Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 06:14

Mon blog fête ses 3 ans cette semaine, c'est fou! J'ai très envie de fêter ça, et de remercier tous ceux qui suivent mes petites aventures...alors c'est parti pour une semaine de concours!

 

 

 

kokadi.jpg

Celui-là, c'est mon préféré...

 

Ptitsy Moloko...dans le monde du portage, qui ne connaît pas aujourd'hui cette marque de merveilleux mei tais hyper confortables et non moins magnifiques?

 

Aujourd'hui il est trop petit pour Cromignon, je ne le porte plus avec, mais il m'aura fait bien de l'usage: de 13 mois à 2 ans et demi! 

 

balade

Une réunion de ptitsy, avec ma Pouillette dans le mien!

 

L'installation est très simple, bébé et porteur sont si confortables qu'on peut porter pendant des heures (et je randonne avec en montagne, je sais de quoi je parle) sans souffrir du dos le moins du monde, et ils sont magnifiques.

 

 

11-copie-1

 

Cécile, l'adorable et talentueuse créatricea créé en parallèle de super portes-poupon sur le modèle de leur grand frère: comme ça, les petits peuvent porter doudous et poupées, comme les grands!

 

 

touptimoloko2.jpg

 

touptimoloko1

 

tou-ptimoloko.jpg

 

Des futurs papas porteurs, pour sûr!

 

 

Aujourd'hui je peux offrir à l'un d'entre vous un Tou'ptimoloko...quelle chance!!!!

Le coloris est le même que le mien...

 

 

 

 

LE JEU

 

 

 

- Tu me laisses en commentaire le lien URL de ton mei tai préféré ici.

 

 

Une chance supplémentaire à chacune de ces opérations:

 

 

- liker la page facebook de Ptitsy Moloko.

 

 

- me suivre sur facebook et hellocoton

 

 

relayer ce concours sur tes réseaux sociaux

 

 

- être insrit à ma newsletter.

 

 

En laissant de quoi t'identifier et identifier tes partages.

 

 

Tu peux jouer jusqu'au dimanche 22 mars minuit. Ensuite, je ferais un tirage au sort et je donnerais le résultat en edit de cet article et sur facebook.

 

 

Ce concours est réservé à la France métropolitaine.

 

 

Merci à Ptitsy Moloko!

 

 

EDIT DU 07/04

 

Random a parlé, la gagnante est Mag!

Bravo, j'attends tes coordonnées à pdiables@yahoo.fr!

 
Repost 0
Published by PetitDiable - dans Jeux et concours
commenter cet article
8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 07:49
Mes petits bonheurs #117 et ma semaine en images.

Une semaine qui a filé comme l'éclair, avec une santé bien meilleure pour tout le monde, enfin! Et l'énergie qui est revenue, il était temps.

Il y en a eues, des choses, je suis sortie de l'hibernation post-grippe.

 

En vrac complet:

Mes petits bonheurs #117 et ma semaine en images.

Le soleil est revenu en force, et le ciel a été généreux en lumière.

Mes petits bonheurs #117 et ma semaine en images.

Les fleurs sont bien sorties au jardin, ça me donne instantanément le sourire, #springiscoming.

Mes petits bonheurs #117 et ma semaine en images.

Cromignon a fait pas mal de peinture, c'était chouette, il adore et nous aussi!

Mes petits bonheurs #117 et ma semaine en images.

Je me suis offert un soin hyper complet: soin du visage, pose du masque massant Thalgo que j'aime d'amour pour le contour des yeux, pose de vernis et soin des pieds.

Un pur moment de bonheur et de détente.

Mes petits bonheurs #117 et ma semaine en images.

J'ai fait de bons yaourts à la fraise tagada, d'après la super recette de Sysyinthecity.
J'ai d'ailleurs pas mal cuisiné, j'ai fait notamment des tas de petits pains qui ont eu un grand succès, une délicieuse poëllée de tofu aux champignons et un succulent gâteau chocolat/noix de coco d'un moëlleux à tomber, pour l'anniversaire de l'homme.

Mes petits bonheurs #117 et ma semaine en images.

Le Cromignon et la Pouillette ont été invités à l'anniversaire d'un petit copain, dans un parc de jeux gonflables. Le dauphin géant qui ouvre et ferme la bouche a eu un franc succès.

Mes petits bonheurs #117 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #117 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #117 et ma semaine en images.

Pour clore cette sympathique semaine, j'ai emmené ma grande skier.

On en a vraiment profité à fond, le temps était quasi idéal, la neige abondante, et peu de monde sur les pistes. D'ailleurs, il faut le signaler, parce qu'elle y tient: elle m'a doublée, plusieurs fois, c'était la première fois.

Ca y est, elle skie mieux que moi, à 12 ans, âge auquel je n'avais encore jamais chaussé de skis, moi!

Mes petits bonheurs #117 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #117 et ma semaine en images.

Ma semaine en images et mes petits bonheurs, pour Virginie B., Madame Parle et Maman est au musée.

 

Et toi, ta semaine?

Repost 0
Published by PetitDiable
commenter cet article
6 mars 2015 5 06 /03 /mars /2015 06:48
Réhabilitation du Cromignon! {BadMother #58}

Si tu me lis de temps à autres, tu dois penser que mon fils est un enfant absolument infernal, colérique, limite ingérable.

 

C'est ce que je me disais en relisant certains billets.

 

Il est temps de réhabiliter mon petit Cromignon: la plupart du temps il mérite bien son surnom!

 

En fait, mon fils est peut être bien bipolaire, sans rire. Ou possédé par un double maléfique.

 

Il y a bien deux petits garçons en lui, qui habitent son corps tour à tour, pendant des périodes plus ou moins longues.

 

Aujourd'hui je vais te parler du Cromignon d'amour, celui qui me donne envie d'aller le réveiller pendant sa sacro-sainte sieste pour le bisouiller, celui qui me fait retarder l'heure du coucher tant j'aime passer du temps avec lui. Celui qui donnerait envie à Cruella de se transformer en Angelina Jolie.

 

Au jour où j'écris ce billet, c'est ce Cromignon qui vit avec nous, après avoir succédé du jour au lendemain à l'affreux gremlins agressif et tyranique qui l'avait précédé pendant 4 jours, va savoir pourquoi. Je me demande toujours ce qui motive ses changements de personalité et je t'avoue que je ne trouve aucun signe directeur fiable ou clair.

 

Donc Cromignon est un petit garçon dormeur, depuis qu'il a 7/8 mois, il dort vraiment beaucoup. Pas de soucis de ce côté là.

 

Cromignon est beau comme l'amour (comment ça, je ne suis pas objective???).

 

Cromignon est serviable: il veut toujours aider, participer, soulager les autres. Il est capable de porter des choses vraiment lourdes pour son âge, pour m'aider quand je suis chargée. Si j'ai soif, il prend sa petite marche et va me chercher un verre d'eau.

 

Une fois nous revenions du salvateur drive de Leclerc (ma vie est trop funcky). Cromignon, comme toujours, m'a aidée à apporter les sacs dans la cuisine. Une fois le coffre vidé, j'ai été prise d'un besoin naturel qui fut relativement long à assouvir (funky, j'ai dit).

Quand je suis revenue dans la cuisine, Cromignon avait rangé toutes les courses de frais dans le frigo. Correctement. J'ai halluciné.

 

Cromignon est, tu l'auras compris, débrouillard et très autonome. Il s'habille seul, se lave seul, coupe ses saucisses et les trucs mous, mange un pamplemousse sans aide depuis ses 2 ans, fait plein plein de trucs tout seul. Alors qu'il peut manifester une grande timidité, il n'hésite pourtant pas à demander de l'aide à des adultes inconnus.

Régulièrement nous allons chez le marchand de journaux pour acheter des magazines. Alors que j'en cherchais un sympa pour lui (sympa, pour Cromignon = avec des pirates ou le père Noël dedans), il s'est dirigé d'un pas assuré vers le marchand derrière son comptoir et lui a lancé un "bonzour. Il y a des livres de pirates?".

Et il fait à chaque fois de même à la bibliothèque: il va de lui même, pendant que je fais mon choix, demander aux bibliotécaires de lui dénicher le dernier Ernest et Célestine ou autre passion du moment.


Cromingon n'est qu'amour, et il le dit. "Ze t'aime" doit être la phrase qu'il pronconce le plus. Parfois il a des élans d'affection, sans prévenir il se jette sur moi et m'enlace en me disant "ze t'adore!". Le reste du monde aussi a droit à toute son affection. Il veut toujours inviter toute sa classe, tous ses copains, pour leur préter ses jouets et s'amuser avec eux.

 

D'ailleurs le Cromignon est plutôt prêteur. Ce n'est pas à 100%, il y a des loupés, mais en général le prêt et le partage, il gère. Il n'aime pas finir le dernier babybel, il dit toujours que sa soeur risque d'être triste s'il n'y en n'a plus. Il n'accepte de le manger (alors qu'il adore ça) que si je lui promets d'aller en racheter très vite.

 

Cromignon est altruiste. Il aime faire des cadeaux, des dessins, pour offrir à ses copains et à ceux qu'il aime. Chaque jour ou presque, il ramène de l'école des petites pommes de pin qu'il glisse dans ses poches à la récré, pour son père, sa soeur, moi ou la chienne. Il nous dit qu'il pense à nous à l'école et qu'il veut nous faire des cadeaux de la cour.

 

Dernièrement je suis allée voir une copine qui vient d'accoucher. Cromignon était malade, je n'ai pas pu l'emmener. Il était triste, il voulait voir le bébé. Alors il a fait un dessin pour que je l'emmène au bébé de sa part.

 

Quand ses amis viennent à la maison, il aime leur offrir un petit jouet, une peluche quand il partent. Et il ajoute souvent aux cadeaux d'anniversaire de ses copains un petit truc perso.

Quand le médecin passe, il lui demande s'il veut boire du jus d'orange, il prend dans la cuisine l'assiette de biscuits qu'on a fait ensemble et lui amène pour lui en proposer un.

 

Cromignon est raisonnable. Ce n'est pas le genre à faire des crises de frustration au supermarché pour que je lui achète un truc. Il demande, insiste, puis se rend à mes raisons "oui d'accord maman, tu as raison. Une autre fois". Par contre il a de la mémoire, pas moyen de l'embrouiller: si je lui dit "une autre fois", il va m'en parler tous les soirs pendant deux mois s'il le faut.

De même pour les manèges et autres tour de petites voitures au sortir des supermarchés. Je le laisse quand il souhaite en faire un tour, mais quand c'est terminé, il le comprend très bien.

 

Sa santé et son développement ne sont pas un souci, même si ses bronchiolites à répétition nous mènent la vie dure et que cet hiver est particulièrement marqué de pics de fièvre et autres gastros, il est en général un enfant en bonne santé.

 

Non, décidément, en mode Cromignon, mon fils est une vraie pub pour la maternité: on en voudrait 10 comme lui!

 

Le seul vrai souci avec Cromignon, c'est la gestion de ses colères, et quand il est colérique c'est comme quand il est angélique: ça peut durer longtemps...et nous faire presque oublier quel petit garçon adorable il est et quelle chance on a de l'avoir dans nos vies.

 

Aujourd'hui, je suis une sacrée Badmother, je vante les mérites de mon fils! Na!
 

D'autres {Bad Mother} chez:

 

Yeude

 

Confidences de maman

 

Tsilia

 

 

 

Toi aussi tu es une {Bad Mother}?

Raconte nous!

Un article, un lien vers chez moi, et tu me laisse le lien en commentaire...

Qui sera la pire {Bad Mother} cette semaine?

Repost 0
Published by PetitDiable
commenter cet article
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 07:51
En manque.

Aussi loin que je souvienne, j'ai toujours été exigeante en temps passé avec ceux que j'aime. Amis, amours, enfants, j'ai besoin de les voir, beaucoup, souvent.

De partager des moments agréables.

Encore plus avec mon homme.

Quand je vois certains couples qui jamais ne se voient que tous les deux, dont toute la vie se fait autour de la famille, du quotidien, des enfants, je me demande comment ils font. Pour moi, ce serait la dépression assurée.

 

Mon amoureux, j'ai besoin de le voir, rien que nous deux, à la maison, de sortir avec lui, souvent.

 

D'ailleurs en bonne lectrice de bouquins type "Comment vivre heureux en couple", la dose juste serait, d'après les spécialistes, une demi journée par semaine, ou une journée par quinzaine, ou un weekend par mois.

On en est loin...

 

Quand nous étions Parisiens et avec un seul enfant, on était dans ces clous et même plus. En quittant mes repères et mes relais pour vivre au soleil, et avec un second enfant, je savais que ça serait plus rare. Mais je ne m'attendais pas à ce que ce soit à ce point.

 

D'une sortie à deux hebdomadaire, plus quelques soirées seuls à la maison, plus un weekend par mois au moins, nous sommes passés à...2 ou 3 sorties à deux...annuelles!

 

Quand j'étais en congé parental, l'homme ne bossait pas le mardi après midi et comme c'était l'après midi sociabilisation à la crèche de Cromignon, nous avions notre fameuse demi journée par semaine pendant quelques mois. Et j'ai repris le travail: finie la douceur du mardi après-midi.

 

Tant que Cromignon était en crèche, nous l'y mettions une ou deux journée par semaine pendant les vacances scolaires, mais il est aujourd'hui à l'école et je ne le mettrais pas au centre aéré en prime, sachant qu'il ne connaît pas les intervenants et que ça risque d'être compliqué. Il a besoin d'une petite adaptation quand il ne connaît pas les adultes référents.

 

Aujourd'hui, l'homme travaille à la maison, et "travaille" est un euphémisme. Si j'arrive à lui arracher 20 minutes une fois par mois pour avaler un déjeuner ensemble devant la TV, c'est bien le maximum. Comme moment agréable à deux, on fait mieux...ça manque un peu de saveur, même pour des vieux pantouflards, ce que je ne suis vraiment pas! (pantouflarde, parce que vieille, ça commence...).

 

Ca dure depuis des mois, il a la tête dans le guidon, moi je suis fatiguée, je bosse et je rentre tard. Une fois les enfants couchés, nos soirées sont plus occupées à la préparation du lendemain, la gestion des paperasses et de la maison qu'à se lover devant un bon film, ce qui à la rigueur pourrait me contenter quelques temps, comme ça me permettait de tenir, avant.

 

Depuis début janvier, ses examens approchant, il part en plus tous les weekends et me laisse maman solo avec les diablotins. Ce n'était au début pas pour me déplaire, une ou deux fois, mais quand c'est devenu chaque weekend plus les vacances, c'est trop pour moi.

 

La difficulté de faire garder "régulièrement" le Cromignon par papy/mamy/tonton/tata (qu'on n'a pas), le fait qu'en première année de maternelle il n'y reste que le matin, viennent s'y ajouter. Et aujourd'hui...je me sens vraiment en manque, j'ai l'impression de n'avoir pas vu mon homme depuis des semaines, des mois!

 

Heureusement on s'est fait de chouettes copains qui comprennent ça très bien et nous dépannent comme nous les dépannons (j'adore ces échanges! Mon vieux rêve avorté de famille nombreuse se réalise le temps d'un baby sitting). D'ailleurs j'ai une sortie et une nuit en amoureux de prévue bientôt mais chuuuut, ça porte la poisse!).

 

 

Et toi, tu as besoin de temps à deux avec ton amoureux?

 

 

 

Repost 0
Published by PetitDiable
commenter cet article
1 mars 2015 7 01 /03 /mars /2015 10:14

Que voilà une semaine qui ne restera pas dans les annales des bonnes semaines chez les PetitsDiables!

 

Niveaux microbes, on est toujours dedans. Cromignon n'a pas pu aller à l'anniversaire d'un petit copain mercredi pour cause de fièvre, jeudi on l'a gardé à la maison, on pensait jeudi soir que c'était terminé mais dans la nuit, paf, vomito de 3h à 4h du matin, et vendredi gastro party pour lui. J'avoue que quand il en est à vomir le sirop anti-vomitif et l'eau, je m'inquiète, moi qui suis d'un naturel paisible et confiant par rapport aux maladies de mes enfants.

 

L'homme, comme tu sais, révise à fond: je ne le vois que très peu, j'ai un peu l'impression de ne pas avoir de mari en ce moment. Ca fait des semaines que nous n'avons pas même juste partagé un repas à deux. Et il part quasiment tous les weekends pour ses révisions. Ca me pèse de plus en plus, il me tarde que tout ça soit derrière nous.

 

Du coup le samedi, je voulais aller skier, mais que nenni, et même emmener les diablotins à la piscine c'est non vu l'état de Cromignon.

 

Mais des petits bonheurs quand même!

 

A commencer par l'adorable Arwen qui m'a dédié une pause déjeuner pour m'aider à m'en sortir avec le nouvel Overblog, moi qui m'arrache les cheveux avec.

D'ailleurs tu seras indulgent avec ce billet, je débute...

 

J'ai quand même vu des copines, repris le jogging alors que je n'avais pas courru depuis 15 jours à cause de la grippe, admiré de beaux ciels mitigés. Le temps a été plus que changeant, et on a eu beaucoup de pluie.

Mes petits bonheurs #116 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #116 et ma semaine en images.

J'ai un peu bouquiné, cet excellent livre que j'avais lu il y a longtemps et qui parle d'éducation respectueuse et bienveillante:

Mes petits bonheurs #116 et ma semaine en images.

J'ai fait un selfie au naturel, mais dans le vent, en contre-jour et en fermant les yeux:

 

 

Mes petits bonheurs #116 et ma semaine en images.

J'ai repris l'habitude de faire des green smoothies, j'avais un peu arrété depuis quelques semaines, et j'ai savouré mon délicieux mélange dans mon Mason Jar adoré.

Mes petits bonheurs #116 et ma semaine en images.

Avec un Cromignon bien malade le weekend, j'ai dû ressortir le sling pour aller faire les courses: il ne tenait pas debout, le petit bonhomme.

Mes petits bonheurs #116 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #116 et ma semaine en images.

A part ça, j'ai reçu le cadeau d'anniversaire de l'homme, j'ai trouvé la recette de son gâteau, c'est la semaine prochaine, il était temps.

J'ai cuisiné, mais pris peu de photos...

Une semaine bien morose, vivement la prochaine!

 

 

Ma semaine en images et mes petits bonheurs, pour Virginie B., Madame Parle et Maman est au musée.

Repost 0
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 06:05
Comment j'ai raté la diversification alimentaire de mon fils {BadMother #58}

Comme beaucoup de parents, j'ai pris très à coeur la diversification alimentaire de mes enfants.

Pour Cromignon, j'ai commencé, avec le robot Maxisaveur Avent, à 6 mois.

 

 

Au début, que du bonheur. Cromignon se jetais sur ses plats, finissait ses assiettes, et à 8/9 mois mangeait plus que moi!

 

Les légumes avaient la part belle dans son alimentation. epinards, haricots verts, brocolis, carottes...il aimait tout!

Il buvait aussi un bon bol de soupe tous les soirs.

 

Tout allait donc parfaitement bien dans le meilleur des mondes alimentaires.

 

Et puis ce fut le drame.

Vers 18 mois, il a eu une diarrhée énorme. Plusieurs fois par jours, il se vidait complêtement, c'était totalement liquide, une horreur. J'ai même songé à repasser aux couches jetables tant je n'en pouvais plus.

 

Médecins, pédiatres, homéopathes, j'ai vu tout le monde.

Je lui ai donné tout un tas de trucs, plâtes divers et variés, antidiarrhéiques de toutes sortes, rien à faire.

Cromignon allait bien à part ça, mais il a quand même perdu 500grammes en 3 semaines.

 

Tu imagines que j'ai stoppé net tous les légumes et que je l'ai nourri de riz et pâtes pendant tout ce temps, forcément.

 

Les diarrhées se sont estompées, puis arrêtées. Par précaution, j'ai continué quelques jours à ne pas lui donner de légumes.

 

Et puis j'ai ressorti ma soupe, quand j'ai été sûre de sa guérison. Ca faisait donc un mois qu'il n'avait pas touché un légume.

 

Tu devines...il n'en n'a pas voulu.

 

J'ai tenté maintes et maintes fois de lui donner comme avant, des légumes, plus ou moins mixés, cuisinés, en sauce...rien à faire.

 

Il a perdu le goût des légumes.

Depuis, il mange à nouveau des crudités et des haricots verts. Mais je peux toujours rêver pour la soupe et les autres légumes...

 

Je suis une badmother, j'ai loupé la diversification alimentaire de mon fils!

 

 

D'autres {Bad Mother} chez:

 

Confidences de maman

 

 

Toi aussi tu es une {Bad Mother}?

Raconte nous!

Un article, un lien vers chez moi, et tu me laisse le lien en commentaire...

Qui sera la pire {Bad Mother} cette semaine?

Repost 0
24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 07:10

En général, les statuts facebook du type "décidément les hypocrites, les faux-culs sont partout, j'en ai assez d'être déçue...blablabla" me semblent bien naïfs...

 

plage

 

D'une part je crois assez peu à l'"hypocrisie", d'autre part je pense que nous sommes tous pareils, plus ou moins.

Selon les jours, selon à qui on a affaire, plus ou moins fiables, plus ou moins médisants, plus ou moins aimables...on a tous été déçus, et on a tous déçu.

Je n'ai pas la prétention d'être meilleure.

 

J'ai subi quleques trahisons, des bien grosses qui te font douter du genre humain dans son intégralité et qui te donnent envie de te reclure en ermite dans une grotte.

D'autre plus communes, plus bénignes. 

Des pardonnables, des impardonnables.

 

J'en arrive aujourd'hui à me dire que mieux vaut profiter de ses proches sans savoir forcément ce qu'ils pensent vraiment, ce qu'ils nous reprochent. Penser 100% de bien de quelqu'un, finalement, c'est pas tous les jours que ça arrive.

 

Pour moi, quand j'aime bien une personne, j'occulte les aspects de sa vie ou de son caractère qui ne me conviennent pas. Ca m'évite de me prendre la tête dessus.

Je prends les gens comme il sont, ou je ne les prends pas du tout: car je ne les changerais pas.

 

Ca ne m'empêche pas de pouvoir dire d'une copine que tel ou tel aspect de sa vie est agaçant, ou incompréhensible pour moi.

C'est là que je limite en général ma verve.

 

Dernièrement j'ai découvert qu'une nana de mon entourage que je considérais comme une bonne copine avait employé à mon égard des mots très durs, insultants et de plus, mensongers. Une nana qui, sans être une amie proche, était quelqu'un que j'aimais bien. Etonnement, cette mauvaise opinion qu'elle a de moi ne l'empêchais pas parfois de faire appel à moi quand elle avait besoin d'aide, d'accepter mes cadeaux, mes invitations, ma présence chez elle. Tiens d'ailleurs, si j'y pense, je n'arrive pas à me souvenir d'une seule fois où elle a répondu présente pour moi, pour m'écouter, me filer un coup de main, mais passons.

 

Je suis loin d'être parfaite, je peux aussi critiquer les gens, leurs choix, leur vie. Quand ce sont des gens que j'aime, je ne suis pas insultante, mauvaise, méprisante, je n'emploie pas ce genre de mots. 

 

Je ne suis pas toujours entière: je tolère dans mon entourage des gens que je n'apprécie pas forcément, par obligation, pour le travail, parce que je ne veux pas me confronter (ma fameuse phobie du conflit...), parce que ce sont des gens que je suis amenée à rencontrer et que je ne veux pas d'embrouilles. Mais jamais je n'irais les fréquenter plus que le strict nécéssaire, je ne leur demanderais pas de conseils, je ne leur en donnerais pas, je ne leur demanderai pas de services, je n'en n'accepterai pas de leur part.

 

Quand je me rend compte qu'on pense tant de mal de moi mais qu'on est si faux que ça ne se voit pas du tout, qu'on me traite comme une chic fille, je me sens...le dindon de la farce.

 

Je comprends mieux ceux qui me disent qu'avec le temps on fait du tri, on devient plus méfiant, plus renfermé, on donne moins, en temps, en énergie, en argent...je n'ai pas envie de devenir ainsi mais ça semble inéluctable pour ne pas revivre cette situation.

 

Être utilisée, comme faire-valoir par la star de la fac. Comme tremplin pour approcher un mec. Parce que j'avais une voiture pour sortir, aller à la mer, en weekend. Pour squatter mon appart, le soir avec des potes, pour les vacances quand je partais. Pour avoir quelqu'un de disponible et relativement serviable sous le coude, en cas de besoin. Parce que j'aime me creuser la tête pour faire de beaux cadeaux à ceux que j'aime, aussi. Je me souviens de la fois où j'avais dépensé tout mon argent du mois pour offrir une belle chaîne Hi-Fi à ma sois-disant BFF. Il ne me restait plus de quoi manger, ni acheter ma carte orange, ni rien du tout, pour un mois. Mais en fait, elle m'utilisait...pour ce côté de mon caractère, parce que j'avais le permis et pouvait emprunter la voiture de mes parents, parce que j'étais son faire-valoir, parce que j'étais disponible et à sa botte: toujours là!

La seule fois en 3 ou 4 ans d'"amitié" où j'ai eu besoin d'elle...tu devines ce qu'il s'est passé?

 

Je t'avoue que j'y pense beaucoup, j'ai l'impression que ce genre de truc m'est arrivé plus souvent qu'à mon tour. C'est juste une impression? C'est pareil pour tout le monde? Ou est ce que quelque chose chez moi me rend une proie facile? Ou encore, est-ce qu'ils ont raison? Peut être que c'est ma faute? C'est moi qui dois revoir ma copie, mes rapports avec les autres? Y aurait-il des truc malsains chez moi, plus de mauvais que je ne le pense? 

 

Maintenant je pense essayer de redéfinir ceux et celles pour qui je donnerais de moi. Les belles personnes, les bons amis, les bons copains.

 

Pêle mêle, sans exhaustivité, ceux qui sont là pourmoi dans les joies et les peines. Ceux qui me tiennent un peu au courant de leur vie, ceux que je tiens un peu au courant de la mienne, parce qu'on s'intéresse les uns aux autres. Ceux qui sont reconnaissants quand on les aide et qui ne croient pas que je leur suis acquise. Ceux qui font des trucs sympa pour me faire plaisir. Qui prennent plaisir à ma compagnie, si imparfaite. Qui savent écouter, que j'aime écouter. Qui me demandent mon avis, qui me donnent de "vrais" conseils. Qui font un petit effort et pensent à moi régulièrement. Qui ont un peu de tact, un minimum de savoir-vivre et de politesse. Qui témoignent de l'empathie. Qui sont plus prompts à comprendre qu'à émettre des jugements hâtifs. Qui sont là pour rigoler, comme pour préter leur épaule, compatir aux petits et aux grands maux. Qui répondent parfois, ou souvent, quand la vie leur en laisse la possibilité, présent pour se parler, ou se voir. Qui proposent leur aide quand ça ne va pas, sans attendre que je la leur demande.

 

Avec ceux là je serais la même. 

 

Et toi, tu as souvent été déçu?

Repost 0
Published by PetitDiable - dans Petit Diable herself
commenter cet article
22 février 2015 7 22 /02 /février /2015 06:06

Cette semaine j'ai traîné ma post-grippe en étant très fatiguée et faible. Je n'ai quasi pas fait de sport, c'est dire!

L'homme s'est à nouveau absenté pour réviser en fin de semaine, j'avoue que ça commence à me peser.


La Pouillette étant en colo de ski, c'est avec le Cromignon qu'on a eu quelques petits bonheurs.


A commencer par une sortie à la neige:

RIMG2826

 

RIMG2817

 

RIMG2824

 

RIMG2828

 

RIMG2832

 

RIMG2833

 

Après l'effort, un goûter équilibré:

 

RIMG2840

 

Il y a eu des crèpes, des copains, des tas de sorties au parc (parce que j'étais trop naze pour aller plus loin et qu'il faut bien sortir!)

 

crepes

 

RIMG2801

Jouer aux pirates avec une princesse...

 

RIMG2854

 

RIMG2853

 

Ce qui est bien au parc, c'est qu'on peuts'y retrouver avec les copains.

 

RIMG2884

 

parc.jpg

 

parc1

 

parc2

 

RIMG2860

 

RIMG2906

 

Il y a eu le soleil revenu qui a apporté avec lui les violettes au jardin:

 

violette

 

Voilà, j'aurais passé ces deux semaines de vacances bien grippée...dommage...

 

Et toi, ta semaine?

 

Ma semaine en images et mes petits bonheurs, pour Virginie B., Madame Parle et Maman est au musée.


 

N'oublie pas: en ce moment une superbe parure de bijoux Prat de Seabra à gagner ici


 

Repost 0
20 février 2015 5 20 /02 /février /2015 06:58

Fotolia_33084556_XS-300x200.jpg

 

J'en ai déjà parlé plusieurs fois ici, chez les PetitsDiables, le budget fringues est inexistant, ou presque.

Quand je vois certains claquer près de 400 euros par mois pour se vêtir, j'hallucine totalement. Je me demande comment ils font, et où ils trouvent cet argent!

Sans doute ailleurs, là où moi je mets plus de fric, remarque...

 

Depuis mon congé parental, j'ai pris l'habitude de tous nous habiller d'occasion, que ce soit dans les vide-grenier ou sur LBC, des groupes Facebook dédiés ou autre.

 

Je te rassure, les fringues que je prends sont comme neuves, et tu avoueras qu'un jean Esprit super bien coupé pour 2 euros, c'est attractif même s'il a déjà été porté!

 

Pour mon Cromignon et ma Pouillette, c'est récup' aussi des copains plus grands. Il se trouve que j'ai des enfants économiques: ils sont petits pour leur âge. Du coup je récupère les fringues de leurs copains de classe, et c'est très pratique. A 12 ans la Pouillette met encore du 8/10 ans, et à 3 ans et demi, Cromignon met encore du 3 ans. Les chiens ne font pas des chats.

 

Evidement il y a quand même parfois certains trucs que j'achète neufs, mais c'est rare et ça ne doit pas dépasser 100 euros par an, en soldes ou en promo en majorité. Des trucs dont on a besoin là maintenant tout de suite, les sous-vêtements...

 

Même si je tavaille à nouveau, j'ai conservé cette habitude, écologique et économique.

 

Mais comme je cherche quand même les bons plans pour certains objets, comme le Companion, je surfe pas mal sur des sites de vente privée. Et parfois, c'est le drame.

 

Comme en juillet dernier où j'ai vu passer une vente Kickers, alors que je n'avais plus de chaussures d'été.

Argh.

Je m'en suis donc pris 3 paires. Pour être large et ne plus en acheter pendant plusieurs étés. Plus une pour la Pouillette qui en avait besoin aussi. Pour avoir ma conscience pour moi, et éviter de perdre du temps à lui en trouver une ou deux paires, je crois...

 

Tu l'auras compris: je suis bad.

Tout le monde est habillé d'occasion, mais rien que pour moi, de temps en temps, sur une belle promo...je craque!

 

D'autres {Bad Mother} chez:

 

Confidences de maman

 

 

 

 

 

Toi aussi tu es une {Bad Mother}?

 

Raconte nous!

 

Un article, un lien vers chez moi, et tu me laisse le lien en commentaire...

 

Qui sera la pire {Bad Mother} cette semaine?

 

 

 

N'oublie pas: en ce moment une superbe parure de bijoux Prat de Seabra à gagner ici.

Repost 0
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 06:01

Il y a quelques temps, j'ai eu une grosse cargaison de dattes à écouler; ce n'est d'ailleurs pas terminé.

J'en ai cuisiné sous formes sucrées, et puis j'ai eu envie de changer.

 

risotto


Les dattes, après tout, ça peut aussi se mettre dans plein de plats.

J'ai d'abord fait classique avec quelques tajines.

J'ai ensuite voulu rendre une espèce d'hommage à notre famille des 4 coins du monde.

Mes origines italiennes, mélangées aux origines marocaines de l'homme...ça donne un risotto aux dattes!

Et c'est rien bon, et très original...et bien entendu, très facile à réaliser.

En un quart d'heure, tu auras tout mis à cuire.


Pour 4 personnes, il te faut:

- 1 CAS d’huile d’olive
- 1 oignon
- 2 poivrons rouge ou vert
- 2 courgettes
- 2 grosses poignées de dattes. Attention, pas plus, sinon ton risotto va devenir très sucré et ce ne sera pas bon.
- une tablette de bouillon de volaille
- 200 g de riz arborio à risotto

 

Emince l'oignon et découpe les poivons en lanière.

Mets l'oignon émincé à revenir dans l'huile, et au out que 4 minutes environ, ajoute le poivron.

Epluche les courgettes, et découpe les en rondelles. Ajoute-les dans la casserole.

Enlève les noyaux des dattes, coupe-les en petits morceaux et rajoute les aussi.

Fais chauffer un verre d'eau avec la tablette de bouillon jusqu'à ce qu'elle soit bien dissoute. Ajoute l'eau dans la casserole, mélange bien.

Ajoute le riz et couvre le tout d'eau.

Laisse mijoter à feux doux pendant une vingtaine de minutes, en mélangeant régulièrement et en rajoutant de l'eau si besoin.

C'est délicieux...et encore meilleur réchauffé le lendemain!

 

Mon mercredi gourmand d’Anne Laure T pour Sysyinthecity

 

N'oublie pas: en ce moment une superbe parure de bijoux Prat de Seabra à gagner ici


Repost 0

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog