Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 05:49

Je cherche, je cherche sur le net, un joli bloomer pour mon Cromignon...


Et qu'est ce que j'ai fini par trouver?

 

Une adorable boutique : Joséphine Bono.

 

Si tu ne connais pas encore, n'hésite pas à y faire un tour: cette boutique propose des créations superbes, très délicates et très soignées.

 

Je voudrais te faire découvrir une petite sélection:

 

josephine-bono2.jpg

 

Une petite robe à croquer pour petite demoiselle coquette...

 


 

josephinebono1.jpg


Un petit body trop choupi!

 


 

josephinebono3.jpg

 

Une petite robe très chic pour une petite dame...


 

josephine-bono4.jpg

 

 

Et une superbe tunique toute en transparence pour les mamans, parce qu'il ne faut pas les oublier non plus!

 

J'aime vraiment tout ce que j'y ai trouvé!

 

Nancy, la talentueuse créatrice et jeune maman, est à la fois très douée et très généreuse!

 

Elle me permet d'offrir à l'un d'entre vous un bon d'achat de 15 euros * sur toute sa boutique!

 

Personnellement, je sais déjà ce que j'en ferais...et toi?

 

 

LE JEU


 

- tu me laisses en commentaire le lien URL de ton article préféré chez Joséphine Bono.


 

Une chance supplémentaire si tu:

 

- likes la page facebook de Joséphine Bono,

 

- me suis sur facebook et hellocoton,

 

- relaies ce concours (relai identifiable).

 

 

Tu peux jouer jusqu'au 14 juillet minuit. Je ferais ensuite un tirage au sort et je publierai les résultats en edit de cet article.

 

Ce concours est réservé à la France métropolitaine.

 

Merci à Joséphine Bono!

 


 

* sur un minimum d'achats de 30 euros. Frais de port offerts.

 

EDIT DU 26/07

 


RANDOM
52Powered by RANDOM.ORG

La gagnante est Miss Deemi Stéphie!

Bravo, j'attends tes coordonnées à pdiables@yahoo.fr!

 


Repost 0
Published by petitdiable - dans Jeux et concours
commenter cet article
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 05:17

 

examen.jpg

 

*crédit photo

(Vue non, mais alors non représentative du tout d'une de mes classes en examen).

 

 

 

J'ai été de surveillance du brevet, cette année.


Pendant l'épreuve, les gamins n'ont pas le droit de communiquer entre eux.

Ils peuvent poser des questions de forme aux surveillants, mais pas de fond.

 

En théorie.

 

Le côté solennel de la chose, premier examen national blabla, a dû échapper à mes chères têtes blondes...

 

La moitié de ma salle s'est présenté. L'autre moitié, j'imagine, a préféré profiter des 27 degrés et du soleil.


Ceux qui étaient présents n'avaient pas forcément bien compris qu'il y avait tout de même un enjeu derrière ces deux journées.


Au bout de 15 minutes, certains me demandaient quand est ce qu'ils pourraient partir.

D'autres regardaient par la fenêtre.


Un gamin au fond faisait des origamis...avions en papier et grenouilles sautantes, pour le plus grand bonheur de ses voisins.


Lorsqu'une élève a demandé plus de feuille de brouillon, j'ai cru au miracle, mais c'était pour continuer son dessin.


Son voisin lui a d'ailleurs tendu ses propres brouillons, n'ayant pas compris la raison pour laquelle les feuilles n'étaient pas toutes de la même couleur...

 

Et puis Kévin, au fond de la salle, crête décolorée blonde en l'air et crâne rasé autour, 180 kg au bas mot pour 1m80, et jean laissant apercevoir, enfin voir tout entier même, un improbable caleçon Bob l'éponge:

 

-"Madame, je peux signer après ma rédaction?

 

- Non Kévin, il ne faut pas que ton nom figure sur la copie. Je vous l'ai expliqué au début de l'heure."

 

Cinq minutes après:

 

"-Madame, vous êtes sûre que je ne peux pas mettre mon nom en bas?"

 

-"Oui je suis sûre, il ne faut pas que tu écrives ton nom."

 

Trois minutes plus tard:

 

"- Madame, il ne faut pas mettre mon nom quand j'ai fini?"

 

"- Non Kévin, il ne faut pas."

 

Et ainsi de suite, de cinq minutes en cinq minutes...

 

Ne me demande pas d'où je tire ces trésors de patience pédagogique.

Alors que j'avais juste envie de l'envoyer se faire foutre au fin fond de l'enfer, lui, ses deux neurones non connectés et ses goûts de chiottes en matière de caleçon.


Peut être d'années de guerre lasse, peut être de la peur de froisser les 180 kg de Kévin et de m'en prendre une, en cas de réponse sarcastique et donc incompréhensible pour lui.

Car ce que Kévin ne comprend pas, Kévin l'interprète comme une version savante de "va niquer ta mère".

Je reste donc neutre, claire, calme et concise. Tu remarqueras que j'utilise le moins de mots de vocabulaire possible. Je fais du prof simplifié.

 

Une heure après le début de l'épreuve, ce fut la fin de la leur.

Eh oui, on ne peut pas partir avant, ils ont donc dû traîner leur misère une heure entière! Normalement l'épreuve dure deux heures, mais n'en parlons même pas.

J'ai donc ramassé les truc, là, les machins, euh le nom m'échappe...ah oui, les copies!

 

Et j'ai jeté un oeil pour vérifier que les règles de présentation avaient été bien respectées, suite à mes nombreuses et répétées, répétées, répétées, écrites au tableau, consignes.

 

Bien sûr, que dalle: ratures en rouge de partout, lignes non sautées, numéro de l'épreuve écrit à la place du numéro de candidat, etc...


Je suis débonnaire. Si si. Sarcastique mais débonnaire.

J'aime mon prochain et je lui souhaite le meilleur. Parfois le plus loin possible de moi, mais le meilleur.

Ne serait-ce que pour que mon prochain me foute la paix.

Donc j'ai rattrapé quelques bourdes éliminatoires à coup de tipex, et replacé les bons numéros aux bons endroits...

 

Et au dos de la copie de Kévin, après ce qui devait ressembler à l'analyse d'une poésie de Mallarmé faite par Dali sous ecsta, fautes d'orthographe de malade en bonus, son nom ET sa signature.

 

Parfois la vulgarité m'effleure les lèvres...

 

WTF ???????????????????????????????????

Repost 0
Published by petitdiable - dans Petit Diable au travail
commenter cet article
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 05:47

Ma Pouillette était un bébé modèle et une petite fille digne de la comtesse de Ségur.

 

Quand elle a atteint ses deux ans, on m'avait prédit l'enfer.

Le terrible two. Le déchaînement des enfers.

 

Deux ans ont été fêtés. Puis dépassés, puis carrément laissés loin derrière.

 

terrible-two.jpg

*crédit photo

 

 

Rien.

 

Ma Pouilette est restée le petit bébé sage qu'elle avait toujours été.

Calme, posée, obéissante. Tranquille.

 

Pas de colères, pas de violence. Pas de crises au supermarché (de toutes façons j'évite d'emmener mes enfants au supermarché). Pas de test. Pas de refus d'autorité. Pas de volonté d'opposition.

Rien du tout.

 

Elle n'a même pas voulu à tout prix faire seule ce qu'elle n'était pas capable de faire, préférant attendre de maîtriser les capacités nécessaires.

 

Autour de moi, stupeur et consternation!

 

Et tout le monde d'y aller de ses remarques plus ou moins acerbes...allant du côté de ma famille jusqu'à se demander si elle était "normale", si elle était bien nourrie, si elle n'était pas délaissée ou même limite maltraitée!

 

Parce qu'un enfant ne peut pas être calme et sage sans être bizarre?

Ou est ce que, en ayant bavé avec leurs gosses, ces gens ne supportaient pas que je n'en bave pas, moi?

 

Et puis elle a grandi, et j'ai entendu: "oh, elle va te faire une adolescence terrrible, tu vas morfler!" "Il va bien falloir qu'elle s'oppose à toi! Tu vas le sentir passer!"

 

En reliant deux évènements qui n'ont rien à voir, ils se mettent en tête que, n'ayant pas eu ma dose d'enfant infect à l'âge requis, j'allais m'en prendre une double ration pour ses 15 ans!

Ben oui, pour grandir, il faut IMPERATIVEMENT s'opposer avec violence, c'est bien connu!

 

Jusqu'à cette pédopsy de la crèche qui ne m'a simplement pas crue quand je lui ai dit que ma fille n'avait jamais fait de "crise" d'opposition à deux ans, jamais une seule colère.

 

Peut être que la Pouillette fera une grosse crise d'ado, peut être pas. Mais tous ceux qui jouent à madame soleil parce qu'ils sont aigris que ma diablotine ait été un bébé plus que cool me tapent vraiment sur le système!

 

Et aujourd'hui, alors que le Cromignon grandit (et qu'il a tendance à coller des pains à ses petits camarades, et à faire des crises depuis ses 10 mois, hem...), voilà que certains en remettent une couche: "ah, c'était cool avec la Pouillette, tu vas souffrir avec le Cromignon!"

Comme si ce terrible two était une obligation, une fatalité, une étape qui devait forcement nous épuiser, nous, parents. Et que le fait d'y avoir échappé n'était pas normal, pas juste même!


Et donc si l'un de mes enfants ne l'avait pas fait, je devrais: être une mère maltraitante, subir une double crise d'ado, ou avoir un petit deuxième qui n'allait pas me louper! Voire le tout, pour ma peine!

 

Je n'ai pas de mérite particulier, j'ai de la chance, ma fille est cool. Peut être que ça va durer, peut être pas. Mon Cromignon est très cool sur certains points, et beaucoup moins sur d'autres. Cependant je trouve qu'à l'approche des deux ans, il s'assagit plutôt: plus grande compréhension du monde qui l'entoure, meilleure maîtrise du langage, ou autre?

Pour le moment, le terrible two n'est pas passé par nous.

 

Et j'aimerais bien que les haineux gardent leur haine!

 

C'est mon pavé dans la mare de la Mère Cane!

 

pavédanslamare

Repost 0
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 07:38

Cette semaine...tout un tas de petits bonheurs ensoleillés!

Mon dimanche à Montpellier, je te le raconte ici.


Ça a bien commencé lundi avec la visite d'une copine de portage venue m'emprunter mon emeibaby. Et avec un  superbe panier de cerises de son jardin.

Elles étaient magnifiques, et elles n'ont pas fait long feu!

 

DSCF2346.JPG

 

Je crois avoir rarement vu d'aussi belles et grosses cerises!

 

J'ai aussi reçu un cadeau de la part de Nivéa, que j'ai gagné chez Zaza. Et crois-moi, avec ma reprise du travail, j'en ai bien besoin!!! Merci beaucoup à Zaza et à Nivea!


 

DSCF2345.JPG

 

Mardi j'ai réussi à rentrer déjeuner avec l'homme, chez nous. Depuis que je travaille, nos petits moments à deux sont devenus si rares qu'on les recherche vraiment...rien que finir les restes de la veille tous les deux pendant 40 minutes, c'est de l'or!

Et puis, comme tous les mardis, j'ai été nager avec la Pouillette, et mes 60 longueurs cette fois ne m'ont pas fatiguée, j'aurais volontiers continué...mais la piscine fermait!

 

Mercredi matin une petite balade en vélo au soleil avec le Cromignon.

Et le soir, la crèche organisait sa kermesse...avec le premier spectacle du Cromignon!

J'aurais cru qu'il allait se sauver de la scène, qu'il allait courir partout, mais non: il a tenu à sa place, observant ce qui se passait autour de lui et secouant son ballon avec application (oui, son rôle consistait à secouer un ballon avec une couronne sur la tête, pas trop téméraire non plus, à la crèche!). Trop mignon...mon petit coeur de maman était vraiment très fier de lui...(ok, au début il a quand même tenté de se barrer, mais voyant que l'évasion était impossible, il a pris le parti de rester!).


DSCF2358.JPG

 

Jeudi matin j'étais de surveillance du brevet. J'ai eu la chance d'être en binôme avec une prof sympa, et on a papoté entre deux questions des élèves. C'est un petit bonheur, parce que surveiller le brevet avec quelqu'un à qui tu n'a rien à dire, ou pire, quelqu'un que tu n'aimes pas, c'est vraiment très très fiant...

Le soir une piscine en solo, 60 longueurs, c'est ma soupape à moi.

 

Vendredi je me suis échappée à la pause déjeuner pour rejoindre le Cromignon à la crèche: les parents étaient invités pour un apéro-grillades. Avec un Cromignon qui court partout, j'ai eu du mal à finir ma saucisse...mais c'était un pique nique très sympa.

 

DSCF2374.JPG


Samedi une fête médiévale, avec chevaliers plus vrais que nature et essais à l'arbalète. J'ai pris un coup de soleil dans le cou, il faut que je garde un spray solaire dans mon sac...

 

DSCF2380.JPG

 

DSCF2405.JPG

Et pour finir cette semaine tres mèrathonnienne, le gala de la gym de la Pouillette, avec un final très réussi. Oui, en cette fin juin, je croule sous les fêtes et les les spectacles des enfants...j'avoue que c'est fatigant...mais ils sont si contents!

 

DSCF2423.JPG

 

Et toi, ta semaine?

 

Mes petits bonheurs, pour Maman Bavarde!

 

 

 

 

 

Repost 0
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 08:54

Affiche-du-film-SUR-LE-CHEMIN-DE-LECOLE.jpg

 

 

Depuis que je fais partie du Disney Social Club, j'ai de la chance: je suis invitée à des évènements sympa, des avants-premières, et je vois des bandes-annonce avant tout le monde!

 

Ce film-là promet d'être vraiment magnifique, et j'ai même versé ma petite larme lorsque j'ai vu la bande annonce...je crois bien d'ailleurs que je ne suis pas la seule!

 

Des images magnifiques des quatre coins du globe, des enfants qui veulent apprendre et affrontent des chemins d'école très divers, selon là où ils vivent...leur route quotidienne est une vraie épopée, bien loin des ramassages scolaires sans histoires de nos régions!

 

A pied, à cheval, en stop, sur des kilomètres de mauvaises routes, de pistes, le chemin de l'école est pour eux une épreuve de chaque jour.

 

Ces enfants savent que l'instruction est la porte pour eux vers un avenir meilleur, et c'est leur beauté et leur courage qui m'ont mise au bord des larmes.

 

Tu peux regarder la bande annonce et sortir, toi aussi, tes mouchoirs:

 

 


 


A sa sortie en salles le 25 septembre, je pense que j'y serais avec ma Pouillette, pour un beau moment d'émotions!

 

Et pour toutes les infos du film, c'est par ici!


Repost 0
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 05:30

 

lievre-de-mars.jpg

*crédit photo

 

 

J'étais tranquille, peinarde.

Derrière mon bel ordi, en train de rentrer des bouquins en retour.


Une prof a débarqué avec sa meute, me demandant si elle pouvait s'installer chez moi (oui, le CDI, c'est chez moi!).


Vu que mes locaux sont pratiques pour la séance qu'elle a prévu.

Et moi, je suis accueillante et sympa, hein!

Alors évidement j'ai dit: "vas-y, fais comme chez toi!".


Et puis j'ai prêté une oreille distraite  à ce qu'elle faisait...


Il s'agissait de classifier les animaux en répondant à 3 questions:


- A-t-il des poils, des plumes ou des écailles?

- A t-il un squelette interne?

- et je ne me souviens plus de la troisième...


La Prof énumérait des animaux, les gamins répondaient...


Tout a coup j'ai entendu un truc étrange, qui m'a fait dresser l'oreille.

 

"Et le lièvre, Kévin?"

 

Kévin: "des plumes!"

 

J'ai cru qu'il rigolait. Mais non!

 

J'aurais cru que le reste de la classe allait hurler de rire. Mais non!

 

La prof est resté une seconde muette de stupeur.

 

Moi aussi!

 

Un lièvre à plumes...finalement, c'est poétique...

Repost 0
Published by petitdiable - dans Petit Diable au travail
commenter cet article
27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 05:17

Dimanche dernier, pour la Pouillette et moi, c'était petit weekend entre filles.


Mickey nous avait invitées à la projection en avant première de deux épisodes de séries Disney à Montpellier: Jake et les Pirates, et Princesse Sofia.

 

Si je connaissais ces séries, c'était juste de nom.

 

Nous avons pris la route samedi soir pour aller dîner place de la Comédie, se balader dans les rues chaleureuses et animées du centre ville de Montpellier. La Pouillette était étonnée de voir la différence avec Perpignan, qui n'est pas vraiment animée le soir...hem...

 

Et puis nous sommes allées dormir chez C. et revu avec plaisir son adorable petit, qui n'est plus un bébé maintenant, puisqu'il a 3 mois de plus que le Cromignon...Ma Pouillette lui a joué de la guitare et il était fasciné.

 

Et le dimanche matin, ma Pouilllette et moi, les yeux bien enfarinés, avons rejoints le cinéma pour voir, dans l'ordre, un épisode de Jake et les Pirates et ensuite un épisode de Pincesse Sofia.

 

Clairement, le premier est destiné aux enfants bien plus petits que ma Pouillette: le fonctionnement interactif du dessin animé le destine plus aux 3-6 ans.

J'ai aimé l'univers de Jake, gentil petit pirate vivant au pays imaginaire de Peter Pan, ami des sirènes et luttant (en douceur...) avec le capitaine Crochet. Le plus de ce dessin animé, je trouve que c'est la mixité: des pirates filles comme des pirates garçon raviront nos bambins sans déterminisme sexué, et ça vaut la peine de le souligner!

 

Avec Princesse Sophia, ma Pouillette était plus concernée: c'est plus adapté à son âge.

Une petite Sophia devient princesse et doit apprendre à vivre dans un monde de conte de fées, non sans vivre des aventures touchantes et amusantes! J'ai bien aimé l'épisode, c'est rythmé, dansant, et les personnages des animaux parlants sont très sympa.

 

Après la projection, des ateliers nous attendaient dans le hall, animés par Jake et Sofia eux mêmes!

 

DSCF2330.JPG

La Pouillette a aimé se faire maquiller en pirate, et poser avec les héros des séries.

 

DSCF2329.JPG

Et nous sommes reparties avec un petit sac de goodies sympa.

 

Un très bon moment entre filles!

 

DSCF2328.JPG

 

Toutes les infos de la chaîne Disney Junior ici.

 

C'est mon Quoi de neuf les loulous pour Anais et Maman Poussinou!

 

 

 

Repost 0
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 05:21

Est-ce que, comme moi, tu aimes les jolies fringues pour tes diablotins?

 

Est ce que tu aimes la couleur? Est ce que tu aimes l'originalité?


Est ce que tu aimes découvrir des créateurs talentueux?


Est ce que tu préfères avoir des pièces uniques plutôt que les même fringues que tes collègues de travail?

 

Je parie que oui!

 

Alors, tu vas adorer Chapoli!

 

Une jolie boutique découverte en cherchant un bloomer pour le Cromignon...

 

Je suis complètement fan!

 

Regarde ces jolies créations:


 

chapoli.jpg

 

J'adooore cette robe, et tu sais quoi? Elle tourne!


 

chapoli2.jpg

 

Cet ensemble me fait de l'oeil, pour mon Cromignon...comment ne pas craquer?


 

chapoli4.jpg

 

Et ce sweat, il est super! Enfin un peu de couleurs vives pour les petits mecs!


 

chapoli1-copie-1.jpg

 

Et encore une jolie robe légère pour les beaux jours...Tu en trouveras tout plein d'autres dans la boutique!


 

Linda, la créatrice de Chapoli, est non seulement très talentueuse, mais aussi très généreuse!

 

Elle me permet d'offrir à l'un d'entre vous un bon d'achat de 17,50 euros!

 

De quoi faire plaisir à une petite princesse ou à un petit prince!

(Et si tu n'as pas d'enfants dans ton entourage, tu pourras offrir un cadeau au Cromignon, hein!)

 

 

 

LE JEU

 


 

- Tu me laisses un commentaire avec le lien URL de ton article préféré dans la boutique Chapoli.


 

Une chance en plus à chacune de ces opérations:

 

- liker la page facebook de Chapoli

 

- me suivre sur facebook et hellocoton (laisse ton pseudo)

 

- relayer ce concours sur les réseaux sociaux (relais identifiable).


 

Tu peux jouer jusqu'au 7 juillet minuit. Je ferais ensuite un tirage au sort et je publierais le résultat en edit de cet article.

 

Ce concours est réservé à la France métropolitaine.

 

Merci à Chapoli!

 

 

 

EDIT DU 18/07

 

True Random Number Generator
68Powered by RANDOM.ORG

 

C'est Bigmama qui gagne! Bravo, j'attends tes coordonnées à pdiables@yahoo.fr!

Repost 0
Published by petitdiable - dans Jeux et concours
commenter cet article
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 17:24

ecole.jpg

 

 

Il faut d'abord que je te dise que l'école Française républicaine, laïque, publique, gratuite et obligatoire, je l'aime.


Je sais qu'elle est une chance inouïe que beaucoup n'ont pas.

Je l'aime tant que j'y travaille, d'ailleurs.

J'aime à me voir comme une héritière des "petits soldats de la République" même si mon dévouement ne doit pas approcher le millième du leur.

 

Je lis et j'entends beaucoup de critiques sur l'école.

Beaucoup lui reprochent d'imposer une "normalité", de définir des cases dans lesquelles nos enfants doivent renter sous peine de tomber dans la spirale de l'échec scolaire.

De négliger les spécificités de chacun.

De laisser de côté ceux qui ne peuvent pas suivre, ceux qui sont plus lents, ceux qui ont des difficultés de concentration, etc...

 

On lui reproche de stigmatiser ces enfants.

 

On lui reproche aussi de ne pas intégrer les principes éducatifs présentés comme miraculeux, de Freinet à Montessori, Steiner et autres merveilleux penseurs et  pédagogues.

 

Nombreux sont les parents qui, alors même que leur enfant n'est même pas encore scolarisé, ont peur de l'école publique pour ces raisons et pensent directement aux écoles privées faisant miroiter un plus grand épanouissement des enfants, une meilleure prise en charge des différences de progression de chacun, de la pédagogie adaptée à gogo.

 

Sans parler de ceux qui ont des enfants ayant déjà quelques difficultés à l'école.

Ceux-là voient ces nouvelles écoles basées sur des pédagogies dites alternatives comme le Saint Graal de l'éducation, la terre promise, la solution suprême.

 

Tu vas me maudire, parent concerné, vilipendeur de l'école publique. Mais au risque de te plonger dans une profonde dépression, je vais te dire ce que j'en pense: la solution suprême n'existe pas, pas plus que l'école parfaite.

 

Enseignante, fille d'enseignants, femme d'enseignant, amie d'enseignants, j'en ai vu passer, des gosses "peu adaptés" à notre système scolaire. Eh bien je te garantis qu'une grande majorité d'entre eux est inadapté à TOUT système scolaire. Parce que leur problème, ou leurs problèmes, dépasse de très loin le cadre scolaire. Leurs problèmes, ils les ont aussi en dehors: à la maison, dans la vie sociale, chez les grands-parents...

Je peux aussi te dire que des gamins biens dans leurs baskets ET en échec scolaire, j'en ai vu peu. Voire pas.

Conséquence, hurle la foule.

Et si c'était cause, plutôt?

Ou un peu des deux?

Je ne sais pas, hein, je m'interroge...

 

Ensuite, avant de hurler haro sur l'école comme cause de tous les malaises scolaires, il serait bon de vérifier, gens avisés.

Non, l'école publique ne rejette pas les pédagogies alternatives.

J'ai moi-même suivi un module Montessori pendant ma formation (j'ai d'ailleurs adoré, quelle bouffée d'oxygène!).

En maternelle notamment, beaucoup d'activités sont basées sur les même schémas pédagogiques. Parce que de toutes façons, ce serait tendu de faire du cours magistral à 3 ans, hein...

 

Ensuite, de plus en plus, les enseignants sont formés et incités à différencier la pédagogie pour toucher le plus grand nombre d'élèves possible.

Et ce n'est pas d'hier! Ma formation date d'il y a douze ans, et je devais lire "pédagogie différenciée" dans à peu près tous mes cours d'IUFM...

Biens sûr, c'est aussi au bon vouloir de chaque enseignant. Bien sûr, il y a des profs et des instits plus ou moins "bons", comme dans tous les corps de métier. Bien sûr, selon sur qui ton enfant tombera, il sera plus ou moins bien suivi personnellement.

Bien sûr!


Mais le plus grand nombre cherche a voir de bons cours, de bonnes activités, à avoir des classes calmes et au travail, à avoir des élèves en réussite. Ne serait-ce que d'un point de vue personnel.

Alors ils cherchent, essayent, expérimentent, se forment...et ne retiennent que ce qui est efficace. Le travail de groupe, l'éducation sensorielle, le développement de l'autonomie, l'auto-correction, l'entraide entre élèves....ne serait-ce pas des bases de la pédagogie Montessori, par exemple? Eh bien je te garantis que les mêmes concepts sont employés pour la formation des enseignants de l'école publique! Et si tu lis les circulaires de mission des profs, tu les retrouveras toutes les deux lignes.

 

Où est-ce que le bât peut blesser?

Dans les effectifs.

Oui, parce que faire de la pédagogie différenciée avec des classes hétérogènes à 30...

 

L'école publique est conçue pour accueillir le plus grand nombre. C'est sa beauté et sa faiblesse. Elle n'est pas parfaite. Aucune école ne l'est. Elle ne le sera jamais.

Mais on peut l'améliorer.

Et ça ne peut pas se faire en la fuyant pour mettre ses enfants dans le privé, aussi performant et coûteux soit-il, ou te promet-il d'être. Parce les écoles qui font miroiter l'épanouissement de TOUS les enfants sont des menteuses.

Parce que payer cher n'est pas un gage de qualité et encore moins de bonheur.

 

Parce que finalement, beaucoup d'enfant y sont bien, dans nos écoles. Parfois il y a des phases difficiles, des rendez vous manqués, mais souvent tout se règle avec un bon travail d'équipe, une communication et un maillage enseignants-parents. Et puis souvent, juste avec du temps...

 

Certains sont laissés pour compte à l'école, mis dans  des cases? Ne le seraient-ils pas ailleurs?

Les cases, loin d'être forcément nuisibles, permettent de mettre des mots sur les choses, et de trouver aussi des solutions.


Quand on est malade, on préfère en général trouver le diagnostic pour établir un traitement, n'est-ce pas? Et pourtant on n'accuse pas nos médecins de nous fourrer dans des cases réductrices?


Avant de se tourner vers des écoles alternatives privées, fort chères, il serait bon d'être VRAIMENT sûr que le problème de l'enfant vient de l'école publique et serait mieux pris en charge ailleurs...et ça, je te parie mes bottes que ce n'est pas gagné!

 

Ensuite, attention à ne pas jouer le jeu de certains partis qui voudraient, à l'instar de beaucoup d'autres pays, une école à deux vitesse: une école publique plus que médiocre pour les "pauvres", une école privée de qualité et avec des effectifs réduits pour ceux qui peuvent se l'offrir.

Ce serait jouer le clivage des classes sociales voulu par les élites, qui veulent rester "entre-soi" et rendre impossible l'incroyable fonction d'ascenseur social que peut être notre école publique.

 

Pour finir, je dirais aussi que ce n'est pas l'école qui met les enfants dans des cases en ne respectant pas leurs différences. C'est la vie en société en général. Crois-tu qu'un patron va s'embarrasser de ce genre de préoccupations pour faire tourner son entreprise?

 

"Attention, lui est un lève tard, je ne vais pas le pénaliser parce qu'il n'est pas productif le matin."


"Oh, elle n'est pas douée en orthographe, sans doute a t'elle des talents artistiques, je ne vais pas lui demander de taper mes rapports".


"Celui-ci a une concentration assez limitée. Je ne vais pas lui en vouloir de bailler aux corneilles au bout d'un quart d'heure de réunion avec les actionnaires."

 

Allons donc....

 

La norme, le moule...ce n'est pas que l'école qui te demande de rentrer dedans. C'est le monde du travail, et le monde tout court.


 

Plutôt que de la critiquer et de la fuir, notre école, on pourrait se bagarrer pour l'améliorer, non?

 

 

pavédanslamare

 

 

 

 

Repost 0
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 20:30

 

Cette semaine: la Pouillette a présenté sa danse de fin d'année, sur le thème d'Avatar...évidement elle passait à la fin, c'est à dire à 22h, et avant il a fallu se taper toutes les danses des toutes les classes de toutes les écoles de la ville, maternelles comprises...hem...

Mais de voir ma Pouillette faire son joli spectacle avec tant de fierté, m'a donné la pêche pour la semaine!

 

 

Nyah-fete.jpg

 

 

Dimanche sous un grand soleil, le Cromignon a été invité à l'anniversaire de sa copine E. On a mangé un magnifique gâteau, papoté et admiré nos diablotins jouer au jardin...

 

anniv-Emma.jpg

 

DSCF2280

 

Au retour, j'avais décidé de faire un "vrai" truc pour la fête des pères. J'ai envoyé l'homme faire la sieste et j'ai fait un peu de déco, fignolé mon gâteau commencé la veille, sorti le plateau de fromage et le foie gras...Je te raconte tout ça ici.

 

Lundi j'ai rencontré un joli chaton très mignon, fait pipi pour la première fois de ma vie dans des toilettes sèches, le tout avec des copines, à la montagne, avec un Cromignon assez calme et sage qui a aimé jouer dans le jardin, pendant que je profitais de la vue sur le Canigou.

 

Anabelle.jpg

 

Mecredi j'ai pu prendre le goûter avec E., venue m'acheter des fringues et le vélo de la Pouillette que je vendais. On a réussi à papoter un peu malgré les enfants qui cavalaient, jouaient et se mettaient des tartes (je t'ai déjà dit que le Cromignon a la main leste?). Et les sablés de E. sont vraiment délicieux!

 

Jeudi a été une très mauvaise journée, mais ma pause déjeuner m'a permi de sortir avec M. dans un très bon resto, et de manger tranquillement en discutant, j'ai pu souffler, et me régaler!

 

Mickaelle.jpg

 

Vendredi j'ai pu faire un jogging, seulement le second de la semaine, il faut absolument que je dégage du temps pour le sport!

 

Samedi des amis nous on rejoints pour le brunch, au jardin et sous le soleil.

J'adore ma tonnelle-pergola (quelque soit le mot "académique"), c'est vraiment le petit plus de notre maison, à mon avis.

 

DSCF2301

 

DSCF2303

 

 

Mes petits bonheurs de la semaine, pour Maman Bavarde!

Repost 0

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog