Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2015 3 06 /05 /mai /2015 08:38
Comment j'ai soigné ma sciatique par la pensée!

En lisant ce titre, tu dois te dire que ça y est, on m'a définitivement perdue. Après avoir allaité mon fils 2 ans, porté en écharpe, utilisé des couches lavables et maintenant des serviettes hygiéniques lavables, pratiqué l'éducation respectueuse non punitive, arrêté de me laver les cheveux avec du shampooing...voilà que la miss PetitDiable pète définitivement les plombs et va sans doute partir vivre dans une communauté en Lozère pour célébrer le culte des extra-terrestres.

 

Attend, je t'explique. Certes ça peut paraître foufou, ça doit sans doute l'être un peu d'ailleurs, mais il s'est vraiment passé un sacré truc.

Je te refais l'historique depuis le début.

 

Depuis début janvier, je souffrais de crises de sciatique très douloureuses et vraiment handicapantes. J'ai même été arrêtée de travail, je ne pouvais plus marcher (ni conduire!). J'ai fait une batterie d'examens, mécaniquement, rien n'expliquait ça.

 

J'ai eu des piqures quotidiennes, j'ai vu le kiné deux fois par semaine, j'ai vu 4 fois l'osthéo en deux mois.

 

Tout ça soulageait bien sûr, mais la sciatique revenait à chaque fois.

J'ai pris rendez-vous chez l'acupuncteur et l'homéopathe. J'ai même envisagé un rebouteux, oui, il y en a par ici, des rebouteux!

 

Et puis comme je suis ouverte à tout ce qui pourrait me soulager, je me suis penchée sur le côté psy de la chose. A la base, je ne suis pas du tout hermétique à cette approche, au contraire: je crois que notre corps et notre esprit ne sont pas deux choses distinctes, mais une seule et même chose, et que si l'un va mal ça va se ressentir partout. Il me semble évident que quand on est heureux, on a moins de chances d'être malade, et que quand on est souffrant, c'est pas évident d'être heureux. Bref.

 

Donc j'ai tout bêtement googlé "causes psychologiques sciatique" et me suis retrouvée sur des sites plus ou moins loufoques.

 

Une chose ressortait: la sciatique serait la traduction d'un certain nombre de peurs, d'angoisses et de problématiques. Notamment celle de la "perte de pouvoir" et de la "perte d'argent ou de niveau de vie".

Ce qui, soit dit en passant, correspond aussi aux problématiques des nombres de femmes enceintes qui ont tendance à développer des sciatiques pendant la grossesse...j'dis ça, j'dis rien!

 

J'ai halluciné parce qu'en effet, ces deux soucis sont les miens en ce moment.

Mais ne hurlons pas au miracle, me suis-je dit. D'une part ça peut être un hasard, comme quand ton horoscope tombe juste. D'autre part, quand bien même, ça me fait une belle jambe de le savoir. Et maintenant? J'ai toujours mal au c....

 

Mais j'ai la chance de faire du yoga et d'avoir appris par cette pratique deux ou trois petites choses utiles. notamment comment "amener la respiration dans les tensions", ce qui procure une détente et un soulagement. C'est tout con: techniquement il s'agit juste de respirer bien fort avec son abdomen d'abord puis sa cage thoracique (en gros hein, je ne te fais pas un cours de yoga, si tu veux des détails regarde sur youtube, il y a des tutos) tout en se concentrant sur une zone du corps "tendue". Chez moi c'est souvent la nuque et les chevilles.

 

Je me suis donc dit que je n'avais rien à perdre, et j'ai tenté. Entre 10h du matin et 19h, tout en faisant ce que j'avais à faire (j'étais en plein baby sitting intensif, j'avais à faire, crois-moi), je pensais à ces deux "petits soucis" du moment, peur de la perte de pouvoir et de la diminution de niveau de vie, tout en amenant ma respiration dans la zone douloureuse.

Tu ne vas pas me croire, parce que moi non plus je n'y crois toujours pas alors que ça fait un bon mois maintenant.

 

Le soir, je me suis rendu compte que je n'avais plus mal. Rien qu'une légère douleur résiduelle. J'ai tordu ma jambe dans tous les sens, je me suis accroupie, levée, contorsionnée. Plus bobo.

 

Je crois à la pensée curative, comme je te l'ai dit, mais pour moi c'est un ensemble: je crois que la pensée curative plus les medocs plus l'osthéo plus le kiné etc...c'est bon pour guérir. Mais rien que la pensée, et en aussi peu de temps? Je suis la première à douter!

 

Et pourtant...ça fait plus d'un mois maintenant. Je n'ai plus mal. J'ai arrêté le kiné, les piqures, l'osthéo.Deux fois j'ai senti poindre à nouveau le petit pic douloureux au dessus des reins. J'ai respiré, je me suis concentrée, c'est parti.

 

Voilà, je suis définitivement une hippie finie, je me soigne par la pensée!

 

 

Et toi, tu y crois à la pensée curative?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

emilie 18/03/2016 07:34

merci pour cet échange ,je suis tombée par hasard sur ce site et j'en suis bien contente il est superbe!!!! oui tout à fait je crois à la pensée positive sa rapporte plus de bonnes choses que le négatif

Geneviève T. 07/05/2015 08:58

tu as certainement en partie raison, pour avoir fait du yoga, de la relaxation et de le respiration, j'avoue que ça peut énormément aider, Ceci dit notre inconscient est parfois plus fort que tout cela, s'il a engrangé les pb trop profondément, alors c'est beaucoup moins évident de retrouver la santé mais là aussi il y a certainement des choses à mettre en oeuvre!....
Par contre ce qui m'a choquée (! ;-) ) en tant qu'ancienne 68arde, c'est les serviettes hygieniques en tissus. Ma pauvre quand il a fallu que j'en mette dans les année 60, c'était l'horreur pour moi, la première chose que j'ai fait en arrivant au lycée, c'est d'acheter des tampax, à l'époque je ne savais pas trop ce que c'était mais en tous les cas je les ai quitté à 55 ans. Je trouve ça plus glamour dans un couple (!) et quelle liberté, ne rien sentir, se baigner comme on veut.... vraiment les jeunes je vous trouve parfois un peu étranges! :-) bonne journée. Geneviève de mesmotsdoubs

PetitDiable 17/05/2015 14:24

Je pense que c'est comme les couches lavables pour bébé: celles qu'on utilise aujourd'hui ont bien progressé et n'ont plus rien à voir avec les anciennes des années 50 ou 60 par exemple: elles sont très pratiques, fines, absorbantes, pas du tout contraignantes à utiliser. Les serviettes jetables sont bourrées de produits chimiques plus ou moins toxiques, cancérigènes et polluants, responsables au mieux de mycoses, déséquilibres de la flore et cystites, maux dont je ne souffre quasi plus depuis que je n'en n'utilise plus. Sans parler des économies financières.

chocoladaa 06/05/2015 18:44

Je dois être aussi folle que toi car j'y crois!! ;-P
Je pense que notre corps nous donne des signaux d'alerte, les maux de l'esprit et les maux du corps sont liés.

PetitDiable 17/05/2015 14:21

moi aussi mais je n'aurais jamais imaginé qu'on puisse se soigner aussi vite!

Cathy 06/05/2015 12:17

Cela s'appelle la métamédecine. Il apparaît que tous nos maux ont une cause....

PetitDiable 17/05/2015 14:20

oui et j'en suis convaincue, mais de là à se soigner aussi vite, je n'y aurais jamais cru!

Chiffons and co, blog Mode, Lifestyle, Voyage 06/05/2015 10:01

je veux y croire et comme tu es mon inspiratrice : je vais essayer !

PetitDiable 17/05/2015 14:20

Ahah, j'espère que ça va marcher pour toi!

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog