Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 11:58

DSCF1424.JPG

 

Le weekend dernier, j'étais à Paris.

C'était la première fois que je laissais mon Cromignon de 20 mois.

La veille du départ, j'avais la boule au ventre et plein de questions me travaillaient.

 

Est-ce que j'allais trop lui manquer?

Est-ce qu'il allait bien dormir sans ma présence?

Est-ce qu'il se passerait facilement de téter?

Est-ce qu'il voudrait à nouveau téter à mon retour?


Bien sûr, il est resté avec son père, j'étais rassurée sur le respect de son rythme. Mais ça me faisait un petit creux d'angoisse dans l'estomac.


Depuis quelques jours, je me préparais à ce départ, dans l'excitation, et cette peur m'est tombée dessus juste la veille.


Et puis le jour J...


Dans la précipitation, le départ, la course pour l'emmener à la crèche, filer à la gare...c'est l'excitation et la joie qui ont repris le dessus, j'ai complètement écarté mes craintes.


Sur le quai, je me suis rendu compte que j'avais imprimé deux billets retour et donc je n'avais pas de billet pour partir...je me suis dit "c'est foutu, c'était trop beau".

 

Mais je réfléchissais encore comme une Parisienne.

Gare de Lyon, 20 minutes avant le départ, c'aurait été fichu.


Mais pas à Perpignan: les gens au guichet m'ont laissé passer devant, et la dame de la SNCF a mis le turbo pour retrouver mon dossier et me l'imprimer.

Encore un avantage à être devenue provinciale...

 

Dans le TGV, j'ai enfin pu me poser et réaliser que ça y était pour de VRAI.

DSCF1365.JPG

J'ai admiré la manucure-patch que ma chère soeur m'avait posé la veille à 22h36...


Et j'ai débarqué gare de Lyon, dans la foule et la grisaille.


J'ai filé prendre le RER D, j'étais partie pour une bonne heure de transports divers et de changements pour rejoindre mon amie L. et sa chouette famille qui m'hébergeait ce vendredi.


DSCF1371.JPG

Une magnifique vue du tramway nord.


Là, en m'asseyant dans le RER (purée j'ai réussi à m'asseoir!), j'ai ressenti une sensation étrange.

Douce et chaude, rassurante,  et je crois bien qu'un sourire béat a envahi mon visage malgré moi, me donnant l'air probablement complètement idiot.


Je me suis senti chez moi.

Dans ce RER sale et puant, bruyant et incofortable, où j'avais usé mes talons pendant 30 ans, j'ai eu l'impression de renter à la maison.


Cette sensation ne m'a pas quittée du week end, alors que j'ai couru partout avec un sac de voyage sur le dos, de métro en bus en RER en train.


Ça m'a inquiétée: finirais-je un jour par ressentir cette impression dans mon nouveau chez-moi?

Ou est-ce que je suis partie trop tard?

On n'efface pas 35 ans de sa vie comme ça, parce qu'on a trouvé un meilleur endroit où vivre...


Je suis arrivée chez L. et j'ai adoré.

C'est chez elle que j'étais revenue avec le Cromignon nouveau-né et qu'il avait vécu ses deux premières semaines, alors que j'étais SDF entre deux déménagements.

Je me sens chez moi, chez elle. Et ses enfants que j'adore m'appellent Tatie.


DSCF1370.JPG

Ma Pouillette les considère comme des membres de la famille, elle était si triste de ne pas être venue...

L. m'a chouchoutée: sushis...

DSCF1368.JPG

 

Et théâtre! J'étais si contente, ça faisait des siècles que je n'avais pas vu une pièce! Le Théâtre de la commune, qu'est ce que j'ai pu y aller aussi...


Cette fois c'était pour voir Molly Bloom.

Molly-Bloom.jpg

 

 

Samedi matin, j'ai repris mon sac après une bonne mais courte nuit, et un copieux petit déjeuner.


Direction le tram à nouveau.


J'ai rejoint V. pour faire quelques boutiques et déjeuner.

Un moment un peu étrange, hors du temps.

V., je la connais depuis la maternelle. On en fait des trucs ensemble. On a traîné dans Paris, partout, plus que je ne peux le raconter.

 

Et de se retrouver là, alors qu'on ne s'était pas vues depuis 2 ans, comme toujours en fait, comme il y a 20 ans, c'était assez indescriptible.

Nos vies ont changé, nous avons changé, mais nous étions toujours là, aux mêmes endroits, à faire les mêmes choses et à rire de la même manière.

Le temps parfois fait des farces.

DSCF1378.JPG

J'ai des dizaines de photos de nous, mais là, j'ai des rides, et elle, des lunettes.


J'ai été raisonnable: un sac magnifique m'a fait de l'oeil à tel point que j'ai bien failli l'acheter, mais 90 euros...j'ai tourné autour jusqu'à lui trouver des défauts, et l'argent est resté sur mon compte, ouf!


Par contre il était impensable que je ne fasse pas un tour chez Lush! Vu que je n'en n'ai pas à Perpi...


Je ne me suis même pas ruinée, une crème, un savon, basta!

Comme je suis raisonnable, je m'épate des fois!

 

Après avoir mangé et fait chauffer nos CB, j'ai laissé V. comme si je devais la revoir le lendemain, et je suis partie pour le Disney Social Club.

 

La suite au prochain numéro...

 

C'est mon Etre Mère pour Babidji!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Myriam 12/04/2013 16:09


Perpi... tu y aimes la douceur de vivre et Paris... tu l'as dans le sang !!!  ;o)  Un peu comme moi qui adore ma campagne et qui a Lyon dans son coeur de lyonnaise !!! En plus, ce n'est
qu'à 45 mn en voiture !... Pourquoi se priver ??? Bizzz. Mymy.

Babidji 11/04/2013 18:02


ahhhhhhhhhh j'adooooooore !


En gros tu as écrit ce que je vis à chaque retour sur paris sauf que ce ne sont pas les mêmes gens mdr ;)


tu sais quoi ? tu m'as mis la banane ... ça m'a fait du bien de parler de Paris, de voir Paris ... et oui même si on adore etre ici la capitale reste notre chez nous quoi qu'on en dise !!! 


la prochaine fois on se fait le trajet ensemble en train : ca passera plus vite ;) 


merci pour cette participation qui me pare tellement ! c'trop bon :-) 

petitdiable 11/04/2013 19:28



oui oui!!!! Et si tu veux on se fait même un weekend shopping! 



Active Mum 11/04/2013 09:08


Oh que ça fait du bien un week end pareil... Hâte de connaître la suite ! Cela t'a permis d'oublier (un peu) le quotidien ?

petitdiable 11/04/2013 09:15



Ca m'a surtout fait du bien de voir les copains!



alice 11/04/2013 02:42


Moi je rentre en vacances et je ne suis plus tout a fait la meme, ni tout a fait differente... tres bizarre comme impression. Paris ne me quittera jamais mais j ai ma vie a l autre bout du monde

petitdiable 11/04/2013 09:15



C'est peut-être une question de temps? Une de mes amies est partie à 20 ans et ne s'y sent plus du tout chez elle.



maggyk 10/04/2013 22:16


Des fois ça fait drôlement du bien de retrouver ses marques et ceux qu'on a toujours connus tout en s'appercevant que malgré le temps qui est passé, certaines choses sont restées quasi identiques
et des fois tant mieux !!!

petitdiable 11/04/2013 09:14



C'est clair!



la patate douce 10/04/2013 18:55


Aaaaaah... Paris... Paris a de toute façon toujours une espèce d'attrait spécial... je n'y ai réellement vécu que trois mois durant mon stage, mais c'était magique de vivre là-bas, en célib,
totalement indépendante... quand j'y retourne, surtout seule bien sûr, je ressens cette liberté... reprendre la ligne 6 que je prenais pour aller bosser... Y vivre pour de bon, je ne sais pas si
j'aurais envie ; mais y avoir vécu quelques semaines comme ça, quel panard...... !

petitdiable 11/04/2013 09:14



moi, j'y ai vécu, et j'y revivrais avec grand plaisir!



Arwen 10/04/2013 13:14


Je suis contente que tu aies passé un bon séjour!

petitdiable 11/04/2013 09:14



Ce fut court, mais bon!



Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog