Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 septembre 2016 7 18 /09 /septembre /2016 06:13
Mes petits bonheurs #180 et ma semaine en images.

Eh bien, quelle semaine...pour ma seconde en grande partie seule avec les diablotins, Polochon a été malade et pas qu'un peu.

 

Oscillant entre 38,5 et plus de 40 pendant 5 jours, sans manger et en se vidant (je te passe les détails...), il a beaucoup maigri et bien failli être hospitalisé. Mais heureusement il tétait bien, ce qui nous a permis de rester à la maison (et explique moi comment j'aurais fait avec un bébé à l'hôpital et les deux grands à gérer, déjà que la virée aux urgences a été folklorique).

Finalement la fièvre est tombée et l'appétit est revenu, mais qu'il est maigrichon maintenant!

 

J'espère qu'il va vite se requinquer.

Encore un avantage de l'allaitement, tiens: le médecin nous a laissés rentrer uniquement parce qu'il est allaité...

 

Enfin, on a quand même quelques petits bonheurs dans le lot, comme une virée à la plage juste avant la fièvre, les débuts de Cromignon au basket, l'arrivée dans ma BAL de son sac d'école Poupe Poupi pirate personnalisé avec son prénom juste trop joli.

 

Je suis un peu crevée là, je te laisse avec les photos.

 

Mes petits bonheurs #180 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #180 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #180 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #180 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #180 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #180 et ma semaine en images.

Ma semaine en images et mes petits bonheurs, pour Virginie B., Madame Parle et Coralie.

Et toi, ta semaine?

Repost 0
16 septembre 2016 5 16 /09 /septembre /2016 05:22
10 mois.

Voilà que mon bébé a 10 mois. Je suis un peu en retard pour te raconter ça, rentrée oblige.

 

Je te le dit de suite: il ne marche pas, contrairement à ce que tout le monde avait pronostiqué vu qu'il se met debout depuis ses 7 mois.

Il se met debout avec aisance donc, se lâche quelques secondes, se déplace le long du canapé et des murs.

Il monte et descend les marches, parfaitement bien , avec mesure et prudence.

 

Il a toujours 4 dents.

 

Il rit et émet des sons de joie étrange à la vue du chien surtout, de son frère aussi, ses deux partenaires de jeu favoris.

En ce moment il fait des bruits amusants et impossibles à reproduire...un genre de brrrriiiii en faisant vibrer ses lèvres.

 

Il mange seul, avec grand appétit. Il adore les pâtes, surtout avec de l'huile d'olive et du fromage râpé. Il mange aussi beaucoup de fruits. D'ailleurs si je laisse le frigo ouvert quelques secondes en sa présence, il va se servir directement...melon, pèches, pommes, bananes...

La DME c'est vraiment fait pour lui. (et pour moi, quel gain de temps et d'argent...)

Par contre il refuse toujours de boire tout seul. Il boit dans des verres, mais on doit les lui tenir.

 

il adore jouer, il est amusant car il joue vraiment "comme il faut" avec ses petits jouets: il appuie sur les bons boutons, il place la petite voiture en haut du toboggan pour qu'elle roule...mais il adore surtout qu'on joue avec lui. Il aime jouer à donner et reprendre.

 

Il continue à sourire sans cesse, à tout le monde. Mais avec plus de prudence maintenant. En se cachant un peu contre moi.

 

Il nous mange de bisous. Il adore nous couvrir de bisous (et de bave...), et parfois il se loupe en mettant les dents, ce qui rend ses baisers un peu...piquants!

 

Il commence à aller dans une MAM près de chez nous, mais hélas il est tombé malade en plein milieu de l'adaptation alors je ne sais pas encore dans combien de temps il y sera assez à l'aise pour y rester 1 ou 2 journées par semaine. Il ne pleure pas quand je pars, mais refuse de quitter les bras de sa nounou et de manger autre chose que des fruits. Mais pour le moment il n'y est allé que 3 fois donc forcément...vivement qu'il soit guéri de toutes façons.

Car oui, il est malade, un vilain truc qui ne veut pas le lâcher et lui provoque de belles montées de fièvre et lui a valu sa première prise d'antibiotiques. Il a même perdu du poids.

 

Il passe toujours beaucoup de temps dans mon dos, dans nos jolies écharpes. En balade ou à la maison. D'ailleurs il s'y endort pour la sieste.

 

Il aime faire de la balançoire, caresser les chevaux, téter bien sûr, et rester tout nu autant que possible. Il n'a toujours pas vu la couleur d'un biberon.

 

Il adore jouer à la plage, il n'a plus peur du sable maintenant (et il en mange un peu en passant...). Par contre la mer l'inquiète toujours, je peux lui tremper les pieds dedans mais pas plus.

 

Il est sûr de lui, indépendant, il joue et se balade partout mais ne me perds tout de même que rarement de vue. Il fait ses petites expériences motrices tranquillement, et il me conforte vraiment dans les choix qu'on a fait pour lui. La DME, la motricité libre, l'éducation respectueuse portent tous leurs fruits avec ce bébé calme, serein et heureux. Enfin, je crois.

 

C'est un joli bébé bonheur, ce petit Polochon si mignon.

 

 

 

Repost 0
15 septembre 2016 4 15 /09 /septembre /2016 05:59
Wish List #54: des foutas!

Depuis que j'ai découvert les foutas, j'ai eu la chance d'en gagner une chez Lucky Sophie et Essentiellement.com et je ne jure plus que par ces serviettes ultra pratiques.

 

Elles ont tout pour plaire: elles sont efficaces, elles sont fines et ne prennent pas de place dans les placard ou les sacs de plage, sont jolies et stylées.

Elles sèchent également très vite, et sont multi-usages: elles sont également parfaites en jeté de canapé, nappe, pour pique-niquer...

 

Originaires de Tunisie, elles servaient à la base dans les hammams où leur grande capacité d'absorption fait merveille.

 

Il y a bien sûr une infinité de couleurs, plusieurs tailles, plusieurs matières...pour tous les goûts et tous les usages.

 

Alors maintenant, je n'ai qu'une envie: jeter toutes mes vieilles serviettes et les remplacer par de jolies foutas!

 

Voici une petite sélection de celles qui me font de l'oeil:

Wish List #54: des foutas!
Wish List #54: des foutas!
Wish List #54: des foutas!
Wish List #54: des foutas!
Wish List #54: des foutas!

Et beaucoup d'autres...

 

Et toi, tu aimes les foutas?

Repost 0
Published by PetitDiable - dans Wish List
commenter cet article
11 septembre 2016 7 11 /09 /septembre /2016 06:02
Mes petits bonheurs #179 et ma semaine en images.

Ouf, c'est passé vite cette semaine! Ma première semaine de l'année avec le nouveau rythme, sans l'homme pendant plusieurs jours et nuits.

 

Eh bien pétard, crois-moi, c'est pas du gâteau!

Les enfants ont été adorables, Cromignon particulièrement. Il comprend qu'il doit participer, il est aux petits soins pour éviter que je ne m'épuise, mais le souci ce n'est pas les enfants. Le souci c'est l'intendance, les allers-retours, la maison, le chien à sortir aussi, et les rythmes de chacun qui ne sont pas forcément compatibles.

 

Et puis bien sûr, il me manque. On n'est pas habitués à être séparés comme ça, chaque semaine.

Mais heureusement, ça passe très vite, tant il y a à faire. 7h: je me lève, paf il est minuit et oh...non je ne suis pas encore couchée!

 

Je potasse mes bouquins sur le rangement, l'organisation, je cherche conseils et méthodes en espérant trouver un rythme de croisière qui ne soit pas trop crevant tout en gardant une maison praticable. Allez, on y croit!

 

Sinon, qu'est ce qu'on a fait?

 

Clairement, j'ai assuré, et oui je lance des fleurs, na.

J'ai emmené les diablotins à la plage, pique-niquer, et au parc aussi. Hors de question de ne pas profiter du temps beau et très chaud qu'on a en ce moment.

Je n'ai pas beaucoup vu ma grande Pouillette, qui est toujours fourrée dans son centre équestre. Encore plus cette année vu qu'elle a intégré la classe sport du collège: 5h d'équitation hebdomadaire.

 

Mes petits bonheurs #179 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #179 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #179 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #179 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #179 et ma semaine en images.

J'ai port Polochon dans des merveilles, bébé est en avance sur moi niveau DME: il a chopé tout seul une nectarine dans le frigo et l'a mangée. En entier. Moi qui continuait à les lui éplucher et lui donner en quartiers...Il m'a clairement montré qu'il est prêt pour l'étape suivante!

 

Le weekend et l'homme sont arrivés vite, et voilà que cette semaine ça recommencer...

 

Je te laisse, on y retourne. Il fait chaud alors...plouf!

Mes petits bonheurs #179 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #179 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #179 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #179 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #179 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #179 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #179 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #179 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #179 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #179 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #179 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #179 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #179 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #179 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #179 et ma semaine en images.

Ma semaine en images et mes petits bonheurs, pour Virginie B., Madame Parle et Coralie.

Et toi, ta semaine?

Repost 0
7 septembre 2016 3 07 /09 /septembre /2016 05:24
Tout va bien.

En relisant mes quelques maigres billets de ces dernières semaines, j'ai trouvé que ce qui en ressortait c'était pas mal de morosité, du manque d'entrain, de la fatigue, un rien de déprime...

 

C'est vrai que je ne prends pas beaucoup de temps pour mes loisirs, ce blog pour commencer.

C'est vrai que 'ai même du mal, beaucoup de mal, pour les trucs qui me concernent comme la fameuse rééducation du périnée, les quelques rendez-vous médicaux auxquels je dois vraiment aller (je ne parle même pas d'aller faire un truc genre coiffeur...).

 

C'est vrai que je me sens parfois dépassée, épuisée, sans force.

 

C'est vrai que ces vacances d'été n'ont pas été (justement, huhu!) les meilleures de ma vie, et merci à tout ceux qui sont venus de loin car vraiment ça les a égayé!

C'est vrai que j'ai parfois bien du mal à profiter de mes joyeux diablotins, empêtrée dans la gestion du quotidien.

Je désespère parfois de voir enfin cette maison devenir telle que je la souhaite, belle, agréable, ordonnée...

Contradictoire que je suis, quand ça avance de ce côté, je déplore que les travaux nous empêchent d'aller à la plage, à la montagne...

Car oui ça avance, mais à pas de fourmis vu que l'homme assure à peu près tout seul le gros du boulot tandis que je lutte pour que le reste garde un semblant de forme correcte.

 

C'est vrai que j'ai eu un gros coup de blues quand j'ai appris fin août que l'homme allait passer plusieurs jour par semaine loin de nous. Je n'aime pas qu'on soit séparés, il me ma,que beaucoup, et j'ai peur de la gestion des diablotins et de l'intendance seule. Je sais bien que beaucoup le font et bien plus que quelques fois par semaine, mais pour moi c'est difficile de me projeter dans un tel schéma avec bonheur. Jouer à Joe le taxi entre les whatmille activités des grands avec bébé sous le bras tout en assurant à la maison...bref. Nous n'étions pas du tout préparés à ça.

 

C'est vrai aussi que cet éloignement grève nos finances et qu'il va falloir se serrer encore un peu la ceinture pour redresser la barre.

 

Mais tu sais quoi, rien de tout ça n'est grave. Et même si je me laisse un peu abattre, là tout de suite...je ne vais pas traîner comme ça à me plaindre de broutilles. Laisse moi encore chouiner un peu sur mon sort qui est si loin d'être terrible et dans quelques jours j'aurais repris tout ça en main.

 

Des jolis diablotins en bonne santé et heureux de vivre, une grande voiture pour les mettre dedans et se balader, une maison qui un jour ressemblera à quelque chose, sisisisi on y croit, le meilleur homme du monde à mes côté (à part quelques jours et nuits par semaine...pendant quelques temps), de bons amis, de bons voisins, une bonne santé pour moi aussi, à manger dans mon frigo (et des mars glacés au congélo), la mer et la montagne à portée de main (quand ont le temps et l'énergie, mais à portée de main!), le soleil 300 jours par an et...de belles écharpes pour porter mon bébé!

Tout va bien!

 

Repost 0
4 septembre 2016 7 04 /09 /septembre /2016 05:55
Mes petits bonheurs #178 et ma semaine en images.

Une semaine de rentrée, tu l'auras remarqué...non? A moins de vivre dans une grotte sous-marine tu n'auras pas coupé aux impressions "rentrée" de chacun...et aux photos des petits endimanchés avec leurs cartables.

 

Alors ici, que dire. Moi la rentrée ça ne me fait pas grand-chose...enfin je suis contente que mes enfants aillent à l'école, s'y sentent bien et épanouis, et aient accès à une instruction de qualité, publique, laïque, gratuite et obligatoire. Je ne perds pas de vue cette chance qu'on a , dans ce pays. Souvent décriée hélas par ceux qui aiment plus se plaindre que chercher des solutions.

Bref, c'était ma minute prof gauchiste, pardon.

 

Je suis triste que nos vacances soient finies, anxieuse par rapport au rythme infernal qui se profile et ça va faire mal...je n'étais pas préparée à devoir passer plusieurs jours par semaine seule avec les enfants, il va falloir m'y faire.

 

Que s'est-il passé cette semaine?

 

On est allé à la plage.

On a reçu deux chouettes bouquins pour la Pouillette, gagnés chez Mimi Moustick.

J'ai fait un cheesecake à la figue, avec les figues du jardin. La récolte est bien moins abondante que d'habitude, et vu que c'est normalement l'homme qui s'en charge et qu'il est trop occupé là tout de suite...il y en a bien moins en cuisine.

 

Mes petits bonheurs #178 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #178 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #178 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #178 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #178 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #178 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #178 et ma semaine en images.

J'ai porté Polochon, bien sûr...

On a fait plein de jeux de société. En ce moment, Comignon adore Attakube.

Les grands font des cabanes au jardin, pour y jouer et y faire de la relaxation et se masser. Oui chez nous les diablotins jouent à l'institut de massages. Faut dire qu'ils ont été à bonne école.

Quelques sorties au parc pour finir les journées...

Je continue de ranger ma maison en m'inspirant du bouquin de Marie Kondo. Je t'en parlerais un de ces jours. Ca fait du bien.

Mes petits bonheurs #178 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #178 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #178 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #178 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #178 et ma semaine en images.

Ma semaine en images et mes petits bonheurs, pour Virginie B., Madame Parle et Coralie.

Et toi, ta semaine?

Repost 0
2 septembre 2016 5 02 /09 /septembre /2016 10:16
"Ma première lecture de l'heure": test et avis.

Apprendre à lire l'heure? Pour beaucoup d'enfants c'est un sacré challenge...qui peut vite devenir un calvaire.

Il fut avouer qu'il est compliqué, ce système en base 60...non? J'ai souvenir d'en avoir bavé, moi!

 

Devant cet apprentissage pourtant nécéssaire, on veut tous aider nos diablotins mais on n'a pas toujours les bons outils, le temps, les idées...

J'ai eu la chance il y a quelques jours de recevoir Ma première lecture de l'heure, chez Bordas, dans la collection "les livres-ardoises".

 

Comme le nom de la collection l'indique, c'est un livre sur lequel on peut écrire et effacer, à l'infini ou presque. Un feutre effaçable deux couleurs (bleu et rouge) et fourni avec, il s'attache dans une petite encoche sur le côté avec un élastique. C'est ingénieux: pas moyen de le paumer.

 

Comment ça marche?

 

Le livre retrace la journée de deux enfants, Hugo et Lila, du petit-déjeuner au coucher.

Chaque page est un moment particulier de la journée: le réveil, le départ pour école, l'atelier collage, la récréation...

En racontant l'histoire de la journée, le livre explique les notions de base de la lecture de l'heure, comme le fait qu'une heure compte 60 minutes, que les petits traits des horloges indiquent les minutes, etc...

Et à chaque page il y a un petit "exercice" pratique. Le lecteur doit repasser sur des chiffres en pointillé, dessiner les petites aiguilles, etc.

La difficulté est bien sûr croissante.

"Ma première lecture de l'heure": test et avis.

Les plus?

 

C'est une méthode d'accompagnement ou juste d'initiation de l'enfant très simple. Le parent n'a besoin que de quelques minutes pour comprendre le fonctionnement et prendre connaissance de l'ensemble du livre en amont.

C'est tout aussi simple et rapide à utiliser: on peut faire le nombre de pages qu'on souhaite, selon le temps dont on dispose. Refaire les pages que l'enfant souhaite...

 

Et en pratique?

Cromignon est toujours très avide d'en apprendre plus sur tout. Quand je lui ai proposé de faire quelques activités pour apprendre à lire l'heure, il a sauté sur l'occasion avec enthousiasme. Il en a fait 4 pages d'affilée.

Il a encore du mal avec le système des minutes, et tracer des aiguilles plus ou moins longues ce n'est pas son fort.

Je crois qu'il a bien aimé, n'a pas tout compris encore et a été un peu déçu de ne pas savoir lire l'heure tout de suite. J'ai dû lui expliquer qu'on devait s'entraîner longtemps avant d'y arriver...

 

C'est à partir de quel âge?

Dès que l'enfant identifie les chiffres de 1 à 12. Selon l'enfant, je dirais 4 ans pour le lire, puis 5 ans pour faire réellement les petits exercices.

 

J'ai bien aimé découvrir cette collection bien sympathique. Je n'avais pas encore d'outil pour aborder le sujet de la lecture de l'heure avec Cromignon, c'est chose faite!

 

Merci beaucoup aux éditions Bordas.

Repost 0
Published by PetitDiable - dans Tests et avis
commenter cet article
28 août 2016 7 28 /08 /août /2016 05:55
Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.

Il a fait beau et chaud cette semaine ici, avec toujours assez de vent pour qu'on n'étouffe pas.

Les travaux de notre chambre ont avancé mais ne sont pas encore finis. Ca attendra.

On a eu quelques nouvelles désagréables qui me stressent pas mal et me font anticiper une année scolaire avec un sacré rythme. Je ne vais pas avoir droit à l'erreur ou à être malade.

Malgré tout je suis très contente de notre beau dressing, un jour ce sera fini, un jour.

Et puis en disant m... à la fatigue et à un moral en berne, j'ai décidé de lutter et je suis allée à la plage avec les diablotins. J'ai réussi à me baigner, même. Pour la seconde fois de l'été.

Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.

Sinon il y a eu de la famille et c'était bien sympa de les voir, du portage bien sûr, et j'ai fait ma photo mensuelle de mon stash (voyageuses comprises...). D'ailleurs une de ces voyageuses me plait tant que j'aimerais bien l'acheter mais...pas prévu au budget...je me tâte à revendre une autre beauté...mais je n'y arrive pas!!!

Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #177 et ma semaine en images.

On a été à la plage donc, à la kermesse du centre de loisirs, on a essayé de belles colères cromignonesques, la Pouillette s'est bien amusée avec sa cousine et s'est découvert une nouvelle passion: le skate. De nouvelles aventures sur le sujet sont à suivre, je pense.

Polochon ne cesse de nous faire plein de bisous, c'est adorable. C'est surtout à son frère qu'il en fait plein plein plein.

Cromignon a découvert le Mastermind, et on y joue avec bonheur. Un de mes jeux préférés. Avec la Pouillette, c'est Carcassonne. J'adore aussi mais c'est plus long et tu sais comme le temps ici, c'est une denrée rare...

 

 

Ma semaine en images et mes petits bonheurs, pour Virginie B., Madame Parle et Coralie.

Et toi, ta semaine?

Repost 0
24 août 2016 3 24 /08 /août /2016 05:07
Le piège du fait-maison.

C'est la vogue du home-made, à fond les ballons. Tu as dû remarquer.

En cuisine, dans la salle de bain, pour les produits ménager, pour les vêtements, la déco...

 

Pas un jour ne passe sans que je ne lise un billet de blog, que je ne voie une émission de TV, que je ne tombe sur un bouquin ou un magazine...avec de beaux DIY comestibles ou pas.

C'est sympa. C'est souvent économique. C'est agréable.

C'est souvent écolo et meilleur pour la santé.

Certes.

 

Moi la première, je me suis engouffrée dans la tendance. Surtout en cuisine, j'ai toujours aimé cuisiner. Je fais le pain, les yaourts, les desserts, les plats et les crèmes glacées...

En découvrant le no-poo et les cosmétiques cleans, je bidouille aussi de ce côté.

Quant aux produits ménagers, ça fait un bon moment que je jongle entre produits cleans et faits-maison.

Concernant la déco et la couture, tu me connais hein, c'est pas mon rayon.

 

Il y a eu un moment où j'ai vraiment eu l'impression d'y consacrer du temps, beaucoup de temps...trop de temps.

 

Quand on bosse et qu'on a trois diablotins, le temps c'est un paramètre très précieux.

Alors je me suis posée un instant et j'ai réfléchi.

 

D'abord, pourquoi le home made. Pourquoi moi, je veux faire moi-même. Qu'est ce que je je veux faire moi-même.

 

Et puis, pourquoi et comment cette tendance. Féminine. Comme je crois de plus en plus à une orchestration mondiale de la société patriarcale et non plus à un "hasard" découlant de l'évolution, je me suis dit que bien peu nombreux dans les foyers sont les hommes qui cousent de petits sarouels pour leurs lardons. Qui font leurs gel-douche. Qui font des danettes maison ou du gel de lin pour remplacer leur gomina. Qui fabriquent leur lessive...

 

Pourtant ces messieurs ne sont-ils pas concernés aussi par leur santé, celles de leurs enfants, l'écologie, les économies? Pourquoi seules les femmes se lancent-elles dans ces activités certes gratifiantes et souvent agréables, mais chronophages de ouf?

 

Dans les magazines masculins, y-a-til des articles sur "comment faire soi-même sa mousse à raser"?

N'as-tu pas l'impression qu'on nous vend la femme parfaite avec une nouvelle corde à son arc: elle fait-tout elle-même?

N'as-tu pas l'impression qu'on doive limite s'excuser si on poste une photo d'un gâteau qu'on a acheté?

Ohhhh la vilaine maman nullasse, elle n'a pas fait de sweet table pour l'anniversaire de pitchoune...Elle n'a pas recyclé des branches d'arbre et des pommes de pin pour décorer la chambre de bébé...

 

Ne serait-ce pas un nouvel outil d'asservissement des femmes, cette affaire de fait-maison? Histoire d'encore plus nous occuper à des tâches pour éviter -peut-être- qu'on se demande pourquoi ces messieurs les juges condamnent un homme violent qui a tué sa compagne (c'est donc un "drame familial...") à 3 ans fermes (voire à rien du tout, homicide involontaire, les prisons sont pleines, dehors monsieur...), et une femme victime qui se défend (c'est donc un meurtre...) à 10?

Mais pardon je m'égare. Le home-made,, donc.

 

J'ai donc décidé de mettre un frein à mes productions. Je garde du temps pour mes diablotins, et je ne réalise moi-même que ce qui en vaut vraiment la peine.

Pour moi, c'est: la nourriture, mais j'ai toujours de quoi dépanner. Je fais le pain, mais j'ai du pain de mie dans un placard, ou des tranches au congélateur. Aujourd'hui, je manque vraiment de temps, alors j'ai aussi quelques plats tout prêts surgelés. Et des boîtes de conserve. quand je peux sans m'épuiser ou négliger mes enfants, je fais la popote. Sinon j'ouvre le placard ou le congélateur. En attendant de retrouver un peu de temps pour ça.

Niveau cosmétiques, ce que je fais me semble très important et ne me prend pas beaucoup de temps. Mon shikakai, mon henné, le dentifrice...Je ne fais plus de savons ni de gel douche maison. C'est long, et me semble inutile. J'achète du bon savon clean, c'est écolo et ça ne coûte pas cher, ça dure longtemps. Je me lave au rhassoul en général, ça ne prend pas de temps non plus. Plus de crème pour le visage,n mis les remplacer est rapide.

Pour les produits ménagers, c'est également rapide. Je prépare la lessive pour plus d'un mois. J'alterne avec de la lessive clean. Pour les sols, je prépare en avance pas mal de produit en 3 minutes.

 

Pour le reste, j'achète des produits les plus sains possibles...

Je ne passerais plus mes dimanches après-midi en cuisine pour préparer les menus et repas de la semaine...les goûters des enfants, j'ai recommencé à les acheter. Et si j'ai le temps, et l'envie,  on les fait ensemble avec eux.

 

Avec un peu de recul, cette mode du tout-fait maison ressemble fort à une injonction de plus et à une jolie pierre à l'édifice de l'asservissement féminin...non?

 

 

Repost 0
18 août 2016 4 18 /08 /août /2016 05:24
9 mois.

On a souvent l'habitude de penser que c'est un cap important, les 9 mois. Parce que ça y est, bébé a passé autant de temps dehors que dedans. Ce n'est pas vraiment le cas ici: Polochon est né une vingtaine de jours avant, donc plutôt à 8 mois et une dizaine de jours.

C'est toujours très douloureux pour moi d'ailleurs. Et c'est ce à quoi me renvoie ce moisniversaire.

Enfin, c'est mon souci ça, pas le sien.

 

Il a 9 mois, mon joli petit Polochon, et c'est ça qui compte. Il est beau, il est en pleine forme, il s'éclate dans la vie.

 

Il est couche-tard et lève-tard. Il sieste assez peu, une seule vraie sieste par jour et pas toujours bien longue.

Mais ce n'est pas vraiment un souci: il est du genre tranquille et facile à vivre.

 

Il aime jouer avec le chien, avec son frère. Il aime aller se mettre debout un peu partout. Il aime transvaser les objets, d'une caisse à l'autre. Il lâche une main après l'autre, il cherche son équilibre. Il se déplace sans précipitation. Mais quand il est pressé, il fonce à 4 pattes bien plus vite qu'on ne peut l'imaginer!

 

Il mange toujours avec grand appétit, il dévore même, découvre les goûts et les textures avec intérêt et curiosité. LA DME, c'était vraiment fait pour lui. Je lui ai offert une belle assiette EZPZ, et bientôt je lui donnerais une cuillère.

Depuis quelques semaines, je lui donne un peu de fromage de chèvre frais, une ou deux fois par semaine. Il aime beaucoup. Mais sa grande passion, ce sont les fruits. Raisin, pastèque, pèches, abricots, pommes...tous les fruits.

C'est un vrai bonheur de le voir se régaler, tout seul comme un grand.

 

Il peut pousser de grands cris de joie quand il est heureux. Et de grands cris d'orfraie quand il n'est pas content! Quand je le rhabille par exemple, lui qui n'aime rien tant que se balader tout nu.

 

Il est très libre. Il est très appliqué. Il est très indépendant mais n'aime pas être seul. Il peut jouer longtemps et se balader, sans rien demander, mais il préfère nous avoir sous les yeux. Dans son bain, il joue mais je dois rester à ses côtés.

 

Il est impressionné par les nouveaux endroits, les nouvelles textures et matières. Il a mis du temps a accepter de toucher le sable. Il peut rester collé à moi un bon moment quand on va dans une autre maison. Il est sociable et souriant, mais n'aime pas qu'on le prenne dans les bras si on n'y va pas doucement.

 

Il passe beaucoup de temps porté, dans mon dos. Il y joue avec mes vêtements, mon collier d'allaitement, son accroche-bidule. Il aime arracher les feuilles des arbres, en passant au jardin.

 

Il aime pas les cris et l'agitation. Quand un bruit le surprend, il me cherche très vite des yeux comme pour me demander si c'est dangereux ou non.

 

il est rond, dodu, plein de jolis bourrelets...

 

Je pourrais, comme chaque mois, écrire encore une montagne de choses sur Polochon.

Mon bébé.

Repost 0

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog