Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 décembre 2015 7 13 /12 /décembre /2015 08:20
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.

Que te dire de cette semaine? Je ne suis quasi pas sortie, sauf pour des RDV médicaux: Polochon chez l'osthéo, Polochon chez le médecin pour la visite des 1 mois...

 

Je continue à me remettre tout doucement et à profiter de mon petit bébé si doux. Il a bien poussé d'ailleurs, et tout va bien. Seules ses coliques nous embêtent, mais on a bon espoir que ça passe vite.

 

L'homme s'occupe de sortir les grands, je loupe toutes les activités extérieures. Il me reste les photos heureusement.

 

Cromignon renoue avec la toux, et aussi avec les grosses crises de colère. Ca faisait longtemps. Heureusement grâce à RIE maintenant, on ne se laisse ni dépasser ni abattre. Parfois c'est dur, la fatigue n'aide pas, mais je pense qu'on reste droits dans nos bottes et qu'on l'aide bien. Par contre, pas facile avec les personnes extérieures, que je comprends d'ailleurs tout à fait...

Je me dis que ça passera, comme toujours.

 

Il y a eu une sortie au salon Playmobil et les diablotins sont revenus avec un personnage créé par eux.

Un goûter avec des copains de Cromignon.

Beaucoup (trop?) de chocolat.

Des crêpes.

Du coloriage de sapin mural (pas fini, à cours de patafix...)

Du Polochon tout mignon.

De la photo de classe.

Des cadeaux.

Un rosier qui me fait un cadeau: les roses de décembre.

Les faire-part magnifiques qui sont arrivés (et en cours d'envoi...). Je les adore, merci encore à Catherine des Faire-Part de Gaspard.

Le père Noël qui s'est invité au cours de piscine de Cromignon.

Une balade au joli marché de Noël de Perpignan, et un Cromignon qui a fait du patin à glace pour la première fois.

 

 

Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #146 et ma semaine en images.

Ma semaine en images et mes petits bonheurs, pour Virginie B., Madame Parle et Maman est au musée.

 

 

Et toi, ta semaine?

Repost 0
7 décembre 2015 1 07 /12 /décembre /2015 06:55
Avoir un bébé, ce que ça entraîne.

Avoir un bébé, un troisième bébé dans mon cas, ça crée des effets "collatéraux". En lien certes mais qui dépassent le bébé en lui même.

 

 

En fait c'est bien utile finalement, un bébé! Ça permet...

 

- d'être bien moche, mais de s'en foutre. Non, non, n'y vas pas de ton couplet "oh mais non tu es superbe", je sais ce que je dis hein, je me vois...disons que niveau glam' attitude j'ai déjà fait mieux. Mais c'est normal, à moins d'un mois après avoir accouché, et je ne m'en fais pas.

Et donc avoir un bébé permet d’être grosse voire déformée (option nichons ENNNOOOORRRRMMMMMES mais asymétriques!) avec des cernes pas possibles, pas coiffée, le teint terrifiant avec rougeurs boutons points noirs (pas trop l'énergie de faire des soins, là tout de suite), d'être même sale par moments, pas épilée (mes sourcils sont...OMG...), mal fagotée vu que rien ne nous va encore...mais de s'en contrecarrer, mais oui! Limite même d’être bien dans sa peau quand même. Moi, je kiffe mon corps moche parce qu'il a fait ce joli bébé et qu'il le nourrit tous le temps, et ça c'est bien mieux que d'être un top model.

 

-De regarder plein plein de séries. Forcément, je passe beaucoup de temps à la maison, en fait j'y passe tout mon temps. Et comme je récupère, hors de question que je me fatigue avec le ménage ou les tâches diverses, pour le moment. Alors j'ai le temps de regarder plein de trucs que j'avais en retard! Et tant pis pour le bordel, la santé d'abord.

 

-De faire un sacré tri parmi mes connaissances, copains, amis. Eh oui, quand tu as une grossesse un peu difficile, un accouchement horrible et un bébé tout neuf mais que tu ne peux pas sortir de chez toi, ça permet de voir pour qui tu comptes. Quand ceux pour qui tu t'es quand même mobilisée à des périodes intenses de leur vie ne prennent pas le temps de t'envoyer un sms ou un petit message FB pour prendre de tes nouvelles une fois en 10 mois (ne parlons même pas de te renvoyer un minimum l’ascenseur si jamais...), tu sais à quoi t'en tenir sur eux. Inversement, tu découvres avec bonheur que plein de gens adorables t'entourent et que même s'ils ont une vie compliquée, bien remplie, même s'ils sont loin, même s'ils ne te connaissent pas IRL, même s'ils ne t'ont pas vue depuis 20 ans, il te consacrent un peu de leur temps et de leur énergie, (te font un petit cadeau, prennent de tes nouvelles, ou autre marque d'intérêt), parce qu'ils sont vachement sympa et plein d'empathie.

 

-de bouloter plein de chocolat et de gâteaux. Quoi, tu allaites, hein. Et faut récupérer, ça aide. Et puis c'est bon pour le moral. C'est important, le moral.

 

-d'apprendre à déléguer. Quand on ne peut pas tout faire, et dans mon cas, quand on ne peut rien faire, arf, on délègue forcément. Et on accepte que les choses ne soient pas faites comme on le ferait nous... On en ressort avec plus de sagesse, du coup. Mais si!

 

-de faire copain avec le facteur. Forcément, comme je ne sors pas, je me fais tout livrer. Le facteur, le mec de chronopost, celui de GLS et de colissimo sont mes meilleurs amis, on s'appelle par nos prénoms et on se tape la bise. Ça tombe bien, ça me fait une vie sociale les jours où je n'ai pas de visite!

 

 

Si avec ça, je ne t'ai pas convaincu de repeupler la planète!

Repost 0
6 décembre 2015 7 06 /12 /décembre /2015 07:47
Mes petits bonheurs #145 et ma semaine en images.

Le temps file, les jours se suivent et se ressemblent quand on ne sort pas de chez soi. Je passe mon temps de tétée en tétée, de sieste en sieste, de couche en couche, de bain en bain...sans trop voir ce qu'il se passe autour de moi. Je suis dans ma petite bulle de douceur avec bébé Polochon.

Mais il se passe des trucs quand même. En vrac total:

On a même invité des copains à manger de mauvaises pizzas surgelées, et ils ne nous en pas voulu (enfin, je crois!).

Polochon grandit et grossit à vue d’œil. On l'a emmené de nouveau chez l'osthéo, pour ses coliques.La journée ça va mais certaines nuits sont très courtes, il se tord de douleur sans qu'on comprenne pourquoi cette nuit et pas la précédente.

On a la visite de la famille de l'homme depuis le milieu de semaine, les diablotins sont fous de joie.

L'homme a pété un boulon et acheté un sapin monstrueux, le plus gros que j'ai jamais eu, il touche le plafond.

Il a emmené les enfants voir le Voyage d'Arlo, et tout le monde s'est régalé. Vivement que je puisse de nouveau sortir moi aussi...

Les calendriers de l'avent sont bien en place. 1 euro au supermarché, et les enfants sont ravis.

J'ai eu de beaux cadeaux...ma veste de portage Liliputi trop belle, des feutres Giotto et un bon Caliceo...il me tarde!

Mes petits bonheurs #145 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #145 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #145 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #145 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #145 et ma semaine en images.

Ma semaine en images et mes petits bonheurs, pour Virginie B., Madame Parle et Maman est au musée.

Et toi, ta semaine?

Repost 0
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 06:19
21 jours

Mon petit troisième, mon joli bébé Polochon a 3 semaines aujourd'hui.

C'est un bébé juste adorable, facile à vivre, calme et apaisant. Un petit rayon de soleil. Pour le moment, je ne suis fatiguée que par les suites de mon opération et la mise en place de l'allaitement aussi sans doute, pas par lui...bien sûr, il réclame à manger la nuit, mais il est si délicat que je n'ai aucun souci ou presque, niveau douleur aux seins. Du coup je peux quasiment me rendormir en allaitant.

 

Polochon est mesuré, il bouge avec douceur, il fait des caresse et semble vouloir nous embrasser, enfin, surtout moi vu qu'il passe 80% de son temps en ma compagnie. Quand je lui mets sa petite tête sur mon épaule, il tend ses lèvres comme pour me bisouiller.

Quand il tête, il me fait des petites caresses toutes douces.

 

Il est observateur, il détaille avidement tout ce qui l'entoure. Il adore ses jouets, et particulièrement sa petite poule musicale de chez Oxybul, offerte par Yeude.

 

Il fait des bruits de petite souris, et je l'appelle "mon petit chat", ou encore "petit bonhomme, petit petit petit" comme dans la comptine.

Il a les cheveux bruns, avec une implantation hasardeuse...ses yeux sont pour le moment gris foncé...jai hâte de voir comment ça va devenir...

Il ressemble beaucoup au Cromignon au même âge, et à l'homme, donc.

Il sera dit qu'aucun de mes enfants ne me ressemblerait.

 

Il pèse maintenant plus de 4 kg. La cantine est bonne. Je le vois devenir rond et jouflu, sa tête s'arrondir et grossir un peu chaque jour.

Il commence à avoir des petites rougeurs sur le visage. Mon sage-femme m'a conseillé de lui mettre un peu de lait maternel pour nourrir et hydrater.

 

Il a beaucoup le hoquet, je me souviens à chaque fois que déjà dans mon ventre il s'agitait de ces soubresauts parfois pendant très longtemps. Mais il est capable de dormir...avec le hoquet!

Quand il appelle, il est encore assez discret, ses petits cris n'ont rien de stressant.

 

Il dort surtout dans mes bras, on dort bien tous les deux comme ça. Il aime aussi le cocoonababy, et à le voir je le comprends! Ce truc devrait exister pour les adultes! Ça a l'air tellement confort! Il s'endort tout en douceur, dans son transat, dans le Domoo...parfois il réclame mes bras pour tomber raide endormi une seconde après, rassuré près de sa maman.

 

Il souffre de coliques, depuis son premier jour de vie. Ca m'a étonné, j'ai trouvé que c'était un peu tôt, mais les sages femme m'ont dit que ça arrivait...pour le soulager je lui donne du sirop Calmosine. Il adore, et le boit à la cuillère, comme un chef.

Ce qui le soulage aussi beaucoup, c'est le portage. Pour le moment je suis à la PESN de JPMBB, c'est le plus simple avec ma cicatrice. En quelques secondes il s'y endort, alors que ça faisait 15 minutes qu'il se tortillait et geignait de douleur.

 

Il aime se baigner dans sa baignoire shantala, même si je suis encore loin d'être hyper à l'aise avec. Par contre il n'aime pas être déshabillé, en fait je pense qu'il a vite froid et que ça lui déplait vraiment!

La Pouillette et le Cromignon veulent toujours le prendre, s'en occuper. Ils sont plein d'attentions.

Le chien est perplexe et a passé plusieurs jours à l'ignorer royalement, pour finalement venir de temps à autres le renifler...un soir il m'a émue. Je me douchais, Polochon dormait et s'est réveillé en m'appelant. Le temps que je finisse de me laver et que je m'habille, il a appelé plus de cinq minutes. Je suis arrivée dans sa chambre et là...le chien m'avait devancée, avait ouvert la porte et sauté sur le lit pour se coucher près du bébé. Comme quoi même s'il garde ses distances, il se sent déjà bien concerné.

 

Ce tout petit bonhomme, il est un peu comme la pièce du puzzle qui nous manquait et il a trouvé sa place de suite dans nos cœurs. Je pourrais te parler de lui pendant des heures.

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 15:53
Mes petits bonheurs #144 et ma semaine en images.

Ahah. D’habitude je publie ma petite récap' le dimanche matin, tu as peut être pensé que j'étais dépassée, débordée...non non, juste en retard, un peu!

 

Par contre je ne vais pas m'étendre, j'ai sieste avec bébé.

En désordre total, il y a eu de la vie quotidienne cette semaine, on prend nos marques.

 

Je ne suis quasi pas sortie, trop fatiguée, trop de vent pour la première sortie de bébé. On l'a juste emmené chez l'osthéo, rapport à ses coliques.

Il a dormi tout du long.

 

Cromignon a fait sa première compétition de judo, je n'a pas pu y aller, trop fatiguée toujours et puis 2h dans ce genre d'endroit avec plein de gamins et de bruit, c'est moyen pour un bébé de 15 jours.

 

J'ai fait trop de quinoa. Du coup j'ai recyclé le surplus en un gâteau au chocolat et un cake au fromage. Une belle découverte.

 

La Pouillette et le Cromignon sont fans de leur petit frère. Il fat les calmer un peu sinon ils se battent pour le prendre tout le temps.

 

J'ai eu de la part de ma copine V. un joli doudou pour bébé Polochon, et de ma copinaute Mam Poulette une tasse anti fuites qu nous sera bien utile.

 

Il y a eu mon anniv', qui est un peu passé à la trappe cette année. Enfin j'ai eu un bon repas, des sushis et un gâteau. Et des cadeaux aussi!

 

Les grands sont de plus en plus fans de jeux de sociétés. Cette semaine, le Qui est-ce a été à l'honneur.

 

 

 

 

 

 

 

Mes petits bonheurs #144 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #144 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #144 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #144 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #144 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #144 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #144 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #144 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #144 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #144 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #144 et ma semaine en images.

Ma semaine en images et mes petits bonheurs, pour Virginie B., Madame Parle et Maman est au musée.

Et toi, ta semaine?

Repost 0
26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 06:18
Encore un!

Encore un an de plus, c'est marrant j'ai l'impression que c'était hier que j'écrivais un billet sur mon anniversaire.

J'avais envie d'écrire un billet rigolo, genre ahah, nique le temps qui passe, on s'en fout c'est qu'un chiffre, non je n'ai pas changé, blabla.

 

Mais je ne suis pas inspirée cette fois.

Si je suis toujours convaincue que je ne vais certainement pas mourir parce que je n'ai pas que ça à faire, le temps quant à lui se rappelle à moi.

Et outch, pan dans les dents, sisi il passe et sisi j'ai changé.

 

Mon corps se remet bien moins vite des épreuves et mon esprit aussi.

Alors je n'ai pas grand chose à raconter en fait aujourd'hui, sinon que je suis vraiment ravie que le temps passe parce qu'il efface les saletés et magnifie les trucs chouettes dans ma mémoire.

 

Je suis ravie, parce que je ne vais pas passer ma journée dans le strass ni les paillettes et que je n'aurais sans doute pas de mirifiques cadeaux avec des diam's. Je vais la passer avec mon homme et mes enfants, si j'en ai la force je m'habillerais.

 

Je vais avoir des dessins, des bisous, et un joli petit cadeau de mon chéri. Des messages de mes amis. Un gâteau sans fruits à coque mais plein de chocolat. Le soir on regardera un film "famille". C'est tout de suite moins glamour qu'ouvrir une bouteille de champ' à L.A.

 

Moi, ça me va bien comme ça.

 

 

Repost 0
25 novembre 2015 3 25 /11 /novembre /2015 16:10
Mercredi gourmand: gâteau quinoa au chocolat (sans gluten).

Je poste rapidement une petite recette sympa que j'ai réalisée en m'inspirant de plusieurs recettes glanées sur le net.

 

J'ai fait, comme toujours, trop de quinoa. Les enfants n'aiment pas trop, l'homme non plus, je ne me voyais pas tout finir seule (et ne manger que du quinoa pendant 5 jours). Alors j'ai cherché en quoi je pouvais recycler et j'ai été ravie de voir que la version sucrée au chocolat était facile à faire. Les avis étaient bons, je me suis lançée.

 

Sache que c'est ma première réalisation en cuisine depuis mon accouchement donc il fallait vraiment que soit facile et rapide, vu mon état.

 

Alors pour ce gâteau il te faudra:

100 g de sucre, 3 oeufs , 300 g de quinoa cuit, 50 ml de lait, 100 g de beurre fondu, 60 g de cacao en poudre non sucré (je n'en n'avais plus alors j'ai mis du Nesquick et ça passe très bien), 1 càc de levure et 1 pincée de sel.

 

Tu prends deux saladiers. Dans le premier tu mélanges bien: le lait, le beurre et les oeufs. Dans le second: le sucre, le cacao, le quinoa cuit, la levure chimique et le sel.

Ensuite tu mélanges les deux saladiers et tu transvases le tout dans un moule rond.

 

Tu mets au four à 170° pendant 35 minutes, et c'est prêt!

 

C'est fin et léger, j'ai vraiment adoré. Un manière gourmande de manger du quinoa, qui va sans doute rester un classique de la maison.

 

Un mercredi gourmand pour Anne Laure, Sophie Turbigo, SysyInTheCity.

Repost 0
23 novembre 2015 1 23 /11 /novembre /2015 06:20

C'est bien connu, on prépare des trucs pour bébé, nécessaires et moins nécessaires, et puis bébé arrive.

Et on réalise que certaines choses ne nous servent finalement pas alors que d'autres auraient été bien plus utiles.

Et puis après la naissance de bébé, avec la fatigue, la douleur, j'ai bien envie de me faire un peu plaisir.

En ce moment pas mal de choses me font bien envie...

D'abord pour le portage. Oui, je suis une maman kangourou, je porte mon bébé. Figure toi que j'ai pas mal d'écharpes et autres portes-bébé physiologiques mais...pas de manteau! Et pourtant les températures viennt de chuter bien comme il faut, même ici.

J'ai découvert ce modèle qui n'existait pas quand Cromignon était petit:

Wish list #51: post-accouchement.

C'est le manteau Liliputi. Je le trouve parfait: bien chaud, imperméable, joli, il permet le portage devant et au dos.

Avant je n'aimais pas trop la marque Zoli, n'étant pas fana de polaire. Mais ça c'était avant que la marque ne sorte le modèle Rainsnow que je trouve vraiment très chouette et polyvalent également. Entre les deux mon cœur (et mon banquier!) balance...

Wish list #51: post-accouchement.

Je pourrais t'en rajouter une tartine tant les vêtements de portage me font envie...mais je vais m'arrêter au nécessaire, hein!

Toujours dans le portage, il y a encore deux écharpes sans lesquelles je ne saurais continuer à vivre...comment ça j'exagère???

Oui bon...mais j'ai bien le droit de rêver un peu, surtout voyant la rareté et le coût de ces merveilles.

La première est une Lawilde, la Festival Banjara. C'est étrange à quel point elle me fascine car ce ne sont pas mes couleurs favorites à la base. Mais là...tu me crois si je te dis que je vendrais mes enfants pour l'avoir? Ce qui serait ballot, surtout pour Polochon, parce que qu'est ce que j'en ferais ensuite?

Wish list #51: post-accouchement.

La seconde est aujourd'hui une célébrité dans le milieu du portage, on se l'arrache tant elle est confortable semble t'il et je brûle d'avoir la mienne...la LRB de Chateau Coco.

Wish list #51: post-accouchement.

Je quitte le monde du portage pour passer en cuisine...dans mon état hors de question que je me mette aux fourneaux et l'homme est bien trop overbooké avec tout le reste...du coup je me dis que ce serait bien le moment de recevoir de chouettes box culinaires parce que bon, pâtes-knackis à tous les repas c'est pas vraiment ce qui me fait rêver surtout après une grossesse et un accouchement. (Je rigole on mange Picard, en vrai).

J'ai bien envie de tester la box Recettes et Cabas dont j'ai entendu parler en bien un peu partout. Un panier repas prêt à cuisiner pour 4 personnes et 4 repas, de quoi se simplifier la vie avec gourmandise!

La box Kitchentrotter aussi me fait envie, pour découvrir la gastronomie d'un pays avec facilité et rapidité. Je t'en parlais déjà ici.

Parce que je crois dur comme fer que la guérison passe beaucoup par le plaisir de manger et le plaisir tout court d'ailleurs.

Wish list #51: post-accouchement.

Pour bébé, je me rends compte qu'il me manque quand même quelques trucs bien chauds pour l'hiver. Je suis complètement fana de la marque Manymonths. Ces vêtements sont évolutifs, 100% naturels et bios, hyper fonctionnels et thermorégulateurs.

Du bonnet de naissance aux longuies en passant par les chaussons de portage et les body-shirts...tout me fait envie! Mention spéciale pour la combinaison en laine et les ensembles panlalons-chaussons trop mignons et super pratiques.

Wish list #51: post-accouchement.

Niveau jouets, je pensais entre au taquet mais que nenni...

Figure toi qu'il nous manque un indispensable; les jeux de poussette!

Simple et fonctionnel

, j'aime bien ce petit trapèze pour suspendre au cosy:

Wish list #51: post-accouchement.

Sans oublier la fameuse arche pour accrocher au transat et à la poussette:

Wish list #51: post-accouchement.

Un dernier coup de cœur que j'offrirais bien à mon Polochon, ce super portique de jeu évolutif en bois trop chouette et respectueux, semble t'il, du développement psycho-moteur de l'enfant contrairement aux youpalas et autres porteurs.

Wish list #51: post-accouchement.

Pour finir cette wish list post-grossesse, parce qu'il n'y a pas que quand on est enceinte qu'on a des envies hein! Je te dirais que ce dont j'aurais vraiment bien besoin...c'est de baby sitting non pour Polochon tout calme mais pour Cromignon qui a bien besoin de se dépenser, de sortir, de cavaler... mais je ne suis pas en état et l'homme court tant que là maintenant tout de suite, le ciné, la piscine, le parc, il n'a pas trop le temps ni l'énergie...S'il y a des bonnes volontés pour le sortir un peu ce sera avec plaisir!

Bon, je file chez mon banquier!

Repost 0
Published by PetitDiable - dans Wish List
commenter cet article
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 07:35
Il y a eu.

Il y en a eu des choses depuis mon dernier billet ici.

 

Il y a eu cet accouchement catastrophique qui me tire des larmes rien qu'à l'évoquer. Et ce bébé qui a planté son regard venu d'ailleurs dans le mien. Ce regard disait: "Tout va bien maman maintenant. Je suis là, tout va bien".

 

Il y a eu ce premier peau à peau direct après sa naissance, sa première tétée et puis les autres. La découverte de l'allaitement sans douleur dès le début. Tout en douceur, comme s'il savait parfaitement comment faire pour ne pas me blesser. Il y a eu ces mots que j'ai dit sans savoir pourquoi: "je te fais confiance".

 

Il y a eu mon corps comme un martyr qui ne répond plus, qui n'en peut plus, qui ne veut plus qu'on lui fasse des trous, mes veines qui ne se laissent plus percer, mes bras et mes cuisses couverts de bleus. Mon ventre transpercé d'agrafes, oui, d'agrafes putain!

Mon pauvre corps qui a mal, mais qui a pourtant fait ce bébé magique.

 

Il y a eu ce bébé qui est une évidence comme jamais rien avant lui ne l'avait été. Jamais les mots "je ne sais pas comment j'ai pu vivre sans lui" n'ont eu autant de sens.

Je le comprends si bien. Il me comprends aussi. Enfin je crois.

 

Il y a eu l'homme qui est devenu ce père de famille nombreuse merveilleux et bienveillant, malgré la fatigue, malgré la course et le fait d'être sur tous les fronts à la fois. Il me rend si fière.

 

Il y a eu le Cromignon devenu grand frère comme un chef, qui est tombé raide dingue d'amour devant ce bébé au point d'etre jaloux non de lui mais de moi: il veut que ce bébé soit le sien! Il lui rapporte chaque jour des petits trésors de l'école, petits cailloux, feuilles...Dans sa classe, la maîtresse a préparé une belle affiche avec tous les élèves pour faire un cadeau d'accueil au petit frère et Cromignon ne se sent plus de fierté.

 

Il y a eu la Pouillette totalement gaga qui n'arrête pas de canarder le bébé de son appareil photo. Qui veut le balader et le montrer à ses copines.

 

Il y a eu la chienne qui m'a acceuillie comme une reine en me faisant la fête de ma vie. Et qui reste perplexe devant ce nouveau petit maître.

 

Il y a eu ces moments difficiles où je me suis, je nous ai, sentis isolés. Et ces moments bien plus chouettes qui m'ont montré que non, on ne l'était pas parce qu'on a de chouettes copains.

 

Il y a eu ce soir d'horreur parisienne où j'ai suivi ce qui se passait, incrédule, sur Facebook depuis mon téléphone. Qui m'a fait relativiser mes petits malheurs bien risisbles face à ce déferlement de violence. J'ai passé la moitié de la nuit à envoyer des SMS et à attendre les réponses des proches qui, Dieu merci, sont tous sains et saufs. Quelle chance.

 

Il y a eu ce jour où je suis rentrée chez moi avec ce joli bébé. En fauteuil roulant jusqu'à la voiture, savourant le soleil, le vent, la lumière...après avoir passé une semaine sans autre horizon que cette chambre rose. En espérant pouvoir bientôt marcher comme avant.

Il y a la vie maintenant à cinq, et je n'ai plus peur.

 

 

Repost 0
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 06:37
Le bébé qui rassurait sa maman.

A la base, je suis assez stressée de la grossesse. Quand j'attendais Cromignon j'ai dû rester alitée et ça ne m'a pas aidée à rester zen sur le sujet. Pour la Pouillette j'étais plus tranquille, mais tout de même, à chaque examen j'avais un peu d'appréhension, j'attendais que le doc me dise "tout va bien" pour respirer.

 

Quand Cromignon est né, j'ai découvert une espèce de communication "télépathique" avec lui. Ne rigole pas, j'ai vraiment eu la sensation par moment qu'on était comme "reliés" et qu'il ressentait mes émotions, d'une pièce à l'autre de la maison même.

Je sais bien que ça parait dingue mais c'est vraiment une impression que j'ai eue. S'il dormait paisiblement dans sa chambre et que moi, au salon, j'avais un coup de stress pour une raison ou une autre, tu peux être certain qu'il se réveillait dans l'instant.

Bref.

 

Cette troisième grossesse me fait encore aller plus loin dans une espèce de communication inexplicable avec bébé.

J'ai l'impression qu'il me rassure. Sans rire.

 

Dès le début, quand j'avais peur pour un oui ou un non, une drôle de douleur, un manque de nausées un peu long...j'ai ressenti comme des émotions rassurantes qui me seraient venues de bébé directement.

Je pète peu être un peu les plombs? Je ne sais pas.

 

Mais c'est ce que je ressens.

On dirait qu'à chaque fois que j'avais peur pour lui, bébé me disait, à sa manière: "t'inquiète maman, je vais très bien".

 

Il y a eu des courts moments où, ne l'ayant pas senti bouger depuis quelques heures, je me mettais à m'inquiéter un peu. Et tu peux être sûr que dans les secondes qui suivaient je prenais un petit coup ou je sentais un mouvement de sa part. Sans même avoir bougé moi même, ni eu le temps de chercher à le stimuler.
 Je ne suis pas allée vérifier quoi que ce soit aux urgences, alors que pour la Pouillette j'y avais été deux ou trois fois et pour Cromignon c'était carrément mon QG.

 

Aujourd'hui je suis en panique totale, à la veille de sa naissance. Mais là encore je crois l'entendre me dire avec douceur: "tout ira bien, maman, je suis là..."

Repost 0
Published by PetitDiable - dans Baby Bump
commenter cet article

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog