Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2017 4 05 /01 /janvier /2017 07:17
Mes trucs et astuces pour réussir son allaitement.

Je n'ai pas la prétention de tout savoir et de pouvoir résoudre tous les soucis que les femmes peuvent rencontrer en allaitant, mais avec maintenant presque 45 mois d'allaitement dans ma vie, pour 3 enfants, je commence à avoir un certain nombre de connaissances sur le sujet.

 

J'ai rencontré, surtout pour mon second allaitement, toutes sortes de soucis et les 15 premiers jours de Cromignon ont été très difficiles de ce côté là. Je te raconte d'ailleurs tout ça ici et . Des soucis de crevasse, des mauvais conseils, et j'étais très mal partie. Heureusement j'ai réussi à trouver les bonnes informations et j'ai finalement allaité Cromignon 2 ans avec bonheur, jusqu'à son sevrage naturel.

 

Comment bien démarrer sont allaitement?

 

Si l'allaitement est naturel, il peut aussi être difficile surtout au début de le mettre en place. S'informer pendant la grossesse me semble primordial. Et même si ce n'est ni son premier bébé ni son premier allaitement. Car chaque bébé est différent, chaque allaitement l'est aussi et on peut rencontrer des difficultés au second qu'on n'a pas connue au premier.

 

Le net est une mine d'infos, certes, mais attention à ne pas s'y perdre...trop d'infos tuent l'info! Le site de référence pour moi c'est celui de la Leache League, le seul endroit où j'ai trouvé les réponses à mes questions, et le personnes à contacter en cas d'urgence (ce qui fut le cas un 15 aout avec un bébé de 9 jours et les seins en sang).

Je conseille d'ailleurs d'y rechercher la conseillère la plus proche de chez toi et de participer avant d'accoucher à une réunion pour y apprendre notamment les positions d'allaitement les plus adaptées pour éviter les crevasses.

 

Attention aux faux amis.

 

Beaucoup de gens qui n'y connaissent pas grand chose se permettent souvent de donner des conseils farfelus, voire néfastes. Méfie toi de Tata Gertrude qui a allaité 3 jours il y a 46 ans mais qui va te vanter les effets de la gnôle sur les montées de lait. En règle générale, méfie toi des conseils de ton entourage, souvent mal informé, plein d'idées reçues. Mais attention aussi au corps médical. L'allaitement n'est pas étudié en médecine: ce n'est pas une maladie. Du coup, sauf pour ceux qui ont voulu se former particulièrement sur le sujet, les médecins (sages femmes, pédiatres, puéricultrices, infirmières et tout ce que tu peux croiser à la maternité et en PMI)  n'y connaissent pas forcément grand chose...et peuvent asséner des contre-vérités que l'on va croire puisqu'elles nous semblent légitimes.

J'ai pour ma part entendu une pédiatre me dire que "passé un an, le lait maternel n'est plus adapté au bébé". Le lait de vache si, sans doute...hem. Mieux vaut se fier aux recommandations de l'OMS-Organisation Mondiale de la Santé-  (ce sont des pontes à l'OMS, pas un vieux pédiatre qui a fait médecine en 1962): "L’allaitement exclusif au sein est recommandé jusqu’à l’âge de six mois. De six mois à deux ans, voire plus, l’allaitement doit être complété par une autre alimentation." 

L'OMS parle bien de deux ans voire plus, ce qui est finalement la "norme" humaine, sauf dans nos pays "développés" pour tout un tas de raisons plus ou moins avouables (coucou Gallia &Co).

 

En ce qui me concerne, mon second allaitement a bien failli être foiré par une puéricultrice de la PMI. Auréolée de son statut, elle m'a conseillé de donner un sein seulement à chaque tétée. A un bébé d'une semaine. Résultat: engorgement de fou, mastite, douleurs atroces et 40 de fièvre. Je me suis finie avec 15 jours d'antibiotiques.

 

Donc méfiance. Avant de suivre un conseil, assure toi qu'il bien été donné par quelqu'un de compétent. Et vérifie sur le site de la Leache League.

 

Equipe toi.

 

Pour allaiter, on n'a pas besoin de grand chose si tout va bien. Mais il est préférable de parer à toute éventualité. Si tu te retrouves en galère un samedi à 23h, ça peut être une vraie cata. Tu trouveras ici mon trousseau idéal pour être prête à tout ou presque. J'y ajoute les coquillages d'allaitement, que j'ai découverts pour mon troisième bébé et que j'adore tant que j'en offre à toutes mes amies nouvelles mamans qui allaitent. 

 

Définis ton allaitement comme prioritaire.

 

Les premières semaines, bébé peut téter beaucoup, sans forcément être rythmé. Ca prend du temps. Ton corps va devoir s'habituer et prendre le rythme de fournir la quantité de lait pour ce petit bout. Tu auras des montées de lait intempestives, le temps que la production se régule. Prends le temps. Reste allongée avec ton bébé qui tête, s'endort, tête...et savoure. Ca dure 2 mois dans sa/ta vie. C'est de l'or. Fais du rien avec ton bébé.

Prends des forces autant que possible, repose toi, ne t'épuise pas en futilités comme le ménage ou la cuisine. Le rangement et les poussières attendront. Essaie de te faire aider, délègue à monsieur, aux grands, appelle des copains ou de la famille bienveillant et pas jugeant surtout. Tu peux demander une participation pour une aide ménagère à la CAF, dès le premier enfant. Peu de gens le savent.

Si c'est toi qui fais à manger, des menus simples et rapides tout en restant équilibrés sont tout à fait possibles: pâtes au fromage, pavé de saumon grillé, carottes râpées par exemple...La priorité, c'est toi, tes seins et bébé, pendant quelque semaines. Quand il sera rythmé et toi rodée, tu pourras reprendre une vie "normale".

 

Conseils pratiques.

 

Ici je vais te parler de manière empirique de ce qui a fonctionné pour moi.

Au début, donne les deux seins à chaque tétée. 10 minutes par sein, et puis recommence si bébé n'a pas fini, ce qui est fréquent pendant les premières semaines.

Pratique la position de la "madone inversée" qui permet au bébé de prendre toute l'aréole du sein, de bien apprendre à téter, de stimuler la production de lait tout en limitant les risques de crevasses. Tu trouveras une vidéo ici

Reste collée à ton bébé. Ca booste la production de lait. Et puis ça apaise bébé. Et c'est si bon.

Mange bien. Certains aliments vont favoriser la production de lait tout en limitant le risque de carences pour toi. Suite à une grossesse et un accouchement, on en a souvent. Au menu: lentilles, légumes secs, poissons gras, soupes diverses, légumes et fruits frais. Bois bois bois et rebois. De l'eau hein, pas des mojitos. Eventuellement de la bière sans alcool et des tisanes d'allaitement. Et rebois encore. Et pense à boire.

L'allaitement est la meilleure façon de nourrir son bébé, mais permet aussi de l'apaiser, le calmer, de tisser un lien très fort avec sa maman (vive l'ocytocine, hormone du bonheur qui est produite quand bébé tête). Cependant tu peux aussi l'apaiser autrement quand il faut vraiment que le sérial têteur te lâche le nichon: le portage en écharpe est magique et te permet en même temps de te rendre disponible pour autre chose: les grands, la gestion du quotidien...

Chaque bébé est différent et a des besoins différents. Tel bébé sera rythmé toutes les 3/4h dès la naissance et fera des tétées bien distinctes. Tel autre sera au sein 10h sur 24 pendant 3 ou 4 semaines. Ecoute toi et écoute le: il sait ce dont il a besoin et quand. L'allaitement, c'est à la demande.

Ne te prends pas la tête sur les heures des tétées, sur le fait qu'il tête beaucoup, moins aujourd'hui, plus demain. Il va se rythmer. Patience. 

 

Et surtout n'oublie pas de frapper aux bonnes portes en cas de doute, de souci. Informe toi sur le fonctionnement physiologique de l'allaitement, sur la lactation automatique qui intervient vers 3/4 mois, sur les éventuels pics de croissance, sur le fait que ton lait est forcément bon et que tu en as (presque) forcément toujours assez, le manque de lait étant selon la leache league un mythe très européen (coucou Gallia &Co) (oui parfois je crois en la théorie du complot). La plupart des allaitements se passent sans coup férir, mais sache ce qu'est une crevasse, une mastite, un engorgement, un canal bouché. Renseigne toi sur les freins de langue des bébés.

 

Garde à l'esprit que l'allaitement est si court dans une vie, et pourtant c'est une période tellement riche qu'elle vaut vraiment la peine d'être vécue avec bonheur aussi longtemps que maman et bébé le désirent.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vervaine 06/01/2017 13:40

Bravo pour cet article qui remet les choses à leur place !!!
Je rajouterai une seule chose: connaitre le CRAT et en parler à son médecin/sage-femme/puéricultrice, etc.
C'est un site qui répertorie les médicaments et leurs effets connus sur la grossesse et l'allaitement. Il permet de voir si un médicament est compatible avec l'allaitement. Donc en gros, si un toubib dit "il faut prendre tel médoc, arrêter l'allaitement pendant ce temps", on dit NON et on regarde le CRAT pour trouver un médoc compatible. Ou on fait de l'automédication... ;)

PetitDiable 08/01/2017 13:31

Mais oui mais oui!!! Comment n'y ai je pas pensé! Je fais un édit, obligé!

Laurence 05/01/2017 21:42

Quel bel article... Pour ma 1ère puce je suis aussi tombée sur une cruche (désolée du mot) de la PMI qui ajoutée aux conseils de gens sûrement bienveillants mais pas informés m'ont fait foirer mon allaitement.. quelle frustration ! Pour le 2ème, je n'ai fait confiance qu'à moi-même et à tous les conseils de vrais pros que j'avais glanés pendant ma grossesse (j'ai bachoté pire que pour un exam!). Quel bonheur... Une sage-femme remplaçante a quand même failli tout faire foirer lors d'une pesée car il n'avait pas pris assez de poids... elle voulait donc que je complète au lait maternisé !!!! Finalement ma sage-femme habituelle quand elle est revenue m'a dit que sa collègue n'avait pas été bien avisée, parfois si on pèse le bébé avant/après un gros pipi forcément on a des variations de poids qui ne veulent rien dire ! J'ai tenu bon sans complément et je ne regrette pas, ces mois d'allaitement ont été aussi beaux que les mois de grossesse et je repense souvent à eux non sans nostalgie...

PetitDiable 08/01/2017 13:30

C'est pénible ces courbes dans lesquelles il faut que bébé entre, quasiment heure par heure, au début!

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog