Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2017 5 24 /03 /mars /2017 07:08
Trucs et astuces de parent solo (à temps partiel.)

Depuis septembre, l'homme travaille loin une partie de la semaine, et je me retrouve seule avec mes trois diablotins et le chien. Je l'ai très mal vécu au départ, sans doute parce que nous ne l'avons su que 15 jours avant et que nous n'y étions pas du tout préparés.

 

Heureusement, j'ai reçu quelques bons conseils pour traverser les premières semaines de mise en route, et aujourd'hui je pense avoir trouvé le rythme de croisière qui nous va à tous. A peu près, bien sûr.

 

J'ai beaucoup appris, et j'ai envie de partager quelques trucs qui m'aident beaucoup au quotidien.

Le premier truc, peut être celui qui m'a le plus aidée au début: se laisser le temps de trouver le rythme. Au début, il va être compliqué de trouver l'équilibre entre les enfants, la gestion du quotidien, les accompagnements, les moments plaisirs et le repos. C'est normal. Ne pas essayer d'être sur tous les fronts dès le départ, se laisser plusieurs semaines et réfléchir régulièrement sur ce qui va, ce qui ne va pas, comment améliorer le tout.

 

D'ailleurs ne pas essayer de tout mener de front est également un bon conseil. La gestion du quotidien va occuper beaucoup l'espace. S'il reste un peu de temps, ne pas négliger le repos et les moments plaisirs, que ce soit des loisirs, prendre soin de soi, voir des amis...C'est facile à dire, ce n'est pas évident à faire, mais c'est clairement vital.

 

Les tâches supplémentaires seront reléguées à des moment plus fastes, le weekend quand monsieur rentre, ou carrément si possible aux vacances. Ranger le grenier, planter des fleurs au jardin, aller à la déchetterie, trier les armoires, faire le ménage de printemps...tout ça attendra d'être deux, ou d'être disponible ET reposé, pendant plusieurs heures d'affilée. Se lancer dans ce genre de tâche alors qu'on est seul avec des enfants, c'est le casse-pipe, crois moi.

 

Le repos, c'est la vie. A parent épuisé, enfants malheureux, maison en chantier. Dors. Si c'est compliqué, pratique les micro-siestes et la méditation.  15/20 minutes suffisent pour recharger ses batteries. Je fais quasiment une micro-sieste et/ou de la méditation chaque jour ou presque. Et ça me permet de tenir le coup sur des journées de 7h à minuit voire 1h du matin, avec souvent des réveils nocturnes...

 

Tente de te coucher tôt. Ca c'est mon chantier quotidien...je n'y arrive clairement pas pour l'instant. Mais les quelques fois où je le fais, écrasée de fatigue, j'en ressens directement les bienfaits. 23h maximum et extinction des feux. Allez, on se motive...je pense faire un groupe d'entraide pour regrouper les couches-tard comme moi et s'encourager à se coucher plus tôt!

 

Trouve du plaisir et du bonheur tous les jours. Embrasse tes enfants. Rigole avec eux. Prends des bains avec eux, avec de la mousse, joue avec eux. Mets des clips et danse avec eux. Ecoute la musique à fond dans la voiture et chante, apprends leur les paroles des chansons que tu préfères...Quelques minutes suffisent pour que la joie, la bonne humeur s'installent pour longtemps, et pour donner un sens à tout ce que tu peux faire de répétitif et de rébarbatif chaque jour.

 

Evade toi avec des gens. Si tu ne peux pas le faire IRL, les SMS, les mails, le téléphone, Facebook, WhatsApp sont tes amis. Bien sûr il n'est pas question de devenir addict et d'avoir son smartphone greffé à sa main. Mais d'avoir une petite vie sociale, des conversations, des rigolades, avec des amis. Bois un café chez la voisine, invite les copains de tes enfants avec leurs parents pour goûter...

 

Définis les chantiers quotidiens prioritaires. Tu ne peux pas être sur tous les fronts, à moins d'être comme ce salopard de Napoléon qui dormait 5h par nuit maximum. J'ai décidé qu'avoir ma maison correcte (on n'a pas dit parfaite hein!) était plus important que faire de la grande cuisine, par exemple. Alors chaque jour je nettoie et range une ou deux pièces. Tous les soirs je nettoie la cuisine. Je ne laisse pas traîner de vaisselle. Et nos repas sont en général simples, équilibrés et vite faits. Les enfants ne s'en plaignent d'ailleurs pas...Quand j'ai un peu de peps, je prépare un truc plus élaboré. Et les gâteaux et desserts, c'est préparé avec les petits autant que possible!

 

Tente de prendre un peu soin de toi. Ca aussi c'est un de mes chantiers. J'ai une fâcheuse tendance à faire passer le reste avant moi. Alors de temps à autres, je me secoue, me fais un bon gommage sous la douche, un masque, un soin capillaire, une jolie coiffure...mais je n'arrive pas à être régulière. Comme je suis à la maison avec les enfants, je n'ai pas besoin d'être sapée, alors c'est jean-pull-basket, et un peu de mascara, point. Pourtant c'est très important de se pouponner un peu pour mon moral, et pas deux fois par mois, non, tous les jours. 

 

Lâche prise sur ce qui n'est pas essentiel, définis tes priorités et trouve une organisation qui te permet de les respecter, c'est le dosage idéal.

 

Evidemment je fais comme je peux au quotidien. Parfois je m'en sors plutôt pas mal, parfois je force, tout est au point mais je suis crevée, parfois même je suis crevée et rien n'est au point d'ailleurs! Mais dans l'ensemble ces petits trucs me permettent de passer le cap.

 

Et j'en profite pour tirer mon chapeau, en premier lieu à celles (car ce sont quasi toujours des femmes....) dont c'est la vie pour toujours, avec un mari qui travaille loin sans possibilité de rapprochement. Et aussi et peut-être surtout à ces héroïnes célibataires qui s'occupent avec brio de leurs enfants, sans aucun relai même le weekend. Parce que je tiens bon en sachant que début juillet, notre séparation temporaire sera terminée. Mais pour d'autres, c'est la vie normale, et je les respecte.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

alounette 30/03/2017 09:55

Merci de tous ces conseils. Je suis d'accord avec toi, chanter et jouer et profiter des enfants donne un sens aux "corvées". D'autant plus nécessaire qu'on est seuls avec eux... Ici mon homme qui est le papa travaille beaucoup/a des déplacements et il est simple de constater à quel point je suis plus détendue quand je sais qu'il va rentrer... du coup j'essaye de rester "la même" quand je sais qu'il ne va pas rentrer voir de lacher prise encore plus. Un des autres écueils étant de vouloir "rattraper le retard" quand il est là et de ne pas profiter de lui... Comme tu dis il faut surtout se donner le temps de trouver ses routines.

PetitDiable 30/03/2017 13:04

Oui, ce n'est pas simple, il faut trouver et conserver l'équilibre!

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog