Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 16:22

bando_haut.png

 

 

Colimaçon et Cie, je t'en ai déjà parlé: cette super boutique d'écharpes de portage, de slings, qui vend aussi du tissu qu'achètent beaucoup des meilleures créatrices de mei tai, entre autres.

 

Eh bien jusqu'au 30 avril, il y a une super promo sur le site: tu y trouveras les tissus bio au mètre, ceux utilisés pour fabriquer les écharpes Miel et malice et les Colima-slings, à des prix plus qu'intéréssants.

 

Ces tissus sont en tissage sergé croisé, coton biologique et éco-teinture, tissés et teintés en France, si c'est pas beau!

 

Si tu te dépèches, voilà combien tu le paieras:  5.90€  le mètre pour la versio n 75 cm large (au lieu de 8.90 €) et 11.50 € le mètre pour la version 150 cm large (au lieu de 17.50).

 


Tu es encore là? Ne traînepas!

 

 

Tissus et Coloris à commander sur :
www.echarpe-portage-colimacon.com

Repost 0
Published by PetitDiable - dans Portage et écharpes...
commenter cet article
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 05:38

Est ce que tu aimes que les objets du quotidien deviennent sympa et décoratifs?


 

Est ce que tu aimes avoir de la déco qui ne soit pas la même que celle de ton voisin?


 

Est ce que tu aimes les petites boutiques de créateurs?


 

Si tu es comme moi, tu vas adorer cette boutique: Les mille villes de Lilie.

 

Comment un objet aussi banal qu'un cintre peut-il devenir joli?

 

La réponse est ici!

 


 

Cintres-en-bazar.jpg

 

 

M-Argent-Be-happy-C.jpg

 

 

Metalliques-C.jpg

 

Princess-C.jpg

 

 

Alors je ne sais pas pour toi, mais moi j'adorerais virer tous mes vieux cintres pour me faire une jolie collection !

 

Tu peux aussi aller regarder sur le site.

 

 

Et tu as de la chance aujourd'hui, parce que j'ai la possibilité d'offrir à l'un d'entre vous le cintre avec l'inscription personalisée de son choix.

 

 

 

 

LE JEU

 


 

- Tu me laisses en commentaire le lien URL de ton produit préféré dans la boutique.

 

 

Une chance supplémentaire à chacune de ces opérations:


 

- liker la page facebook des Mille villes de Lilie



- me suivre sur facebook et hellocoton


 

relayer ce concours sur tes réseaux sociaux


 

- être insrit à ma newsletter.


 

En laissant de quoi t'identifier et identifier tes partages.


 

Tu peux jouer jusqu'au dimanche 20 avril minuit. Ensuite, je ferais un tirage au sort et je donnerais le résultat en edit de cet article et sur facebook.


 

Ce concours est réservé à la France métropolitaine.


 

Merci aux Mille villes de Lilie!

 

 

EDIT DU 13/05


 

 

Random a parlé, c'est Aurélie RIBEAUCOURT qui gagne! Bravo, j'attends tes coordonnées à pdiables@yahoo.fr

Repost 0
Published by PetitDiable - dans Jeux et concours
commenter cet article
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 05:25

Parfois, je me demande...

 

Je te parle parfois des perles de mes élèves, mais il faut savoir que quand ces élèves grandissent, certains, parfois, deviennent profs. Eh oui.

Et pourtant certains restent tout aussi mal élevés, méprisants, insortables, qu'ils l'étaient à 13 ans.

Pas tous bien sûr! D'ailleurs souvent en retrouvant mes élèves 6 ou 7 ans après, j'ai de bonnes surprises!

Telle gamine ultra vulgaire, incapable de parler sans cracher, sera devenue une jolie jeune fille allant à la fac (sisi!) qui conseille à son petit frère de lire autant qu'il peut...

Pas tous non plus, d'ailleurs...

 

Bref!

 

Ce jour là, donc, j'étais assise à mon bureau, tentant d'oublier qu'il me restait 4h à tirer.

Quelques élèves tout aussi déséspérés que moi erraient de fauteuil en chaise.

 

Une prof, toute jeune fraîche émoulue de l'IUFM, comme quoi si la valeur n'attend pas le nombre de années, la connerie non plus, est entrée.

J'ai levé ma tête et esquissé un sourire, elle ne m'a pas regardée.

Sans un seul coup d'oeil sur moi (suis-je devenue transparente entre temps, je ne sais...), elle a traçé, m'a contournée, et s'est dirigée d'un pas assuré vers...l'armoire qui se trouve derrière moi.

 

 

armoire.jpg

 


MON armoire avec, dedans, MES affaires, mes réserves, mes fournitures, et les livres que je dois couvrir incessamment sous peu (un jour viendra...). Plus des biscuits, une canette, un peu de monnaie.

Mes affaires, quoi. Mon armoire. Derrière mon bureau, derrière ma chaise, derrière moi.

 

Je tiens à signaler que cette armoire se trouvant pile entre mon corps et la porte, elle ne peut pas ignorer que ce n'est pas le rayon papeterie de Carrouf, là où il serait fort légitime qu'elle se serve.

 

Toujours sans un regard ni un son dans ma direction elle a ouvert ladite armoire, a pris un bouquin en souffrance de couverture, et l'a feuilleté. Puis l'a remis, et est repartie.

 

Ce qui est con, c'est que quand je rencontre une situation incongrue, je reste coîte. Je n'avais pas anticipé un truc pareil, aussi mal élevé que ça. Qu'un élève se comporte mal, je suis prête, c'est mon taf. Mais un prof?

 

Les bras m'en tombent et la voix avec.

 

Voilà, voilà, tu aurais fait quoi à ma place?

 

 

 

Repost 0
Published by petitdiable - dans Petit Diable au travail
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 05:28

Pas de terrible 2 chez nous, le Cromignon est terrible par périodes...et il le fait savoir par des explosions de colère.

Ca dure depuis ses 12 mois, en gros.


Il y a eu la période des cris-en-courant-partout. Puis celle le l'agressivité envers les autres, période fort dure, qui m'a fait verser quels larmes, en me demandant quel monstre j'avais enfanté et ce que j'avais pu louper.

Qu'est ce que je pouvais faire.

 

Aujourd'hui les colères se manifestent avec ou sans motif apparent, parfois il se couche par terre en criant sans que je puisse savoir ce qui ne va pas, parfois c'est parce qu'il ne veut pas aller là, ou là, parfois parce qu'il veut quelque chose que je lui refuse...


 

La lecture de livres sur le sujet nous aide beaucoup, Cromignon les réclame beaucoup, il en parle quand on a des discussion autour de ses colères.

 

Alors je te présente aujourd'hui ceux qu'il préfère...

 

* D'abord un classique: Grosse colère, de Mireille d'Allancé.


 

Grosse-colere.gif

 


Robert est fatigué, il parle mal à son père et est envoyé dans sa chambre pour se calmer. Et là, une grosse colère sort de lui et sème le désordre autour d'elle...avant que Robert n'y mette bon ordre.

Ce que j'ai aimé dans cette histoire, c'est que la colère est envisagée comme une entité extérieure à l'enfant: c'est la colère qui agit, pas l'enfant. Ainsi on peut lui faire comprendre qu'il n'est pas "mauvais" parce qu'il se met en colère, mais que c'est la colère, et ses effets, qui sont déplaisants et qu'il faut maîtriser.


 

* La colère de Totam, de Xavier Deneux

 

totam.png

 

Totam n'est pas content: il a construit une pyramide mais elle s'écroule tout le temps. Alors il se fâche, pleure et jette son doudou. Heureusement que sa copine Lili a de quoi faire diversion...

Ici ce que j'aime c'est qu'on a un motif de colère récurent: le fait de ne pas réussir à faire quelque chose tout seul. Cromignon s'énerve parfois, car il est très indépendant mais n'arrive pas toujours à ses fins...

 

* Pourquoi Malo est-il en colère?de Karine-Marie Amiot

 

malo.png

 

Malo se met en colère pour plusieurs raisons: il veut un jouet que sa maman ne veut pas lui acheter, il ne veut pas que sa grand-mère téléphone...etc.

J'ai aimé qu'on puisse aborder plusieurs cause aux colères des petits, avec des exlpications détaillées sur ce que ressent l'enfant et pourquoi. a la fin du livre, il y a des conseils pour savoir comment minimiser les effets de la colère, et pour la dédramatiser, aussi.

 

* Les colères, de Catherine Dolto

 

colere.jpg

 

Dans ce livre, on fait le tour de la personification de la colère comme étant un élément extérieur à l'enfant: gorille ou tigre qui prend un peu possession du corps pour s'exprimer. J'ai bien aimé cet aspect là, et aussi le fait de montrer que les colères ne sont pas à 100% négatives: si elles sont difficiles à gérer pendant la crise, elles permettent aussi aux parents d'éduquer et à l'enfant de grandir et de mieux se connaître.

Ce qui permet de finir le livre sur une note positive.

 


Cromignon demande souvent à les lire, il est très intéréssé par les motifs des colères et je suis convaincue que ça lui fait du bien, que ça l'aide à mieux gérer ses sautes d'humeur. Par exemple quand il commence une crise, j'arrive parfois à la désamorcer en lui parlant de Totam, ou de Malo, et des motifs de leurs colères: "Tu te souviens, Cromignon, Totam non plus n'était pas content quand...".


 

Si tu as d'autres références à me conseiller, je prends!

 

 

 

Repost 0
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 07:04

Cette semaine a débuté *dimanche par une chouette journée en amoureux, comme j'aime, au ski!

 

 

ski-copie-3.jpg

regarde bien ces skis...ils sont beaux, non?

 

Merci encore à V. de nous avoir gardé les enfants à la maison, pas besoin cette fois d'avoir l'oeil rivé sur la montre, c'était troooop bon!

 


La neige était en mode soupe et le temps pourri, mais on s'en est bien fichus, parce qu'en plus nous devions en tout être 10 sur tout le domaine skiable.

Ca ne m'était jamais arrivé un truc pareil: toutes les pistes rien que pour nous!


 

ski2-copie-1.jpgle paradis blanc

 


C'était le dernier jour d'ouverture, donc pour nous, la prochaine fois ce sera en décembre, si tout va bien.


En revenant, comme j'avais aimé mes chaussures et mes skis, j'ai lancé à l'homme: "et si on s'achetait enfin nos skis?"


Il faut dire que c'est une question récurrente chez les PetitsDiables, on en a assez de louer à chaque fois, mais on n'a jamais le cran de sortir le fric pour acheter.


Et paf, en revantant chez le loueur en fin de journée, on a négocié un peu, fait quelques réglages...et nous sommes repartis avec nos merveilles!

Je suis joie!!!

 


Tu sais quoi, c'est débile sans doute ce que je vais te raconter là...mais quand j'étais gamine, je n'allais pas au ski. Pour moi, ceux qui y allaient avaient trop de chance, c'était la grande classe (même en colo, comme quoi je n'avais vraiment pas le notion de la réalité).

Et avoir ses propres skis...c'était la consécration! Un peu comme le truc de l'autre avec la rollex à 50 ans, tu vois?

Alors même si ma vie n'a pas changé, je me sens vachement "accomplie", tu vois? C'est con, je sais!!!

Youhou, j'ai acheté mes skis, j'ai réussi ma vie!


 

*Lundi j'ai fait la foldingue: c'est mon jour de repos, et j'ai accompagné la Pouillette en sortie, toute la journée: comment faire du rab' de boulot quand on ne bosse pas.

Donc au lieu de dormir et faire mes petites affaires tranquille, j'ai été encadrer une cinquantaine d'élèves dans une salle des fêtes pour la répétition générale de la chorale.

 

V. m'a accompagnée, pour la plus grande joie de la Pouillette ( et la sauvegarde de ma santé mentale).

Tu sais quoi? C'était certes un peu long, mais très sympa et très joli, tous ces chants. Une petite migraine quand même, en fin de journée...de la chanson à donf de 9h à 16h30 avec une heure de pause, crois moi, c'est sportif!

 

*Mercredi, ma merveilleuse amie V. qu'on m'envie, mais non, je ne la loue pas, nous a encore fait une super fleur: elle a gardé les diablotins pour que nous puissions, l'homme et moi, avoir une soirée à deux.


Restau et ciné, le combo classique, et que c'est bon! On n'a pas pris de risques: un bon sushi, et puis un film étonnant: The Grand Budapest hotel.

Un casting de fou pour un film qui ne ressemble à aucun autre, à la fois touchant, très drôle, plein de rebondissements: Jude Law (moche pour une fois), Ralph fiennes, Mathieu Almaric, Adrian Brody, Willem dafoe, Jeff Goldblum, Harvey Keitel, Edward norton, Tilda Swinton, Léa Seydoux...que du beau monde!

 

film.jpg

 

C'était vraiment une excellente soirée, comme on n'en a que trèèèès peu souvent!

 

*Samedi, un chouette bonheur: avec Babidji et ma copine V. on a filé à Toulouse pour un event SOBlogueuses, et c'était super sympa! J'ai rencontré plein de filles, revu plein d'autres, je me suis fait manucurer, j'ai mangé du foie gras et je suis repartie avec quelques goodies...je t'en reparle bientôt!

 

so.jpg

 

so-copie-1.jpg

On a fait les blogueusesmodedechiotte, aussi!

 

Ma semaine en images pour Madame Parle, Virginie B., et mes petits bonheurs pour Maman Louzoù.


Repost 0
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 05:00

DSCF2959

 

 

Décidément, je suis terriblement bad, puisque chaque semaine je trouve une nouvelle anecdocte à raconter!


Aujourd'hui je vais te narrer comment je suis prête à faire garder mes enfants à qui en veut pour avoir un peu de temps rien qu'avec l'homme.

 


Mais j'ai quand même des circonstances atténuantes, si, je te jure!

 

Avant, je vivais sur Paris, je n'avais que la Pouillette et j'avais le choix entre amis et famille pour la faire garder très régulièrement.

Je n'étais pas du tout en manque, nous avions au moins 3 fois par mois une soirée rien qu'à nous, et parfois même le weekend entier. Et puis tout a changé: j'ai été alitée pendant 8 mois en attendant Cromignon, donc je n'ai quasi pas eu de sorties en amoureux.

Ensuite, j'ai accouché, nous avons déménagé avec un bébé de 11 jours, et nous avons atteri dans une région où ne ne connaissions pas l'ombre du début de la tête d'un seul être humain.


Etant donné que je me refuse à prendre une baby sitter, pas moyen de se faire une petite sortie à deux.

 


Depuis, nous en avons eues, fort heureusement, mais je les compte encore sur les doigts de la main.

Allez, des deux mains.


Grâces aux copains que je ne saurais jamais assez remercier, et au centre aéré de la crèche, qui prends le Cromignon quelques jours pendant les vacances scolaires. Et aussi à la Pouillette qui a la bonne idée d'avoir une vie sociale et d'aller dormir chez les copines de temps en temps.

 

Je t'avoue que je n'ai aucun remords, aucune arrière-pensée guimauve, aucun regret, pas une once de culpabilité. Que je suis toujours quelque part dans mon cerveau en train de chercher à les fourguer, histoire de pouvoir m'évader avec mon amoureux quelques heures!

 

Dimanche dernier nous sommes allés skier tous les deux, les diablotins étaient restés au chaud à la maison avec ma copine V. venue passer quelques jours dans mon petit Sud, et j'ai adoré!


 

ski-copie-2.jpg

 

Je suis toujours en quête de solutions pour aller au ciné, au ski, à la plage....rien que l'homme et moi. Quelle BadMother je suis!

 

Dernièrement je me suis tout de même rendu compte que mes diablotins me manquaient quand je les faisait garder, que je me disais "ah, ça aurait plu à la Pouillette, Cromignon aurait aimé faire ça..."

 

Deviendrais-je une GoodMother???


 

Et toi, tu les fais garder pour rester avec ta moitié, tes petits diablotins?

 

 

* Un immense merci aux copains qui se reconnaîtront, de nous aider à être aussi, de temps en temps, juste un couple...*

 

 

 

Et Foxymama aussi, c'est une sacrée {Bad Mother}!

 

D'autres {Bad Mother} chez:

 

 

Maman Louzoù

 

A la mère Si

 

Môman imparfaite

 

Loustique et pixels

 

Blabla popote et cousette

 

Vivi Mam's31 blogue

 

Mère débordée

 

My chipounette

 

Miss Barjabulle

 

De quoi je me Mèl

 

Confidences de maman

 

Mission: maman au foyer

 

Amélie Epicétout

 

Maman Bavarde

 

Miss Brownie

 


 

 

 


   Toi aussi tu es une {Bad Mother}?

 

Raconte nous!

 

Un article, un lien vers chez Foxymama et chez moi, et tu nous laisse le lien en commentaire...

 

Qui sera la pire {Bad Mother} cette semaine?


 




Repost 0
Published by PetitDiable - dans Petit Diable herself
commenter cet article
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 05:43

shauna.jpg

Un petit concentré de tout ce que j'aime....(ironie bien sûr!)

 

Je ne pense pas avoir de style précis. Je ne suis pas vraiment la mode non plus. Quoique j'aimerais bien, parfois, mais je n'ai pas le budget pour.

Et puis toutes ces fringues, pour au final ne mettre quasi que les même, ça finit par me dégouter un peu.

Cependant si je n'ai pas vraiment de style, il y a des truc qui ne franchiront pas le seuil de ma garde robe...depuis toujours je crois!

 

En tête: les imprimés animaux: zèbre et python en tête, léopard en second. Coucou, Arwen

Je dirais que les deux premiers c'est juste non, quel que soit alpha. Et le dernier, en toute petite touche à la rigueur. J'ai un foulard léopard, sombre, et un sac à main avec un rabat léopard. Ca passe.

 

Je trouve que c'est juste moche et de très, très mauvais goût. Seules Arwen et Kate Moss peuvent porter ces trucs là sans faux-pas fashion!

Et quand c'est coloré, alors là...j'ai juste plus de mots...

Sans compter que ça existe aussi en dessous féminins...OMG!

 

images.jpeg

si ça se vend, c'est que ça s'achète...

 

En deuxième position: tout ce qui est en filet.

Les filets, c'est pour aller à la pêche. Au thon, ou au gros. Mis sur un corps humain, c'est juste...Britney tendance marché de Sarcelles (les vrais savent, hein les gars!).

Je n'ose évoquer ces filets quand ils sont colorés, ou en version marcel sur les mecs...

 

filet.jpg

Lenny, j'aime bien ta musique, franchement. Mais là c'est juste non.

 

 

Tant qu'on est dans le dénuement, passons aux maillots de bain.

 

Les strings sur la plage: non! Encore pire pour les mecs, quelle horreur!

 

Les trikinis...quelqu'un a inventé ça? Même sur un skeletor comme Paris Hilton c'est vulgaire, alors sur Mme Bidochon, la femme du boucher...c'est un attentat à la pudeur!

Personne ne porte bien ces trucs, pas même Rihanna, qui, pourtant, peut se permettre pas mal de trucs complêtement hallucinants.

 

Les tongs de plage à plate-forme: help, help! C'est juste ridicule, en plus d'être totalement déplacé. De toutes façons j'ai banni tout ce que Shauna Sand peut porter, particulièrement à la plage.

 

Voyons les chaussures.

Les cuissardes, sorties des magazines peoples, c'est déplaçé et inconfortable. Aller au travail avec des cuissardes, sauf si tu bosses rue Saint Denis, je ne pense pas que ça le fasse.

Comme souvent, coloré, c'est encore pire...

 

 

cuissarde-rouge-delight-3063.jpg

Voilà, voilà...une magnifique preuve que l'être humain est très varié...

 

Les talons aiguilles très hauts: seule Posh peut s'amuser à se balader avec des Louboutins de 16 sans choquer. En même temps, c'est pas ma boulangère non plus. Mais pour moi, c'est 6 ou 7 cm maximum. Par confort certes, mais je trouve aussi que c'est déplaçé tant qu'on ne marche pas sur un podium. Ce qui ne risque pas de m'arriver.

 

Les hauts: trop moulants, avec des textes imprimés sur les nichons façon "don't touch" en 1996: c'est pas possible!

 

dont.jpg

 

Argh.

 

Les tops assymétriques, ceux avec des franges genre "Danse avec les loups", non plus...d'ailleurs les franges en général sont à manier avec une extrème prudence, pour moi!

Originalité, oui, mais faut pas tomber dans l'excès...

 

Pour les pantalons: tout ce qui brille est réservé au 1er de l'an. Jeans à paillettes et à strass sont proscrits de mon armoire. Sauf en toute, toute petite touche.

 

Que dire du cuir version pantalon? S'il est très classe et portable avec tout en veste ou blouson, en pantalon, c'est plus compliqué. Ca me semble toujours too much: j'ai donc également fait l'impasse sur le futal en cuir.


 

Voilà, un petit tour absolument pas exhaustif des truc que tu ne me verras jamais porter...

Et toi?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 05:15

fn.jpg

 

 

Il y a eu un temps où je n'y pensais pas.


Un temps où "ces gens-là" étaient, dans mon esprit, des marginaux, des punks à chien, des skinheads désintégrés, des anciens collabos et autres joyeusetés "exotiques". En ce temps là, on ne les voyais pas, on parlait d'eux comme des êtres à part, à qui ils manquait une case, des personnes incompréhensibles pour le reste du monde, comme Céline (l'écrivain,pas l'atsem de mon fils!) mais sans le génie littéraire.

Ils ne se montraient certainement pas au grand jour, ne distribuaient pas leurs tracts avecles autres partis, collaient leurs affiches la nuit, avaient honte peut être, et peur, sûrement.

En ce premier temps, la dernière guerre, elle n'était pas encore très loin dans les esprits: mes deux grands pères, encore loin de la tombe, m'en racontaient les horreurs qui avaient bien failli leur coûter la vie.

En ce temps là, le "Bébête show" de glorieuse mémoire mettait en scène un "Pencassine" à dents de vampire, ridicule et grimé, planqué dans un placard à balais et n'en sortant que sous les huées, pour dire des insanités.


 

pencassine.jpg

*crédit photo



Et puis il y a eu le temps du déni: c'était si éloigné de ma façon de penser que je en voyais pas comment un autre être humain, avec un cerveau foutu comme le mien, pouvait avoir ce type d'idéologie simpliste à l'extrème. D'ailleurs je ne vois toujours, pas, mais passons.

En ce temps-là, je disais "la France n'est pas un pays raciste, voyons! Ca a toujours été une terre d'accueil, à la pointe de l'Europe, à la fin des chemins." Ou encore "Si tu as les dipômes, tu trouveras du travail, voyons, faut pas être parano. Je ne dis pas que ça n'arrive jamais, mais c'est très très rare, de se faire jeter parce qu'on est étranger ou d'origine étrangère." Faut dire que j'ai grandi dans un coin ou l'exception, c'était moi, et je croyais sans doute que le reste du pays était à l'image de ce que je connaissais.


 

racisme.jpg

*crédit photo

 


Il y a ensuite eu le temps de la bonne volonté: les Hommes sont intelligents, si certains sont dans l'erreur à ce point, il doit etre facile de le leur montrer. Ils ont dû avoir un moment de faiblesse, comme quand on tombe dans l'alcool ou la drogue à 14 ans, et être mal entourés à ce moment là. Une bonne cure de désintox et zou, on en fera des nanars, pour sûr. 


A cette période, j'avais un copain très sympa qui un jour m'a dit sans ciler et en me regardant droit dans les yeux qu'on lui avait refusé les aides au logement parce qu'il était blanc et français, alors qu'on les avait accordées au gars noir qui faisait la queue devant lui à la CAF. Et crois moi, il n'y a pas une seule cellule de mon cerveau qui ne s'est pas senti déboussolée par ce discours incohérent, cherchant une logique inexistante.

Mais c'était le temps de la bonne volonté, alors j'ai rengainé mes envies de cogner tant de bêtise crasse et j'ai parlé. J'ai expliqué que les calculs des aides sociales se faisaient à l'aide d'un ordinateur, sur des critères de ressources et de charges, et que la couleur de la peau n'était pas un item qu'on pouvait cocher ou non dans le formulaire.


Ce à quoi il m'a répondu que quand même, le gars noir, il les avait eues, les aides, lui.

Mais tu sais quoi? J'ai dû me prendre pour mère Thérésa et j'ai continué quelques mois à le fréquenter: je croyais qu'à la longue, je pourrais lui faire comprendre ses erreurs, à quel point c'était crétin ce discours, à quel point il était manipulé.


Peine perdue bien sûr: il n'y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. J'en suis donc arrivée à le dégager de mes fréquentations, aussi sympa soit-il, et en même temps à l'époque actuelle.

 

 

racisme1.jpg

*crédit photo

 

 

Le temps actuel, c'est celui de l'intolérance, oui, oui. Moi qui me fiche de l'opinion des autres sur 90% des choses. Moi qui clame que la vérité n'existe pas, que chacun à la sienne, et qu'il faut arrêter de nous les briser avec les diktats divers et varié. Moi qui apprend à ma Pouillette que les gens ne sont jamais tout noirs ou tout blancs, que chacun à tout un tas de nuances, qu'un très bon ami peut être un mari violent, qu'un patron tyran peut etre un très bon père, je dis que ces gens là sont tout noirs, sont des nuisibles, ne sont pas dignes d'être fréquentés. quelques soient leurs autres qualités.


Sur ce sujet, pas de négociation, pas de tiédeur, pas de compromis.

Je peux fréquenter presque tout le monde, aussi grandes soient nos divergences de vues sur la gestion de nos nos vies, notre rapport aux autres, et la politique.

C'est un sujet ennuyeux, pas vrai? Pas de ceux dont on papote avec les copines en buvant un café, pas vrai?

J'ai dans mes copains des miltants pro-palestiniens et d'autres pro-israéliens qui se frittent sur facebook autant qu'ils peuvent, des électeurs (déçus souvent, mais c'est une autre histoire) de Sarkozy et d'autres (non moins déçus d'ailleurs, comme quoi...) de Hollande. Des anarchistes trotskystes prosélytes et les admirateurs de Juppé. J'ai été à la fête de Lutte Ouvrière avec des copains qui votaient Chirac. Et tout ce petit monde cohabite joyeusement chez moi pour l'apéro.


Mais il y a une limite. Sur ce sujet, l'Histoire me rends raison, la vérité, LA vérité, c'est bien moi, c'est bien nous qui l'avons. 

Sur ce sujet là, il n'y en a bien qu'Une, celle des "gentils", et les "méchants" c'est pas nous.

 

Oui il y a un mec sur quatre ou cinq en France qui est un haineux médiocre. Qui croit des discours de haine, qui n'a rien foutu en cours d'histoire. Qui rejette toujours la faute sur l'autre. Qui croit qu'une crise économique mondiale peut être imputée à 10% de la population française. Qui croit que Pétain est un héros de la première guerre (d'ailleurs là dessus aussi j'aurais à en dire). Que Vichy n'est qu'une ville d'Auvergne un peu bourgeoise où coule une eau gazeuse célèbre.


Aujourd'hui ceux qui croient des fascistes légèrement déguisés, devenus étonnament fréquentables dans l'univers médiatico-politique, sans avoir même lu leur programme, sans avoir la moindre idée de ce qui les attend en cas de vistoire de ces gens là, n'ont pas de cerveau. Et ceux qui les croient en ayant lu le programme sont bien pire que des crétins.


Je dis que les "imbéciles heureux qui sont nés quelque part" n'ont jamais réfléchi à ce que c'est d'être un Homme, à cette barbarie artificielle que sont les frontières, les pays, les Etats. C'est tellement plus facile de se vautrer dans le populisme le plus basique que de se poser des questions!


La tolérance avec ces gens là? Des révisionistes puants qui écoutent tranquillement un mec dire que "les chambres à gaz ne sont qu'un détail de la seconde guerre mondiale"? La tolérance avec ceux qui regardent les autres cultures comme inférieures? 


Quant à respecter la démocratie et le droit des gens à s'exprimer, certainement pas avec un parti anti-démocratique lui-même. Le droit de s'exprimer, c'est dans le respect des libertés des autres, tu sais, là où s'arrête la mienne, la tienne et la leur aussi.

 


Je l'ai déjà dit ici et ailleurs: les sympathisants du FN, je n'ai rien à leur dire: ce serait comme expliquer le théorème de Pythagore à mon chien, ils ne peuvent pas comprendre.

 

 

 

 

 

Ainsi finit en musique aujourd'hui mon pavé dans la mare de la Mère Cane. 

 

pavédanslamare

Repost 0
30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 20:25

Cette semaine, j'ai pris peu de temps pour ce billet, parce que j'ai eu un grand bonheur: ma copine V. est venue passer quelques jours chez nous.

Alors tu comprends, j'ai pas trop pris le temps d'écrire et de photographier!

 

Elle est arrivée les bras chargés comme le père Noël, mais pas comme le père Noël elle a visé juste:

 

 

grano.jpg

 

Tout ce qui me manque depuis que j'ai quitté Paris!

Le merveilleux thé Kushmi BBdétox, en très très gros pot, le granola délicieux du Pain quotidien, mon savon e tmon shampooing Lush.

 

Je suis trop contente!

 

Du coup j'ai pris du temps pour rester avec elle, autant que je peux vu que je ne suis pas en vacances. *Mercredi j'ai zappé le yoga et on est allées au ciné voir Monument's men. J'avais un peu peur, j'avoue, vu les mauvaises critiques. Pourtant malgré pas mal de trucs agaçants, ce film est efficace, distrayant et instructif: je ne connaissais pas du totu cette histoire, qui est vraie. Alors oui, les Américains sont les gentils sauveurs, les Français des faibles, les Allemands des nazis et les Russes des vilains, mais si on occulte ces points de morale à deux balles, il reste un film agréable.

 

 

the-monuments-men-poster02.jpg

 

*Jeudi j'ai enfin repiqué mes pieds de mûriers au jardin. S'ils prennent, on aura des mûres...dans deux ans! Wait and see...

 

Et pour finir cette semaine, *samedi nous sommes allées entre filles avec V., donc, et la Pouillette à Gérone, faire les toursites et un peu de shopping.


 

P1080469.jpg

 

Ma semaine en images et mes petits bonheurs, pour Madame Parle et Maman Louzoù.

 

 

Repost 0
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 06:21

Etalon-shagya-CSO.JPG

 

*crédit photo

 

 

J'ai fait beaucoup d'équitation, quand j'étais enfant, et aussi après. J'ai même emmené l'homme faire une randonnée d'une semaine à dos de dada, carte, boussole et sac à dos en croupe. Ce fut épique!

 

En ce moment, j'aimerais d'ailleurs reprendre.


 

Ma Pouillette, depuis des années et des années, me tanne pour que je l'inscrive en club.

 

Tu sais quoi? J'ai une trouille bleue.

 

J'ai vu pas mal d'accidents. Des bénins, avec entorse et foulure, et des graves.

Des fractures ouvertes.

Et même une gamine qui est tombée dans le coma suite à une chute, et qu'on n'a jamais revue.

 

Ca avait jeté un sacré froid, à l'époque. J'avais 10 ans, elle aussi.

 

Alors parce que j'ai trop peur pour elle, je refuse. Chaque année. Et puis elle fait déjà de la gym et du basket, on n'a pas le temps. Bien sûr elle serait prête à renoncer à l'une de ces deux activités, mais moi...j'ai trop peur...

 

Alors je continue à monter, en ce moment occasionnelllement, et elle, non.


 

Pour elle je suis grave une #BadMother sur ce coup, mais pas moyen que j'entende raison!

 

 

Et Foxymama aussi, c'est une sacrée {Bad Mother}!

 

D'autres {Bad Mother} chez:

 

Môman imparfaite

 

De quoi je me Mèl

 

Maman Louzoù

 

Loustique et pixels

 

Blabla popote et cousette

 

C'était comment avant?

 

Maman est au musée

 

Ma famille REcomposée

 

Maman Pomme

 

La tribu de Maëline

 

Confidences de maman

 

Mission: maman au foyer

 

Miss Brownie

 

Maintenant maman

 


 

 

 

 


   Toi aussi tu es une {Bad Mother}?

 

Raconte nous!

 

Un article, un lien vers chez Foxymama et chez moi, et tu nous laisse le lien en commentaire...

 

Qui sera la pire {Bad Mother} cette semaine?


 

 

Repost 0
Published by PetitDiable - dans Petit Diable herself
commenter cet article

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog