Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 06:34
Prête pour le bikini.

Avril, mai: les médias recommencent à nous bassiner, nous le public féminin imparfait, avec cette injonction suprême: le maillot de bain cet été. Plus important tu meurs.

Rivalisant d'originalité année après année, magazines et site de tous poils nous font le décompte, attention, plus que 10-9-8-7-... semaines pour être prête à sortir le 2 pièces! Bouge ton gras!

 

Comme beaucoup, je m'y suis d'abord engouffrée tête la première, inquiète de ne pas répondre aux canons de la beauté en vigueur lorsque viendrait le moment de se dénuder. Sous peine de...quoi exactement d'ailleurs? Je ne l'ai jamais vraiment su, mais ça doit être vachement grave pour que 52% de la population française ou presque soit apeurée à cette terrible perspective.

 

Le regard des autres? La comparaison, sport tellement pratiqué sur les plages? Ca me semble un peu léger pour justifier des semaines à s'affamer aevc le dernier régime à la mode et le sport qui te fera le plus suer. Non, sans rire, je ne sais pas ce qu'on risque à sortir son bide mou en public.

 

Puis l'âge, la réflexion venant, je suis devenue bien critique avec ce marronnier (et les autres), devenant comme beaucoup, dénonciatrice du sexisme, des injonctions faites aux femmes encore et toujours, du contrôle de nos corps par une société patriarcale voulant sans arrêt nous ramener à notre image, postant sur les réseaux sociaux des tas d'articles montrant les méfaits de la glorification des mannequins annorexiques, etc.

 

Pour aller sur la plage, on devrait forcément être à l'image d'une Kate Moss (image qui est d'ailleurs tellement retouchée qu'elle ne ressemble pas au moindre être humain existant, pas même à Kate Moss herself)? Etonnament les hommes ne subissent pas ce genre de diktat, eux! Ah oui, tenons ces dames occupées à des futilités, de manière à ce qu'elles ne pensent surtout pas à réclammer l'égalité avec les hommes...Quand on est en dépression pour 5 kg "en trop" et qu'on crève de faim, on ne milite pas.

Bref, je revendiquais.

 

Maintenant, est-ce que ce sont mes 3 maternités qui m'ont fait aimer ce corps qui a si bien bossé? La sagesse venant avec un nombre d'années au compteur qui commence à être un peu plus grand? La certitude de savoir que qui je suis et ce que je vaux n'a aucun rapport avec un éventuel bourrelet ou une fesse molle? Une autre idée de la beauté, qui n'est plus en phase avec ce que veulent nous vendre les boîtes de marketing?

Je ne sais pas.

 

Toujours est-il qu'aujourd'hui je m'en fous mais bien comme il faut. Je regarde d'un oeil indiférent les Unes des magazines vantant la diète suédoise ou le coaching californien. Je me demande comment ça a pu m'atteindre avant.

 

Telle que je suis aujourd'hui, j'ai 3 enfants, j'allaite mon petit dernier, je bosse, j'ai subi 3 césariennes et je n'ai plus 20 ni 30 ans. Je n'ai pas fait le moindre sport depuis 2 ans, et je mange ce dont j'ai envie, quand j'en ai envie, parce qu'il faut tenir et qu'en ce moment je n'ai absolument pas une once d'énergie pour quoi que ce soit de plus que mon quotidien chargé.

 

Mon allure s'en ressent forcément: si je suis loin d'être grosse (merci le régime 3 enfants/pas de mari en semaine, les plus efficace qui soit à mon avis!), c'est mou tout ça et vraiment pas conforme à ce qu'il "faudrait" que je sois pour avoir le droit de profiter de la plage sereinement en maillot. Selon les critères du moment.

 

Pourtant, je vais me mettre en bikini, je ne vais rien ressentir d'autre que le bonheur d'être en vacances, de sentir le soleil, l'eau de la mer et le sable. Je vais jouer avec mes enfants, me baigner, bronzer, profiter et manger plein de glaces. Je ne vais pas scruter les autres, je ne vais pas m'examiner à la loupe. Je sais comme je suis, ça me va très bien comme ça. Mon corps fait le job, malgré tout ce que je lui demande, et ce ne sont pas quelques images sur du papier qui me feront le détester.

 

Comme je suis maintenant, et comme je serais demain, je suis prête pour le bikini.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vervaine 26/04/2017 12:49

Ouf, j'ai eu peur en lisant le titre de l'article ! ;) Mais carrément, notre corps est comme il est -qu'il ait ou non porté la vie d'ailleurs- et fuck ceux qui sont pas content.
Je comprends pas tout ces magazines... Mais s'ils le font c'est que ça marche non ?
Bon pas de plage pour moi cet été, mais haut les coeurs et les bikini quand même !

PetitDiable 28/04/2017 11:43

Tout à fait, la plage et le soleil sont à tous le monde!

lizagrece 26/04/2017 12:48

Ici, en Grèce sur les plages il n;y a pas de regard critique et il n'est pas rare de voir de vielles femmes de 80 ans en 2 pièces et personne n'y trouve à redire. Ici c'est la philisophie du ; "On est comme on est et le soleil est à tout le monde".
Ce qui fait que cela m'a décomplexée et qu'au lieu de mettre systématiquement le une pièce noir qui sierait à mes 66 ans je porte parfois des 2 pièces histoire de ne pas avoir le ventre blanc tout l'hiver .

PetitDiable 28/04/2017 11:43

Et je suis sure que ça te va très bien!

Aurore 26/04/2017 09:24

Tu as bien raison!!
C'est top d'avoir réussi ce cheminement et je crois que c'est là la clef du bonheur !!

PetitDiable 28/04/2017 11:43

C'est vrai que je me sens bien mieux dans ma peau que quand je tentais coûte que coûte de rentrer dans les "standard" qu'on veut nous vendre!

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog