Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 05:50
Mais on va le prendre où, l'argent?

Voilà une des phrases qui doit être dans mon top 5 des phrases qui, soit me font sourire, pester intérieurement, ou carrément qui m'énervent.

 

Cadre:

Période électorale. Chaque candidat y va de ses phrases plus ou moins choc. Les réseaux sociaux fourmillent de photos/vidéos/citations indignées, élogieuses...Mon FB le premier d'ailleurs. Ce qui est con, hein, vu que ceux du même bord que moi savent bien qui je vote, quand je vote, et les autres ben je ne les ferait pas changer d'avis avec des posts facebooks, aussi percutants qu'ils soient.

Le candidat qui m'a convaincue d'aller aux urnes a une bête de programme. Et une bête d'équipe pour l'expliquer aux cons électeurs. Le genre de programme qui, s'il peut être en mesure de l'appliquer (faut pas se leurrer hein, le président n'est pas omnipotent), améliorerait vraiment les conditions de vie en France, de la majorité des gens. Pis + sur l'écologie, + sur les droits des animaux, + sur les droits des femmes, bref + partout où il faut.

Et on entend à l'explication de son programme, que oui c'est bien beau (de viser le bonheur de la population, what else?) mais que...

" revaloriser, embaucher, augmenter, défendre, c'est bien joli mais où va t'on prendre l'argent?".

 

Changement de cadre:

Salle des profs. Tendance gauchistes, les profs, mais pas trop. Discussion sur les retraites. "faut pas trop compter dessus le système actuel ne peut pas durer moi je prends une complémentaire blablabla". Moi je demande pourquoi, dans un pays "riche" tout de même, on ne pourrait pas partir en retraite à un âge décent et être rémunéré correctement, rapport au fait qu'on a cotisé 40 putains d'années. (J'essaye de ne plus dire putain c'est trop sexiste comme juron, mais il est tellement ancré en moi que je rame, malgré toute ma bonne volonté féministe.)

"Parce que blablabla conjoncture économique crise caisses de l'Etat vides blablabla ramassis de foutaises journalistiques".

"Parce que c'est plus possible avec le chômage des jeunes voyons, qui va payer les retraites quand les retraités seront plus nombreux, vivront de plus en plus vieux, forcément on ne meurt plus à 70 ans maintenant blablabla on n'est plus en période de croissance c'est plus 1960 blabla."

"Ou va t'on prendre l'argent?"

Etonnant comme des gens qui ne sont ni ministres ni économistes semblent connaître l'éat des caisses publiques d'ailleurs. Etonnant comme tous se sentent omniscients en la matière "Il n'y a plus d'argent". Ah bon? Et d'où tu sais ça, toi? Ah oui, tu l'as entendu aux infos. Hum hum. Paraît aussi qu'il y avait des armes de destruction massive en Irak, ils l'ont dit aux infos.

 

Encore un exemple de cadre:

Discussion sur le nombre de fonctionnaires en France avec des voisins. Les services publics sont de plus en plus à chier, faut bien le dire. Les fonctionnaires en général font bien ce qu'ils peuvent mais sont en sous effectif. Beaucoup de postes de départ en retraite ne sont  pas remplacés.

Et l'hôpital, on en parle partout, les gens s'indignent, les urgences sont un vrai foutoir indécent tellement que perso pour que j'y aille faut que j'ai pris une balle, au moins. Le personnel est sous payé et surexploité...tout le monde en a conscience mais personne ne se dit que ce serait bien de voter pour le gars qui dit qu'on va arranger ça en augmentant le personnel et en améliorant leurs conditions de travail.

Et chez les profs, le nombre de vacataires augmente à vue d'oeil. Pas formés, sous-payés, exploités, comment veux tu qu'ils fassent du bon boulot? (Je t'en parle ici si jamais ça t'intéresse de savoir qui enseigne à tes enfants).

Nous sommes deux professeures-documentalistes dans mon CDI, pour 900 élèves. Toutes les deux à temps partiel, et pas complétées. Comment faire notre travail correctement, et ouvrir le CDI au maximum dans ces conditions?

La liste est infinie. Tout le monde en convient, en général: il n'y a pas assez de fonctionnaires.

Cependant quand on parle de recruter: "mais ça coûter cher, où va t'on prendre l'argent?"

Mais on s'en fout de là où on va le prendre, il rentre le pognon tout de même. Si ce n'est pas pour avoir un service public correct, tu les payes pourquoi, tes impôts? Pour financer les campagnes électorales des partis? Pour bombarder la Syrie? Pas moi!

 

Dernier exemple de cadre:

Discussion avec des copains sur le déremboursement des médicaments, les dépassements d'honoraires, les frais dentaires et de vue, bref la sécu.

On convient tous que voir clair, c'est pas du luxe. Avoir des dents non plus. Voir des spécialistes parfois, il faut. Avoir une chambre individuelle à l'hôpital quand tu viens de te faire césariser ou autre opération sympa, ça permet de mieux récupérer. Les anecdotes fusent...on cotise, pas qu'un peu, et on doit encore payer pour se faire soigner. On est obligés d'avoir des mutuelles sinon c'est la ruine, et même avec des mutuelles on n'est pas bien remboursés, l'orthodontie des enfants nous coute les vacances, le RDV anésthesiste pré-opératoire me coûte 50e de ma poche, etc.

Mais quand je me mets à parler de santé "gratuite" (parce qu'on cotise hein, c'est pas gratuit!), quand j'explique que dans certains pays on cotise et ensuite on ne paye ni médecin ni médicaments et encore moins hôpital, on me répond "ah mais ça coûte trop cher! Où va t'on prendre l'argent?"

On peut rallonger la liste pendant un moment. Les transports en commun, l'autoroute, les services à la personne, les cantines scolaires, les maisons de retraites, les crèches...

 

On peut trouver pas mal d'autres cadres à mon avis!

 

Je vais te dire ce que j'en pense.

D'abord "on" est un con, comme dit le diction. C'est qui ce "on" qui doit "prendre l'argent"?

Je ne me sens pas inclue dans ce "on" en tous cas. Comme si c'était à nous, population, de chercher l'argent et de définir les grilles budgétaires et priorités de l'Etat?

Je paye mes impôts, mes cotisations: c'est ainsi que je remplis ma part du contrat social qui me lie au gouvernement. A lui d'utiliser cet argent (et toutes les autres rentrées) pour redistribuer, faire fonctionner le pays au mieux et rendre la vie de ses habitants équitable et agréable.

Les éventuelles dettes de l'Etat, sa gestion, ses grilles, sa redistribution en interne ne sont pas de mon ressort. Je suis prof moi, pas économiste, je ne suis pas secrétaire d'Etat à Bercy. Chacun son boulot.

"On" nous bassine avec le manque d'agent, pourtant "on" sait sortir des millions au pied levé pour tel ou tel motif, certains admirables comme aider des pays en détresse après une catastrophe météo, d'autres plus discutables comme aller bombarder je ne sais quel bled pour des raisons plus ou moins obscures. Et d'autres complètement discutables comme payer grassement des assistants parlementaires fictifs ou des campagnes électorales scandaleuses, des députés qui ne se rendent jamais à l'assemblée (perso si je ne vais pas taffer ben je ne suis pas payée et je me fais virer, pourquoi les représentants du peuple ne sont-ils pas soumis aux mêmes règles?).

Quant à la sois-disant compétitivité de la France par rapport aux autres pays, sa "grandeur", sa position commerciale en tant que vendeuse d'avions, d'armes ou de TGV, je m'en fous hein. Le bonheur des gens n'a rien à voir avec la puissance commerciale et militaire du pays dans lequel ils vivent. D'ailleurs je pourrais t'en dire sur ce que je pense des pays, des frontières, des nations. Une autre fois peut-être.

 

L'argent du pays devrait être dépensé pour que la population y vive heureuse et ait ce dont elle a besoin. Et c'est certain qu'il y en a assez. Tout est une question de priorités et de répartition. Pense-y dimanche, en allant voter.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chiffons and co, blog Mode, Lifestyle, Voyage 16/06/2017 17:27

tout à fait d'accord avec toi ! On a tout ce qu'il faut, il faut juste répartir à bon escient !

PetitDiable 18/06/2017 22:35

tout est une question de priorités!

babidji 12/06/2017 09:30

Tu sais qu'on n'est pas vraiment du même bord politique (même si on n'est pas trop loin non plus hein ? faut déconner non plus) que je peux parfois avoir une ou deux phrases malheureuses comme ds tes exemples, mais ce que je ne supporte pas c'est de mettre tt le monde ds le même panier genre "les fonctionnaires" ouioui c'est bien connu entre un prof et une infirmiere en CHU c'est la même chose que le pote planqué du président du conseil général au poste très important des "petits chemins" en gros, payé à rien faire dans une agglo de communes ! et puis comme tu dis si bien, si il n'y avait pas ts ces abus venus des "hauts placés" à mon avis il y en aurait vraiment assez du fric à redistribuer

PetitDiable 18/06/2017 22:33

La corruption semble en effet bien coûteuse...

Kid Friendly 11/06/2017 11:51

"On" pourrait réduire le train de vie des politiques qui dépensent quand même joyeusement l'argent pourtant dit "public". "On" pourrait plafonner les retraites pour les très riches parce que souvent l'entreprise met en place des solutions de rémunération complémentaire. Bref on aurait certainement les moyens de mieux allouer son budget... Il y a aussi des trucs chelous. Je ne me souviens plus exactement mais l'une des branches (santé ou famille ?) se retrouve déficitaire parce qu'on ponctionne de l'argent pour financer autre chose qui n'a rien à voir.
Et je vais dire un truc dans un sens différent et ultra polemique mais faire participer ceux qui ne paient pas d'un euro symbolique je pense que ce ne serait pas si affreux et l'air de rien ça amènerait des sous...
Si un oeil neutre regardait le budget façon "bon père ou bonne mère de famille" je suis sûre qu'il pointerait du doigt ces incohérences et trouverait quelques solutions...

PetitDiable 18/06/2017 22:32

De toutes façons ce n'est pas notre affaire de comment s'y prendre: on élit des gens qui doivent s'en charger et qui eux-mêmes embauchent des spécialistes pour faire le job.

lizagrece 09/06/2017 21:24

Voilà qui est bien dit. On nous bassine aussi avec la dette....Un pays doit nécessairement s'endetter pour investir et quand l'investissement est 'humain" et bien il y a moins de dépenses parce que les fonctionnaires travaillent mieux, dans de bonnes conditions et ne tombent pas malade, parce que la médecine gratuite inclt de la prévention et donc fait faire des économies, parce qu'une éducation mieux ciblée fromera mieux les jeunes à des métiers 'modernes' et qu'il y aura moins de chomeur etc etc ....

PetitDiable 18/06/2017 22:30

exactement!

Laurence 09/06/2017 14:42

Ah Maud un post comme ça fait du bien !! Bon on a voté pour le même programme chez nous. Et on discutait avec un pote médecin généraliste (généraliste par vocation, comme il dit s'il avait voulu le fric moins les ennuis il aurait fait une spécialité) qui disait "faut arrêter avec le trou de la sécu, si on adaptait le budget à la nouvelle population il n'y aurait plus de trou! ". Les économies sur l'éducation me mettent en colère également (je le vis en tant que prof et en tant que maman). Bref j'espère que les gens révoltés comme nous se bougeront aux urnes ! Merci Maud !

PetitDiable 18/06/2017 22:30

Le trou de la sécu, c'est importe quoi: la secs c'est un service public, ça n'a pas vocation à être rentable!
Bon pas trop de révolte dans les urnes hélas. Pas encore!

Lucile de Guinzan 09/06/2017 11:14

Mais c'est que je t'aime de plus en plus toi !! AMEN !!

PetitDiable 09/06/2017 13:59

Oh ça me fait très plaisir un com' comme ça! Merci!!!

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog