Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 novembre 2015 1 02 /11 /novembre /2015 06:15
Et maintenant?

Que vais-je faire? Ne me remercie pas, la musique coincée dans ta tête maintenant, c'est cadeau.

 

Le troisième diablotin va arriver. Sous peu, trèèès peu de temps.

Le temps justement, parlons en.

 

L'amour se multiplie semble t'il. D'ailleurs j'ai des amis, que j'aime, et quand je m'en fais de nouveaux, je les aime aussi pas vrai? Ca marche pareil pour les enfants.

 

Mais le temps lui, reste pareil.

 

Le blog, c'est un loisir auquel je tiens beaucoup. Pourquoi je blogue? Bah, pour plein de raisons, peut être un peu les même que pour le sport. Je ne vais pas dire que c'est essentiel, ou vital, faut pas abuser, mais ça compte pas mal dans mon équilibre aujourd'hui.

 

Ca prend du temps et de l'énergie, ce machin. Et le temps et l'energie, il est bien possible que l'arrivée de bébé numéro 3 ne m'en laisse pas. Au moins un moment.

Que va t'il se passer pour l'avenir de mon petit monde virtuel? Ma foi, je n'en n'ai pas la moindre idée.

 

Il est possible que rien ne change, que je continue à te raconter ma life ici, au même rythme.

Peut être que je vais ralentir un peu, quelques semaines le temps de récupérer, et puis tout redeviendra comme avant avec un diablotin de plus.

 

Peut être aussi que je vais ralentir pour bien plus longtemps, tout en restant présente. Je tiens beaucoup à mon petit billet du dimanche par exemple, il me permet de garder une trace même imparfaite, des jours qui s'enchaînent. Ma petite recherche du temps perdu à moi.

 

Il se peut que même ça, je n'arrive plus à m'y tenir. Que je délaisse complètement le blog et les réseaux sociaux, que je n'aie plus envie. Et que je ne revienne que bien plus tard, ou pas du tout. C'est peut être un genre d'addiction dont on se défait, et qui nous semble plus tard bien étrange. Comme la cigarette, quand on a arrêté pour de bon. Comme la viande quand on devient végétarien.

 

On verra bien...

 

Et toi, tu crois que je vais rester blogueuse?

 

 

Repost 0
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 08:38
Mes petits bonheurs #142 et ma semaine en images.

Mon avant dernière semaine en tant que kinder vient de s'écouler. Encore une petite dizaine de jours maximum et nous seront cinq.

Pétard.

La bonne nouvelle, c'est que j'ai trouvé que faire de mes enfants quand j'irais à la maternité. Quel soulagement. Ca m'avait coûté quelques nuits de sommeil, de me dire que j'allais finir seule à mon accouchement parce que je ne savais pas où caser Cromignon surtout, la Pouillette pouvant grossièrement se gérer seule quelques heures, voire plus.

Les travaux ne sont certes pas terminé, mais si bébé arrive de suite, on est à peu près opérationnels. A par la valise. Et le prénom. Bref. En fait non, on n'est pas opérationnels. Mais je vois les choses du bon côté: le chantier dans la maison s'est quand même réduit et on a même acheté un berceau.

Heureusement que nous sommes bien entourés parce que c'est grâce aux proches que le futur diablotin s'équipe. Lui et moi, on a été gâtés cette semaine, dans notre BAL, pas mal de surprises et de cadeaux de la liste de naissance, ou pas.

L'adorable Arwen m'a envoyé deux ponchos bien sympa pour entrer dans la saison froide sans me geler, vu que ce n'est pas demain la veille que je rentrerais dans mes pulls.

Pinpin des bois m'a très très gentiment envoyé trois super mignonnes couches lavables pour tout petit bébé, c'est chouette, celles que j'ai seront peut être un peu grandes pour les tout débuts (quoique bébé semble être un sacré morceau!).

Ma chère copine R. m'a envoyé du Mans un super diffuseur d'huiles essentielles spécial bébé. Je n'ai pas pu attendre et je l'ai essayé! Super mignon, il diffuse en douceur les huiles sans agresser les tout petits.

Et la famille a envoyé de jolis habits et un petit doudou, ça tombe très bien aussi parce que bon, c'est pas non plus comme si je devais faire les courses...ah si, faut que je fasse les courses...

Merci beaucoup, je me sens tellement bien entourée, ça fait vraiment très plaisir.

D'ailleurs j'ai eu droit à une chouette baby shower, la première de ma vie en tant que future maman, et c'était très sympa! Merci à la copine qui a organisé ça, quel boulot...et là aussi j'ai été gâtée mais je t'en parlerais plus en détails bientôt, je dois récupérer des photos parce que comme une cruche j'y suis allée sans appareil!

Mes petits bonheurs #142 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #142 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #142 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #142 et ma semaine en images.

Cromignon a continué son stage de cirque et c'était vraiment très chouette. Par contre on l'a récupéré vendredi soir tout fiévreux, verdict angine. Samedi c'était mon tour et Halloween a bien failli passer à la trappe. Mais grâce à l'énergie de l'homme qui a pas mal géré, on a quand même décoré la maison, fait une lanterne citrouille et un gâteau citrouille. J'ai hésité à laisser partir Cromignon pour la tournée des bonbons mais il m'a fait trop de peine. Il préparait ça depuis des semaines, il adore, je crois que c'est sa fête favorite. Alors comme la fièvre était tombée, il y est allé. Moi, plus que crevée par ce vilain virus, je suis restée tranquille...l'an prochain j'espère qu'on aura plus de chance.

Mes petits bonheurs #142 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #142 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #142 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #142 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #142 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #142 et ma semaine en images.

Dédicace à Sysyinthecity qui reconnaitra le costume de monstre!

Ma semaine en images et mes petits bonheurs, pour Virginie B., Madame Parle et Maman est au musée. Et toi, ta semaine?

Repost 0
28 octobre 2015 3 28 /10 /octobre /2015 06:01
Pensées en vrac de fin de grossesse.

Dans quelques jours maintenant, le troisième diablotin sera parmi nous.

 

Je trouve que mon cerveau s'emballe beaucoup à ce sujet, hormones, flippe intégrale d'avoir...OMG....3 enfants...un peu de tout ça.

 

Je me disais qu'il y a bon nombre d'injustices dans ce bas monde, et la grossesse n'en n'est pas exempte, loin de là. La prise de poids par exemple. Admettons, ce qui n'est pas du tout le cas, qu'on prenne toutes les 12kg "règlementaires". Eh bien 12 kg en plus, si tu mesures 1m80 ou 1m57 (comme moi, naine que je suis!), ça n'a pas le même rendu crois moi. Et j'ai autant de difficultés à me mouvoir qu'une grande qui en aurait pris 25, alors que je ne suis même pas (pas encore?) aux fameux 12kg.

 

Je me dis que je n'ai pas de chance sur mon environnement de fin de grossesse: pour Cromignon, nous étions SDF, en plein déménagement, on était hébergés chez d'adorables amis, et à 11 jours le Cromignon a vécu son premier déménagement. A 900km. Dans un appart en foutoir plein de cartons partout.

 

Cette fois c'est moins le bordel, mais je suis loin d'être en train de coller de jolis stickers sur les murs de la chambre de bébé. On fait des travaux, du rangement, à n'en plus finir, et ça n'en finit pas d'ailleurs. Si la chambre de Cromignon est terminée, ou presque, le reste est un chantier. Je n'ai pas d'armoire, la moitié de mes fringues est dans ma nouvelle chambre, l'autre moitié dans la future chambre de bébé. Qui sert de débarras général. Bref il y en a de partout, et je ne suis bonne à rien pour avancer tout ça.

 

Est ce qu'il va me manquer des trucs importants? Est- ce que je vais finir cette foutue valise?

Est ce que ma liste de naissance n'a pas trop de trucs superflus?

 

Je me demande si la Pouillette se sentira concernée. Est ce qu'elle va participer. Est ce qu'elle va demander plus d'attentions?

Je me demande comment va réagir Cromignon. Est ce qu'il va être fidèle à lui-même, tour à tour l'enfant parfait et un monstre sorti tout droit de tes pires cauchemars? Est ce qu'il va régresser, ou au contraire se sentir grandir d'un coup, propulsé grand frère?

Et le chien?

 

Est ce que c'est le JAF qui lui donnera son prénom à ce bébé? J'exagère à peine, on n'a rien...

 

Est ce que je l'aimerais au premier regard ce bébé, comme sa sœur, ou est ce que ça me prendra quelques temps pour qu'on s'apprivoise, comme son frère?

 

Est ce que je vais y arriver sans trop de casse? Est ce qu'on va être heureux?

 

Repost 0
27 octobre 2015 2 27 /10 /octobre /2015 06:19
Eviter les vergetures pendant la grossesse.

Qui dit grossesse, dit corps qui se déforme à grande vitesse. Parmi les petits maux et les séquelles courantes que beaucoup de femmes tente d'éviter, il y a les fameuses vergetures.

 

Oh, pas besoin d'être enceinte pour en avoir, et je ne pense pas connaître une seule femme qui n'en n'a pas, de ci de là. Mais c'est tout de même une période particulièrement à risque, vu l'importante variation de poids en peu de temps.

J'ai la peau très claire et très fine, une vraie peau à vergetures, parait-il. L'adolescence m'en a laissé quelques unes. Pourtant, je susi aujourd'hui à la fin de ma troisième grossesse et aucune ne m'en a laissé une seule, malgré le poids, malgré deux allaitements longs aussi.

 

Un peu de chance sans doute, mais aussi une sacrée discipline, car j'avais décidé de tout faire pour ne pas me retrouver avec le ventre de tigrou.

Déjà à la base, j'ai la peau sèche, je dois quotidiennement l'hydrater. Enceinte, c'est pire.

 

Dès le test positif ou presque, j'ai commencé à appliquer matin et soir des crèmes anti vergetures sur les zones qui allaient être soumises à rude épreuve, sans oublier le bas du dos car là aussi, ça va tirer!

 

Si tu me suis un peu tu sais que je fais attention à la composition des produits que j'applique sur moi, et que je réalise moi-même nombre d'entre eux afin de contrôler tout ça. Mais niveau vergetures, j'ai renouvelé cette fois encore les recettes qui avaient fonctionné pour mes deux premières grossesses, en fermant les yeux les produits chimiques voire toxique.

 

D'abord, la crème qui n'est pas destinée du tout à ça à la base: Jonctum. C'est un reconstituant cellullaire pour les brûlures notamment, un peu comme de la Biafine. C'est ma gynéco de l'époque qui me l'avait conseillée. Le tube est vraiment petit, du coup je l'applique seulement sur les zones à risque et en petite quantité, je complète avec une "vraie" crème anti vergeture avec une contenance plus grande. Je suis persuadée que ce petit truc détourné a joué un grand rôle dans la conservation de l'élasticité de ma peau. Depuis, j'ai découvert qu'une crème Jonctum spéciale vergetures avait été mise sur le marché, je ne l'ai pas essayée, mais c'est à voir donc.

 

Pour cette grossesse, j'ai reçu le spray hydratant anti vergetures Palmers au beurre de cacao, et j'avoue que c'est une belle découverte. L'application est très facile, la contenance est suffisante pour une grossesse et j'adore la sensation de fraîcheur que procure l'effet "spray".

 

Pour les zones moins exposées aux variations de poids, je continue à hydrater avec ma crème du moment, une crème hydtatante bio dont par contre, j'ai bien vérifié tous les ingrédients.

 

Et toi, des astuces pour éviter les vergetures?

Repost 0
Published by PetitDiable - dans Tests et avis Baby Bump
commenter cet article
25 octobre 2015 7 25 /10 /octobre /2015 08:07
Mes petits bonheurs #141 et ma semaine en images.

Cette semaine, on a avancé, quand même. Enfin tu sais ce que c'est, les travaux: un pas en avant, un en arrière, c'est l'impression qu'on a. Mais la chambre de Cromignon, si elle n’est pas finie, est opérationnelle et il y a passé avec grand plaisir ses premières nuits. Je suis jalouse de son nouveau chauffage, à inertie sèche, qui diffuse une chaleur très agréable. Le reste de la maison restera encore un certain temps avec nos vieux convecteurs pourris.

L'homme et moi avons aussi intégré notre nouvelle chambre, mais là je ne te raconte même pas le b*rdel dedans, il y a de tout partout. Le salon sert de dépôt d'outils et dans mon état j'arrive à peine à y circuler. Je range un truc, un autre arrive...bref, les travaux quoi.

Pendant que l'homme bossait dur, le Cromignon allait à son stage de cirque. On a eu du mal à savoir ce qu'il y faisait exactement, il a fallu attendre vendredi et le petit spectacle pour voir qu'il avait confectionné pas mal de jolies choses, fait une initiation au jonglage, de l'équilibrisme, entre autres.

Mes petits bonheurs #141 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #141 et ma semaine en images.

Je suis contente de sa chambre, ça fait quand même un mois que l'homme est dessus, alors je t'en montre quelques détails:

Mes petits bonheurs #141 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #141 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #141 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #141 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #141 et ma semaine en images.

Il a eu la surprise de l'intégrer un soir en revenant de son stage, et les étoiles dans ses yeux, c'était quelque chose.

Reste de la déco, les rideaux, du rangement...c'est infini, pas vrai?

A part ça, j'ai de plus en plus de mal à me déplacer, à digérer, à faire quoi que ce soit en fait, pétard, la fin de grossesse, c'est quelque chose.

J'ai fait plein de petites crèmes au café dont je raffole, super rapides et vraiment bonnes.

J'ai emmené Cromignon au théâtre, voir une mise en scène de Peter Pan. C'était sympa mais on était un peu loin, c'était dur de bien entendre et de bien suivre pour lui.

Et j'ai reçu un énoooooorme lot de Capri-Sun offert par Madame Parle, ça tombe très bien, merci encore!

Mes petits bonheurs #141 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #141 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #141 et ma semaine en images.

Ma semaine en images et mes petits bonheurs, pour Virginie B., Madame Parle et Maman est au musée. Et toi, ta semaine?

Repost 0
24 octobre 2015 6 24 /10 /octobre /2015 07:43
Les cartes de naissance des Faire-part de Gaspard.

Le choix d'une carte pour annoncer la naissance de bébé, c'est une des joies à laquelle je m'adonne avec grand plaisir à chaque grossesse.

Pour ce troisième diablotin, je n'ai pas encore arrêté mon choix, mais c'est en cours, car j'ai découvert une superbe boutique: Les Faire-part de Gaspard.

Une super découverte, vraiment! Des cartes originales, colorées comme j'aime, personnalisables, sur du papier de grande qualité et assorties de jolies enveloppes dont on peut aussi choisir la couleur. Ainsi, on obtient une belle annonce pour la naissance de bébé, parfaitement à son goût et unique.

On peut choisir jusqu'au papier lui-même: mat, brillant ou texturé.

Pour imprimer son œuvre, deux possibilités: soit on télécharge et on imprime, soit on reçoit les faire-part imprimés chez soi. La qualité de l'impression est alors très soignée: elle est assurée par des imprimeries françaises respectueuses de l'environnement. Et ça, pour moi, ça compte.

Passons à une petite revues de leurs merveilles, et tu vas comprendre que le choix est vraiment difficile, tant tout est chouette!

J'attends un petit garçon (nommé Polochon pour l'instant...), et j'aime beaucoup ces cartes:

Les cartes de naissance des Faire-part de Gaspard.
Les cartes de naissance des Faire-part de Gaspard.
Les cartes de naissance des Faire-part de Gaspard.
Les cartes de naissance des Faire-part de Gaspard.
Les cartes de naissance des Faire-part de Gaspard.

J'avoue que j'ai vraiment du mal à me décider!

Je pense assortir avec une jolie enveloppe ivoire ou bleue et choisir un papier texturé, mais rien n'est encore fait.

Et toi, lequel tu préfères?

Repost 0
Published by PetitDiable - dans Tests et avis Baby Bump
commenter cet article
22 octobre 2015 4 22 /10 /octobre /2015 05:54
Discours de Cromignon #5

Cromignon est d'un bavard...on se demande de qui il tient ça..pas de moi, pour sûr!

 

Il nous régale toujours de ses petits mots et de ses petites phrase, qu'aujourd'hui on comprend tout à fait bien...

 

Même s'il ramasse toujours des "cahoules" dans la cours de récré, même s'il a peur que le bébé lui mette "du bave" sur lui, on sent bien que les défauts de prononciation ont vécu.

 

En ce moment, Oedipe bat son plein.

 

"Maman, je suis amoureuse contre toi. Je t'aime même quand je ne suis pas là. Et avant quand je n'étais pas encore là, dans cette maison avec vous, je t'aimais déjà et je pensais à toi".

Fondance absolue...

 

"Quoi, je ne t'entends pas bien, je suis vieux!", et il dit ça sans rire.

 

Au sujet de son squelette en plastique, offert dans un magazine sur le corps humain: "maman, le squelette, il se casse tout le temps. Il ne tient pas debout. Moi, quand je serais en squelette, je serais fort et je tiendrais debout! Mais en fait, je serais mort, alors je ne sais pas, parce que quand on est mort, on ne peut pas bouger...."

 

"J'aime tellement mon copain M. que quand je serais grand, je voudrais me marier avec lui. Mais il y a K.(une petite fille) qui veut aussi se marier avec lui. Comment faire?"

"J'aime trop Dompa (nom cromignonesque de la chienne). Je voudrais me marier avec elle quand je serais grand".

 

Il pense sérieusement à son avenir amoureux...

 

Tout ce qui tourne autour du pipi-caca-prout le fait hurler de rire, et nous prend parfois au dépourvu.

Moi:"Cromignon, tu connais cette chanson du papillon: vole vole papillon, au dessus de mon village, vole vole..." Et je lui fais le papillon avec mes mains. Lui, hilare:"oui maman, ze connaît! Vole vole mon caca, au dessus de ma maman!" Mon fils, ce poète.

 

Il adore compter, et les jeux où on compte. Il a une manière toute personnelle de se débrouiller quand il est bloqué. Il peut enchaîner 15 et 17, ouybliant fréquement le 16, va savoir pourquoi, et surtout a créé un système où vingt-et-quatorze et trente-et-quatorze ont toute leur place. Pourquoi 14, encore un mystère...

 

Et chez toi, des petites phrases craquantes?

 

 

Repost 0
20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 05:47
RIE (éducation respectueuse): tu n'es pas obligé!

Aujourd'hui, un coup de gueule. Oui, des fois, j'en ai un peu marre, de la négativité.

 

Il y a presque un an, Maman Mymou m'a gentiment fait découvrir l'éduation respectueuse, RIE en anglais.

 

Notamment en ce qui concerne la gestion des crises de colère de Cromignon, ça a changé notre vie.

 

Pourtant, il n'y a rien d'extraordinaire au final. Je veux dire pas là que ce n'est pas une refonte totale de notre manière de faire, mais une avancée plutôt.

 

Il y a un certain nombre de choses qui ne vont pas de soi dans notre tête, parce qu'on n'a pas été élevés ainsi.

L'idée de ne plus punir, même en mettant au coin, est une de ces choses difficile à accepter et à envisager, par exemple. Pourtant concrêtement c'est simple et efficace en ce qui concerne le respect des règles par les enfants.

 

Une autre chose qui a été difficile pour moi, ça a été de ne plus focaliser sur les "petits trucs" gênants. Par exemple le fait que Cromignon ait tendance à gigotter sur sa chaise à table. Ou sur le fait qu'il puisse balancer "Tu es méchante, maman!" quand il est en colère.

Pourtant là aussi ça marche: moins je focalise, moins ça devient un souci dans ma tete et dans la sienne, moins il le fait.

 

 

Avant, je pouvais le mettre au coin 3 fois par jour pour un "tu es méchante". Mantenant il ne le dit plus du tout quotidiennenment. C'est devenu vraiment rare. Quand ça arrive, ça ne m'énnerve plus. Pourquoi? Parce que j'ai compris que le respect dans sa tête de 3/4 ans n'existe pas, et que ce que j'interprète comme un manque de respect n'est qu'une manifestation de sa colère, elle-même saine expression de ses émotions.

 

Du coup, "not a big deal", je lui fais remarquer les rares fois ou ça arrive que je préfèrerais qu'il ne me dise pas ça, c'est tout. Il ne le repète même plus. Avant il allait le hurler, depuis le coin, pendant 20 minutes.

 

Pour arriver à pratiquer l'éducation respectueuse, c'est à la fois simple et compliqué.  

 

Simple, parce qu'on a des conseils "concrêts", applicables aux situations du quotidien, problématiques ou non, et voilà.

 

Compliqué, parce que ça demande de réfléchir sur ses pratiques, de se remettre en question, de remettre ses propres parents en question, et de canaliser ses propres émotions. En clair et en bref, il faut avoir un peu de recul, être convaincu que c'est la bonne manière de faire. Et aussi ne pas considérer RIE comme un "truc" pour gérer les gamins "difficiles". C'est une approche globale.

 

La chance que j'ai eue, c'est qu'on était déjà bien avancés dans cette direction. Il a juste fallu faire tomber quelques barrières mentales.

 

 

Aujourd'hui je suis ravie de l'ambiance qui règne à la maison, et dans ma tête. Oui, c'est parfois tendu. La grande et le petit se chamaillent, Cromignon fatigué frappe le chien, Cromignon  frustré tente de mordre sa soeur, etc. Bien sûr, je ne vis pas dans la maison de Barbapapa. Aucune "méthode éducative" ne changera le caractère des enfants. On peut simplement mieux vivre tous ensemble, sans cris, sans énervement, en acceptant les difficultés, en acceptant qu'il faille être patient. Pas de miracle possible, il faut de la constance, de la répétition.

 

Ce qui a fondamentalement changé, c'est que maintenant j'ai un "process" pour chaque situation, qu'elle soit "tendue" ou non. Je sais ce que j'ai à faire, je sais comment gérer. Je suis rassurée quant à ma capacité à résoudre les problèmes. Je me sens détendue avec mon Cromignon. Mon état d'esprit est completement différent.

 

 

Le point représentatif qui montre bien que tout va beaucoup mieux, c'est que nous mangeons tous ensemble, dans la joie et la bonne humeur. Ca n'était plus arrivé depuis des semaines.

 

Bref, je suis convaincue que l'éducation respectueuse nous a vraiment fait évoluer dans le bon sens, et ça a été vérifiable dès le premier jour.

 

 

Du coup, je suis ravie, j'en parle, je partage. On m'a aidée, je me dis que je peux en aider d'autres, même si je ne me permet pas de donner des cours, je débute à peine, bien sûr.

 

 

Et j'en ai assez que trop de personnes m'opposent des raisons toutes faites sans avoir réfléchi.

Certains vont même jusqu'à dire qu'ils n'ont pas à lire quoi que ce soit, parce qu'ils ont du bon sens. Je me suis fatiguée à lire, moi, ça prend du temps, de l'énergie, c'est vrai. J'ai du bon sens aussi à la base pourtant, enfin je crois. Mais ça ne suffisait pas. Je ne savais pas malgré tout mon soi-disant bon sens qu'il y avait une alternative à l'éducation punitive, autre que le laxisme.

 

Beaucoup m'opposent le temps, alors que RIE me fait gagner un temps fou.

Ben oui, mais il faut réfléchir, établir des stratégies, lire un peu pour comprendre les bases. Tâtonner, essayer, réfléchir, discuter, recommencer. Gueuler un bon coup et mettre des baffes, c'est plus expéditif.

 

D'autres me questionnent, je répond tant que je peux, j'aiguille sur le blog de Maman Mymou et celui de Janet. Pour qu'ensuite soient catalogués "RIE" des trucs pas du tout respectueux de l'enfant, mais punitifs, exagérés, incompréhensible pour des petits cerveaux. La base de RIE, c'est le sens , enfin je crois. La logique, sans disproportion.

Sans laxisme, sans rigidité non plus.

 

Le but de l'éducation respecteuse ce n'est pas de se faire obéir de l'enfant, c'est de vivre ensemble harmonieusement. 

 

Le bonheur qui en ressort m'a semblé valoir quelques heures de lecture, quelques questionnements, de la concertation, du recul.

 

En prime, ça devient très vite completement automatique, du coup ce temps "perdu" au début est vite regagné.

 

 

J'ai aussi du mal avec la notion de "perdre son temps" quand il s'agit d'élever nos enfants.

Oui ça demande du temps, au moins au début. Ou ca demande de l'investissement. Non, ce n'est pas naturel parce qu'on n'a pas été elevés ainsi. Mais oui, ça vaut le coup. C'est la clé du bonheur et de l'harmonie familiale, en tous cas chez nous. Si tu ne veux pas perdre ton temps à élever tes enfants...je crois qu'on va parler d'autre chose...

 

Alors quand j'entends "mais ci, mais ça..." de la part de gens qui voudraient en fait qu'on leur livre clé en main un gamin docile et obéissant, désolée d'être un peu gavée.

 

Et ceux qui, faute de réflexion et de lecture, n'ont rien compris et postent de fausses informations sur leurs pratiques pas du tout respectueuses "ahhhh j'ai fait ci et ça, c'est RIE pourtant ça ne "marche" pas du tout!!!!" effraient ceux qui voudraient peut être s'y mettre inutilement.

 

Alors tu sais quoi? Si ta vie familiale est difficile, que tu es désespéré, que tu ne sais plus comment faire avec tes enfants, mais que tu n'as pas vraiment envie de te lancer dans l'éducation respecteuse, reste dans ta mouise et n'en dégoûte pas les autres. Ton but non avoué n'est pas de vivre heureux, mais de te plaindre.

 

Si tu veux qu'on change tes enfants en plantes vertes, rends les à la maternité et va chez le fleuriste.

 

Si tu penses que les cris, voire les coups et les brimades sont efficaces, parfait pour toi. Le gars qui a mis son gamin de 3 ans dans une machine à laver jusqu'à ce qu'il en meure voulait le punir d'avoir été agressif à l'école, un comble. On reproduit ce que nos parents ont fait. Chacun fait ce qu'il veut chez lui, ce n'est pas mon problème. Ne viens pas voir ce que je fais chez moi, merci.

 

Si tu penses que tes parents t'ont crié dessus et mis quelques baffes, et que tu ne vas pas faire différement parce que "c'était mieux avant", parfait. Si ça "fonctionne" chez toi, tant mieux. On peut remonter loin comme ça, jusqu'à l'époque pas si lointaine où le père avait droit de vie et de mort sur ses enfants, mais oui. Et pas au Moyen Age. Heureusement que d'autres ont été plus réfléchis et progressistes parce que sinon on en serait toujours là.

 

Si tu aimes critiquer, sache au moins ce que tu critiques: l'éducation bienveillante, positive, respecteuse, tu sais ce que c'est? Je ne pense pas. Critiquer sans connaître, un sport très répandu, hélas.

 

Il n'y a pas de manière idéale ou parfaite, et je ne détiens pas la vérité (hélas...), je ne suis qu'une imparfaite maman qui tente de faire de son mieux...comme nous toutes.

 

Billet un peu décousu désolée, je suis un peu furax.

 

 

 

 

Repost 0
18 octobre 2015 7 18 /10 /octobre /2015 12:08
Mes petits bonheurs #140 et ma semaine en images

Je passerais sur mon état de loque humaine qui ne s'arrange vraiment pas, sur la valise de maternité qui n'est pas commencée (faudrait que je me traîne au supermarché...), sur les travaux qui réduisent mon espace à mon lit et à mon canapé vu que toute la maison est...dans le salon, sur mes repas qui se réduisent comme peau de chagrin pour cause de douleurs à l'estomac et de mon état qui fait qu'à part faire cuire des pâtes, je n'ai la force de rien . Et je vais te raconter le soleil et le ciel bleu, l'expo des peintures et dessins de l'école de Cromignon, les jeux des diablotins, comme j'ai été gâtée, et que j'ai réussi à accompagner le Cromignon à un anniversaire. Heureusement aussi, les copines sont là et ne me laissent pas tomber!

Des tas de petits bonheurs.

Mes petits bonheurs #140 et ma semaine en images
Mes petits bonheurs #140 et ma semaine en images
Mes petits bonheurs #140 et ma semaine en images
Mes petits bonheurs #140 et ma semaine en images
Mes petits bonheurs #140 et ma semaine en images
Mes petits bonheurs #140 et ma semaine en images

Ma semaine en images et mes petits bonheurs, pour Virginie B., Madame Parle et Maman est au musée. Et toi, ta semaine?

Repost 0
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 05:04
Baby-bump: 33 semaines inside.

Voilà, voilà, je vais bientôt entrer dans le dernier mois de cette grossesse.

Je n'ai pas commencé la fameuse valise. A chaque fois que j'y pense, je me dis: demain. Et non, je n'ai même pas réfléchi à ce que j'allais mettre dedans. Allez, demain je m'y mets.

Je n'ai d'ailleurs pas décidé où accoucher. Il faut que je revienne te raconter ça. Un sacré dilemme.

 

L'homme continue frénétiquement les travaux, il prépare le nid, un truc du genre syndrome Bonobo, je crois. Mais je ne me fais d'illusions: ce ne sera pas terminé pour l'arrivé du troisième diablotin. Pas grave, il terminera ensuite. Après tout, un tout petit bébé, ça a besoin de quoi? Des couches, des vêtements, des nichons. J'ai. Tiens il faut aussi que j'appelle la Leache League, pour voir comment je peux faire pour éviter, si possible, les galères des débuts de mon précédent allaitement.

Les préparatifs avancent au niveau de l'équipement, surtout grâce aux copains qui nous font les cadeaux de la liste de naissance finalement!

 

J'ai l'impression que la taille de mon ventre est exponentielle en cette fin de grossesse, ça n'arrête pas d'enfler. Je suis une larve et j'ai mal partout. Tout s'écarte pour laisser place à ce bébé, côtes flottantes, ligaments du haut, du bas, mes organes se mettent où ils peuvent, ils n'aiment pas trop ça et me le font savoir. Un soir j'étais si percluse de douleurs que je n'arrivais plus à marcher, et je me suis déplacée dans la maison à 4 pattes! Ce qui a bien fait rire Cromignon: il a cru que je jouais à être un chien. Bah, bien sûr...

Je ne suis bien que tranquille chez moi seule sur mon canapé!

 

La Pouillette est parfois aux petits soins, surtout quand je suis visiblement pliée en deux.

Le Cromignon aime bien sentir les petits coups dans mon ventre, mais il n'est pas très patient pour attendre.

La chienne me colle tout le temps, elle doit croire qu'il faut qu'elle veille sur moi. Pas une seconde où elle me lâche.

Le futur diablotin n'a toujours aucun prénom, ça en devient presque marrant.

 

Il est plus "calme" que les deux premiers, enfin si mes souvenirs sont bons. Ses mouvements sont délicats, doux, bien loin des violents coups de lattes que me balançaient son frère et sa sœur. Aujourd'hui il doit peser environ 2,500, d'après les estimations médicales (qui valent ce qu'elles valent). Il semble toujours en pleine forme et a une étrange manière de me rassurer quand je commence à m'inquiéter. Je te promets, c'est dingue, mais c'est vrai. Il communique énormément.

 

Je continue avec plaisir le yoga prénatal, l'haptonomie, l'hypno-naissance. Je te parlerais un de ces jours de tout ça.

 

Il me tarde de retrouver une vie "normale", enfin, avec un diablotin de plus!

 

 

 

 

 

 

 

Baby-bump: 33 semaines inside.
Repost 0
Published by PetitDiable - dans Baby Bump
commenter cet article

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog