Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 05:16
Education respectueuse (RIE): le tableau règles et conséquences

Quand nous avons débuté l'éducation respectueuse (RIE) avec Cromignon, nous avons cessé de le punir et de l'envoyer au coin.

Mais pas de punitions, ce ne signifie pas du tout laxisme, ou permissivté. Au contraire, et je t'en parlais déjà ici.

Il y a des règles, elles sont stictes, et ne pas les respecter entraîne des conséquences.

 

Cependant si tu attends que l'enfant ne respecte pas la règle pour définir la conséquence, l'enfant ne sera pas prévenu. Tu vas hésiter. Tu vas établir dans l'urgence une conséquence qui ne sera pas forcément appropriée.

Du coup tu risques de passer à côté de l'objectif qui est de faire comprendre la règle à l'enfant, et qu'il la respecte.

 

L'enfant sent quand tu hésites, quand tu n'es pas sûr de toi, et ça l'angoisse: il a besoin que tu sois un roc, un pilier pour lui.

Alors, avec l'homme, on s'est posés un peu et on a réfléchi.

 

On s'est rendu compte que les situations "conflictuelles" étaient en gros toujours les même. Que les règles que Cromignon trangressait étaient toujours les même.

 

On a donc établi, au calme, un tableau des règles et les conséquence à leurs manquements.

Attention, il ne faut pas qu'il y en ait trop, sinon l'enfant risque de refuser d'évoluer dans un carcan règlementaire, et il aura bien raison. 5 ou 6 règles "strictes" devraient suffire à rendre le quotidien plus agréable. En tous cas ici, ça a été radical en ce qui concerne l'ambiance à la maison.

 

Je te fais profiter des règles de Cromignon, absolument dans aucun ordre.

 

Règle "des chaussons": On ne marche pas pieds nus.

Conséquence au manquement: On ne peut plus continuer de jouer, on ne peut pas se déplacer.

 

Règle "de l'heure du repas": On vient manger quand c'est l'heure.

Conséquence au manquement:Celui qui ne vient pas n'a pas faim. Donc j''enlève son assiette.

 

Règle "de l'agressivité": On ne frappe pas, on ne mord pas. (Tu peux rigoler).

Conséquence au manquement:: L'actvité en cours s'arrête. S'il frappe sa soeur pendant qu'ils regardent le dessin animé, j'éteins le dessin animé. S'il la frappe pendant un jeu, le jeu est fini et chacun part sur une activité différente. S'il fait des gestes agressifs à table, le repas est terminé et j'enlève son assiette.

 

Règle "de l'extérieur": si ça se passe mal quand on n'est pas à la maison, on rentre. Ca, c'et surtout une règle pour moi...

 

Ca ce sont les règles claires et précises, après il y a ce que j'appelle le bon sens quotidien: on ne sort pas sans être suffisement couvert par exemple. MAis comme ce n'est pas un problème récurent chez nous, on n'en n'a pas fait une "règle".

 

Une fois qu'on a bien tout cadré et délimité, on est sûrs de nous, on sait aussi qu'on réagira de la même façon tous les deux, c'est plus cohérent. On aura la même réponse à chaque fois, pour plus de sens, et plus d'hésitations sur la conduite à tenir!

 

Cromignon a sauté de joie, étonnament, quand on les lui a lues: "chouette maman, des règles!!!!".

 

Quand il y a manquement à la règle, je la lui rappelle avec sa conséquence, une fois, et si elle n'est pas appliquée, je ne répète pas: j'applique.

 

 

Alors, tu en fais un, tableau des règles et conséquences?

 

 

Plus d'articles RIE ici.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

coralie de cetaitcommentavant 09/04/2015 09:14

En suivant ton exemple hier j'ai commencé à écrire des regles, d'abord commune pour tous les membres de la famille (3 regles) puis 2/3 règles par personne, papa et maman compris (ex : maman ne touche pas a son telephone pendant les repas !), j'ai commencé a en discuter qvec cheri et je pense qu'on leur presentera dimanche et qu'on les affichera bien en vu.

Il y a un truc qui me chiffone et parce que je suis dans le cas : ma petite tape regulierement ma grande. Je suis d'accord pour stopper l'activité en cours mais au final c'est aussi punir ma grande qui n'a rien demandé et rien fait ( et qui est encore trop petite pour comprendre qud ce n'est pas une punition pour elle ). Une idee de ce que je peux faire ?

PetitDiable 09/04/2015 10:17

Je suis dans le même cas que toi, même si ma grande est plus grande, quand on stoppe l'activité elle est également lésée. Cependant quand le petit la frappe, d'elle même elle n'a plus envie de jouer avec lui en général, ça ne fais pas la même chose chez toi?

Chiffons and co, blog Mode, Lifestyle, Voyage 07/04/2015 10:25

tout cela me semble bien sensé : je vais le faire pour mon grand dadais de 15 ans pour voir ^^

PetitDiable 07/04/2015 10:40

mais oui, mais oui! Je tente avec la grande aussi, mais disons que euh, c'est plus compliqué quand même! Ces grands ont le don de nous mettre un peu hors de nous, parfois...

Emma June 07/04/2015 09:55

Je trouve trés intéressants tes articles sur ta mise en application de l'éducation RIE.
Je suis moi aussi dans cette démarche à ma façon (j ai pioché dans plein de livres très très chouettes).
Pour les régles, je n'ai rien fait de formel mais par contre, je m'astreint à ce que la conséquence soit toujours la même ou cohérente par rapport à la demande et du coup, il suffit que je lui ai dit plusieurs fois pour qu'il la connaisse seul et ça marche plutôt bien.

PetitDiable 07/04/2015 10:39

la cohérence c'est vraiment une clé!

alounette 06/04/2015 12:27

Bravo !
je n'ai pas encore pris le temps de commenter tes articles RIE mais aujourd'hui jour férié je le fais ! Je suis très contente que tu décrives précisément ta démarche vers une éducation plus respectueuse. Ici on a des poulettes plutôt faciles et pour ma part j'ai grandi avec une maman a priori très à l'aise avec le "il y a des règles/il y a des conséquences, ne tergiversons pas très longtemps ça n'est bon pour personne". Cela sans fessées, sans mise au coin juste une mise en action comme tu le décris. Elle était instit en maternelle, mes tantes aussi... Le cadre rassurant était posé familialement (dans ce cette partie de la famille), je m'en souviens et je l'applique sans trop de difficultés pour les filles.
Par contre c'est fait sans "bases théoriques" et du coup difficile à transmettre à la fois à mon conjoint et à l'entourage. L'idée étant pour moi de ne pas rentrer dans un conflit de personnes ou les écarts à la règle des enfants deviennent des défis vis à vis de l'adulte.J'évite donc de prendre personnellement une opposition de mes filles à la règle tout enne cherchant pas à tout prix à éviter l'affrontement mais en choisissant mes combats.... Pas évident...
L'idée des règles de la famille me semble une excellente idée pour "mettre à plat" tout ça. D'autant plus que ma belle famille est assez présente (et sympa) mais que les règles ne sont pas les mêmes pour mes beaux parents que pour nous. Par exemple "mettre les chaussons" leur est une règle chère alors que moi je revendique le droit d'être pied nus, de la même façon il me semble difficile de s'offusquer d'un enfant de 2 ans et demi qui mange avec les doigts lors d'une fête de famille ou 15 personnes sont dans la même pièce. J'ai tendance à penser "heu... le plus important c'est qu'elle mange non ? et que nous puissions avoir des conversations entre adultes ?". Mon conjoint aura plus tendance à ce laisser embarquer par les contestations argumentées de ma 4 ans et demi "et pourquoi j'ai pas le droit ? et pourquoi tu dis ça ? et pourquoi ?" alors que je préfère répondre "hem... il me semble qu'on en a déjà parlé est ce que tu peux chercher la réponse dans ta mémoire ?"...
Tout n'est pas parfait, tout ne marche pas et quand ça devient difficile pour tout le monde j'essaye de garder en tête que l'objectif final est plutôt pour dans 15 ans que pour l'immédiat... Un travail de longue haleine cet accompagnement.
Ce que j'écris me semble un peu décousu. Néanmoins je souhaitais vraiment te remercier pour le partage de ton travail personnel autour de cette question. Lire "comment ça se passe chez les autres" éclaire vraiment ma réflexion. Bonne continuation !

PetitDiable 07/04/2015 09:08

Oui, ce n'est pas toujours facile, d'éduquer nos enfants, alors j'aime bien partger ce que je fais et lire aussi comment font les autres!

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog