flotte là-dedans!).


Examen de la sage-femme: "mais vous êtes dilatée à 8!".

Ah bon, j'ai rien senti!


Passage en salle de travail, et début de l'attente. La sage-femme est venue me demander si je voulais la péri. N'ayant pas vraiment mal, j'ai refusé.


Et puis j'ai attendu. Les contractions sont devenues un peu plus fortes, puis de plus en plus fortes. J'ai été, comme toujours, une bonne élève: j'ai fait du ballon, j'ai marché...la SF me disait qu'il fallait faire descendre le bébé, qu'il était encore haut.


Puis j'ai commencé à souffrir. Je me suis allongée. Le col était totalement dilaté depuis un bon moment, mais le bébé ne descendais pas.

J'avais de plus en plus mal, les contractions étaient si violentes qu'elles moulaient la forme de la Pouillete en moi. C'était assez effrayant de la voir comme ça, un peu comme un alien, dans mon ventre.

bebedans-le-ventre.jpg

*crédit photo


J'ai demandé la péridurale. J'ai eu la chance que l'anesthésiste arrive très vite.

Et, alors qu'avant j'appréhendais cette aiguille si longue plongée dans ma colonne vertébrale, je crois bien que j'ai pas réfléchi une seconde à ça en tentant de garder l'immobilité tandis qu'il me l'enfonçait dans le dos.


C'était le soir de l'arbre de Noël de la clinique. Je connaissais bien une des auxiliaire de puériculture, puisque c'est la mère de V.

Elle était donc là, avec son fils, et venait de temps à autres voir comment j'allais. Elle me connaît depuis que j'ai 6 ans. Et j'ai compris que ça allait mal quand, au vu du monitoring, elle n'a pas répondu à ma question "est-ce que tout va bien?", et a pâli.


La suite...demain!

 

Repost 0
Published by petitdiable - dans Vie des diablotins
commenter cet article

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog