Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 06:08

Je suis devenue difficile dans mes amitiés.

Je suis tolérante envers la manière dont les gens vivent leur vie, plus par désintérêt que par ouverture d'esprit, je pense.

C'est fatiguant de juger, ça aigrit.


Cependant ça ne veut pas dire que je trouve tout le monde sympathique et fréquentable.

Donc, tout en me fichant de certaines personnes, ou à la rigueur en restant au stade de la connaissance, je n'irais pas très loin avec eux.

Ce n'est pas que je ne les aime pas. Je ne ressens pas de sentiment négatif.

 

Mais je ne suis pas intéressée par eux.

 

Certains de leur traits de caractère me sont rébarbatifs (et à poux...).

 

Mes amis ont des défauts, bien sûr. Mais leur défauts ne me gênent pas. Et s'ils me gênent, je trouve que leurs qualités les compensent largement.

amis.jpg

Je supporte donc très bien certains défauts. Mais pas d'autres. C'est comme ça.

 

Même pétri de qualité, je ne fréquenterais pas quelqu'un qui serait psychorigide.

Je les trouve épuisants. Pleins de vérités, de complexes et d'angoisses. Ils pensent que leurs préoccupations sont celles des voisins. Ils pensent que leur vérité est universelle. Ils pensent que leurs contraintes sont prioritaires.

Souvent à la limite du TOC, ils en pourrissent la vie de leurs proches, quand ils ne transmettent pas leur monde étriqué à leurs enfants.

Je ne rentre plus dans le jeu de ces personnes toxiques, et je leur laisse vivre leur vie, aussi loin de moi que possible.

 

 

Si un défaut me fait oublier tout sentiment positif, c'est bien la pingrerie. Bien sûr, il faut faire attention à son budget. Bien sûr, il ne faut pas ête la bonne poire. Mais pour moi, l'argent sert aussi à faire plaisir aux autres. Et j'aime l'équité. Je n'aime pas celui qui tente toujours de tirer son épingle du jeu, ne pas payer, ne pas participer.

 

 

Si les commérages ne me dérangent pas, je n'aime pas les médisants. Papoter d'un tel ou d'une telle, de la robe de la voisine ou du nouveau mec de la belle-soeur, pourquoi pas. C'est amusant et ça ne fait de mal à personne.

Mais dénigrer pour faire mal, pour blesser, pour briser, non. Lancer et propager des rumeurs, non. Tant que je peux, bien sûr, n'étant guère qu'un être humain. Les mots font mal, et une rumeur peut vraiment briser.

Je fuis ces malfaisants en les ignorant, et en priant de ne pas être leur cible.

 

 

Ceux que j'évite aussi, ce sont ceux qui se montrent trop secrets. Ceux dont on n'arrive pas à deviner les sentiments. Ce peut être un rempart, une protection. Mais dans les rapports humains, il faut un peu se livrer, il faut donner, il faut s'ouvrir. Rester toujours en retrait, ne rien laisser paraître, c'est vexant pour les autres, et déstabilisant. J'aime les rapports simples, je n'aime pas les jeux de pouvoir, ceux où on joue à qui a le plus besoin de l'autre, ou les jeux de devinettes.

 

 

Je préfère éviter, tout pleins de gentillesse soient-ils, ceux qui se plaignent sans cesse. Comme si chaque jour de la vie leur apportait une nouvelle épreuve. Ceux qui voient le verre totalement vide. Je les fuis, ils me plombent le moral et sont contagieux. Leur conversation est déprimante. Comme ils ne cherchent qu'à se plaindre et à se faire plaindre, toute tentative de réconfort ou de parler de quelque chose de positif est vaine. 

 

 

J'aime fréquenter les gens qui sont simplement sympa et ouverts. Ceux qui ne réfléchissent pas trop et se livrent, et rient facilement.

Ceux chez qui il ne faut pas prendre les patins. Ceux à qui on peut parler sans tourner 7 fois sa langue. J'aime ceux qui aiment la vie, même quand elle est dure. Ceux qui ont toujours un sourire à donner.

J'aime les rapports sains, sans jeux tordus. J'aime ceux qui m'acceptent comme je suis, sans chercher à me changer. Ceux qui tolèrent mes erreurs, comme je tolère les leurs. Ceux qui me donnent plusieurs chances, si besoin est.

 

J'aime ceux qui ont compris que non, l'enfer ce n'est pas les autres. Ceux qui savent qu'au contraire, les autres, c'est nous.

 

J'ai la chance de croiser beaucoup de gens que j'adore fréquenter.

J'ai rencontré quelques personnes toxiques, et pas mal avec ces défauts que je ne supporte pas. Je suis parfois bien obligée d'en côtoyer certains, et je tente de me comporter avec eux avec le plus de naturel possible, même si la capacité de feindre n'est pas ma meilleure arme. Je pense que je n'arrive pas à cacher mon aversion, et c'est bien dommage. Mais quelquefois, il faut bien faire avec...

 

Et toi, quels sont les défauts que tu ne supportes pas chez les autres?

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

khukhirmu 04/03/2013 12:14


Moi je suis " psychorigide" et je me soigne. Les difficultés par lesquelles je suis passée, m'on permis de me rendre compte de mon défaut. Et je travaille beaucoup sur moi pour changer.


 


Je n'énnonceplus des vérités, mais je dis ce que je vie. Et j'écoute ce que me dise les autres. et je suis capable de me rendre compte s'ils ont raison ou pas. Et quand ils ont raison, je leur
dit en retour qu'ils ont raison.


 


J'ai pleins de complexes et pleins d'angoisses. Cela me bouffe la vie. Et je veux que cela change.


Mais on peut aussi compter sur moi quand cela ne va pas. Ma porte est toujours ouverte. Et je préfère la présence d'une personne que tous les cadeaux de la terre qu'elle pourrait m'offir :-)

petitdiable 05/03/2013 09:29



C'est bien que tu t'en rendes compte, beaucoup de gens sont psychorigides et ne le savent pas. Ils en souffrent et font souffrir les autres.



Karya 23/02/2013 08:27


Ceux qui pensent à ma place ! J'ai un peu de mal parfois avec le caractère explosif de certain(e)s mais je les prends comme ils/elles sont. Mes ami(e)s n'ont pas de défauts, du moins, pas autant
que moi ;) Les autres sont sortis de ma vie depuis !

petitdiable 23/02/2013 09:49



Je pense que tout le monde a des défauts, reste à savoir ceux qu'on peut supporter et les autres...



Babidji 22/02/2013 13:42


et je pense aussi que plus on vieillit (même si on n'a pas 100 ans non plus) on a plus envie de perdre son temps avec des gens toxiques ! Déjà que je n'ai pas le temps de voir mes potes, mes
amis, les vrais qui habitent loin ou à cause des saisons, je ne vais pas me disperser avec des gens à problème ... je ne dis pas que je ne veux pas aider bien au contraire, les amis sont là pour
ça ... mais je ne sais pas si tu as remarqué : c'est souvent ceux qui ont vraiment de gros soucis qui se plaignent le moins ! raison pour laquelle je ne supporte pas ceux qui geignent ! et les
radins c'est fatiguant ! coup de bol franchement on en n'a pas trop autour de nous ... le mariage nous a même scotchés dans le sens inverse ! ceci-dit on a des potes qui habitent ici (donc qui
n'ont eu aucun frais pour venir au mariage) et qui n'ont rien donné ! perso ça m'a saoulée car chaque année on va à leurs anniv' qu'ils continuent à organiser comme si ils avaient encore 15 ans
et, on raque comme des cons (au départ c'est pour faire plaisir bien sûr) ... alors si ils ne peuvent pas lâcher 20 € pour un mariage ça me gave ! C'est pas pour l'argent c'est pour une question
de principe ... et puis ils ne sont pas moins riches que nous ... alors que d'autres n'ont rien donné à notre mariage en venant de loin, en sachant que c'était déjà un effort financier
d'organiser leur venue ... dans ce cas je ne vois rien à dire car ma priorité était qu'ils soient là auprès de nous ! Idem que pour ceux qui se plaignent les plus radins ne sont pas les plus
pauvres ! Evidemment que je ne peux que partager ton post ci-dessus ... je suis entièrement d'acord ... ceci-dit on dit qu'on est ts le con de qqun ... alors on doit être aussi ts le boulet de
qqun ;) perso je sais que je fatigue ou que je peux choquer certaines personnes car je ne reflechis pas et que je dis ce que je pense ... 

petitdiable 22/02/2013 17:07



C'est fou ces copains qui ne t'on rien offert pour ton mariage! c'est vraiment abusé quand même! Après, s'ils ont d'autres qualités...



Arwen 22/02/2013 13:39


alors, je suis pingre, psychorigide, médisante, secrète et je me plains tout le temps, je suppose que ça va pas l'faire hein?

petitdiable 22/02/2013 17:06



ahhhh pour toi Arwen, je ferais une exception! 



christelle 22/02/2013 13:02


Comme toi les psychorigides et les pingres, parce que tu ne peux ni discuter, ni avoir une discussion sans parler d'argent (d'autant plus que tu ne peux rien faire avec ces gens là, vu qu'ils ne
veulent pas dépenser dargent que ce soit pour un resto ou autre chose).


J'ai du mal aussi avec les gens qui critiquent tout le temps parce que t'es bien obligé de te dire qu'ils peuvent faire la même chose avect toi.


Tu crois qu'ils restent encore beaucoup de monde?

petitdiable 22/02/2013 17:06



ah ah, on se le demande!



Myriam 22/02/2013 12:36


Je suis pile poil comme toi... J'aurais pû écrire chaque point de ce post (sûrement pas aussi bien mais ça c'est une autre histoire !...) et je comprends un peu mieux pourquoi j'ai eu un coup de
coeur virtuel pour toi... On se ressemble vraiment sur certaints aspects... Pas sur tous, certes... mais c'est tant mieux... c'est ce qui fait la richesse des rapports et participe à l'ouverture
d'esprit. Mais... à mon grand dam... j'ai un ours de mari qui a beaucoup de qualité mais également des défauts (à mes yeux comme aux tiens... je le sais... j'en suis sûre...) contre lesquels je
dois me battre : il n'aime pas le net, il n'aime pas les musulmans... il a plein d'idées préconçues et est assez intolérants sur pas mal de points... un peu psychorigide comme tu dis... 
:o(  Je dois aimer l'adversité pour continuer à me battre depuis tant d'année...  ;o) Bizzzzzzz. Mymy.

petitdiable 22/02/2013 17:05



Après il faut trancher entre ce qu'on peut tolérer et ce qu'on ne peut pas...



mere pas parfaite 22/02/2013 09:04


je ne suis pas parfaite, loin de la meme, mais j'aime pas les profiteurs, ceux qui ont besoin de toi quand ils ont des soucis, mais qui disparaissent quand c'est l'inverse, ca me saoule, les jeux
de cache cache c'est pas mon truc ;)

petitdiable 22/02/2013 17:05



J'en ai croisé quelques spécimens aussi...



Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog