Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 janvier 2016 2 05 /01 /janvier /2016 06:01
Après l'accouchement...

Tu te souviens de cette photo dans Gala, de la légende et de la polémique qui s'en était suivie? J'avais bêtement foncé à l'époque, sans voir qu'une bataille virtuelle se profilait, et ce fut mon baptême du feu bloguesque.

 

Avant tout je veux donc bien préciser clairement: chaque femme devrait pouvoir se vêtir, avoir le corps, la maison et la vie qu'elle souhaite, passer l'aspi en talons de 12 si ça lui chante ou traîner en pyjama troué, et ce dans l’indifférence générale.

Mais on en est loin.

 

Et puis, on parle ici d'une femme après l'accouchement, pas n'importe quand...

Aujourd'hui je suis en plein dedans, le post-accouchement, alors je vais me permettre de l'ouvrir.

 

Voici donc Sylvie, ex miss France, un mois après son accouchement qui peut "remettre sans rougir ses stilettos". Tu vois, tout est dans le "sans rougir". Le reste est fort banal, un mannequin de 30kg tout mouillé après son accouchement, apprêté et maquillé, on connait et ça ne me choque pas: c'est son job. Elle ne va pas poser en chemise de nuit tâchée pour Gala, hein.

 

Je ne vais pas te redire tout le bien que j'en pense, si ça t'intéresse, c'est par ici.

 

Voilà l'image que la société, les médias (en tous cas celui là), renvoient aux femmes: une maison nickel, un corps conforme aux exigences de la mode, des gamins comme accessoires pour décorer parce que "bon hein quand même une femme ça fait des gosses" (!!!!) mais faut pas qu'ils prennent trop de place parce que sexuellement elle doit rester dispo et désirable pour Monsieur.

Sinon faut rougir, avoir honte de soi.

 

Les femmes, usées par cette quête permanente de la perfection selon Gala, continuent d'être aussi opprimées sans avoir le temps d'y réfléchir. Trop occupées à compter les calories. Ca occupe bien l'esprit, les calories. Et les rides, et le bordel dans la maison, le cul pas assez musclé...Histoire qu'elles ne réclament pas trop l'égalité avec les hommes et le respect de leur personne.

 

Quant aux hommes, spectateurs bienveillants la plupart du temps, ils se glorifient d'être des super papas maintenant qui "aident" à la maison. Ah, que les femmes ont de la chance d'avoir des hommes qui aident, de nos jours. De quoi on se plaint, hein?

Jamais le verbe "aider" n'a été si mal placé. Est ce que j'aide Monsieur quand je débouche le siphon de l'évier bouché ou que je remets de l'huile de moteur dans la clio?

 

Bref, me voici donc plus d'un mois après avoir accouché.

 

Ma maison est en bordel. Pas trop sale, c'est vrai, merci l'aide ménagère de la CAF. Mais la déco intérieure n'a jamais été aussi peu importante ici.

 

Je suis bien loin de (re)mettre mes stilettos, arf. Je n'en n'ai pas d'ailleurs. Forcément, j'ai vécu 35 ans dans le 93 et mon sport quotidien, courir après le RER B, c'était pas compatible avec des talons de 12, tu vois. (Mais j'aime porter des talons même s'ils ne sont pas de 12, ne me fais pas dire que je critique celles qui en ont!). J'ai de beaux chaussons violets confortables, et quand j'arrive à sortir (suites opératoires compliquées), je mets des baskets. (les talons de 12 après une césa...).

En passant, je ne te racconte pas comment je me serais fait traiter dans le RER station La Plaine Saint Denis avec des talons de 12. Le harcèlement de rue, hein.

 

Je suis bien loin aussi de remettre mes fringues habituelles. Je tourne avec 2 pantalons, 3 tshirts compatibles allaitement et 2 pulls.

Je ne suis pas coiffée ni maquillée. Ma coupe de cheveux ne ressemblent à rien vu que j'ai tout coupé pour les donner en juillet et que la repousse, c'est moche.

Je suis poilue des jambes.

Mes enfants portent des vêtements froissés.

Les nuits entrecoupées font que j'ai vraiment une sale tronche.

 

Devrais-je rougir, hein, Gala? Devrais-je me mettre à compter les propoints? A camoufler mes cernes sous du fond teint parce que les tétées nocturnes, ça fait la peau terne?

Parce qu'il n'y a pas mieux que l'auto-aliénation pour que la moitié de la population ne se pose pas de questions sur sa condition?

 

Je n'ai pas honte. Ma féminité et ma dignité ne sont pas dans mes fringues, mon tour de taille, mon maquillage, la tenue impeccable de ma baraque et de mes gamins.

Je n'ai pas honte. Moi, je m'aime bien quand même, malgré toi, Gala. Je ne t'autorise pas à me dire ce à quoi je devrais ressembler, pour avoir le droit d'être fière de moi.

 

Tu vois Gala, je mets mes chaussons sans rougir un mois après mon accouchement, avec mon corps que tu trouverais honteux et laid, et je t'emmerde.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 08:55
Mes petits bonheurs #149 et ma semaine en images.

Cette dernière semaine de 2015 a été douce ici.

 

Une semaine de vacances avec l'homme, le Cromignon et Polochon.

 

J'ai vu des copains, mangé de bonnes choses, cuisiné un peu.

 

Je me sens mieux, j'ai moins mal, et on a tenté une sortie à la plage pour manger une gaufre, pour le dernier jour de cette année 2015 qui a été si riche pour nous. J'ai marché 500m et ça a été, ça m'a remonté le moral! Polochon a dormi tout du long, je ne pense pas qu'il se soit rendu compte de quoi que ce soit...

Cromignon a pu tester ses rollers, offerts par le père Noël

 

Il a fait beau et chaud, j'ai passé beaucoup de temps au jardin.

 

Polochon a toujours des coliques, c'est pénible...

 

On a fait beaucoup de jeux de société, tous les jours, c'est chouette les vacances: on a le temps.

 

Mes petits bonheurs #149 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #149 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #149 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #149 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #149 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #149 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #149 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #149 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #149 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #149 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #149 et ma semaine en images.

J'ai reçu de joli cadeaux...utiles! Merci encore!

 

Une super maman porteuse m'a gentiment prêté deux merveilles...et je me régale à porter Polochon avec. Le hic, c'est que maintenant, je veux une Hubertine! Et ce n'est pas gagné...

 

Le sapin a colorier a pris forme, il est joli, je l'aime bien.

 

Le Cromignon ne cesse de vouloir amuser "son bébé" et il le couvre de bisous, câlins...

 

Bref, encore une récap' complètement décousue pleine de bébé, d'écharpes et de siestes...

Mes petits bonheurs #149 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #149 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #149 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #149 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #149 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #149 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #149 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #149 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #149 et ma semaine en images.

Bonne année 2016!

 

Ma semaine en images et mes petits bonheurs, pour Virginie B., Madame Parle et Maman est au musée.

Et toi, ta semaine?

Repost 0
31 décembre 2015 4 31 /12 /décembre /2015 06:11
Astuces anti-déprime post-opératoire.

Si tu me suis un peu, tu sais que j'ai été opérée il y a plus d'un mois et demi, et que je peine à m'en remettre. En conséquence, je ne sors quasi pas de chez moi. Si au début je profitais avec grand plaisir de mon petit bébé tout neuf, rapidement j'en ai eu assez d'être entre 4 murs.

 

J'aimerais tant aller balader bébé autour de chez moi, j'aurais voulu aller aux nombreux marchés de Noël avec mes grands...bref. Je sais que c'est temporaire et que je ferais ensuite plein de belles promenades, j'ai quand même un peu tendance maintenant à broyer du noir.

Il y a bien pire, hein, mais c'est plus fort que moi, rester chez moi alors qu'il fait beau, ne pas aller plus loin que mon jardin, ça commence à peser sur mon moral.

Mais je en veux pas céder à cette tendance morose et j'ai réfléchi...comment éviter de déprimer?

 

C'est assez simple en fait! voila mon plan en 10 points!

 

1/ Voir du monde. A rester sans arrêt entre nous, on va finir comme dans Huis Clos ou Shinning. Alors toute visite est bienvenue! Heureusement les copines passent régulièrement, les voisins aussi. On a eu de la famille pendant 2 semaines et c'était vraiment chouette.

 

2/ Bien manger. Évidement en période de fatigue comme ça, c'est plus facile à dire qu'à faire. Mais c'est hyper important: rien de plus déprimant que d'enchaîner pâtes-oeufs durs à tous les repas. Alors on trouve des façons de contourner...Picard est notre ami, et les copains pensent parfois à nous apporter de bonnes choses toutes prêtes. Ce qui m'amène à mon point suivant:

 

3/ Faire la cuisine. Il faut que j'occupe mes méninges et mes mains, sans quoi chaque jour est quasi l'exacte réplique de la veille. J'aime bien cuisiner, quand je ne suis pas trop fatiguée je passe aux fourneaux. Je trouve des recettes faciles et rapides, je fais surtout des gâteaux, ça fait du bien au moral et c'est vite fait. En ce moment tu peux déguster chez moi un fondant à la noix de coco plus que rapide à préparer et des petits sablés de Noël.

 

4/ Prendre un rien de temps pour moi. Chaque jour je tâche de prendre une bonne douche, me crémer le corps, hydrater mon visage. Régulièrement je me fais un petit masque (tentative désespérée de sauver les meubles?) et je renoue doucement avec ma routine nopoo henné et shikakai.

 

5/ Mettre le nez dehors. Chaque jour, même sans pouvoir aller loin, je me pose au jardin avec une tisane. Avec ou sans bébé. Je reste au moins 10 minutes, même s'il fait mauvais, je crois que j'ai besoin de ma ration de lumière.

 

6/ Ne pas oublier les vitamines. J'ai une petite cure spéciale allaitement en ce moment, et je n'oublie pas mes clémentines et mes kiwis, sans parler des noix et autres amandes. Manger des trucs bons et des trucs sains, c'est vraiment une clé anti-déprime à mon avis.

 

7/ Se distraire. Pareil, avec un tout petit bébé et sans pouvoir sortir, c'est facile à dire...alors tout est bon. Discussions par SMS avec les copines tout au long de la journée, vie sociale par procuration sur Facebook, jeux avec les grands, un rien de lecture même si ce n'est que des journaux people (et quel petit rayon de soleil de voir arriver son Voici hebdomadaire...), séries TV quand on peut...tout ce que tu veux, tout ce qui te plaît et qui est faisable, il faut le faire. Le ménage attendra.

 

8/ Rester un peu connectée à l’actualité. Certes elle est rarement gaie mais j'ai besoin d'avoir une fenêtre sur le monde, et puis il me faut des sujets de discussion et de réflexion autres que bébé et mes douleurs! A moi les infos sur le net ou à la radio.

 

9/ Trouver une passion à assouvir: pour moi c'est simple, je porte mon bébé en écharpe et ça me rempli de joie! Surtout que j'ai fait quelques folies de ce coté là...

 

10/ Et bien sûr le meilleur des remèdes: me noyer dans les yeux de mon bébé Polochon!

 

Je devrais réussir à rester positive!

 

Repost 0
29 décembre 2015 2 29 /12 /décembre /2015 06:52
Les coquillages d'allaitement: test et avis.

Même en ayant déjà allaité longtemps deux enfants, on est très loin de tout savoir et de tout maîtriser sur le sujet.

 

Mon bébé Polochon tête bien et ne me blesse pas, je sais aussi bien mieux comment le positionner, et c'est un vrai bonheur d'allaiter sans douleur.

Mais même sans gros soucis, la mise en route du début rend les seins sensibles, et leur mettre de la crème adaptée, ainsi que les protéger, est vraiment important.

 

J'avais prévu les fameuses coquilles d'allaitement, il me restait depuis Cromignon celles d'Avent, qui m'avaient à l'époque beaucoup aidée.

 

Et puis une bonne fée que j'ai appelée à la rescousse pour un petit canal bouché m'a conseillé les coquillages d'allaitement. Je ne savait pas ce que c'était, et je parie que toi non plus!

 

Les coquillages d'allaitement, qu'est ce que c'est?

 

Ce sont des coquillages, donc de la nacre, qu'on positionne sur le mamelon entre les tétées.

 Ils favorisent la guerison des crevasses, permettent leur prévention et un confort optimal en protégeant les mamelons des frottements.

En maintenant le mamelon en contact avec le lait, ils lui permettent de rester bien nourri et hydraté.

 

Comment ça marche?

 

Il y a trois tailles de coquillages. Pour savoir quelle taille est la bonne, il suffit de mesurer le diamètre de l'aréole du sein.

Attention, la taille des seins n'a rien à voir, on peut très bien avoir une petite poitrine et avoir besoin du plus grand coquillage d'allaitement. Donc il ne faut pas faire l'impasse sur la mesure.

Une fois équipée, tu glisses simplement le coquillage dans le soutien gorge et voilà.

 

Il faut le rincer et le laver de temps en temps, avec un peu d'eau savonneuse. Moi, je le lave en même temps que je prends ma douche.

Il pemet déviter de mouiller ses vêtements en cas de petite perte de lait.

Ils sont bien plus discrets que les grosses coquilles en plastique, et ils satisfont mon esprit écolo en prime.

 

Le moins?

 

En cas de grosse montée de lait intempestive, ils n'empêchent pas les vêtements dêtre mouillés.

 

Qu'est ce que j'en ai pensé?

 

J'ai adoré. Le contact avec la nacre est doux et agréable. Alors que les coquilles me laissainent des marques rouges, avec eux je n'ai aucun souci.

Au niveau cicatrisation, c'est vraiment très efficace. Sans avoir de crevasses, j'avais des irritations et des rougeurs. Tout a disparu en une semaine.

 

Je pense aujourd'hui que ces coquillages sont vraiment un must have en début d'allaitement, et ensuite aussi, au moindre petit souci. De plus, c'est joli et réutilisable. Je pense les garder en souvnir de cet allaitement, mais on peut sans problème s'en servir pour un autre enfant ou pour offrir à une jeune maman.

 

Leur prix?

 

Environ 30 euros.

 

Tu trouveras plus d'infos ici et .

Repost 0
Published by PetitDiable - dans Tests et avis
commenter cet article
27 décembre 2015 7 27 /12 /décembre /2015 12:20
Mes petits bonheurs #148 et ma semaine en images.

Une semaine qui a filé comme l'éclair, une semaine de vacances à 5, une semaine de Noël, une semaine de cadeaux, une semaine de microbes...

Voilà en gros ce qui me vient à l'esprit pour te raconter les jours qui se sont écoulés.

 

J'ai passé quelques jours la tête embrumée par la fièvre, et Cromignon a été bien atteint aussi.

Heureusement en fin de semaine ça s'est estompé. Maintenant, j'ai une belle rage de dent, et va trouver un dentiste en urgence en période de fêtes! J'en ai appelé au moins 15, tout le monde est en vacances. Alors je mâche des clous de girofle toute la journée, c'est très mauvais mais assez efficace. Beurk.

 

Cette semaine il y a eu un peu de babysitting, et aussi du préado-sitting: pendant les vacances on aime bien avoir les copains des diablotins à dormir.

L'homme a initié Cromignon aux échec pour la première fois, et il m'a bluffée: ils ont joué pendant une heure. Cromignon a adoré. Il faut dire que l'homme y réfléchissait depuis un moment et avait même acheté un bouquin de pédagogie pour apprendre à jouer aux échecs aux enfants dès 4 ans.

 

Les diablotins ont ouvert leurs cadeaux bien sûr, et crois-moi, ils ont été gâtés...le Père Noël était si chargé qu'il a même déposé en avance un circuit de train en bois pour Cromignon et un refuge pour animaux Playmobils pour la Pouillette. Et puis le jour J ce fut un peu l'orgie. La palme du meilleur cadeau revient, je pense, au tapis de selle personnalisé de la Pouillette. Il fallait la voir sauter de joie...

 

Notre réveillon? Rien de foufou, un petit repas tranquille, et le lendemain un petit goûter chez des copains, avec une bûche, une bûche! A tomber.

 

A propos de cuisine, j'ai fait un pain au beurre martiniquais, la dernière fois c'était il y a 15 ans je pense...c'est Rhyna qui m'a donné envie! Eh bien je ne l'ai pas loupé, c'était délicieux et il est parti en une journée.

Et on a malgré la fièvre fait des sablés le 24, avec Cromignon, tradition oblige.

 

Côté BAL j'ai été gâtée: un joli colis Lush qui fut d'abord mystère avant d'être élucidée, merci à ma chère belle-soeur: les diablotins adorent les bombes de bain!

Ma chérie Mimi nous a envoyé une belle couverture bio, on s'est empressés de se rouler dedans pour regarder notre série du moment, Zoo.

 

Quant à Polochon, ses coliques toujours présentes semblent s'estomper un peu...l'écharpe le calme un coup sur deux en attendant.

Et le mot de la fin revient à Cromignon avec sa jolie carte de voeux....

 

 

Mes petits bonheurs #148 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #148 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #148 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #148 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #148 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #148 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #148 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #148 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #148 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #148 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #148 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #148 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #148 et ma semaine en images.

Ma semaine en images et mes petits bonheurs, pour Virginie B., Madame Parle et Maman est au musée.

Et toi, ta semaine?

Repost 0
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 07:45
Mes petits bonheurs #147 et ma semaine en images.

Attention billet décousu...

 

Encore une fois je cherche que raconter, sur cette semaine. L'esprit de plus en plus embrumé par le manque de sommeil, je peine à me souvenir de ce que j'ai fait...surtout que je reste chez moi et que d’ailleurs, ça commence à me peser un chouïa. La douleur se rappelle à moi dès que je fais plus de 15 pas.

 

Les jours et les nuits se suivent, se ressemblent plus ou moins, les évènements sont liés au rythme de Polochon, quand il a tété, quand je l'ai changé...je passe tout mon temps avec lui, ou presque. Je ne le laisse que le temps de me laver.

 

La famille qui était venue nous voir (et nous a vraiment beaucoup aidés) est repartie. Ça fait un vide qui me laisse triste, comme à chaque fois que les proches viennent et repartent.

 

L'homme a emmené le Cromignon et la Pouillette au marché de Noël du Barcarès, Cromignon a fait du patin à glace avec sa soeur. Avec moult chutes.

 

On a fêté en petit comité l’anniversaire de la Pouillette, elle aura droit à une vraie fête avec plusieurs copines en janvier. Mais elle a déjà été gâtée et a choisi, comme toujours, une bûche de Noël comme gâteau d'anniversaire.

 

Les diablotins ont fait pas mal d'activités dans la maison aussi, comme quand ils ont sorti la pâte à modeler.

 

J'ai enfin osé sortir une écharpe de portage qui me fait rêver, la Solnce I'm a woman You're a man. Pour le moment je ne te montrerai pas mes vilains nouages, mais c'est une pure merveille même avec des nœuds approximatifs...

 

Mon Cromignon est de plus en plus tendre, doux et protecteur avec Polochon. J'en suis toute mumue.

 

J'ai reçu une jolie carte de Maëva, et un énoooorme colis plein de couches lavables géniales de la part de Mimi Moustick...j'en suis aussi toute mumue....

 

Cromignon a rapporté ses jolies créations de Noël de l'école.

 

Les coliques de Polochon semblent aller mieux avec l'homéopathie, mais je ne crie pas encore victoire.

 

On est en vacances et pour fêter ça, l'homme a emmené les grands voir Hansel et Gretel, spectacle de Noël.

 

Ca se sent ou pas, que je deviens neurasthénique à force de rester entre 4 murs? Heureusement que j'ai les copines qui passent et qui me sms et m'appellent quotidiennement sinon je finirais comme dans Shinning.

 

Vivement que je puisse marcher normalement plus de 30 mètres....

 

 

Mes petits bonheurs #147 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #147 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #147 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #147 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #147 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #147 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #147 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #147 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #147 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #147 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #147 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #147 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #147 et ma semaine en images.

Ma semaine en images et mes petits bonheurs, pour Virginie B., Madame Parle et Maman est au musée.

Et toi, ta semaine?

Repost 0
13 décembre 2015 7 13 /12 /décembre /2015 08:20
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.

Que te dire de cette semaine? Je ne suis quasi pas sortie, sauf pour des RDV médicaux: Polochon chez l'osthéo, Polochon chez le médecin pour la visite des 1 mois...

 

Je continue à me remettre tout doucement et à profiter de mon petit bébé si doux. Il a bien poussé d'ailleurs, et tout va bien. Seules ses coliques nous embêtent, mais on a bon espoir que ça passe vite.

 

L'homme s'occupe de sortir les grands, je loupe toutes les activités extérieures. Il me reste les photos heureusement.

 

Cromignon renoue avec la toux, et aussi avec les grosses crises de colère. Ca faisait longtemps. Heureusement grâce à RIE maintenant, on ne se laisse ni dépasser ni abattre. Parfois c'est dur, la fatigue n'aide pas, mais je pense qu'on reste droits dans nos bottes et qu'on l'aide bien. Par contre, pas facile avec les personnes extérieures, que je comprends d'ailleurs tout à fait...

Je me dis que ça passera, comme toujours.

 

Il y a eu une sortie au salon Playmobil et les diablotins sont revenus avec un personnage créé par eux.

Un goûter avec des copains de Cromignon.

Beaucoup (trop?) de chocolat.

Des crêpes.

Du coloriage de sapin mural (pas fini, à cours de patafix...)

Du Polochon tout mignon.

De la photo de classe.

Des cadeaux.

Un rosier qui me fait un cadeau: les roses de décembre.

Les faire-part magnifiques qui sont arrivés (et en cours d'envoi...). Je les adore, merci encore à Catherine des Faire-Part de Gaspard.

Le père Noël qui s'est invité au cours de piscine de Cromignon.

Une balade au joli marché de Noël de Perpignan, et un Cromignon qui a fait du patin à glace pour la première fois.

 

 

Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.

Ma semaine en images et mes petits bonheurs, pour Virginie B., Madame Parle et Maman est au musée.

 

 

Et toi, ta semaine?

Repost 0
7 décembre 2015 1 07 /12 /décembre /2015 06:55
Avoir un bébé, ce que ça entraîne.

Avoir un bébé, un troisième bébé dans mon cas, ça crée des effets "collatéraux". En lien certes mais qui dépassent le bébé en lui même.

 

 

En fait c'est bien utile finalement, un bébé! Ça permet...

 

- d'être bien moche, mais de s'en foutre. Non, non, n'y vas pas de ton couplet "oh mais non tu es superbe", je sais ce que je dis hein, je me vois...disons que niveau glam' attitude j'ai déjà fait mieux. Mais c'est normal, à moins d'un mois après avoir accouché, et je ne m'en fais pas.

Et donc avoir un bébé permet d’être grosse voire déformée (option nichons ENNNOOOORRRRMMMMMES mais asymétriques!) avec des cernes pas possibles, pas coiffée, le teint terrifiant avec rougeurs boutons points noirs (pas trop l'énergie de faire des soins, là tout de suite), d'être même sale par moments, pas épilée (mes sourcils sont...OMG...), mal fagotée vu que rien ne nous va encore...mais de s'en contrecarrer, mais oui! Limite même d’être bien dans sa peau quand même. Moi, je kiffe mon corps moche parce qu'il a fait ce joli bébé et qu'il le nourrit tous le temps, et ça c'est bien mieux que d'être un top model.

 

-De regarder plein plein de séries. Forcément, je passe beaucoup de temps à la maison, en fait j'y passe tout mon temps. Et comme je récupère, hors de question que je me fatigue avec le ménage ou les tâches diverses, pour le moment. Alors j'ai le temps de regarder plein de trucs que j'avais en retard! Et tant pis pour le bordel, la santé d'abord.

 

-De faire un sacré tri parmi mes connaissances, copains, amis. Eh oui, quand tu as une grossesse un peu difficile, un accouchement horrible et un bébé tout neuf mais que tu ne peux pas sortir de chez toi, ça permet de voir pour qui tu comptes. Quand ceux pour qui tu t'es quand même mobilisée à des périodes intenses de leur vie ne prennent pas le temps de t'envoyer un sms ou un petit message FB pour prendre de tes nouvelles une fois en 10 mois (ne parlons même pas de te renvoyer un minimum l’ascenseur si jamais...), tu sais à quoi t'en tenir sur eux. Inversement, tu découvres avec bonheur que plein de gens adorables t'entourent et que même s'ils ont une vie compliquée, bien remplie, même s'ils sont loin, même s'ils ne te connaissent pas IRL, même s'ils ne t'ont pas vue depuis 20 ans, il te consacrent un peu de leur temps et de leur énergie, (te font un petit cadeau, prennent de tes nouvelles, ou autre marque d'intérêt), parce qu'ils sont vachement sympa et plein d'empathie.

 

-de bouloter plein de chocolat et de gâteaux. Quoi, tu allaites, hein. Et faut récupérer, ça aide. Et puis c'est bon pour le moral. C'est important, le moral.

 

-d'apprendre à déléguer. Quand on ne peut pas tout faire, et dans mon cas, quand on ne peut rien faire, arf, on délègue forcément. Et on accepte que les choses ne soient pas faites comme on le ferait nous... On en ressort avec plus de sagesse, du coup. Mais si!

 

-de faire copain avec le facteur. Forcément, comme je ne sors pas, je me fais tout livrer. Le facteur, le mec de chronopost, celui de GLS et de colissimo sont mes meilleurs amis, on s'appelle par nos prénoms et on se tape la bise. Ça tombe bien, ça me fait une vie sociale les jours où je n'ai pas de visite!

 

 

Si avec ça, je ne t'ai pas convaincu de repeupler la planète!

Repost 0
6 décembre 2015 7 06 /12 /décembre /2015 07:47
Mes petits bonheurs #145 et ma semaine en images.

Le temps file, les jours se suivent et se ressemblent quand on ne sort pas de chez soi. Je passe mon temps de tétée en tétée, de sieste en sieste, de couche en couche, de bain en bain...sans trop voir ce qu'il se passe autour de moi. Je suis dans ma petite bulle de douceur avec bébé Polochon.

Mais il se passe des trucs quand même. En vrac total:

On a même invité des copains à manger de mauvaises pizzas surgelées, et ils ne nous en pas voulu (enfin, je crois!).

Polochon grandit et grossit à vue d’œil. On l'a emmené de nouveau chez l'osthéo, pour ses coliques.La journée ça va mais certaines nuits sont très courtes, il se tord de douleur sans qu'on comprenne pourquoi cette nuit et pas la précédente.

On a la visite de la famille de l'homme depuis le milieu de semaine, les diablotins sont fous de joie.

L'homme a pété un boulon et acheté un sapin monstrueux, le plus gros que j'ai jamais eu, il touche le plafond.

Il a emmené les enfants voir le Voyage d'Arlo, et tout le monde s'est régalé. Vivement que je puisse de nouveau sortir moi aussi...

Les calendriers de l'avent sont bien en place. 1 euro au supermarché, et les enfants sont ravis.

J'ai eu de beaux cadeaux...ma veste de portage Liliputi trop belle, des feutres Giotto et un bon Caliceo...il me tarde!

Mes petits bonheurs #145 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #145 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #145 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #145 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #145 et ma semaine en images.

Ma semaine en images et mes petits bonheurs, pour Virginie B., Madame Parle et Maman est au musée.

Et toi, ta semaine?

Repost 0
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 06:19
21 jours

Mon petit troisième, mon joli bébé Polochon a 3 semaines aujourd'hui.

C'est un bébé juste adorable, facile à vivre, calme et apaisant. Un petit rayon de soleil. Pour le moment, je ne suis fatiguée que par les suites de mon opération et la mise en place de l'allaitement aussi sans doute, pas par lui...bien sûr, il réclame à manger la nuit, mais il est si délicat que je n'ai aucun souci ou presque, niveau douleur aux seins. Du coup je peux quasiment me rendormir en allaitant.

 

Polochon est mesuré, il bouge avec douceur, il fait des caresse et semble vouloir nous embrasser, enfin, surtout moi vu qu'il passe 80% de son temps en ma compagnie. Quand je lui mets sa petite tête sur mon épaule, il tend ses lèvres comme pour me bisouiller.

Quand il tête, il me fait des petites caresses toutes douces.

 

Il est observateur, il détaille avidement tout ce qui l'entoure. Il adore ses jouets, et particulièrement sa petite poule musicale de chez Oxybul, offerte par Yeude.

 

Il fait des bruits de petite souris, et je l'appelle "mon petit chat", ou encore "petit bonhomme, petit petit petit" comme dans la comptine.

Il a les cheveux bruns, avec une implantation hasardeuse...ses yeux sont pour le moment gris foncé...jai hâte de voir comment ça va devenir...

Il ressemble beaucoup au Cromignon au même âge, et à l'homme, donc.

Il sera dit qu'aucun de mes enfants ne me ressemblerait.

 

Il pèse maintenant plus de 4 kg. La cantine est bonne. Je le vois devenir rond et jouflu, sa tête s'arrondir et grossir un peu chaque jour.

Il commence à avoir des petites rougeurs sur le visage. Mon sage-femme m'a conseillé de lui mettre un peu de lait maternel pour nourrir et hydrater.

 

Il a beaucoup le hoquet, je me souviens à chaque fois que déjà dans mon ventre il s'agitait de ces soubresauts parfois pendant très longtemps. Mais il est capable de dormir...avec le hoquet!

Quand il appelle, il est encore assez discret, ses petits cris n'ont rien de stressant.

 

Il dort surtout dans mes bras, on dort bien tous les deux comme ça. Il aime aussi le cocoonababy, et à le voir je le comprends! Ce truc devrait exister pour les adultes! Ça a l'air tellement confort! Il s'endort tout en douceur, dans son transat, dans le Domoo...parfois il réclame mes bras pour tomber raide endormi une seconde après, rassuré près de sa maman.

 

Il souffre de coliques, depuis son premier jour de vie. Ca m'a étonné, j'ai trouvé que c'était un peu tôt, mais les sages femme m'ont dit que ça arrivait...pour le soulager je lui donne du sirop Calmosine. Il adore, et le boit à la cuillère, comme un chef.

Ce qui le soulage aussi beaucoup, c'est le portage. Pour le moment je suis à la PESN de JPMBB, c'est le plus simple avec ma cicatrice. En quelques secondes il s'y endort, alors que ça faisait 15 minutes qu'il se tortillait et geignait de douleur.

 

Il aime se baigner dans sa baignoire shantala, même si je suis encore loin d'être hyper à l'aise avec. Par contre il n'aime pas être déshabillé, en fait je pense qu'il a vite froid et que ça lui déplait vraiment!

La Pouillette et le Cromignon veulent toujours le prendre, s'en occuper. Ils sont plein d'attentions.

Le chien est perplexe et a passé plusieurs jours à l'ignorer royalement, pour finalement venir de temps à autres le renifler...un soir il m'a émue. Je me douchais, Polochon dormait et s'est réveillé en m'appelant. Le temps que je finisse de me laver et que je m'habille, il a appelé plus de cinq minutes. Je suis arrivée dans sa chambre et là...le chien m'avait devancée, avait ouvert la porte et sauté sur le lit pour se coucher près du bébé. Comme quoi même s'il garde ses distances, il se sent déjà bien concerné.

 

Ce tout petit bonhomme, il est un peu comme la pièce du puzzle qui nous manquait et il a trouvé sa place de suite dans nos cœurs. Je pourrais te parler de lui pendant des heures.

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog