Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 octobre 2015 4 22 /10 /octobre /2015 05:54
Discours de Cromignon #5

Cromignon est d'un bavard...on se demande de qui il tient ça..pas de moi, pour sûr!

 

Il nous régale toujours de ses petits mots et de ses petites phrase, qu'aujourd'hui on comprend tout à fait bien...

 

Même s'il ramasse toujours des "cahoules" dans la cours de récré, même s'il a peur que le bébé lui mette "du bave" sur lui, on sent bien que les défauts de prononciation ont vécu.

 

En ce moment, Oedipe bat son plein.

 

"Maman, je suis amoureuse contre toi. Je t'aime même quand je ne suis pas là. Et avant quand je n'étais pas encore là, dans cette maison avec vous, je t'aimais déjà et je pensais à toi".

Fondance absolue...

 

"Quoi, je ne t'entends pas bien, je suis vieux!", et il dit ça sans rire.

 

Au sujet de son squelette en plastique, offert dans un magazine sur le corps humain: "maman, le squelette, il se casse tout le temps. Il ne tient pas debout. Moi, quand je serais en squelette, je serais fort et je tiendrais debout! Mais en fait, je serais mort, alors je ne sais pas, parce que quand on est mort, on ne peut pas bouger...."

 

"J'aime tellement mon copain M. que quand je serais grand, je voudrais me marier avec lui. Mais il y a K.(une petite fille) qui veut aussi se marier avec lui. Comment faire?"

"J'aime trop Dompa (nom cromignonesque de la chienne). Je voudrais me marier avec elle quand je serais grand".

 

Il pense sérieusement à son avenir amoureux...

 

Tout ce qui tourne autour du pipi-caca-prout le fait hurler de rire, et nous prend parfois au dépourvu.

Moi:"Cromignon, tu connais cette chanson du papillon: vole vole papillon, au dessus de mon village, vole vole..." Et je lui fais le papillon avec mes mains. Lui, hilare:"oui maman, ze connaît! Vole vole mon caca, au dessus de ma maman!" Mon fils, ce poète.

 

Il adore compter, et les jeux où on compte. Il a une manière toute personnelle de se débrouiller quand il est bloqué. Il peut enchaîner 15 et 17, ouybliant fréquement le 16, va savoir pourquoi, et surtout a créé un système où vingt-et-quatorze et trente-et-quatorze ont toute leur place. Pourquoi 14, encore un mystère...

 

Et chez toi, des petites phrases craquantes?

 

 

Repost 0
20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 05:47
RIE (éducation respectueuse): tu n'es pas obligé!

Aujourd'hui, un coup de gueule. Oui, des fois, j'en ai un peu marre, de la négativité.

 

Il y a presque un an, Maman Mymou m'a gentiment fait découvrir l'éduation respectueuse, RIE en anglais.

 

Notamment en ce qui concerne la gestion des crises de colère de Cromignon, ça a changé notre vie.

 

Pourtant, il n'y a rien d'extraordinaire au final. Je veux dire pas là que ce n'est pas une refonte totale de notre manière de faire, mais une avancée plutôt.

 

Il y a un certain nombre de choses qui ne vont pas de soi dans notre tête, parce qu'on n'a pas été élevés ainsi.

L'idée de ne plus punir, même en mettant au coin, est une de ces choses difficile à accepter et à envisager, par exemple. Pourtant concrêtement c'est simple et efficace en ce qui concerne le respect des règles par les enfants.

 

Une autre chose qui a été difficile pour moi, ça a été de ne plus focaliser sur les "petits trucs" gênants. Par exemple le fait que Cromignon ait tendance à gigotter sur sa chaise à table. Ou sur le fait qu'il puisse balancer "Tu es méchante, maman!" quand il est en colère.

Pourtant là aussi ça marche: moins je focalise, moins ça devient un souci dans ma tete et dans la sienne, moins il le fait.

 

 

Avant, je pouvais le mettre au coin 3 fois par jour pour un "tu es méchante". Mantenant il ne le dit plus du tout quotidiennenment. C'est devenu vraiment rare. Quand ça arrive, ça ne m'énnerve plus. Pourquoi? Parce que j'ai compris que le respect dans sa tête de 3/4 ans n'existe pas, et que ce que j'interprète comme un manque de respect n'est qu'une manifestation de sa colère, elle-même saine expression de ses émotions.

 

Du coup, "not a big deal", je lui fais remarquer les rares fois ou ça arrive que je préfèrerais qu'il ne me dise pas ça, c'est tout. Il ne le repète même plus. Avant il allait le hurler, depuis le coin, pendant 20 minutes.

 

Pour arriver à pratiquer l'éducation respectueuse, c'est à la fois simple et compliqué.  

 

Simple, parce qu'on a des conseils "concrêts", applicables aux situations du quotidien, problématiques ou non, et voilà.

 

Compliqué, parce que ça demande de réfléchir sur ses pratiques, de se remettre en question, de remettre ses propres parents en question, et de canaliser ses propres émotions. En clair et en bref, il faut avoir un peu de recul, être convaincu que c'est la bonne manière de faire. Et aussi ne pas considérer RIE comme un "truc" pour gérer les gamins "difficiles". C'est une approche globale.

 

La chance que j'ai eue, c'est qu'on était déjà bien avancés dans cette direction. Il a juste fallu faire tomber quelques barrières mentales.

 

 

Aujourd'hui je suis ravie de l'ambiance qui règne à la maison, et dans ma tête. Oui, c'est parfois tendu. La grande et le petit se chamaillent, Cromignon fatigué frappe le chien, Cromignon  frustré tente de mordre sa soeur, etc. Bien sûr, je ne vis pas dans la maison de Barbapapa. Aucune "méthode éducative" ne changera le caractère des enfants. On peut simplement mieux vivre tous ensemble, sans cris, sans énervement, en acceptant les difficultés, en acceptant qu'il faille être patient. Pas de miracle possible, il faut de la constance, de la répétition.

 

Ce qui a fondamentalement changé, c'est que maintenant j'ai un "process" pour chaque situation, qu'elle soit "tendue" ou non. Je sais ce que j'ai à faire, je sais comment gérer. Je suis rassurée quant à ma capacité à résoudre les problèmes. Je me sens détendue avec mon Cromignon. Mon état d'esprit est completement différent.

 

 

Le point représentatif qui montre bien que tout va beaucoup mieux, c'est que nous mangeons tous ensemble, dans la joie et la bonne humeur. Ca n'était plus arrivé depuis des semaines.

 

Bref, je suis convaincue que l'éducation respectueuse nous a vraiment fait évoluer dans le bon sens, et ça a été vérifiable dès le premier jour.

 

 

Du coup, je suis ravie, j'en parle, je partage. On m'a aidée, je me dis que je peux en aider d'autres, même si je ne me permet pas de donner des cours, je débute à peine, bien sûr.

 

 

Et j'en ai assez que trop de personnes m'opposent des raisons toutes faites sans avoir réfléchi.

Certains vont même jusqu'à dire qu'ils n'ont pas à lire quoi que ce soit, parce qu'ils ont du bon sens. Je me suis fatiguée à lire, moi, ça prend du temps, de l'énergie, c'est vrai. J'ai du bon sens aussi à la base pourtant, enfin je crois. Mais ça ne suffisait pas. Je ne savais pas malgré tout mon soi-disant bon sens qu'il y avait une alternative à l'éducation punitive, autre que le laxisme.

 

Beaucoup m'opposent le temps, alors que RIE me fait gagner un temps fou.

Ben oui, mais il faut réfléchir, établir des stratégies, lire un peu pour comprendre les bases. Tâtonner, essayer, réfléchir, discuter, recommencer. Gueuler un bon coup et mettre des baffes, c'est plus expéditif.

 

D'autres me questionnent, je répond tant que je peux, j'aiguille sur le blog de Maman Mymou et celui de Janet. Pour qu'ensuite soient catalogués "RIE" des trucs pas du tout respectueux de l'enfant, mais punitifs, exagérés, incompréhensible pour des petits cerveaux. La base de RIE, c'est le sens , enfin je crois. La logique, sans disproportion.

Sans laxisme, sans rigidité non plus.

 

Le but de l'éducation respecteuse ce n'est pas de se faire obéir de l'enfant, c'est de vivre ensemble harmonieusement. 

 

Le bonheur qui en ressort m'a semblé valoir quelques heures de lecture, quelques questionnements, de la concertation, du recul.

 

En prime, ça devient très vite completement automatique, du coup ce temps "perdu" au début est vite regagné.

 

 

J'ai aussi du mal avec la notion de "perdre son temps" quand il s'agit d'élever nos enfants.

Oui ça demande du temps, au moins au début. Ou ca demande de l'investissement. Non, ce n'est pas naturel parce qu'on n'a pas été elevés ainsi. Mais oui, ça vaut le coup. C'est la clé du bonheur et de l'harmonie familiale, en tous cas chez nous. Si tu ne veux pas perdre ton temps à élever tes enfants...je crois qu'on va parler d'autre chose...

 

Alors quand j'entends "mais ci, mais ça..." de la part de gens qui voudraient en fait qu'on leur livre clé en main un gamin docile et obéissant, désolée d'être un peu gavée.

 

Et ceux qui, faute de réflexion et de lecture, n'ont rien compris et postent de fausses informations sur leurs pratiques pas du tout respectueuses "ahhhh j'ai fait ci et ça, c'est RIE pourtant ça ne "marche" pas du tout!!!!" effraient ceux qui voudraient peut être s'y mettre inutilement.

 

Alors tu sais quoi? Si ta vie familiale est difficile, que tu es désespéré, que tu ne sais plus comment faire avec tes enfants, mais que tu n'as pas vraiment envie de te lancer dans l'éducation respecteuse, reste dans ta mouise et n'en dégoûte pas les autres. Ton but non avoué n'est pas de vivre heureux, mais de te plaindre.

 

Si tu veux qu'on change tes enfants en plantes vertes, rends les à la maternité et va chez le fleuriste.

 

Si tu penses que les cris, voire les coups et les brimades sont efficaces, parfait pour toi. Le gars qui a mis son gamin de 3 ans dans une machine à laver jusqu'à ce qu'il en meure voulait le punir d'avoir été agressif à l'école, un comble. On reproduit ce que nos parents ont fait. Chacun fait ce qu'il veut chez lui, ce n'est pas mon problème. Ne viens pas voir ce que je fais chez moi, merci.

 

Si tu penses que tes parents t'ont crié dessus et mis quelques baffes, et que tu ne vas pas faire différement parce que "c'était mieux avant", parfait. Si ça "fonctionne" chez toi, tant mieux. On peut remonter loin comme ça, jusqu'à l'époque pas si lointaine où le père avait droit de vie et de mort sur ses enfants, mais oui. Et pas au Moyen Age. Heureusement que d'autres ont été plus réfléchis et progressistes parce que sinon on en serait toujours là.

 

Si tu aimes critiquer, sache au moins ce que tu critiques: l'éducation bienveillante, positive, respecteuse, tu sais ce que c'est? Je ne pense pas. Critiquer sans connaître, un sport très répandu, hélas.

 

Il n'y a pas de manière idéale ou parfaite, et je ne détiens pas la vérité (hélas...), je ne suis qu'une imparfaite maman qui tente de faire de son mieux...comme nous toutes.

 

Billet un peu décousu désolée, je suis un peu furax.

 

 

 

 

Repost 0
18 octobre 2015 7 18 /10 /octobre /2015 12:08
Mes petits bonheurs #140 et ma semaine en images

Je passerais sur mon état de loque humaine qui ne s'arrange vraiment pas, sur la valise de maternité qui n'est pas commencée (faudrait que je me traîne au supermarché...), sur les travaux qui réduisent mon espace à mon lit et à mon canapé vu que toute la maison est...dans le salon, sur mes repas qui se réduisent comme peau de chagrin pour cause de douleurs à l'estomac et de mon état qui fait qu'à part faire cuire des pâtes, je n'ai la force de rien . Et je vais te raconter le soleil et le ciel bleu, l'expo des peintures et dessins de l'école de Cromignon, les jeux des diablotins, comme j'ai été gâtée, et que j'ai réussi à accompagner le Cromignon à un anniversaire. Heureusement aussi, les copines sont là et ne me laissent pas tomber!

Des tas de petits bonheurs.

Mes petits bonheurs #140 et ma semaine en images
Mes petits bonheurs #140 et ma semaine en images
Mes petits bonheurs #140 et ma semaine en images
Mes petits bonheurs #140 et ma semaine en images
Mes petits bonheurs #140 et ma semaine en images
Mes petits bonheurs #140 et ma semaine en images

Ma semaine en images et mes petits bonheurs, pour Virginie B., Madame Parle et Maman est au musée. Et toi, ta semaine?

Repost 0
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 05:04
Baby-bump: 33 semaines inside.

Voilà, voilà, je vais bientôt entrer dans le dernier mois de cette grossesse.

Je n'ai pas commencé la fameuse valise. A chaque fois que j'y pense, je me dis: demain. Et non, je n'ai même pas réfléchi à ce que j'allais mettre dedans. Allez, demain je m'y mets.

Je n'ai d'ailleurs pas décidé où accoucher. Il faut que je revienne te raconter ça. Un sacré dilemme.

 

L'homme continue frénétiquement les travaux, il prépare le nid, un truc du genre syndrome Bonobo, je crois. Mais je ne me fais d'illusions: ce ne sera pas terminé pour l'arrivé du troisième diablotin. Pas grave, il terminera ensuite. Après tout, un tout petit bébé, ça a besoin de quoi? Des couches, des vêtements, des nichons. J'ai. Tiens il faut aussi que j'appelle la Leache League, pour voir comment je peux faire pour éviter, si possible, les galères des débuts de mon précédent allaitement.

Les préparatifs avancent au niveau de l'équipement, surtout grâce aux copains qui nous font les cadeaux de la liste de naissance finalement!

 

J'ai l'impression que la taille de mon ventre est exponentielle en cette fin de grossesse, ça n'arrête pas d'enfler. Je suis une larve et j'ai mal partout. Tout s'écarte pour laisser place à ce bébé, côtes flottantes, ligaments du haut, du bas, mes organes se mettent où ils peuvent, ils n'aiment pas trop ça et me le font savoir. Un soir j'étais si percluse de douleurs que je n'arrivais plus à marcher, et je me suis déplacée dans la maison à 4 pattes! Ce qui a bien fait rire Cromignon: il a cru que je jouais à être un chien. Bah, bien sûr...

Je ne suis bien que tranquille chez moi seule sur mon canapé!

 

La Pouillette est parfois aux petits soins, surtout quand je suis visiblement pliée en deux.

Le Cromignon aime bien sentir les petits coups dans mon ventre, mais il n'est pas très patient pour attendre.

La chienne me colle tout le temps, elle doit croire qu'il faut qu'elle veille sur moi. Pas une seconde où elle me lâche.

Le futur diablotin n'a toujours aucun prénom, ça en devient presque marrant.

 

Il est plus "calme" que les deux premiers, enfin si mes souvenirs sont bons. Ses mouvements sont délicats, doux, bien loin des violents coups de lattes que me balançaient son frère et sa sœur. Aujourd'hui il doit peser environ 2,500, d'après les estimations médicales (qui valent ce qu'elles valent). Il semble toujours en pleine forme et a une étrange manière de me rassurer quand je commence à m'inquiéter. Je te promets, c'est dingue, mais c'est vrai. Il communique énormément.

 

Je continue avec plaisir le yoga prénatal, l'haptonomie, l'hypno-naissance. Je te parlerais un de ces jours de tout ça.

 

Il me tarde de retrouver une vie "normale", enfin, avec un diablotin de plus!

 

 

 

 

 

 

 

Baby-bump: 33 semaines inside.
Repost 0
Published by PetitDiable - dans Baby Bump
commenter cet article
11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 06:36
Mes petits bonheurs #139 et ma semaine en images.

Cette semaine a encore filé à la vitesse de la lumière, ou presque.

Je sais pourquoi: l'arrivée de bébé est pour bientôt, et vu que rien n'avance plus vite qu'un escargot, je commence à stresser.

 

Qu'est ce qu'il s'est passé depuis dimanche dernier?

 

J'ai commencé les emplettes de Noël pour les diablotins. Parce qu'après l'arrivée de bébé je pense que je n'aurais pas la tête à ça. Premier cadeau: une paire de rollers pour Cromignon, trouvée pour une bouchée de pain sur LBC.

 

J'ai fait un chouette shooting photo avec ma grande. On s'est bien amusées, et cette fois j'aurais de jolis souvenirs de cette grossesse. Moi qui n'ai en tout que 5 ou 6 photos des deux autres.

Mes petits bonheurs #139 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #139 et ma semaine en images.

J'ai été gâtée par Yeude qui m'a envoyé un joli cadeau de ma liste de naissance, encore merci! Lili la Poulette va ravir le troisième diablotin, pour sûr!

Mes petits bonheurs #139 et ma semaine en images.

Sinon rien, la plage, encore, avec moins de courageux dans l'eau tout de même. Elle commence à être fraîche. Par contre on peut emmener les chiens vu que c'est hors saison. Et la nôtre s'est régalée, c'est peu de le dire. Elle a été saisie par la passion de l'homme et du Cromignon pour les châteaux de sable, et a surveillé l'avancé des travaux avec attention.

Mes petits bonheurs #139 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #139 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #139 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #139 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #139 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #139 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #139 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #139 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #139 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #139 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #139 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #139 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #139 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #139 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #139 et ma semaine en images.

Ma semaine en images et mes petits bonheurs, pour Virginie B., Madame Parle et Maman est au musée.

Et toi, ta semaine?

Repost 0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 05:53
Les activités, cette année.

Nous voici quasiment mi-octobre, je ne t'ai pas raconté notre rentrée parce que je ne lui ai rien trouvé d’exceptionnel: ma Pouillette est en 4ème, mon Cromignon en moyenne section, l'Homme a un emploi du temps d'agrégé et ça tombe bien vu que, bébé arrivant, on a pas mal de réaménagement à faire à la maison.

 

Tout le monde trouve son rythme et ça se passe bien. sans doute aussi parce que tout se passe à moins de 5 minutes de chez nous, dans notre petit bled.

 

Il y a quand même une sacré, enfin non, deux sacrées nouveautés chez les PetitsDiables cette année: les activités.

 

D'abord pour le Cromignon: c'est la première année qu'il a une activité, enfin non, deux activités d'ailleurs. Il lui tardait tellement d'en avoir, comme sa sœur! Avant ses 4 ans, il n'y avait rien pour lui ici, quelle différence avec la Pouillette qui a grandi sur Paris...mais bref, ça y est: il a eu 4 ans et quatre activités commencent à cet âge ici. On a choisi le judo et la natation.

 

J'ai tiqué quand j'ai réalisé que dans aucune des deux, les parents ne pouvaient rester regarder les enfants, même la première séance. Je trouve qu'à 4 ans c'est tôt pour partir dans un lieu inconnu, faire des trucs inconnus avec des inconnus, comme ça, sans préparation. Ce qui nous a sauvés, c'est d'une part que Cromignon n'a aucun souci avec la séparation, pour peu qu'on lui explique bien en avance, et aussi que vu que tout se déroule tout près, il connait déjà d'autres enfants. Mais la première fois je t'avoue que je n'étais pas fière de le laisser.

 

Il va donc au judo une fois dans la semaine et une fois à la piscine. Il s'y éclate.

 

Quant à la Pouillette, elle continue son sport de prédilection, la gymnastique, qu'elle pratique depuis ses 3 ans. Mais avec moins enthousiasme, pour la première fois. J'ai dû la pousser un chouïa, alors qu'elle ne jurait que par la gym depuis tant d'années.

 

Et une grande nouveauté pour elle: alors que depuis toujours je freinais des 4 fers (c'est le cas de le dire, huhuhu!) j'ai cédé: on l'a inscrite à l'équitation. La raison principale c'est qu'un super centre équestre a ouvert dans notre ville, à 3 minutes de chez nous. Dur de résister...si je n,'étais pas enceinte je crois que je me serais inscrite aussi, ça fait si longtemps que je n'ai pas monté!

Partie remise!

 

La voici donc toujours fourrée au club, et même les jours où elle ne monte pas: elle aide à encadrer les reprises des petits, elle est tous les dimanches sur les stands où le club fait des animations balades, pour aider, elle va regarder les plus avancés monter. Bref, c'est sa grande, grande passion.

 

Le seul hic auquel je n'avais pas pensé, c'est...le prix! Eh oui, avant quand il n'y avait que la grande, on ne la privait pas d'activités, même coûteuses. Mais maintenant avec le petit...ça revient drôlement cher tout ça, je n'avais pas anticipé! Sans parler de l'équipement, un kimono par ci, une paire de bottes par là...j'ai l'impression que chaque jour un gars me réclame une centaine d'euros. Je te laisse imaginer l'état de mon compte en banque en ce moment!

 

Bref, cette année, 4 activités en tout pour mes deux diablotins.

 

Et chez toi, quelles activités?

 

 

 

 

 

 

Les activités, cette année.
Les activités, cette année.
Les activités, cette année.
Repost 0
4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 06:02
Mes petits bonheurs #138 et ma semaine en images.

Une semaine où on a encore pu profiter de la plage et de voir passer des bateaux colorés, où j'ai couru un peu partout, dans Perpignan et ailleurs et où j'ai pu admirer encore cette belle ville qui, incroyablement, est la mienne aujourd'hui.

J'ai vu des copines et papoté, et ça, c'est chouette.

J'ai eu mal partout et plein de contractions, c'est moins chouette. Du coup je ne peux pas aller au 4ème Event SoBlogueuses et j'en suis verte mais bon...je peux pas, j'ai bébé...

J'ai aussi loupé une rencontre de parents porteurs pour la semaine du portage, décidément, je loupe vraiment beaucoup de choses sympa. Je me rattraperais ensuite, inch'Allah.

Je me suis offert un petit break solitaire en dégustant seule une grosse boule de mozzarella de bufflonne bio, bien goûteuse, un régal. Je l'avais achetée (à prix d'or!) pour mettre sur une pizza, et puis...j'ai craqué et tout mangé.

J'ai continué à manger des frozen yoghourts tous les jours et ce n'est pas fini!

Mes petits bonheurs #138 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #138 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #138 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #138 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #138 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #138 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #138 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #138 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #138 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #138 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #138 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #138 et ma semaine en images.

Ma semaine en images et mes petits bonheurs, pour Virginie B., Madame Parle et Maman est au musée.

Et toi, ta semaine?

Repost 0
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 06:18
Wish List #50: cocooning de fin de grossesse.

Eh oui, fin de grossesse, purée, que c'est passé vite...

 

 

Je me déplace avec lenteur et difficulté maintenant, mon ventre pèse lourd, il prend beaucoup de place et me gène pour bouger, j'ai beaucoup de douleurs ligamentaires et digestives, et autres.

 

 

 

Du coup j'ai du mal à prendre soin de mon pauvre corps.

 

 

 

*A commencer par l'épilation...qui laisse vraiment à désirer! Il faudrait pourtant que je m'y colle. Je voudrais bien faire appel à une esthéticienne à domicile pour faire un débroussaillage total!

 

 

 

*J'en profiterais, si c'est peu de temps avant mon accouchement, pour me faire teindre les cils en noir...oui oui!

Attends, je t'explique: mes cils sont blonds. On ne les voit pas, et je déteste ça. D'où mon addiction pour le mascara, sans lequel je ne sors pas de chez moi...presque une phobie!

Mais après un accouchement, on est souvent décalé, au niveau du rythme, et quand j'ai eu Cromignon je n'ai pas remis de mascara pendant des semaines tant je craignais de m'endormir sans l'enlever. La teinture des cils, c'est une solution que j'ai déjà pratiquée avant de partir en randonnée 2 semaines sac au dos sur le GR10...

 

 

 

*Une pédicure: mes pieds, c'est mon complexe. Du coup, j'en prends grand soin tant je les ai secs et je déteste les voir négligés, crevassés...Et mes ongles doivent être colorés sans quoi je les trouve trop laids! Encore plus depuis que je vis dans le Sud: 5 mois les pieds à l'air, ça ne pardonne pas. Oui mais...je commence à avoir bien du mal à les atteindre! Comment leur faire un bon gommage, les vernir? Ça devient de plus en plus compliqué...

 

 

 

*Un massage-gommage-crèmage: à corps douloureux, réconfort massageux! J'adorerais me faire poupouner de pied en cap, et puis ça me détendrait!

 

 

 

* une bonne coupe de cheveux: depuis que j'ai donné mes cheveux, il sont courts et repoussent en bataille. Il faudrait que je m'offre les services d'un pro pour arranger ça avant l'arrivée de bébé, parce que je me souviens qu'après Cromignon je n'avais pas eu la possibilité d'y aller avant 4 ou 5 mois!

 

 

 

*un peu de shopping. Winter is coming et je n'ai pas vraiment ma taille habituelle, hein...il me faudrait quelques trucs confortable pour passer les mauvais jours confortablement avec un nouveau né. Deux ou trois chemisiers à manches longues qui se déboutonnent facilement pour allaiter, quelques gilets bien chauds qui ferment avec des boutons pour la même raison, et un ou deux ponchos. Le poncho est un truc qui est très souvent laid, je sais. mais pour se couvrir rapidement et confortablement, c'est très pratique. J'en avais un ou deux pour ma précédente grossesse, et j'adorais. En ce moment, les premières fraîcheurs me prennent au dépourvu et je me retrouve à piquer les sweats de l'homme, ce qui, tu en conviendras, est moins glam' encore.

Et un ou deux pantalons amples et confortables, mais bien coupés quand même, du style pantalon de danse, tu vois le genre?

 

 

Voilà, y a plus qu'à?

 

 

Repost 0
Published by PetitDiable - dans Wish List Baby Bump
commenter cet article
2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 05:58
La carie (BadMother #65)

Le retour de la BadMother! Ca faisait longtemps, et pourtant je te rassure: je ne suis pas devenue good pour autant, et j'en ai plein à te raconter!

 

Aujourd'hui un badmother vraiment honteux.

 

Le soir, on dîne vers 19h30, et Cromignon va se coucher pour 20h30. Avant de dormir, il debarbouille son visage et se brosse les dents.

Avant d'aller au lit, l'homme lui lit une histoire au salon, puis je lui en ils une seconde dans sa chambre.

Jusqu'ici ça doit être plus ou moins pareil partout, avec tous les enfants.

 

Mais Cromignon a une petite spécificité: il prend rarement un dessert à table, et aime boire une compote pendant l'histoire, voire deux: une pendant la première histoire et une autre pendant la seconde. Tu sais, les compotes en gourde.

 

Un jour, cet été, on a remarqué un petit point noir entre les dents de devant de Cromignon. Et il s'est plaint de sensibilité en buvant froid, ou en mangeant des glaces.

 

J'ai pensé carie, mais à 4 ans à peine? C'est vraiment tôt! Surtout pour un enfant qui se brosse plutôt les dents comme il faut et tous les jours, qui mange peu de sucreries et même de sucre tout court. Je me suis imaginé une fragilité dentaire partiulière, ou alors autre chose qu'une carie.

 

Bien sûr, j'ai pris rendez-vous chez le dentiste, et j'ai commencé à préparer Cromignon à cette première visite.

 

Quand on y est allés, Cromignon a été juste parfait, s'est laissé examiner, soigner, pendant une bonne quarantaine de minutes, sans bouger.

Verdict: un début de carie, qui a juste eu besoin d'être grattouillé.

 

J'ai demandé au dentiste ce qui pouvait expliquer cette carie précoce, et à cet endroit assez inhabituel.

Une carie à cet endroit, m'a t'il dit, c'est souvent lié à la consommation de sodas sucrés.

Mon Cromignon n'en bois jamais, il n'a pas encore goûté le coca et s'il a bu quelques limonades cet été, c'est resté plus qu'exceptionnel. Chez nous on boit de l'eau, des oranges pressées, et un chocolat chaud au petit dej, c'est tout.

 

Et puis...ça a fait tilt!!!

J'ai compris!

Les compotes!!!!

 

Tous les soirs ou presque, Cromignon sors de table, joue un peu, va se debarbouiller et se brosser les dents AVANT qu'on lui lise ses histoires et...qu'il mange une compote!

Dans ma tête, compote=fruit=pas grave!

Non mais quelle cruche!

 

Evidement, depuis, on a rectifié le tir et Cromignon repart se brosser les dents APRES ses compotes, maintenant!

 

 

Mais je suis cette badmother responsable de la première carie de son fils, et à 4 ans!!!!

 

 

D'autres {Bad Mother} chez:

 

Little Lillie Blue

Little Lilie Blue encore,

Et toujours Little Lilie Blue,

mais aussi Wonder Mômes

 

 

Toi aussi tu es une {Bad Mother}? Raconte nous! Un article, un lien vers chez moi, et tu me laisse le lien en commentaire... Qui sera la pire {Bad Mother} cette semaine?

Repost 0
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 05:17
Le frozen yoghourt, ma nouvelle addiction.

Si tu me suis sur Instagram, tu as du voir passer ces derniers temps des photos de mes frozen yoghourts.

 

 

Ça m'a pris un jour, j'ai eu cette idée pour écouler mon stock de figues produits par le figuier fou du jardin. J'avais pris le pli d'en faire des crèmes glacées, mais ce jour là j'avais envie du moins de sucre possible, de quelques chose de très frais et léger.

 

 

Alors j'ai tenté le frozen yoghourt...et crois-moi quand je te dis que ce n'est qu'un début.

En dessert ou au gouter, c'est délicieux, sain, léger, frais, que demander de plus?

 

On peut en plus s'amuser en cuisine en changeant les fruits au gré des envies et des saisons.

On garde le bon goût du fruit frais, pas comme dans un gâteau ou une tarte, où je déplore souvent de ne pas avoir le "vrai" goût.

Et en prime, c'est plus que rapide à faire.

 

 

Le principe? Mixer des fruits dont une grosse partie doit être congelée au préalable, mais pas forcément tout, avec un yaourt. Tu peux y ajouter du sucre, du sirop d'érable, du miel, du sirop d'agave, de l'édulcorant éventuellement ou faire comme moi: je mets systématiquement une banane bien mûre qui sucre assez sans qu j'ai besoin d'ajouter quoi que ce soit.

 

 

Comment faire?

Il te faut un bon mixeur bien balaize. En a mont, tu découpes les fruits de ton choix et tu les mets au congélateur. C'est un truc à prendre, maintenant j'en ai tout le temps. Ici ce sont des figues, bien entendu. J'ai aussi testé avec des mûres tout juste cueillies derrière chez nous. Tu peux aussi acheter des fruits congelés, mais c'est plus cher.

Quand c'est bien congelé, tu les mets dans le mixeur avec un yaourt nature et une banane bien mûre, donc.

Et tu mixes, à fond, environ 30 secondes.

C'est prêt...

 

 

Selon la quantité de fruits congelés, tu obtiendras des textures un peu différentes à chaque fois, plus proche d'une glace une fois, d'un yaourt une autre fois, mais c'est inratable et c'est un délice!

Alors, tenté?

 

 

Un mercredi gourmand pour Anne Laure, Sophie Turbigo, SysyInTheCity.

Repost 0

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog