Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 19:25

Ces derniers temps dans la blogosphère et sur des forums je suis tombé sur plusieurs articles et discussions autour de l'accouchement avec et sans péridurale. Certaines discussions, et surtout le ton de certaines discussions, m'a amené à réfléchir un peu. Pas à mon expérience personnelle (pour une fois je ne me regarde pas le nombril!) mais à une tendance qui prend vraiment del'ampleur.peridurale.jpg

Quand la péridurale a été inventée, c'était une révolution. Que les femmes attendaient. Depuis que l'homme existe. Depuis que l'homme existe les femmes souffrent (et meurent aussi parfois...) pour donner la vie. On peut dire que c'est un grand progrès.

En ce moment il y a un courant "naturaliste" qui consiste à considérer comme positif le fait de s'en passer et d'accoucher "naturellement", et donc comme négatif le fait de réclamer la péri. On admire les femmes qui "ont réussi", qui"ont tenu" et qui n'"ont pas craqué". Du coup celles qui ont choisi d'atténuer la douleur se sente dévalorisées par rapport à ces wonder-parturientes, insensibles à la douleur, fortes et qui ont "pleinement vécu leur accouchement". Il y a des variantes, avec le renouveau de l'accouchement à la maison, etc...

Attention je ne souhaite pas minimiser l'exploit. Mais je ne vois pas en quoi il serait plus admirable de choisir de souffrir que de choisir le contraire. Ce qui est admirable,c'est de donner la vie. Le reste est une question de choix personnel. La plupart du temps aujourd'hui les péri sont bien faites et bien dosées, ce qui permet à la mère de ne pas trop souffrir tout en ayant les sensations de la naissance (j'ai accouché par césarienne avec une péri, je vous garanti que j'ai tout senti alors que franchement j'aurais préféré le contraire! Sentir qu'on vous ouvre le ventre c'est très particulier!). Evidement il y a toujours la possibilité que la péri soit mal faite, mal dosée, c'est possible. Mais c'est de plus en plus rare. Je pense qu'on peut tout à fait vivre pleinement son accouchement avec une péri, ne pas trop souffrir et du coup etre plus dispo pour accueillir son bébé car moins épuisée par les douleurs. Si on voit les choses sous cet angle, il me semble, à moi et à moi seule hein, je ne donne de leçon à personne, que si j'avais le choix, je choisirais de voir si je souffre beaucoup et si c'est le cas, demander la péri. On n'est pas aux J.O.

J'ai lu un témoignage sur un forum, qui m'a bouleversée. C'était une malheureuse primipare () qui disait son angoisse de l'accouchement et qui exposait son choix d'accoucher sans péridurale. Elle était super angoissée, terrorisée par la perspective de souffrir trop et de "craquer" et de demander la péri, ce qu'elle risquait de se reprocher ensuite. Se reprocher! Comment se reprocher de demander à vivre un des évenements les plus marquants de sa vie dans les meilleures conditions possibles? Si pour certaines c'est sans péri, pour d'autres c'est avec! Est-ce qu'on se reproche de prendre un doliprane quand on a la migraine???

Alors je m'interroge sur les motivations de cette pauvre nana qui exposait son malaise sur la toile, et qui ne doit pas être la seule dans ce cas...

C'est un choix personnel, je le répète, qui n'a rien de plus ou moins admirable et qui regarde chacune d'entre nous...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cleliaconti 18/09/2014 21:50


Bonjour, je me permet de donner un avis, si c'est pas mal interpreté j'apprecie !


 


Alors, moi la péridurale, on m'a limite forcée à la prendre. Je supportais très bien les douleurs des contractions. On m'a culpabilisé, on m'a presque insultée pour que je la prenne, ce que j'ai
finalement fait.


1. Elle n'a pas très bien marché, j'ai eu un côté endormi, et l'autre pas du tout.


2. J'ai eu des douleurs pendant plus d'une semaine après au niveau du dos, pire que celles des contractions.


3. Les débuts de mon allaitement ont été difficiles à cause de la péridurale car ma fille était littéralement sonnée pendant plusieurs jours. Elle ne se reveillait pas pour prendre le sein, ce
qui compliquait quelque peu les choses. J'ai eu droit à des montées de lait franchement douloureuses, mes seins étaient gros comme des pastèques alors que d'ordinaire j'ai une minuscule poitrine,
et surtout durs comme de la pierre !


 


Donc, je pense que chacun son choix, effectivement, mais il faut pas non plus idéaliser la péridurale. A mon humble avis, les médecins et compagnie n'informent pas assez les femmes sur les
risques que provoquent aussi la péridurale. J'aurais aimé être mieux informée avant.


 


Si cela peut aider certaines, c'est très bien, mais je pense que si l'on peut s'en passer, c'est l'idéal.

lilyla 28/09/2012 11:17


Oula ... je découvre ce blog et j'y passe du temps ! Vous êtes une personne ouverte et qui fait réfléchir ! j'aime bien! c'est important je trouve!


Quand j'ai accouché, je me posais la question de la péri en me disant si je gère, tant mieux, sinon péri. Dans l'idée : pourquoi utiliser la péri si je peux gérer sans trop de douleurs et
pourquoi ne pas utiliser la péri si j'ai mal ... en bilan, ça a été péri  :D


Je crois qu'il faut rester l'esprit ouvert et ne pas chercher la surmédicalisation mais ne pas oublier que si on peut attenuer une douleur c'est un choix que l'on peut faire! Avant on arrachait
les dents dans la douleur pour parler de ce qui n'est pas du plus horrible ... ça ne nous viendrait pas à l'idée aujourd'hui! Ce n'est pas pour autant qu'il faut faire une anésthésie à chaque
fois que le dentiste s'occupe d'une dent ...


 


Au plaisir de vous lire!

petitdiable 29/09/2012 19:42



Merci, je suis ravie que ça te plaise, mon petit blog! 



Thiakane 25/09/2012 22:48


Moi j'ai accouché cet été de mon 2ème et pour rien au monde je l'aurai fait sans péri. D'ailleurs quand je suis arrivée à la maternité, c'était juste pour me la poser mais j'ai du les supplier
poir l'avoir. J'ai pu du coup me reposer avant de commencer à pousser. Mon bébé est arrivé j'étais sereine, et elle j'ai pu l'accueillir dans un état confortable. Sans péri, ça aurait été
différent. Je respecte le choix de celles qui veulent faire sans mais assez souvent en plein travail, quand elles ont bien hurlé, commencent à la demander et souvent c'est trop tard. Résultat des
courses, un accouchement vraiment dans la douleur et l'inconfort. Ne jettons pas tous les progrès au nom d'un quelque conque retour au naturel. Naturel ne veut pas dur archaïque après tout...


 

petitdiable 26/09/2012 23:20



Et chacun son choix.



Mam'Zelle A 24/09/2012 23:13


Oh ben j'avais loupé cet article ! Bon encore une nouvelle polémique alors !!! Pff, c'est pas croyable d'être sans cesse jugé pour ce qu'on choisit de faire ou de ne pas faire...


Pour ma part mes deux accouchement se sont fait sans péridurale mais c'est parce que les miss étaient trop pressées !!! Enfin surtout Mam'Zelle M !!!


BiZoux !!!

tite-puce 24/09/2012 13:08


Je tombe ici par hasard, et je viens de bondir devant le dernier commentaire ! Non, la péridurale ne réduit pas le traumatisme pour le bébé, non elle ne permet pas de participer plus activement à
la naissance, ce sont des contre-vérités absolues !!!
Attention, je ne juge pas, j'ai accouché 2 fois, une fois avec et une fois sans péridurale, ces deux accouchements ont eu leurs avantages et leurs inconvénients. Je milite pour laisser le libre
choix aux femmes, mais pour faire un choix éclairé il faut des informations juste et non pas des racontars de bonnes femmes !!!

Marilys 19/07/2012 14:26


Encore une fois, tout à fait d'accord avec toi ! J'ai connu deux accouchements : le premier avec péridurale, le second sans, car j'avais attendu au maximum pour aller à la mater, histoire de ne
pas passer des heures en salle d'accouchement, et du coup, ils n'ont pas eu le temps de la faire, car le bébé arrivait. La péridulale n'est pas une solution de confort, comme le pensent certains,
mais quand on ne souffre pas, on participe bien plus activement à l'accouchement, on facilite donc la naissance, et on réduit le "traumatisme" pour le bébé.


Ces réactions anti-péridurales sont d'un autre âge : est-ce qu'on se pose la question, lorsqu'on doit se faire extraire une dent, de savoir si on préfère avoir une anethésie ou pas ?

petitsdiables 22/07/2012 14:38



ahah j'aime bien le parallèle avec la dent!!! 


Après le truc c'est que chacune puisse faire comme elle le souhaite, sans pression, et en étant bien informée.



linosqui 09/07/2012 17:38


J'ai accouché deux fois sans péri, la première fois pas par choix, je la voulais, la sage femme ne voulait pas, 23h sans péri et basta. Et bien je suis rentrée chez moi quelques heures après, en
forme sans soucis et j'ai survécu plutot bien.
Du coup pour la deuxième je n'ai pas voulu, c'était un choix, c'était parce que je voulais rentrer chez moi de suite.
Moi ce qui m'enerve c'est que lorsqu'on dit qu'on a accouché sans péri de suite on est assimilé à une sorte de hippie nature, limite qui se la pète et je trouve ça assez nul. Je trouve aussi
très nul cette pression anti péridurale, mais faut bien se dire que ça va dans les deux sens, que ça juge dans les deux sens et que de toute façon la nature humaine jugera toujours car elle adore
ça.
Puis dans 10ans la tendance sera ptet revenue à la péri et j'aurais l'air encore plus d'un alien SM lorsque j'aurais le malheur de dire que j'ai fais sans, deux fois! ^^

petitsdiables 22/07/2012 08:52



ah c'est ça en fait, je comprends mieux, tu es un alien SM! 



nat 28/06/2012 17:43


j'accouche dans un mois normalement, j'ai choisi de me préparer pour ne pas prendre la péri (donc travail sur la douleur, la respiration, les positions qui soulagent). Pas parce que j'ai envie de
souffrir ou de me la jouer warrior, mais parce que je n'ai pas envie de ne pas pouvoir bouger . La péri implique de rester couchée durant tout le travail et comme j'ai des douleurs de coccyx et
sacrum je ne pense vraiment pas que dans mon cas être couchée soit le bonne idée, de plus je suis du genre à ne pas aimer l'inactivité, j'ai besoin de pouvoir agir en fait. Cependant je ne suis
pas du tout anti péri, si la douleur me semble insupportable je n'hésiterais pas à la demdander.

petitsdiables 01/07/2012 18:31



Oui, c'est ce que j'avais fait, je m'étais préparée pour ne pas la prendre, mais en gardant quand même l'option au cas où...



la farfa 28/06/2012 09:51


Le pire, c'est que dans le fond, elle était gentille. Mais c'est vrai que je l'ai toujours en travers de la gorge...
Je crois qu'inconsciememnt, si on ne disait rien, elle pouvait s'imaginer que c'était qu'on n'avait pas mal...
J'ai aussi au droit à "l'anesthésite vient maintenant pour l'autre dame en train d'accoucher, mais après, on ne sait pas quand il pourra revenir donc si vous la voulez, vaut mieux vous décider
maintenant sinon, vous risquez de ne pas pouvoir l'avoir..." (qui te fout quand même bien la pression et les chocottes...)


^^'

petitsdiables 28/06/2012 10:05



C'est vrai que c'est un moment où on peut prendre mal des choses anodines, mais quand même elle a abusé!



la farfa 28/06/2012 09:17


Bien d'accord, on n'a pas à juger les autres, ni à se croire juger alors que les autres ne te jugent pas (c'est pas clair ma phrase, désolée...)
Je crois qu'on se mets beaucoup la pression en se comparant aux autres aussi, ce qui n'a pas lieu d'être à mon avis. Un accouchement, y a difficilement plus personnel comme évenement.
Moi, je partais dans l'idée, "j'aimerai bien m'en passer, mais je suis pas maso non plus. Si j'ai trop mal, je la prends"
Eh bien, je suis bien contente de l'avoir aue, car elle a complètement débloquée le travail. (avant, je ne dilatais pas, on m'annoncais un bébé pour 17h au plus tôt... sachant qu'on est arrivé à
la mater à 2h... J'avais tellement mal que je me crispais complètement pendant les contractions...) Finalement, avec la péri, j'ai pu me reposer un peu et surtout, à 13h30, bébé commençait à
pointer son nez!

Bon, faut dire aussi qu'on m'a plutôt pousser à la prendre, et que la sage-femme devait avoir du mal avec les manifestations de douleurs, vu que quand j'ai commencé à gémir, j'ai eu droit à "ah
non, montrez moi que vous gérer!".... pouic pouic pouic...

Mas n'empêche, je ne regrette pas.

petitsdiables 28/06/2012 09:20



Ce qui me tue quand même c'est la réaction de la sage-femme, c'est l'hallu!!!



Clem la Matriochka 25/06/2012 19:54


Bonsoir ! Je me permets d'intervenir parce que j'ai accouché deux fois sans péridurale, la première fois parce que c'était trop tard pour que je l'ai et la deuxième fois parce que je n'ai
vraiment eu mal qu'à la fin (il n'était plus question de l'avoir à ce stade). Je n'aime pas trop l'expression "choisir de souffrir", ce n'est pas pour ça que j'ai choisi de ne pas avoir la
péridurale mais parce que je ne suis pas à l'aise avec l'anesthésie et ses conséquences (elles sont la plupart du temps minimes, certes). Cela dit, je pense qu'il y a autant de femmes que de
raisons de prendre ou pas la péridurale et tu as raison, tout est respectable. Juste une précision : la péridurale ne rend pas forcément plus fatiguée, au contraire parfois parce qu'on peut se
relever plus vite (sans attendre la fin des effets de l'anesthésie) par exemple mais encore une fois, je ne généralise pas (tout dépend de la longueur de l'accouchement aussi).


Je te conseille de lire le très bon article de la Poule pondeuse sur le sujet : http://www.poule-pondeuse.fr/2012/06/18/pourquoi-accoucher-sans-peridurale/


Je te souhaite une bonne soirée ! 

petitsdiables 25/06/2012 20:04



Oui je l'avais lu (je suis fan de la Poule!). Tu as raison il y a autant de situations différentes que d'accouchements, c'est pour ça aussi que je n'aime pas cette tendance du
"warriorisme". 



la mère cane 24/06/2012 21:13


Ce malaise vient surement du fait que de nos jours les futures et jeunes mamans sont sous pression. On leur demande tellement de trucs et on véhicule tellement de légendes urbaines...

petitsdiables 24/06/2012 22:03



Cest vrai, c'est incroyable tous ce qu'on peut entendre, et même les contradictions véhiculées par le milieu médical!



kisbuel 06/06/2012 12:37


Ah bah du coup je viens là suite au billet de Chanone^^.


Je fais partie des « sans péri ». Pourquoi ? Pas pour jouer les héroïnes, pas pour me sentir plus méritante. Mais parce que je me suis beaucoup informée sur les conséquences
indirectes de la prise de la péridurale. Je ne parle pas des conséquences directes de l’injection (je n’ai d’ailleurs pas peur des piqûres, des anesthesies ou autre), mais vraiment des
conséquences indirectes sur le déroulement du Travail. J’ai par la suite fait le choix de m’en passer, et j’étais convaincue que ça n’était pas pour moi. Toutefois, quand on choisit d’accoucher
sans péri, il faut vraiment, mais vraiment, choisir où on accouche. Ça peut devenir un cauchemar si on ne prend pas la péri mais qu’on accouche dans une maternité avec des protocoles rigides. Là,
soit on finit par prendre la péri, soit on tient le coup, mais à mon avis on en garde un très mauvais souvenir, de cet accouchement.


La douleur, je l’avais acceptée, par parce que je suis maso, mais parce que c’était mon choix, et que pour moi, pour ma personne et mon enfant, c’était le bon choix, fait avec mes tripes.


Je ne savais pas à quoi m’attendre, je me demandais si le jour J je n’allais pas finalement supplier pour l’avoir, mais non. J’ai été bien soutenue, j’étais dans la bonne maternité pour ça,
aucune pression. J’ai eu très mal, mais je ne garde aucune « rancune » envers cette douleur, j’ai très bien vécu cet accouchement. Oui je suis fière de mon accouchement, comme toute
femme qui accouche peut être fière du sien.


Mais voilà, pour moi, c’est un ensemble, d’accoucher sans péri, ce n’est pas « juste » ne pas la prendre, il faut trouver les bons accompagnants.


Si, par exemple, j’avais du subir un déclenchement, j’aurais tenté sans, mais à mon avis, je l’aurais prise car de toutes façons autour, je n’aurais pas eu les conditions et l’environnement pour
accoucher sereinement et bien vivre ma douleur.


Voilà pour mon expérience :)

petitsdiables 06/06/2012 13:05



Merci Kisbuel pour ton témoignage! Et moi, ce que je dis ici, c'est que chacun fait ce qu'il veut, et qu'on n'a pas à se sentir dévalorisée parce qu'on a choisi la péri.



chanone 05/06/2012 20:19


tout à fait d'accord ! chacune fait bien ce qu'elle veut. mais c'est vrai qu'on dirait maintenant que de vouloir la péri on est moins "forte" que les autres (pour certaines je ne généralise pas)
sous prétexte qu'avant y'avait pas de péri...suaf qu'avant d'accoucher effrayé beaucoup les femmes et que celles ci auraient payé pour avoir la péri... avant on avait peur de mourrir en donnant
naissance à son enfant...maintenant grâce au progrès de la médecine ce sentiment a à mon avis bien baissé ;)*


bises

Sophie-mum 26/05/2012 08:55


Joli article et bien rédigé, moi j'ai accouché avec la péri et je ne culpabilise pas du tout c'était por moi et ma fille et si certaine me trouve non naturelle ben je m'en tape car elles n'ont
pas vécu ce que j'ai vécu j'ai appris 1 mois avant d'accouhcer que j'aller elevé seule ma fille alors nivo douleur j'ai supporter et mon moral ne me permettait pas d'accouher naturellement

cleanettte 26/04/2012 21:01


Je sais que j'arrive après la bataille, mais je tenais à ajouter mon témoignage.
Si c'était possible j'aimerais que toute les femmes puissent acoucher avec une péridurale à pompe dont elle puisse gérer elle-même le dosage selon les besoins. Mais aussi avec un véritable
accompagnement humain d'une professionnelle disponible et qui sait ce qui se passe et pas seulement son conjoint dépassé par les évènements ou du personnel débordé qui s'occupe de 5 patientes en
même temps. 
Je dis cela car j'ai eu droit à la péri pour mon premier et j'ai senti les dernières contractions au moment de pousser suffisement pour savoir que je devais y aller et pas trop douloureusement
quand même. 
Par contre pour le 2ème a un moment j'aurai bien aimé avoir la péri mais ce n'était pas possible (pas d'anésthésiste le soir il y a 9 ans dans un hopital en France ). Heureusement il y avait une
sage-femme dispo pour me soutenir et m'aider à  ne pas perdre les pédales alors on a supporté et pour la fin j'ai ressenti des choses dont je n'avais pas bénéficié pour le 1er et là je n'ai
vraiment pas regrété de ne pas avoir eu la même péri que pour le premier.
Donc je pense qu'il y a surtout encore des progrès à faire pour aller vers l'accouchement idéal.  


 


 

petitsdiables 26/04/2012 23:04



Je pense qu'il faudrait que chacune puisse décider pour elle-même, sans jujement de la part des autres et sans poids social.



Mimilady 23/04/2012 14:16


Comment c'est polémique ton article!!!


Blague à part, j'aurais pu écrire le même, mais bon, pas aussi bien!


J'ai eu aussi une péri et une césarienne pour Mini1 et j'aurais bien voulu ne rien sentir! Après, limite si on ne me disait pas que si le travail s'était arrêté, c'est parce que j'avais choisi la
péri... bonjour la culpabilité!


Et je trouve assez énervant ce côté "naturaliste" too much qui me renvoit à ma nullité parce que moi je ne suis pas une warrior!

petitsdiables 23/04/2012 14:54



oh t'es gentille, moi j'aime bien ta plume, grave!


Pfff je trouve même qu'on devrait juste arrêter dire que c'est un truc de guerrière d'accoucher sans péri, parce que t'as vu, avec c'est pas mal non plus surtotu vec la Césa! Tiens on devrait
lancer un nouveau courant, la Césarienne, ça c'est un VRAI truc de costaude! Peut etre que celles qui veulent se la jouer "je soufre donc je suis" auraient envie de tester du coup! Nan je rigole,
tu as très bien résumé le fond de ma pensée en décriant "ce côté naturaliste" qui renvoie celles qui n'ont pas envie d'avoir mal à leur "faiblesse", dans ce qui ne relève que d'un choix personnel
et pas d'une échelle de valeur!



tortue 09/04/2012 10:40


Pour mes deux grands la péridurale n'existait pas amis aynat eu une épisitomie j'ai été endormie qq minutes à la fin!


Pour le dernier j'ai voulu laisser faire la nature,celà s'est fait naturellement j'ai plus l'impression de l'avoir mis au monde,douleur supportable,seulement une petite bombe d'eau à portée de
main


Chacun fait fait fait c'qui lui plait!


Belle journée

petitsdiables 09/04/2012 11:03



Eh oui c'est la morale de mon histoire!



paupau 03/04/2012 07:48


Très bien écrit ! Bravo pour cet article très intéressant!

petitsdiables 03/04/2012 09:56



Merci Paupau, je vais concourir pour l'Académie Française, c'est dit! ;P



alice 02/04/2012 22:01


Perso je serais plus de ce monde, ni ma fille d ailleurs, si la medecine moderne n avait pas fait son oeuvre. 

petitsdiables 02/04/2012 22:21



Exactement pareil pour moi, Alice. 



Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog